entreprises petrolieres leurs actionnaires voient futur radieux pour petrole gaz - Le Monde de l'Energie

Les entreprises pétrolières et leurs actionnaires voient un futur radieux pour le pétrole et le gaz

Le Monde de l’Énergie ouvre ses colonnes à Alain Naef, professeur associé à l’ESSEC Business School, spécialiste des entreprises du secteur des combustibles fossiles, auteur de l’article ga-fusions et avenir radieux : comment les entreprises pétrolières voient le futur, pour évoquer avec lui la place des majors pétrolières dans la transition énergétique mondiale.

 

Le Monde de l’Énergie —Vous travaillez sur les majors pétrolières et gazières, et leur place dans la transition énergétique. Vous avez publié plusieurs articles récents sur ce sujet. Pour commencer, quelle vous semble être la stratégie à moyen et long termes de ces grands groupes ?

Alain Naef —La stratégie a longtemps été une stratégie de combat. Ils ont essayé de discréditer la science climatique, culpabiliser le consommateur final (BP est l’inventeur du concept d’empreinte carbone) ou influencer les politiciens. La stratégie est maintenant différente. C’est une stratégie de soutien public à la transition. Ils ont compris que peu importe leurs actions, le monde était dépendant du pétrole, gaz et charbon. Donc ils ont arrêté de se battre en public, bien qu’ en privé ils continuent leurs efforts. La demande est juste trop grande. C’est comme si les producteurs de drogues dures disaient à leur clients d’arrêter d’en consommer, cela ne changerait rien. Les entreprises fossiles l’ont compris et soutiennent les objectifs climatiques mondiaux en public. Darren Woods, le président d’ExxonMobil, a même écrit une lettre à Donald Trump pour lui demander de réintégrer les Accords de Paris (ce que Joe Biden a par la suite fait).

Le Monde de l’Énergie —Plusieurs fusions d’importance ont eu lieu fin 2023 dans ce secteur (ExxonMobil a acquis Pioneer pour 60 milliards de dollars, et Chevron a racheté Hess pour 53 milliards). Comment les analysez-vous ?

Alain Naef —Les fusions montrent que les entreprises pétrolières et leurs actionnaires voient un futur radieux pour le pétrole et le gaz. Ils n’ont pas peur d’investir dans d’autres entreprises et de croître. Chevron et ExxonMobil en particuliers pensent, et sûrement à juste titre, qu’ils ont encore de nombreuses années radieuses d’extraction devant eux.

Le Monde de l’Énergie —Pourquoi, selon vous, les grands groupes pétroliers soutiennent-ils souvent la taxation du carbone ?

Alain Naef —Dans un article récemment publié dans le journal Ecological Economics, j’analyse les raisons de leur soutien en détail. Ils pensent que cela pourrait tuer la concurrence du charbon, qui produit plus de CO2 et souffrirait plus d’une taxe carbone. En tant que grands groupes, ils préfèrent les règles claires et établies aux règles changeantes et peu claires, car s’adapter constamment leur coûte cher. Enfin soutenir les taxes carbone est aussi peu coûteux. C’est du « cheap talk » comme on dit en anglais. Et ils estiment qu’il y a peu de chance que ces taxes s’appliquent au niveau international, car il faudrait une coordination entre les grands États comme la Chine, les Etat-Unis et la Russie. Et il est peu probable que ces nations se mettent d’accord sur une taxe globale. Et si la taxe reste locale, elle aura peu d’effets.

Le Monde de l’Énergie —Plusieurs analystes estiment que les représentants des majors pétrolières n’avaient jamais été aussi nombreux à une COP que durant celle qui s’est tenue cet automne aux Émirats arabes unis. Êtes-vous de cet avis ? Quel rôle ont joué ces lobbyistes, ont-ils vraiment réussi à peser sur les décisions prises ?

Le Monde de l’Énergie —La COP a abouti sur un communiqué plutôt ambitieux sur la sortie des énergies fossiles. Cela peut paraître surprenant au vu des objectifs des entreprises pétrolière présentes et aux but de la présidence. Sultan Al Jaber, président de la COP, avait en effet dit au préalable qu’il n’y avait aucun fondement scientifique pour l’élimination progressive des énergies fossiles. Mais, encore une fois, le langage de la COP ne menace aucunement l’extraction pétrolière. Il ne contient aucune cible précise ou aucun mécanisme d’application. Il est donc facile pour les entreprises fossiles de soutenir publiquement cet accord, qui ne changera en rien leurs ventes de pétrole, gaz et charbon.

Le Monde de l’Énergie —Quelles mesures réglementaires pourraient, selon vous, permettre d’accélérer la transition post-fossiles de ces géants ?

Alain Naef —Ce qui fait peur aux entreprises fossiles (et qui donc pourrait être efficace) est un système de plafonnement et d’échange des émissions. Un bon exemple est le Système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre en Europe. Le modèle européen avait peu d’effet au début, quand le plafond d’émission était encore trop grand. Mais progressivement, avec un plafond qui baisse et des émissions qui augmentent, le mécanisme commence à avoir un effet. Et le fait que les majors du pétrole sont contre, mais pour une taxe carbone, montre bien laquelle des deux solutions leur fait craindre un plus grand risque pour leur ventes (et donc un effet positif pour tous les autres humains en termes de réduction du changement climatique). Une autre solution, aussi européenne, est le Mécanisme d’Ajustement Carbone aux Frontières. Il s’agit d’une taxe sur les produits importés qui n’ont pas encore été taxés par une taxe carbone dans un autre pays. A long terme, cette taxe pourrait pousser tous les pays à adopter une taxe carbone. Mais encore faut-il que l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) donne son feu vert. Et c’est loin d’être garanti.

commentaires

COMMENTAIRES

    • @Régis,

      A l’échelle des consommations énergétiques mondiales, les ENR et le Nucléaire sont des petits « poucets »…
      De plus vu la croissance des classes moyennes dans les Pays du Sud (avec notamment le développement de la voiture ET des systèmes de confort thermique – Clim et/ou chauffage suivant les lieux et venant maintenant du vecteur électrique – exemple le charbon dans les maisons de Pékin c’est quasi fini, comme cela s’est terminé à Paris il y a 50-60 ans, mais pas la consommation d’hydrocarbures !) la croissance énergétique mondiale est garantie pour de longues années…

      Les ENRi vont croitre fortement mais leur croissance est « faiblarde » comparée à la masse énergétique mondiale et leur intermittence garantie de larges « fenêtres » aux hydrocarbures…

      Ce qui garantit aux pétroliers de très très très belles années est la concurrence largement « globalisée » d’usages des hydrocarbures… L’automobiliste « indien » ou « chinois » sera un concurrent très « sévère » pour l’automobiliste européen et de manière de plus en plus importante !!! (Cf le prix des carburants à la pompe en France – dans les théories économiques « classiques », si le pétrole était « illimité » son cout devrait baisser ce qui n’est pas/plus le cas… depuis « 20 ans » ou « 50 ans » suivant les points de vue…)

      Répondre
  • Cela dépend des jours. Les pays fortement pourvus (Allemagne, Danemark par exemple) ne sont pas gâtés ces jours-ci avec leurs ENR variables : https://app.electricitymaps.com/map Les énergies fossiles sont alors très sollicitées.
    En France, leurs facteurs de production est aussi actuellement très faible ! Heureusement que le nucléaire est très présent. Comment fait ENERCOOP en ce moment pour alimenter ses clients ?

    Répondre
    • Cochelin je vais rester poli mais je n’en pense pas moins . .. quand allez vous avoir un peu de personalité pour vous sortir enfin des fakes et ne plus vous ridiculiser en public . … en plus comme déjà signale maintes fois vous ne pensez meme pas que pour pouvoir produîre il faudrait déjà les installer en France les ENR .. vous allez nous poster les chiffres des importations Franco / Allemande 2023 ? et les chiffres sur l’énergie que l’on parle enfin des vrais problémes et de la France championne de la pollution du réchauffement climatique et de la production de déchets ultimes .. . la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES. et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …allez face aux inepties perpétuelles pour gogos la réalité du terrain alors que l’éolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR : « … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember.
      L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. »

      Répondre
        • Cochelin vous confondez une fois de plus votre opinion et les fakes que vous postez face aux faits réels / retours de terrain / bilans officiels / avancées sur le terrain / résultats déjà obtenus .. vérifiables par tous postés depuis des mois derrière toutes la désinformation que certains postent ..

          Répondre
        • vous nous postez une fois de plus des chiffres sur l’électricite avec toujours les vieux chiffres tronqués et obsolètes sur le Co² jamais réactualisés alors que le problème global c’est l’énergie . mais vous pouvez quand même bien constater que c’est bien grâce aux ENR que le Co² et tout le reste de la pollution baisse malgré que le développement des ENR ne soit pas assez rapide vu l’urgence de la situation

          Répondre
          • ben oui Cochelin toujours avec les chiffres tronqués et obsolètes sur le Co² qui n’ont jamais pris en compte la vrai pollution que l’on subit sur le terrain .. et ce sont les chiffres sur l’électricité ou l’énergie . car vous parlez encore et toujours à cote du vrai probleme ..

          • De quelle pollution voulez-vous parler ?
            De la pollution par le charbon encore largement présent en Grande- Bretagne, en Allemagne, en Autriche, en Pologne, aux Pays-Bas, au Danemark… https://www.rtbf.be/article/la-pollution-par-habitant-liee-au-charbon-augmente-dans-les-pays-du-g20-11250872
            En France, le charbon est très peu utilisé. Les pollutions les plus préoccupantes proviennent de l’utilisation de produits pétroliers pour le chauffage et la circulation routière.

          • Cochelin qui fait « l’ignorant » alors que tout est bien public sur le site D’EDF ,D’orano , de l’ASN et en lisant les jugements des tribunaux qui les condamnent de plus en plus souvent alors que c’est bien de notre santé qu’il s’agit . . et qui n’ayant toujours pas compris que c’est l’énergie le problème global passe complétement à coté du vrai sujet systématiquement . .il le ferait exprès comme il le fait en parlant constamment des autres pays qui agissent et s’en sortent pour ne pas parler de nos gros problèmes en France et de notre santé … ça n’étonnerait plus personne ..

  • Le plus intéressant de cette interview est de confirmer que les COP sont du pipeau. Leur utilité étant nulle, les organisateurs devraient avoir la décence d’en décider la disparition. Au moins fera-t-on quelques économies, y compris en CO2 en évitant des voyages en avion totalement inutiles.

