Deux explosions sous-marines enregistrées avant les fuites de Nord Stream (institut sismique)

Deux explosions sous-marines « très probablement dues à des détonations » ont été enregistrées à proximité des sites des fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2 peu avant leur détection, a annoncé mardi un institut sismique suédois.

Une première « émission massive d’énergie » d’une magnitude de 1,9 a été enregistrée dans la nuit de dimanche à lundi à 02H03 (00H03 GMT) au sud-est de l’île