    Répondre
    • @Brun,

      Cela permet au moins de voir le cynisme de beaucoup et la complexité de la situation…
      Comme dit Jancovici (à juste titre), la COP de Copenhague fut in fine une grande réussite avec des objectifs chiffrés et potentiellement réalistes (mais les ONG décrivirent un échec donc les médias aussi…). Par contre celle de Paris fut in fine du grand baratin (mondain !?) assez irréaliste et utopique, les +1.5 degré c’est juste quasi impossible dorénavant (sauf si le volcanisme devient très important dans les décennies à venir… mais cela « l’homme ne le maitrise pas… ») et même les +2 degrés sont largement compromis…

      La croissance du Pouvoir d’achat dans des classes moyennes et aisés des pays du Sud va entrainer des émissions massives (beaucoup plus que la surpopulation de pauvres qui elle « attaque » plus la biodiversité que le climat)… Les majors pétrolières le savent bien et vont répondre à ces « demandes » (de même que Airbus et les fabricants de voitures…)…

      Les Majors pétrolières ne font que répondre à un Marché ou la demande moyenne globale ne fait que croitre… En France, certaines personnes utilisent bien moins la voiture en moyenne et n’ont plus recours au fioul pour se chauffer mais « utilisent » directement ET indirectement bien plus l’aviation (voyage personnel ou professionnel, comme produits de consommation « courante » – fruits & légumes et autres fleurs importés par aéronefs… et que dire de la dépendance de l’industrie touristique française à l’aviation… – Américains, Chinois et Japonais (entre-autres) font vivre des dizaines de milliers de Parisiens quotidiennement de manière directe ou indirecte…) et que dire des usages de la chimie du Pétrole ou du Gaz (notamment les Plastiques divers… dont la consommation croit de manière « vertigineuse » et aussi des engrais en Agriculture avec l’abandon quasi généralisée et presque globalisée du mode « polyculture élevage »… donc toujours plus de transports de marchandise… – Valable pour toute la planète…)

      Répondre
  • Même (et peut-être surtout) avec le Pic pétrolier qui est imminent, les majors pétrolières qui sont le plus en pointe en terme d’extraction de pétrole (Deep-Oil, traitement des pétroles soufrés, etc…) ont des potentiels de croissance importants.

    Par exemple, le Vénézuéla qui a tout nationalisé son « pétrole » n’est plus capable de maintenir une production stable depuis 20 ans… Seul les majors occidentales (et chinoises) ont les capacités financières et techniques de réaugmenter la production vénézuélienne…
    En Russie, la chute attendue de production de pétrole est de près de 2 millions de barils par jour entre le début de la guerre et fin 2024 avec le retrait des majors et des prestataires occidentaux ! Donc in fine, le pétrole va se « raréfier » ou plutôt la concurrence de la demande va entrainer un écrêtement par le prix qui « supprimera » de la demande à droite et à gauche…

    Avec le développement de trop Gros VE en Europe (et non pas de petits VE pour Monsieur et Madame « tout le monde » et/ou en 2nd véhicule familial qui in fine est utilisé le plus souvent) le vecteur électrique dans la mobilité va rater l’objectif « politique » de 2035 pour l’Europe et donc laisser nombre d’Européens dans les griffes et les affres de la dépendance « chronique » au pétrole… Les pétroliers n’ont qu’à attendre, le « marché mondial » va leur permettre de faire des bénéfices inouïs pour les 30 prochaines années (même avec des productions en volume en baisse…) et avec ce pognon de dingues ils pourront « évoluer » vers le statut d’énergéticiens « globaux »… De plus la course aux ENRi parfois littéralement « débile » en certains lieux (trop de capacités de production dans de faibles périmètres donc des surproductions régulières qui équivalent à des prix négatifs) va garantir de jolies périodes de « soldes » dans quelques années et là les pétroliers vont se régaler en raflant des acteurs significatifs à petits prix…

    Dans 20-30 ans, Shell, BP et Totalénergies auront très certainement de très gros portefeuilles dans les Renouvelables mais pas sur que de faire les investissements massifs aujourd’hui soient le plus pertinent (s’y intéresser et y mettre le pied pour « apprendre » Oui évidemment !) !!! (Autant attendre que le modèle « ENRi » à outrance soit en quasi faillite pour racheter massivement des « acteurs essorés » d’ici 5 à 15 ans et il y en aura beaucoup… (et suivant l’intérêt de continuer d’investir dans l’Or Noir ou pas… l’exploration pétrolière est en moyenne glissante de moins en moins rentable depuis 2 décennies…) )

    La situation est cynique mais nos politiques publiques depuis 25 ans nous ont mené et nous mènent vers une dépendance « chronique » aux énergéticiens du pétrole… Et l’ARENH a considérablement aidé Totalénergies et ENGIE dans leur développement sur le Marché de l’électricité…
    (Rappel : Il y a près de 30 ans, Tchuruk démissionnait de Total pour aller chez Alcatel et au même moment le programme nucléaire Français battait alors à plein régime (et semblait soutenu par les politiques publiques !), cela faisait peur à certains avec un croissance de « production » atteignant près de 30TW.h (jusque 5 GW démarré annuellement avant 1995 !) soit presque 20 million de Baril (1.7 MW.h = 1 Baril) par an de croissance avant d’être sévèrement « stoppé » sur un « plateau » permettant la croissance « relai » du Gaz…).

    Répondre
    • pour APO qui prouve bien une fois de plus l’urgence de develloper les ENR : 🤣😂 allez un petit rappel : On parle bien de la réalité dû terrain et des ENR .. et que pour pouvoir produire il faudrait déjà les installer les ENR en France .. la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES, les déchets ultimes et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …

      Répondre
  • Le propos de l’auteur sur : «  » Ce qui fait peur aux entreprises fossiles (et qui donc pourrait être efficace) est un système de plafonnement et d’échange des émissions. «  » c’est tout à fait pertinent ! Ce sont des quotas de volume… Et là cela a un impact surtout si certains prix sont encadrés…

    Sinon, concernant les majors pétrolières européennes, Total, BP et Shell, elles feraient bien de se mettre à la culture d’algues en Mer du Nord. Les Algues ne poussent pas ou peu sur le sable (très présent en Mer du Nord) mais sur des supports solides. Les grands parcs éoliens en Mer du Nord vont offrir de magnifiques perspectives (et potentiels supports et/ou ancrages de supports de culture) et les majors pétrolières sont présentes sur ce segment (l’éolien Offshore). Cela pourrait leur amener des « crédits Carbone » valorisables et aujourd’hui assez bien valorisés sur les Marchés.
    La chimie de synthèse des macro-algues est possible et cela offrirait de nouvelles perspectives aux Européens avec moins de dépendance aux hydrocarbures tout en « assainissant » les eaux de la mer du Nord qui sont largement « engrais-sées » par de l’Azote et du phosphore « anthropique »… Il ne faut pas trop compter sur des start-up sorties de nulle part pour cela…
    Tout en rappelant qu’avec les extractions de pétrole faites en Mer du Nord depuis presque 50 ans, ces 3 Majors ont une connaissance approfondie du « Plan d’eau » qu’est la Mer du Nord… (et de plus des co-activités autres que pétrolières et/ou éoliennes ramèneraient des gains de productivité sur l’exploitation d’Algues avec des Frais « partagés », exemple : bateaux support et/ou de travaux qui peut servir pour le pétrole, l’éolien ET les Algues…).
    En parallèle de la culture d’Algues, de l’aquaculture de poissons est possible…
    Une éolienne Offshore peut accueillir des saisonniers quelques semaines par an en anticipant des logements en partie basse de l’éolienne… (et même des silos en partie basse pour faire de l’aquaculture avec une logistique moins contraignante). Un « banc » d’algues assez « épais » casse la houle « moyenne » et permet de protéger des zones où les remous seront moindre (les Japonais l’ont fait pour protéger une piste d’aviation construite sur la mer…).

    Après avoir abondamment dégueulassé la Mer du Nord, ces Majors pétrolières pourraient, en y cultivant (ou en y faisant cultiver) des Macro-Algues, ressourcer cette Mer qui a un grand nombre de pays « frontaliers » (et un historique de pêche énorme mais désormais très « faiblard » !)… Cela pourrait remettre des formes de Futur radieux à bien du monde…

    En espérant que cette « bouteille » à la mer, trouve un échos chez certains « staff » des pétroliers pour le Futur des Européens…

    Répondre
  • Ce qui manque le plus aux ENRv actuellement: davantage d’interconnexions avec l’Espagne pour exploiter le foisonnement éolien. Les centrales à gaz et à charbon resteront longtemps en back-up pour un bon tiers du mix (plus ou moins selon les pays) à mon avis.
    Les scénarios de RTE avec des centrales à gaz en back-up à 10% de fc sont à mon avis un gros mensonge…
    L’énergie produite par les ENR en Allemagne représente 52% de leur consommation électrique de l’année dernière.
    Un chiffre possible moyennant des importations nettes et de nombreuses interconnexions, en particulier avec la Scandinavie, la France et la Suisse, principalement pour des régulations par l’hydraulique et par le nucléaire.

    Autre trou dans la raquette d’un mix « moins mauvais »: les STEP. Je pense que cela pose problème aux majors pétro-gaziers car cela réduirait le facteur de charge des centrales à gaz en back-up.
    Je pense que c’est la principale raison de son absence de développement, même s’il y en a d’autres.
    Dans les années 70/80, la France en a construit pour 5 GW en turbinage et 4 GW en pompage. Il y aurait au total 184 GWh de stockage (?). Et puis plus rien.
    Je ferais un rapprochement avec ce que dit APO à propos du soutien du chauffage au gaz dans les années 2000, plutôt qu’aux pompes à chaleur… En toile de fond, on retrouve les intérêts des majors pétrogaziers d’autant plus forts que les états s’affaiblissent. Je doute que Total, Exxon & Co fassent la loi en Chine (qui investit d’ailleurs à fond dans les STEP).

    Et puis tant que l’on est dans le système indigne, consumériste à outrance de toujours plus de tout, les nouvelles énergies bas carbone, on ne s’en sortira pas.

    Répondre
    • marc vous les retours de terrain/ résultats déjà obtenus avec les ENR déjà postés plus haut et qu’il faut accélérer de toute Urgence ..et les STEPS aussi ..il faut reprendre les projets gardés sous le coude depuis trop longtemps et ce sont bien les principe Negawatt qui nous sortent de la .. .

      Répondre
  • Enfin, les interconnexions de l’Allemagne lui permettent aussi d’utiliser le foisonnement éolien (ce qui est néanmoins limité).
    On oublie aussi parfois que d’un point de vue énergétique, le Danemark avec ses installations éoliennes fait partie du système électrique allemand (et fait partie aussi du système électrique avec la Norvège et le Suède).
    Les interconnexions sont très importantes en capacité, entre le Danemark et l’Allemagne, comme entre l’Espagne et le Portugal ou dans d’autres endroits.

    Répondre
    • @Marc,

      Merci pour le Rappel concernant le Danemark qui fut aussi un petit état pétrolier ET Gazier pendant de longues années avec quelques gisements en Mer du Nord… Le passage du Pic pétrolier et Gazier peu après l’An 2000 a du leur faire « peur » et la « transition » vers plus d’ENR a du apparaitre comme une évidence…

      Autre Remarque le Danemark est séparé en 2 zones – Est et Ouest – pour l’électricité du fait que la moitié de son territoire est composé d’iles de diverses tailles… La Zone Ouest est connectée à l’Allemagne avec la fréquence de la zone continentale. La zone Est est connectée (de mémoire) sans être à la même fréquence (d’où j’imagine le reliquat permanent de centrales à charbon ou à Gaz dans leur production pour la zone Est… où est située Copenhague d’ailleurs…)
      Autre point, le Danemark échange plus en volume d’électricité avec la Suède qu’avec la Norvège… (souvent on entend parler que de la Norvège !).
      Enfin un électroDuc pour mettre à la même fréquence Danemark ET la Scandinavie (via la Suède) est (Avis Perso) tout à fait envisageable et serait à financer pour partie par l’Europe. Cela amènerait une nouvelle base à la consolidation de la Fréquence de la zone continentale Européenne qui va en avoir besoin avec les « délires » Teutoniques d’ENRi concentrées et à outrance… (Est ce que les Scandinaves – Suède, Norvège et Finlande – voudront prendre ce risque !? car dans les années à venir le Mix Allemand va devenir souvent un « poids mort » sur la fréquence de la zone Européenne avec des risques de Zig-Zag colossaux en dehors de la zone « normalisée »… – Hélas mais quasi factuel… – La présence de Centrales à Gaz de « BackUp » ET pour la stabilisation de la Fréquence sera nécessaire, moins toutefois si la Scandinavie nous « rejoignait »…)

      Répondre
      • APO .. quand allez vous avoir un peu de personalité pour vous sortir enfin des fakes et ne plus vous ridiculiser en public . … en plus comme déjà signale maintes fois vous ne pensez même pas que pour pouvoir produire il faudrait déjà les installer en France les ENR .. la France est championne de la pollution du réchauffement climatique et de la production de déchets ultimes .. . la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES. et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …allez face aux inepties perpétuelles la réalité du terrain alors que l’éolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR et que le probleme principal c’est l’energie et que l’electricite ne représente que 20% de l’énergie : « … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember.
        L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. »

        Répondre
        • Une sacrée personnalité le Régis avec ses CC-CP quasi incessants et sa vision « globale » à 361 degrés… Un vrai « Père vert » de l’ENRisme en devenir !
          C’est souvent à prendre au 2nd degré et cela en dit long sur la capacité d’analyse et de croyance de notre environnement « humain »…

          Répondre
          • Apo qui prouve une fois de plus qu’il n’a aucune personnalité pour vérifier les faits / retours de terrains / bilans officiels / résultats déjà obtenus sur le terrain .. alors que tout est bien public et vérifiables par tous … Une sacrée personnalité le APO avec ses fakes et sa vision d’irradie … Un vrai « Père Noir » du nucléaire
            C’est souvent à prendre au 1er degré et cela en dit très long sur sa capacité d’analyse , de vérification du réel et de croyance de notre environnement « humain »…

          • @Régis,

            Le «  » « Père Noir » du nucléaire «  » te remercie d’être « traité » ainsi ! De ta part c’est un compliment et cela en dit long sur pas mal de choses et sur certaines de tes arrière-pensées…

            Pour tes « retours de terrain » regarde ailleurs que dans les scénarios NegaWatt d’il y a 10-15 ans en arrière et donnent des références (Pour rappel, l’Electricité est un vecteur électrique qui représente de 25 à 30% à peine de l’énergie « achetée » en Europe… le reste c’est presque que des hydrocarbures mis à part un peu de Biomasse). Ils se sont plantés très largement dans leurs prospectives chez NegaWatt il y a plus de 10 ans et ils ont réussi à faire faire de grosses conneries jusqu’au sommet de l’état (Honte à Eux et à ceux qui les financent dont GrDF !!!).

          • APO merci de bien confirmer mes propos : électricité étant même pas 20 % de l’énergie .. la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES. et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …

          • @Marc,

            Annuellement c’est la Suède, comme état scandinave, qui échange le plus avec le Danemark (même si cela peut être de l’électricité Norvégienne « passant » par la Suède…). Et effectivement les échanges avec l’Allemagne sont les plus importants…

            https://energy-charts.info/charts/import_export/chart.htm?l=fr&c=DK&year=2023

            Que la Norvège construise une centrale à Gaz (de mémoire c’est en cours) importante va dans le sens de cet Article. Pourquoi ils continueraient de vendre du Gaz à prix modique alors qu’une centrale de pointe pilotable et ciblant les heures de prix haut doit avoir une bonne rentabilité et valoriser le Gaz « brulé » à des prix élevés…

            Les années à venir vont réserver bien des surprises aux petits consommateurs moyens Européens… Actuellement ce sont les Agriculteurs Allemands qui manifestent… Qui seront les prochains !?

            Même en relançant un programme Nucléaire majeur et Européen, il faudrait 25-30 ans pour en voir les effets… On rentre dans une sacrée période de turbulences énergétiques en Europe et cela va durer longtemps… Les pétroliers vont bien en profiter…

            Les Marchés « Libres » et bien faussés de l’électricité en Europe nous ont fait prendre 20 ans de retard sur la question essentielle de la Nature de la Base de production… Cela aurait pu être les ENRi mais uniquement via des Réseaux Transeuropéens XXL (et ce n’est pas fait ni réellement en cours…), sinon en « décarboné » il reste le Nucléaire… à défaut ce seront les atomes « carbonés » du Gaz et du Charbon pour faire la Base dans beaucoup de lieux en Europe !!! On est dans les Choux (de Bruxelles) en Europe, ça va « puer » …

          • APO encore une fois vous prouvez l’urgence de develloper toutes les ENR au plus vite ..au lieu de ressasser un passé qui n’aurait jamais du exister et qui a fait la situation actuelle tournez vous enfin vers l’Avenir ..

          • Cochelin qui se gargarise une fois de plus que la France soit championne de la pollution , du réchauffement climatique et de la production de dechets ultimes que l’on va laisser égoistement à toutes les générations futures avec la vraie facture de notre merde polluante de nucléaire .. à propos des vieux canulars périmés sur l’Allemagne qui a même accéléré le développement des ENR suite aux dernières catastrophes climatiques et aux élections et aux derniers événements … alors que c’est bien la France qui vient de nouveau de se faire condamner pour son inaction contre la pollution, que c’est bien EDF / Orano qui est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit… QU’ILS CONTINUENT DE DEPANNER LA FRANCE COMME ILS LE FONT DEPUIS DES ANNEES eux agissent et se sortent de la … et ont même accélérer le développement des ENR sur le terrain .. https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/418937873_10233938365225638_825908376388094890_n.jpg?_nc_cat=110&ccb=1-7&_nc_sid=524774&_nc_ohc=7B6Ie20JlvYAX9UjENg&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=00_AfDhDpL8UHty9RpqVGcMfuFhTimzrx2uwb_ussthdluZgA&oe=65AC3ACA

          • merci cochelin de bien prouver à tout le monde l’urgence de develloper toutes les ENR .. même en France un extrait de votre lien : « .. Entre 2015 et 2022, les émissions de carbone liées au charbon par habitant au sein des pays du G20 ont augmenté de 9%, précise le rapport d’Ember. Douze pays membres du G20, dont la Grande-Bretagne, l’Allemagne et les États-Unis, ont toutefois réussi à réduire considérablement leurs émissions par habitant. .. . » la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES. et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …allez face aux inepties perpétuelles pour gogos la réalité du terrain alors que l’eolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR : « … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember.
            L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. »

          • c’est bien cochelin vous commencez à progresser un peu car comme je vous le répète depuis des mois oui c’est bien l’énergie le principal problème et votre graphe montre bien que la France malgré son industrie sinistrée est placé pas loin derrière l’Allemagne . la différence c’est que l’Allemagne dont vous voulez parler tout le temps pour ne pas parler de la France agit et s’en sort pendant que la France s’enfonce toujours plus et ça vous n’arrivez pas à le vérifier et à l’assimiler ..

          • Le Danemark n’est pas un mauvais élève. Je le reconnais. Mais ce pays a dépensé des fortunes dans sa « transition » et l’électricité TTC, pour les consommateurs, est parmi la plus chère en Europe. Ses échanges frontaliers avec ses voisins atteignent des volumes énormes, son autonomie en électricité est mise à mal car déficitaire annuellement en électricité et ses centrales charbon sont encore bien présentes et utiles. https://www.touteleurope.eu/environnement/la-dependance-energetique-europeenne/

          • Cochelin quand allez vous enfin savoir compter : en France on a paye avec nos impôts .. ce n’est que maintenant que vous commencez à peine à payer le vrai cout de notre merde polluante de nucléaire sur vos factures ..vous continuez de focalisez sur électricité en parlant des autres pour ne toujours pas parler de notre merde à nous et du problème global de l’énergie car l’électricité ne représente que 20% de l’énergie … alors que la France a dépense des milliards pour être les champions de la pollution , des GES , des déchets ultimes , du réchauffement climatique .. et voudrait s’enfoncer toujours plus .. .

          • 🤣😂 cochelin vous pouvez toujours nier stupidement en public ce que tout le monde peut très facilement vérifier ça ne changera jamais la réalité du terrain . juste à être « pathétique » en public .. alors que justement avec votre lien plus haut vous avez bien confirmé mes écrits ..🤣😂 vous ne voulez toujours pas parler des vrais problèmes en France: l’énergie ?

  • Pour revenir à l’article, une petite prospective sur les pétroliers :
    Ceux-ci ont du Gaz à foison pour le moment, mais pas forcément pour très longtemps… Par contre ils ont et auront du Cash maintenant et dans les années à venir…
    En Europe la croissance de l’éolien à terre « stagne » et les prix « garantis » sont temporaires, donc la fin de vie de beaucoup de parcs sera à prix de Marché et/ou avec des contrats de vente garantis avec des tiers ce qui risque de devenir de moins en moins fréquents vu les prix de marché aux fortes heures de production éoliennes… Beaucoup de petits/moyens producteurs d’ENR vont en souffrir sous peu… Cet état de Faits risque de profiter aux Majors pétrolières car si celles-ci, comme Total, ont des distributeurs d’Electricité ET de Gaz, alors elles pourront développer des consommations de type Bi-énergie chez leurs clients (Elec + Gaz). En Hiver, aux heures de forte production éolienne, il suffit que les clients, auparavant uniquement chauffé au Gaz, soient en possession de chauffage électrique installée en parallèle du système de chauffage au Gaz et les clients consommeront de l’Elec pour se chauffer et pour l’eau chaude… Aux heures de faibles productions Elec, ces mêmes clients repasseront au Gaz (facile à faire sur un tableau électrique…) et en plus ce seront les périodes de pointe…
    Avec moins de Gaz consommé (et « mieux » consommé) et des ENR « optimisés », les pétroliers pourront s’offrir de jolies parts de Marché dans les consommateurs d’énergie (Avis Perso, ce type de « système » est très valable dans les immeubles « Haussmanniens » parisiens, durs à bien isoler, souvent assez « spacieux » et très majoritairement chauffés au Gaz à ce jour avec de belles consommations énergétiques annuelles (et avec des résidents « solvables » capables d’investir un peu si le modèle économique vaut le coup (un chauffage électrique ne coutant pas grand chose… et une modification du tableau électrique n’étant pas exercice très compliqué…)).
    Donc in fine les pétroliers pourront « offrir » une baisse de consommation de Gaz garantie, plus de consommation Elec avec « plus » d’ENRi intégrables au réseau ET de l’effacement de pointe garanti pour le réseau électrique dans des offres que quasi eux-seuls seront capables de faire et de tenir dans la durée à des prix intéressants…

    Avis Perso, il y a fort à parier que Totalénergies acquiert ENGIE (ou une bonne partie de celle-ci) d’ici 5 à 15 ans (suivant les impacts des crises sur le Gaz dans les années à venir… ENGIE ne produisant plus grand chose en Gaz en propre, cette entreprise va souffrir des prix du Gaz ET des couvertures de prix nécessaires qui lui ont couté une fortune en 2022 et lui ont littéralement « bouffé » ses bénéfices, là ou Totalénergies enregistrait d’immenses bénéfices…).

    La « Transition » vers l’électricité est « garantie » pour les majors pétrolières, ils ont juste à attendre les opportunités de Marché pour faire des acquisitions « judicieuses »… et à penser à quelques petits trucs d’ajustement des consommations courantes (ce que ne peuvent pas faire les producteurs d’ENRi « lambda » ni même EDF à large échelle et de manière aisée…).

    Répondre
    • APO ne vous inquiétez surtout pas pour ceux qui produisent enfin proprement sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que notre merde polluante de nucléaire avec les ENR car on aura toujours besoin d’énergies enfin propres. par contre inquiétez vous pour toutes vos prochaines factures .. car ça va faire de plus en plus mal pour ceux qui sont encore chez EDF et consort …

      Répondre
        • tres simple : .regardez vos factures qui flambent pendant que les miennes baissent … et ce n’est qu’un début .. voir toutes celles déjà prévues pour ceux qui sont encore chez EDF et consort ..

          Répondre
          • Mais non. Mes factures baissent : le tarif TEMPO de EDF est le plus bas qui soit. Vous n’affichez jamais le coût de votre électricité TTC malgré mes nombreuses relances.

          • Cocelin qui pratique la méthode Coue pour se convaincre de ses fakes alors que toutes les augmentations sont sur ses factures et encore une de 10% sur la prochaine .. c’est bien vous qui avez poste le lien d’ENERCOOP ou tout est bien public même les tarifs et si vous aviez suivi vous auriez vu les 3 dernières baisses …

          • Cochelin pour le moment mais l’écart se resserre encore pour la 3 eme fois .. .en plus`sachez que je produis déjà depuis très longtemps une partie de mon électricité journalière et que mes factures servent à verdir le réseau commun à tous en France car c’est urgent pour la planète , le climat , notre santé contre la pollution ,le Co² , les Ges , les déchets ultimes… en plus mes factures baissent quand les vôtres flambent . elle est pas belle ma vie comparée à la votre ?

  • Deux réflexions intéressantes et judicieuses ds cet article
    1) le langage de la COP ne menace aucunement l’extraction pétrolière. Il ne contient aucune cible précise ou aucun mécanisme d’application. Il est donc facile pour les entreprises fossiles de soutenir publiquement cet accord, qui ne changera en rien leurs ventes de pétrole, gaz et charbon.
    En clair les résolutions de la COP c’est du vent, comme celles de la commission de l’UE qu’elle veut imposer au niveau des baisses inatteignables du taux des GES.
    2) Une autre solution, aussi européenne, est le Mécanisme d’Ajustement Carbone aux Frontières. Il s’agit d’une taxe sur les PRODUITS IMPORTES qui n’ont pas encore été taxés par une taxe carbone dans un autre pays. A long terme, cette taxe pourrait pousser tous les pays à adopter une taxe carbone. Mais encore faut-il que l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) donne son feu vert. Et c’est loin d’être garanti.
    Exemple : si à chaque produit fabriqué en Chine on leur appliquait un bilan carbone digne de ce nom avec une taxe à la hauteur, leurs coûts en deviendraient prohibitifs et la transition énergétique en marche induite aurait un sacré coup de frein !

    Répondre
  • En complément au message ci-dessus, il semble être besoin de rappeler la stupidité de la politique prônée par Bruxelles. L’UE n’est responsable que de moins de 10 % des émissions de GES (pour M. Isambert qui demandait d’où venait ce chiffre : les sites internet sur le sujet sont nombreux ; certains évoquent même 8,5%). Consacrer des sommes démentielles à la réduction de celles-ci au détriment d’autres dépenses autrement plus urgentes est une des aberrations incompréhensibles que recèle la « politique » (sic) européenne, vu que le résultat sera epsilonesque. Mais hélas la religion écolo s’est substituée à la rationalité la plus élémentaire. Descartes et quelques autres doivent se retourner dans leurs tombes.

    Répondre
    • c’est bien Brun mais ou est le lien ? la vrai source ? il s’agit de l’electricité ou du vraie probleme de l’energie .. et en France ? alors que l’on est les champions de la pollution ,des GES , des déchets ultimes et du réchauffement climatique et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit .. vu que l’europe elle se sort du nucléaire et du fossile et améliore avec le développement des ENR qui s’accélère enfin à cause de la crise comme le prouve tous les retours de terrain .. voir les liens et faits déjà posté ..

      Répondre
    • Cochelin qui continue de nier la réalité du terrain .. toujours pas de chiffres sur la France? .. on peut lire toutefois que contrairement aux fakes postés ici très souvent : » L’Union européenne émet près de 7 % des émissions mondiales de GES, suivant l’Inde de près. Les émissions des 27 Etats membres et du Royaume-Uni ont cependant diminué de 1,5 % par an dans la dernière décennie, avec un recul de 3 % en 2019. Cette baisse est notamment due à la diminution des émissions du secteur de l’électricité, grâce au remplacement progressif de l’utilisation du charbon comme combustible primaire… » cette constations est à rapprocher de ce bilan :  » alors que l’éolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR et que c’est bien l’énergie le problème global : … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember…. » voir la progression des ENR qui continuent d’améliorer encore ce résultats incluant l’énergie mais pas assez vite vu l’urgence de la situation .. . .
      L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. » .. . Comme déjà répétés très souvent : pour les pollutions répétées et récurrentes pour la France voir le site de l’ASN , EDF , ORANO ..les tribunaux Français .. .

      Répondre
    • cochelin et au cas ou vous douteriez encore : 2022 c’est l’année ou la France a le moins pollue et le moins produit de déchets ultimes car nos vielles chaudières polluantes étaient en rade … .

      Répondre
    • Cochelin toujours à ânonner la désinformation avec les vieux chiffres tronques et obsolètes sur le Co² qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution et GES que l’on subit en réel sur le terrain alors qu’on lui prouve tout le temps que c’est faux avec les chiffres du terrain ..allez encore une fois les faits publics : toujours pas de chiffres sur la France? .. on peut lire toutefois que contrairement aux fakes postés ici très souvent : » L’Union européenne émet près de 7 % des émissions mondiales de GES, suivant l’Inde de près. Les émissions des 27 Etats membres et du Royaume-Uni ont cependant diminué de 1,5 % par an dans la dernière décennie, avec un recul de 3 % en 2019. Cette baisse est notamment due à la diminution des émissions du secteur de l’électricité, grâce au remplacement progressif de l’utilisation du charbon comme combustible primaire… » cette constations est à rapprocher de ce bilan : » alors que l’éolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR et que c’est bien l’énergie le problème global : … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember…. » voir la progression des ENR qui continuent d’améliorer encore ce résultats incluant l’énergie mais pas assez vite vu l’urgence de la situation .. . .
      L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. » .. . Comme déjà répétés très souvent : pour les pollutions répétées et récurrentes pour la France voir le site de l’ASN , EDF , ORANO ..les tribunaux Français .. .

      Répondre
    • coichlein qui s’enfonce toujours plus dans ses fakes et sa désinformation sur les autres qui agissent et s’en sortent comme le prouvent bien tous les retours de terrain pour ne jamais parler de notre merde à nous .. . alelz encore un fois ce qui ets réel sur le terrain et vérifiables par tous : toujours à ânonner la désinformation avec les vieux chiffres tronques et obsolètes sur le Co² qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution et GES que l’on subit en réel sur le terrain alors qu’on lui prouve tout le temps que c’est faux avec les chiffres du terrain ..allez encore une fois les faits publics : toujours pas de chiffres sur la France? .. on peut lire toutefois que contrairement aux fakes postés ici très souvent : » L’Union européenne émet près de 7 % des émissions mondiales de GES, suivant l’Inde de près. Les émissions des 27 Etats membres et du Royaume-Uni ont cependant diminué de 1,5 % par an dans la dernière décennie, avec un recul de 3 % en 2019. Cette baisse est notamment due à la diminution des émissions du secteur de l’électricité, grâce au remplacement progressif de l’utilisation du charbon comme combustible primaire… » cette constations est à rapprocher de ce bilan : » alors que l’éolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR et que c’est bien l’énergie le problème global : … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember…. » voir la progression des ENR qui continuent d’améliorer encore ce résultats incluant l’énergie mais pas assez vite vu l’urgence de la situation .. . .
      L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. » .. . Comme déjà répétés très souvent : pour les pollutions répétées et récurrentes pour la France voir le site de l’ASN , EDF , ORANO ..les tribunaux Français

      Répondre
      • En définitif, vous n’avez aucun idée de l’impact sur la santé humaine et aucune source à proposer !
        Et que des copiés/collés de vos propres commentaires !

        Répondre
        • Cochelin et si au lieu de vous ridiculiser en public vous commenciez enfin à lire et à comprendre le Français et le sujet : ce sont des faits que je poste , des retours de terrain: ce qui se fait en réel . pas vos théories foireuses de la désinformation qui sont justement contredites par la réalité du terrain que tout le monde peut très faciment vérifier .. j’ai même cite des extraits de vos liens qui constatent la même chose .. . vous aurez beau le nier les retours / bilans prouvent bien que les ENR nous sortent du fissible et du fossile / charbon / pétrole / gaz .. et c’est bien ce qui est urgent pour la planete , le climat , notre santé , contre la pollution ,le Co² ,les GES, les déchets ultimes …

          Répondre
  • En rappel : deux réflexions intéressantes et judicieuses ds cet article
    1) le langage de la COP ne menace aucunement l’extraction pétrolière. Il ne contient aucune cible précise ou aucun mécanisme d’application. Il est donc facile pour les entreprises fossiles de soutenir publiquement cet accord, qui ne changera en rien leurs ventes de pétrole, gaz et charbon.
    En clair les résolutions de la COP c’est du vent, comme celles de la commission de l’UE qu’elle veut imposer au niveau des baisses inatteignables du taux des GES.
    2) Une autre solution, aussi européenne, est le Mécanisme d’Ajustement Carbone aux Frontières. Il s’agit d’une taxe sur les PRODUITS IMPORTES qui n’ont pas encore été taxés par une taxe carbone dans un autre pays. A long terme, cette taxe pourrait pousser tous les pays à adopter une taxe carbone. Mais encore faut-il que l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) donne son feu vert. Et c’est loin d’être garanti.
    Exemple : si à chaque produit fabriqué en Chine on leur appliquait un bilan carbone digne de ce nom avec une taxe à la hauteur, leurs coûts en deviendraient prohibitifs et la transition énergétique en marche induite aurait un sacré coup de frein !

    Répondre
  • Pourquoi toujours jouer au grincheux ? La reprise de la production nucléaire a bien entraîné une baisse des émissions. Quant aux conséquences néfastes cette industrie, vous n’avez toujours rien à poster.

    Répondre
    • Cochlein qui s’enfonce toujours plus dans ses fakes et sa désinformation sur les autres qui agissent et s’en sortent comme le prouvent bien tous les retours de terrain pour ne jamais parler de notre merde à nous .. en plus c’est bien vous qui avez poste le lien juste un peu plus haut .. allez encore un fois ce qui est réel sur le terrain et vérifiables par tous : toujours à ânonner la désinformation avec les vieux chiffres tronques et obsolètes sur le Co² qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution et GES que l’on subit en réel sur le terrain alors qu’on lui prouve tout le temps que c’est faux avec les chiffres du terrain ..allez encore une fois les faits publics : toujours pas de chiffres sur la France? .. on peut lire toutefois que contrairement aux fakes postés ici très souvent : » L’Union européenne émet près de 7 % des émissions mondiales de GES, suivant l’Inde de près. Les émissions des 27 Etats membres et du Royaume-Uni ont cependant diminué de 1,5 % par an dans la dernière décennie, avec un recul de 3 % en 2019. Cette baisse est notamment due à la diminution des émissions du secteur de l’électricité, grâce au remplacement progressif de l’utilisation du charbon comme combustible primaire… » cette constations est à rapprocher de ce bilan : » alors que l’éolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR et que c’est bien l’énergie le problème global : … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember…. » voir la progression des ENR qui continuent d’améliorer encore ce résultats incluant l’énergie mais pas assez vite vu l’urgence de la situation .. . .
      L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. » .. . Comme déjà répétés très souvent : pour les pollutions répétées et récurrentes pour la France voir le site de l’ASN , EDF , ORANO ..les tribunaux Français

      Répondre
    • Cochelin vous vous gargarisez constamment alors que nous sommes encore les champions de la pollution , du réchauffement climatique et des déchets ultimes en étant aussi en retard sur les autres pays qui agissent et s’en sortent .. Comme déjà répétés très souvent : pour les pollutions répétées et récurrentes pour la France voir sur le site de l’ASN , EDF , ORANO ..les tribunaux Français .. comme prouvé juste un peu plus haut ce sont bien les ENR qui font baissé la pollution.. pas le nucléaire que l’on a depuis plus de 60 ans et qui nous a enfonce jusqu’à maintenant ..

      Répondre
    • Cochelin quand allez vous avoir un peu de personnalité pour enfin vous sortie de la désinformation et ouvrir les yeux sur le réel du terrain ? vous vous gargarisez constamment alors que nous sommes encore les champions de la pollution , du réchauffement climatique et des déchets ultimes en étant aussi en retard sur les autres pays qui agissent et s’en sortent ..un extrait de votre lien : ».. Une bonne partie de la baisse est en effet encore largement due à des facteurs conjoncturels, plutôt qu’à des mesures structurelles. Selon l’analyse du Citepa, elle a été essentiellement liée à trois secteurs depuis le début de l’année : l’énergie (-9,4 %), l’industrie (-9,3 %), et les bâtiments (-7,5 %). Le transport reste, lui, très en deçà de ces niveaux, avec un recul de ses émissions limité à 1,8 % .. » à rapprocher de l’hydraulique qui remonte et au développement des autres ENR qui se poursuit mais pas assez vite vu l’urgence de la situation ..

      Répondre
  • Dans son rapport en 2023 sur l’année 2022, le CITEPA note que : « Les émissions de l’industrie de l’énergie ont en revanche augmenté en 2022 (+4,9%) dans un contexte d’indisponibilité de centrales nucléaires  » https://www.citepa.org/wp-content/uploads/publications/secten/2023/Citepa_Secten_ed2023_v1.pdf
    Et dans l’édition de Décembre 2023 relatif à 2023 : « La disponibilité retrouvée des centrales nucléaires et hydroélectriques explique ainsi amplement la performance du secteur énergie : la production d’électricité d’origine nucléaire a grimpé de 11,4 % sur les neuf premiers mois de l’année après des mois d’indisponibilité involontaire, et celle provenant des centrales thermiques a reculé de 23 % ». Et : « Du côté des polluants atmosphériques, si l’on regarde les NOx (dioxydes d’azote), le bilan provisoire pour ces 9 mois premiers mois de l’année est une diminution de 3% des émissions, en raison de baisses dans les secteurs de l’énergie (-7,1%), de l’industrie (-5,9%), des bâtiments (-1,5%), et des transports (-3,9%) par rapport à la même période en 2022. »

    Répondre
    • Cochelin merci de bien confirmer ce que j’écris depuis des mois la pollution baisse pendant l’arrêt du nucléaire et le regain des ENR … Comme déjà répétés très souvent : pour les pollutions répétées et récurrentes pour la France voir le site de l’ASN , EDF , ORANO ..les tribunaux Français .. pour le réchauffement climatique plus prononcé en france que dans les autres pays ça aussi ça a déjà ete explicité plusieurs fois ..

      Répondre
      • Non. la pollution et les émissions a augmenté avec les problèems d’indisponibilité d’une partie du parc nucléaire. Vousne savez pas lire !

        Répondre
        • cochelin c’est bien vous qui ne savez pas lire le français et le comprendre puisque même dans les liens que vous postez vous confirmez bien tous mes écrits puisque la pollution a baisse alors que le nucléaire en France était à l’arrêt .. et avec l’accélération de la mise en service d’ENR sur le terrain et l’hydraulique qui a repris un bon rythme .. vous avez enfin appris quand même que l’hydraulique c’est bien une ENR …

          Répondre
          • Décidément, vous êtes de mauvaise foi. Le parc nucléaire n’était pas à l’arrêt en 2022, mais moins disponible. Il était plus disponible en 2023. Le CITEPA constate que : « Les émissions de l’industrie de l’énergie ont en revanche augmenté en 2022 (+4,9%) dans un contexte d’indisponibilité de centrales nucléaires » https://www.citepa.org/wp-content/uploads/publications/secten/2023/Citepa_Secten_ed2023_v1.pdf
            Et dans l’édition de Décembre 2023 relatif à 2023 : « La disponibilité retrouvée des centrales nucléaires et hydroélectriques explique ainsi amplement la performance du secteur énergie : la production d’électricité d’origine nucléaire a grimpé de 11,4 % sur les neuf premiers mois de l’année après des mois d’indisponibilité involontaire, et celle provenant des centrales thermiques a reculé de 23 % ». Et : « Du côté des polluants atmosphériques, si l’on regarde les NOx (dioxydes d’azote), le bilan provisoire pour ces 9 mois premiers mois de l’année est une diminution de 3% des émissions, en raison de baisses dans les secteurs de l’énergie (-7,1%), de l’industrie (-5,9%), des bâtiments (-1,5%), et des transports (-3,9%) par rapport à la même période en 2022. » Les choses sont clairement expliquées. Est-ce si difficile àcomprendre ? Mais pour vous, il est évident que c’est le cas !

          • ben oui cochelin car les calculs sont toujours fait avec les chiffres tronques et obsolètes qui ne prennent pas ne compte la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain et qui est constate par EDF , l’asn et les tribunaux de plus en plus souvent . il n’y a que vous pour toujours nier les ravages du nucléaire sur la faune , la flore et l’etre humain à tous les stades .. et vosu en vous posez même pas la question de savoir pourquoi la France a besoin de s’en sortir alors que l’on a le nucléaire depuis plus de 60 ans ? . bon quand allez vous enfin parlez des vrais problèmes et des bonnes solutions qui se mettent déjà en place partout dans le monde grâce aux ENR qui sont bien reconnus comme causes de baisse dans vos liens …

          • Mais à quelle pollution faites-vous allusion et quelles conséquences sur la santé humaine ? Vous ne répondez jamais car vous ne savez rien.
            Et sur les émissions de CO2, les méthodes de calcul sont reconnues internationalement. Vous constaterez, si vous êtes de bonne foi, qu’en 2023, celles-ci ont largement baissé. Malgré la moindre quantité d’énergie d’origine renouvelable en France, le émissions globales de CO2 dans le domaine de la production d’électricité sont plus faibles que certains pays dont les ENR (solaire et éolien) sont plus dévéloppées. https://www.nowtricity.com/

          • cochelin tout vous a été déjà explicité maintes fois et il n’y a que vous pour nier ce que tout le monde constate et qui est bien public ..vous pouvez toujours nier stupidement ça ne changera jamais la réalité du terrain et vous pourriez avoir un peu de respect pour toutes les victimes empoisonnées sournoisement depuis plus de 60 ans .. .et toujours avec les chiffres tronques te obsolètes sur le Co² qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain et en parlant de l’electricite qui ne représente même pas 20% du problème .. quand allez vous enfin aborder le vrai problème de l’énergie et constatez les solutions qui se mettent déjà en place sur le terrain et qui s’accélèrent enfin suite à la crise quand allez vous avoir un peu de personnalité pour enfin vous sortie de la désinformation et ouvrir les yeux sur le réel du terrain ?…RE vous vous gargarisez constamment alors que nous sommes encore les champions de la pollution , du réchauffement climatique et des déchets ultimes en étant aussi en retard sur les autres pays qui agissent et s’en sortent ..un extrait de votre lien : ».. Une bonne partie de la baisse est en effet encore largement due à des facteurs conjoncturels, plutôt qu’à des mesures structurelles. Selon l’analyse du Citepa, elle a été essentiellement liée à trois secteurs depuis le début de l’année : l’énergie (-9,4 %), l’industrie (-9,3 %), et les bâtiments (-7,5 %). Le transport reste, lui, très en deçà de ces niveaux, avec un recul de ses émissions limité à 1,8 % .. » à rapprocher de l’hydraulique qui remonte et au développement des autres ENR qui se poursuit mais pas assez vite vu l’urgence de la situation ..

          • Il n’est pas précisé que cela ( les nouvelles installations de solaire PPV) à entraîné une baisse de la pollution. Peut-être un peu. Mais le CITEPA cité la meilleure disponibilité du parc nucléaire et hydraulique comme cause la plus importante dans la baisse de la pollution en 2023 car les centrales thermiques ont moins été sollicitées. C’est écrit en toutes lettres dans leur rapport.

          • ben oui Cochelin qui ne veux lire que ce qu’il veux en oubliant toujours que les vieux chiffres tronques et obsolètes sur le Co² ne prennent pas en compte la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain et en parlant toujours de l’électricité qui ne représente même pas 20% du problème .. … voir quand nos vielles chaudières polluantes ont réellement redémarrées et pourquoi notre président est allé en personne pleurer auprès des Allemands pour qu’ils prolonge de quelques mois leurs centrales nucléaires pour continuer de dépanner la France comme il le font depuis des années .. donc vous dites que l’augmentation des EN¨r n’y ait pour rien dans la baise de la pollution en France .. et vous ne vous posez même pas la question de savoir pourquoi la France a besoin de s’en sortir alors que l’on a le nucléaire depuis plus de 60 ans ? . bon quand allez vous enfin parlez des vrais problèmes et des bonnes solutions qui se mettent déjà en place partout dans le monde grâce aux ENR qui sont bien reconnus comme vrais causes de baisse dans vos liens pour l’énergie alors que le nucléaire ne compte que pour 4% de l’énergie dans le monde et baisse inexorablement …

          • Cochelin c’est bien vous qui parlez toujours des autres pour ne jamais parler de notre merde à nous et en plus notre industrie est sinistrée depuis bien plus longtemps que l’Allemagne voir aussi EDF qui s’enfonce toujours plus dans la gabegie du nucléaire .. et en plus pour l’Allemagne on s’en fout royalement …

          • Cessez de toujours dénigrer votre pays. Et vous vous trompez lourdement : la gabegie est plutôt du côté de l’Allemagne qui se retrouve en difficulté à cause du prix de son énergie. Son industrie se retrouve sinistrée et c’est pour cela que la consommation nationale d’électricité a beaucoup baissé : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-brief-eco/industrie-la-france-passe-devant-l-allemagne-en-termes-de-competitivite-et-de-cout-du-travail_6063633.html
            L’Allemagne cumule de fait d’avoir une électicité très chère pour les particuliers et les industriels, et, en plus, encore très émettrice de CO2 et de grosses pollutions. Sans parler de son obligation d’importer maintenant beaucoup d’élecricité de l’étranger alors que la France se retrouve très exportatrice d’électricité peu carbonée (comme elle l’était il y a quelques années) et faiblement polluante. Pour les supposées pollutions et conséquences sur l’être humain, on attend toujours !

          • Cochelin merci de bien confirmer une nouvelle ce que j’écris depuis des mois .. RE : c’est bien vous qui parlez toujours des autres pour ne jamais parler de notre merde à nous et en plus notre industrie est sinistrée depuis bien plus longtemps que l’Allemagne voir aussi EDF qui s’enfonce toujours plus dans la gabegie du nucléaire .. et en plus pour l’Allemagne on s’en fout royalement … vous vous gargarisez constamment alors que nous sommes encore les champions de la pollution , du réchauffement climatique et des déchets ultimes en étant aussi en retard sur les autres pays qui agissent et s’en sortent .. tout vous a été déjà explicité maintes fois et il n’y a que vous pour nier ce que tout le monde constate et qui est bien public ..vous pouvez toujours nier stupidement ça ne changera jamais la réalité du terrain et vous pourriez avoir un peu de respect pour toutes les victimes empoisonnées sournoisement depuis plus de 60 ans avec notre merde polluante de nucléaire .. .et toujours avec les chiffres tronques te obsolètes sur le Co² qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain et en parlant de l’électricité qui ne représente même pas 20% du problème .. quand allez vous enfin aborder le vrai problème de l’énergie et constatez les solutions qui se mettent déjà en place sur le terrain et qui s’accélèrent enfin suite à la crise quand allez vous avoir un peu de personnalité pour enfin vous sortie de la désinformation et ouvrir les yeux sur le réel du terrain ?…

  • Et toujours aucune source cnfirmant vos propos :  » nous sommes encore les champions de la pollution , du réchauffement climatique et des déchets ultimes en étant aussi en retard sur les autres pays qui agissent et s’en sortent ». Tout cela n’a aucun sens. Sauf que vous vous complaisez dans des copiés/collés de vos commentaires précédents !

    Répondre
    • Cochelin et oui toujours les mêmes faits / retours de terrain / bilans officiels vérifiables par tous derrière les mêmes inepties de la désinformation .. .Comme déjà répétés très souvent : pour les pollutions répétées et récurrentes pour la France voir le site de l’ASN , EDF , ORANO ..les tribunaux Français .. pour le réchauffement climatique plus prononcé en France que dans les autres pays ça aussi ça a déjà été explicité plusieurs fois ..

      Répondre
  • Non seulement vous ne démontrez rien et ne postez aucune source de qui vous est demandé (sur l’impact des quelques faibles pollutions dont vous faites allusion) mais vous êtes encore là le champion du copié/collé. C’est l’obsession d’un individu qui n’a plus aucun argument à sa disposition !

    Répondre
    • Cochelin tout est bien sourcé et démontrer depuis bien longtemps .. ce n’est pas parce que vous niez stupidement ce que tout le monde peut très facilement vérifier que ça va changer la réalité du terrain juste prouver que vous êtes vraiment pathétique face aux faits publics .. RE : et oui ce sont toujours les mêmes faits / retours de terrain / bilans officiels vérifiables par tous derrière les mêmes inepties de la désinformation .. .Comme déjà répétés très souvent : pour les pollutions répétées et récurrentes pour la France voir le site de l’ASN , EDF , ORANO ..les tribunaux Français .. pour le réchauffement climatique plus prononcé en France que dans les autres pays ça aussi ça a déjà été explicité plusieurs fois …

      Répondre
    • Cochelin et oui toujours les mêmes faits / retours de terrain / bilans officiels vérifiables par tous derrière les mêmes inepties de la désinformation .. .

      Répondre
        • mais oui mais oui APO . la France ne sait meme pas comment elle va pouvoir financer ceux qui sont encore en construction qui viennent de prendre 9 milliards de rallonge de budget en plus des 25 milliards actuels et vous parlez de projets qui ne se feront jamais .. sortez vous enfin de la propagande mensongère ..il n’y a plus que la France pour vouloir s’enfoncer toujours plus dans la pollution , le réchauffement climatique et la production de déchets ultimes avec une energie polluante à tous les stades et tres tres chère …

          Répondre
          • Mais Oui Régis, vous confondez la France et l’Angleterre sur les 9 milliards…
            Oui, la France est toute seule en Europe avec la Pologne, la Suède, les Pays-Bas et quelques autres (La France de Napoléon + L’Angleterre juste pour l’Europe…). La Chine continue, les USA vont s’y remettre, l’Inde avance sur ce sujet (sans parler des Emirats, de la Turquie, du Bangladesh et de pas mal d’autres…).

            Les oeillères sont de sortie… comme toujours…

          • mais oui APo des milliards que les Français vont paye en plus des 25 milliards pour l’EPR en Angleterre .. et vous continuez avec les vieux fakes ..allez un petit rappel de la réalite du terrain prouvée par les chiffres officiels mondiaux : le nucléaire et le fossile sont déjà condamné économiquement … vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole / gaz … sauf le bio gaz qui est une ENR … grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 55 voire 75 % d’ENR dans leur mix et qui voient leur pollution , leur GES et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain… la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES. et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …

          • @Régis,

            et les 40 milliards rien que pour le PV avant le moratoire on en parle !? https://www.ecologie.gouv.fr/comite-gestion-des-charges-service-public-lelectricite
            Même le PV individuel actuel avec garantie d’achat à 130 Euros/MW.h va couter une fortune aux Français… pour produire plus lors de périodes ou il y a déjà des surproductions chroniques 6 mois par an !!!

            Que le pentagone soit couvert de PV, c’est très bien (réellement) mais est ce que cela va rendre l’US Army vertueuse en terme de GES !?

          • apo mais oui détaillez nous ces 40 milliards d’où ils sortent et qui les paye .. et on comparera à tout ce que rapporte les ENR à l’état pour enfin produire proprement sans dangers et sans déchets et faire avoir à la France une vraie indépendance énergétique.. ensuite vous verifierez que le Pv correspond parfaitement aux besoins du secteur tertiaire …allez un petit rappel : On parle bien de la réalité dû terrain et des ENR .. et que pour pouvoir produire il faudrait déjà les installer les ENR en France .. la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES, les déchets ultimes et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …

          • @Régis,

            Les « détails » officiels sont là (je fais du CC-CP !) – on en parle !? https://www.ecologie.gouv.fr/comite-gestion-des-charges-service-public-lelectricite (il faut les lire… avant d’en parler…)

            Ouvrez donc les rapports du Ministère et lisez ce que coute les ENRi ! Ce sont des rapports officiels et pas du « bla-bla » dogmatiques ENRistes basés sur des ragots … Si le ministère de l’écologie n’est pas crédible à vos yeux (parce que cela ne va pas dans le sens de vos croyances) je n’y peux rien !!! et je n’aurais pas d’autres sources crédibles…
            (Sauf chez ENERCOOP qui est maintenant abondamment « gavé » d’ARENH et qui dira que le Nucléaire ne sert à rien et coute cher, tout en achetant de l’ARENH pour éviter la faillite !!! mais dans les FAQ ENERCOOP explique la nécessité impérieuse de recours à l’ARENH pour des raisons finacières ! LOL!!! Plusieurs pages du site ENERCOOP relève de la publicité mensongère !)

          • APO postez nous en clair les sommes en question et qui les paye pour bien voir que ce ne sont pas des subventions .. ensuite vous nous mettrez les sommes que rapportent les ENR à l’état et le gouffre financier D’EDF et du nucléaire en parallèle pour bien faire toucher du doigt à tous les lecteurs la réalité du terrain .. et pour continuez avec vos fakes .. mettez les volumes qu’ENERCOOP à réellement acheté à l’Arenh et comme tout est bien public chez ENERCOOP vous pouvez vérifier qu’en plus ENERCOOP achète 120% des consommations aux producteurs d’ENR en France : https://www.enercoop.fr/la-production-de-notre-electricite/nos-producteurs

          • APO avec des chiffres actualisées bien sur .. de 2023 .. pas vos archives périmées .. en plus comme le confirme votre document la CSPE ( qui n’existe plus ..) ne paye pas que les ENR et ce n’est pas une subvention : ce sont les consommateurs qui payent et dans le cas des ENR les consommateurs ne payent que la production injecter dans le réseau contrairement au nucléaire .. voir aussi le livre blanc de TPAMPS qui précise que c’est bien EDF et ses filiales qui ont squatté plus de 75% de la CSPE dédiée aux ENR ..donc la aussi pour combler le gouffre financier du nucléaire .. quand allez vous enfin vous sortir des vielles théories foireuses pour enfin approfondir les bases du sujet et ne plus vous laissez manipuler …

          • @Régis,

            Donnez donc des chiffres sourcés et actuels !

            (et pas des CC-CP dogmatiques de vert-C sans aucune vertu, voir des objets de vert-G qui sont dans les choux techniquement – Quand verra t’on du vert-A fiable !? La classification technique et scientifique des faits de certains z-écolos, c’est une échelle sans marche entre les faits et les ordres de grandeur, cela n’aide pas à prendre de la hauteur…)

            @Régis,
            Arrêtez de vous agiter comme un vers de terre à la surface du sol, dans tous les sens mais sans réflexion

          • APO arrêtez de polluer tous les posts avec vos fakes et ayez un minimum de personnalité pour vous intéresser au sujet , de savoir ce que sont les ENR et de bien voir ce qui se passe en réel et de vérifier les faits postés

    • APO et ses inepties habituelles … quand allez vous enfin vous sortir de vos vielles théories foireuses de comptoir obsolètes😂vous ânonnez toujours tous les vieux canulars périmés pour gogos sur l’Allemagne qui a même accéléré le développement des ENR suite aux dernières catastrophes climatiques et aux élections et aux derniers événements / crise… alors que c’est bien la France qui vient de nouveau de se faire condamner pour son inaction contre la pollution, que c’est bien EDF / orano qui est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit… eux agissent et se sortent de la pollution , des déchets ultimes, des GES , du Co² … grâce aux ENR … vu la crise du gaz et de l’énergie actuellement vous ne constatez même pas que ça accélère la mise en place des ENR sur le terrain pour justement se sortir aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz … .. sauf bien sur du bio gaz qui est aussi une ENR … en plus au vu la crise actuelle le fissible et le fossile ne sont même pas des solutions propres et économiques et pousse le monde entier à accélérer la mise en place des ENR sur le terrain… la réalité du terrain face aux vieux fakes .. voir la progression année après année … https://www.pv-magazine.fr/2024/01/05/les-enr-ont-couvert-pres-de-60-de-la-demande-delectricite-en-allemagne-en-2023/

      Répondre
      • @Régis,

        Si tu regardes les Exporta allemands aux heures de plein soleil et lors des périodes avec veaucoup de vent (jusque 5 GW et parfois plus vers la France) tu comprendras que les Allemands sont incapables de consommer toute leur production d’ENRi donc ils l’exportent… Et ils importent aux heures de faibles production d’ENRi (ou sinon ils font tourner à fond leur parc thermique – les 2 dans les faits…)

        Bilan Allemand Actuel : Pour faire simple
        Si pour consommer 100 de Base on produit 60 mais que 10 sont exportés alors il reste 50 à combler pour atteindre l’équilibrage nécessaire Production/Consommation… Cela se fait avec du thermique et des imports…
        Sur une base d’équilibrage des productions ET Importations : 60 + 50 (thermique + Importation) la contrepartie est l’Export… (Pendant combien de temps les Voisins vont supporter cela !? Et quel niveau d’écrêtement en Allemagne en 2023 !?)

        La consommation réelle des ENRi en Allemagne n’est pas leur niveau de Production « interne » (Idem en France où on exporte beaucoup dès que l’éolien produit… Les ENRi françaises aident à décarboner l’Italie et la Suisse principalement et quelques autres pays par moment…).

        Répondre
        • APO c’est bien mais ce n’est que provisoire le temps de la mise en place des différents systèmes pour accélèrer leur sortie du fossile / charbon / pétrole / gaz ..avec toutes les ENR . vous voulez surement parler du bio gaz Allemands ..ça aussi c’est une ENR .. et les exportations d’ENR c’est en plus de leur utilisation ..ce qui améliore encore leurs chiffres puisque c’est du surplus …

          Répondre
          • Le dinosaure Régis veut rester le plus longtemps possible à l’age (ou à l’ère) des Fossiles, mais surtout que cela dure… pour mieux fossoyer de larges pans de l’humanité…

            Le BioGAZ allemand sent bon suivant les pratiques la famine sous d’autres contrées… L’externalisation des taches c’est la vogue en occident… Quelle ENR le BioGAZ allemand (avec tous les intrants « fossiles » utilisés et les importations de produits agricoles de l’autre bout du monde pour compenser ces productions « énergétiques » locales…) !??? (Un Miracle sur toute la ligne le BioGAZ allemand pour les Fossiles…)

          • alors face aux fakes récurrents d’ APO qui s’enfonce toujours plus dans ses inepties rappellons une fois de plus la réalité du terrain : la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES, les déchets ultimes et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …

  • Régis Isambert arretez de vous ridiculiser constamment et postez les chiffres sur l’énergie pour bien voir que la France a des leçons à donner à beaucoup de monde alors que les Allemands n’agissent pas et s’en sortent avec des Fossiles … si on en est la c’est bien à cause du nucléaire que l’on a depuis plus de 60 ans et qui a fait que nous améliorons nos niveaux de pollution et
    faisons moins de production de déchets ultimes type CO2 ..
    Par contre les Allemands y replongent (avec Joie !???) https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/automobile-en-allemagne-le-retour-de-la-voiture-thermique-989873.html

    Les Teutons vont aider à l’Avenir du Secteur pétrolier avec leur fabrication immodérée de « pétrolettes » !!! (si en plus on tient compte des Exports de Teutonmobiles survitaminées alors cela crève bien des plafonds…). LEs pétroliers sont « radieux » de la couverture « blanche » mise sur les Allemands (couverture pas toujours odorante cependant et un peu jaune devant et marron derrière…).

    Répondre
    • APO vous pouvez toujours vous ridiculiser en public vous ne changerez jamais la réalité du terrain et vous en êtes d’autant plus pathétique que je poste chaque fois les vrais chiffres vérifiables par tous quand allez vous enfin vous sortir de vos vielles théories foireuses de comptoir obsolètes😂même pour les VE aussi l’Allemagne est plus en avance que la France … vous ânonnez toujours tous les vieux canulars périmés pour gogos sur l’Allemagne qui a même accéléré le développement des ENR suite aux dernières catastrophes climatiques et aux élections et aux derniers événements / crise… alors que c’est bien la France qui vient de nouveau de se faire condamner pour son inaction contre la pollution, que c’est bien EDF / orano qui est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit… eux agissent et se sortent de la pollution , des déchets ultimes, des GES , du Co² … grâce aux ENR … vu la crise du gaz et de l’énergie actuellement vous ne constatez même pas que ça accélère la mise en place des ENR sur le terrain pour justement se sortir aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz … .. sauf bien sur du bio gaz qui est aussi une ENR … en plus au vu la crise actuelle le fissible et le fossile ne sont même pas des solutions propres et économiques et pousse le monde entier à accélérer la mise en place des ENR sur le terrain… la réalité du terrain face aux vieux fakes .. voir la progression année après année … https://www.pv-magazine.fr/2024/01/05/les-enr-ont-couvert-pres-de-60-de-la-demande-delectricite-en-allemagne-en-2023/

      Répondre
      • Le panneau cache misère en Allemagne… De plus en plus d’Allemands sont tombés dedans quand ils étaient petits… Pas sur qu’ils y restent bien longtemps avec autant d’obstination…

        Répondre
        • APO vous pouvez toujours vous ridiculiser en public vous ne changerez jamais la réalité du terrain et vous en êtes d’autant plus pathétique que je poste chaque fois les vrais chiffres vérifiables par tous quand allez vous enfin vous sortir de vos vielles théories foireuses de comptoir obsolètes😂même pour les VE aussi l’Allemagne est plus en avance que la France … vous ânonnez toujours tous les vieux canulars périmés pour gogos sur l’Allemagne qui a même accéléré le développement des ENR suite aux dernières catastrophes climatiques et aux élections et aux derniers événements / crise… alors que c’est bien la France qui vient de nouveau de se faire condamner pour son inaction contre la pollution, que c’est bien EDF / orano qui est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit… eux agissent et se sortent de la pollution , des déchets ultimes, des GES , du Co² … grâce aux ENR … vu la crise du gaz et de l’énergie actuellement vous ne constatez même pas que ça accélère la mise en place des ENR sur le terrain pour justement se sortir aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz … .. sauf bien sur du bio gaz qui est aussi une ENR … en plus au vu la crise actuelle le fissible et le fossile ne sont même pas des solutions propres et économiques et pousse le monde entier à accélérer la mise en place des ENR sur le terrain… la réalité du terrain face aux vieux fakes .. voir la progression année après année … https://www.pv-magazine.fr/2024/01/05/les-enr-ont-couvert-pres-de-60-de-la-demande-delectricite-en-allemagne-en-2023/

          Répondre
        • et non Cochelin encore tout faux puisque c’est du surplus qui est exporté ce qui améliore encore leur chiffre .. et il accélère encore le développement des Enr sur le terrain ..

          Répondre
          • @Régis,

            Les surplus d’Electricité exportés (principalement aux heures de Grosses productions des ENRi) sont attribuables à un Mix électrique mas PAS à une filière de production…

            In fine les soi disant 60% Allemands, vu les Exports aux heures de plein soleil d’Avril à Septembre, sont un GROS pipot… mais comme tous les %, il suffit de les torturer un peu et ils changent de « vérité »…
            Les Allemands sont incapables de consommer toute la production issue de leur ENRi en permanence donc en exportent beaucoup… (Les Suisses se sont préparées depuis 15 ans en faisant quelques grosses STEP… pour stocker de l’électricité « non voulue » et revendre de l’électricité « pilotée »…)

          • mais oui Apo mais oui ..tordez les chiffres comme vous voulez en blablatant stérilement sur les autres pour ne jamais parler de notre merde à nous ..en attendant les résultats sont la et eux ils progressent pendant que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution , les GES , les Co² , le réchauffement climatique , les déchets ultimes ..et vérifiez que les exportations Allemandes sont à compter en plus de leur consommation .. à pour votre info: la France aussi fait de la vente négative .. voir en janvier .. voir aussi ce que les Allemands commencent à mettre en place pour utiliser leur surplus d’ENR ..etc etc ..

          • Mais non. Le pays exporte quelques surplus mais est importateur net globalement. Heureusement encore que la demande a beaucoup diminué à cause des prix très élevés ( plus de 45 cts le kWh pour les consommateurs) !

    • Cochelin tordez les chiffres comme vous voulez en blablatant stérilement sur les autres pour ne jamais parler de notre merde à nous ..en attendant les résultats sont la et eux ils progressent pendant que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution , les GES , les Co² , le réchauffement climatique , les déchets ultimes ..et vérifiez que les exportations Allemandes sont à compter en plus de leur consommation .. à pour votre info: la France aussi fait de la vente négative .. voir en janvier l’éolien qui a été arrêté pour que le nucléaire s’exporte à prix négatif .. ..et qu’ensuite vous puissiez ânonner que les ENR ne produisent pas et que grâce à nos vielles chaudieres polluantes on exporte ..

      Répondre
  • Du 3 au 7 janvier, les ENR variables, solaire et éolien, produisaient généreusement alors que la demande était modérée. À partir du 8 Janvier, le froid est arrivé, la demande est repartie à la hausse et les ENR variables étaient en berne : https://www.energy-charts.info/charts/power/chart.htm?l=fr&c=FR&legendItems=0111111111111111000&interval=month&month=01
    Vous avez perdu une occasion de vous taire car vous racontez encore n’importe quoi !
    Et toujours des accusations infondées et non sourcées ! C’est vous qui tordez la réalité car elle vous dérange.

    Répondre
    • pauvre cochelin qui nie stupidement tous les faits que tout le monde peut très faciment verifier car tout est bien public .Vous avez perdu une occasion de vous taire car vous racontez encore et toujours n’importe quoi !. allez je vous remet la realité du terrain et les chiffres sont bien sur RTE .. tordez les chiffres comme vous voulez en blablatant stérilement sur les autres pour ne jamais parler de notre merde à nous ..en attendant les résultats sont la et eux ils progressent pendant que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution , les GES , les Co² , le réchauffement climatique , les déchets ultimes ..et vérifiez que les exportations Allemandes sont à compter en plus de leur consommation .. à pour votre info: la France aussi fait de la vente négative .. voir en janvier l’éolien qui a été arrêté pour que le nucléaire s’exporte à prix négatif .. ..et qu’ensuite vous puissiez ânonner que les ENR ne produisent pas et que grâce à nos vielles chaudieres polluantes on exporte .. voir sur le site de RTE

      Répondre
  • 😂🤣 et Cochelin qui ne pense même pas que s’ils elles sont arrétés les ENR ne peuvent pas produire ..😂🤣 .et qu’ensuite vous puissiez ânonner que les ENR ne produisent pas et que c’est grâce à nos vielles chaudieres polluantes que l’on exporte .. voir sur le site de RTE …

    Répondre
  • Oui. Les ENR variables ne produisent pas toujours lorsque c’est nécessaire. C’est ça, la réalité. Les graphiques le prouvent.

    Répondre
    • cochelin d’autant plus quand tu les arrêtes pour ne pas quelles produisent 😂et vous parlez toujours d’électricité au lieu de parler d’énergie 🤣bon les faits une nouvelle fois :. voir en janvier l’éolien qui a été arrêté pour que le nucléaire s’exporte à prix négatif .. ..et qu’ensuite vous puissiez ânonner que les ENR ne produisent pas et que grâce à nos vielles chaudieres polluantes on exporte ..et ils ont bien réussi voir vos propos … au lieu de vérifier les faits sur le site de RTE

      Répondre
  • Je ne vous pas que les éoliennes ont été arrêtées, mais la production éolienne (et solaire ppv) s’est plutôt effondrée. Et il n’y a pas de prix négatifs mais la ralité vous importe peu. C’est vos fanstasmes qui s’expriment en permanence : https://www.energy-charts.info/charts/price_spot_market/chart.htm?l=fr&c=FR&interval=month&legendItems=00111110&month=01
    Quant au sujet de l’énergie que vous ramenez sans arrêt lorsque vous êtes à court d’argument dans le domaine électrique, c’est autre chose et un sujet bien plus vaste que connaissent tous les pays industriels.
    Extraits de « La Tribune », d’il y a quelques jours : « En plein marasme économique, la production industrielle de l’Allemagne s’effondre. L’indice de la production industrielle allemande a reculé de 1,6% entre novembre et décembre et de 1,5% sur l’ensemble de l’année, selon l’Office de statistique allemand Destatis. Une contraction qui confirme les difficultés de l’économie d’outre-Rhin suite à la crise de l’énergie. »

    Répondre
    • Cochelin c’est juste parce que vous ne voulez pas voir la réalité en face ou que vous la refusez car tout est bien en clair sur RTE .. allez pour ne plus vous vautrer regardez le 1..le 3 janvier .etc etc . et ça vous permet de continuer avec vos fakes .. et encore une fois vous continuez de parler des autres pour ne pas parler de notre merde à nous . voir notre industrie qui est beaucoup plus sinistrée que les Allemands .. et encore une fois de plus je n’argumente pas : je poste des faits / retours de terrain vérifiables par tous derrières toutes les inepties de la propagande mensongère que vous ânonner ridiculement … et si vous regardez / lisez bien vous commencez vous même à finir par les confirmer au fur et à mesure …

      Répondre
  • En regardant les graphiques de RTE, il y a bien eu écrêtement de l’éolien le 1er Janvier au matin, mais sans prix négatifs, et le 03 Janvier au matin, avec comme prix négatif -0,05 cts/kWh car la demande était modérée, comme je l’ai indiqué plus haut, et laproduction excédentaire. En Allemagne et d’autre pays, c’était pire..
    Par contre, dès le 08 Janvier, la demande est fortement repartie (et les prix aussi fortement repartis à la hausse), la production solaire faible en milieu de journée (et absente un grande partie le la journée), et la production éolienne s’est effondrée.
    Sur les raisons de la survenance des prix négatifs : https://www.revolution-energetique.com/pourquoi-le-prix-de-lelectricite-etait-parfois-negatif-pendant-les-fetes/
    Au lieu de parler en permanence de fakes, de désinformation, et de propagande (accompagnés des mêmes grossièretés), donnez-nous les sources de ce que vous avancez et des faits !

    Répondre
    • cochelin en plus de de vous vautrer dans tous les posts avec tous les fakes que vous avez gobe depuis plus de 60 ans vous ne savez même pas lire le lien que vous avez poste et en plus il est normal que l’éolien ne produise pas quand il est arrêté pour laisser la place à notre merde polluante de nucléaire .. même ça vous n’arrivez pas à le comprendre .. Cochelin ce n’est pas parce que vous n’avez aucune personnalité pour vous sortir de la désinformation que l’on subit depuis plus de 60 ans avec les chiffres tronques et obsolètes sur le Co² de l’électricite pour ne jamais parler de l’énergie .. que ça va changer la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier et qui est constaté publiquement par l’ASN , EDF et les tribunaux . il n’y a que vous pour vous ridiculiser en public en niant que le nucléaire que l’on a depuis plus de 60 ans n’a servi à rien .. si ce n’est nous enfoncer toujours plus dans la pollution , les GES , le réchauffement climatique , la production de déchets ultimes .. pourquoi la France aurait elle besoin de s’en sortir puisque l’on a le nucléaire depuis plus de 60 ans et que c’est seulement depuis que l’on développe les ENR que l’on commence seulement à avoir de bons résultats ?.. la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : ce sont bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES, les déchets ultimes . et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …

      Répondre
  • Cochelin un extrait de votre lien en date du 4 janvier : « .. En France, par exemple, ils étaient ce jour devenus négatifs entre minuit et 8 heures du matin, plongeant jusqu’à -11,93 €/MWh. Pourtant, en début de mois, les prix dépassaient les 230 €/MWh… « 

    Répondre
  • Cochelin et toujours dans votre lien : « .. exemple de période à prix négatifs la nuit du 25 décembre 2023. À droite : exemple d’écrêtement de la puissance éolienne suite à des prix nuls ou négatifs la nuit du 3 janvier 2024 / Captures du site RTE eco2mix…

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective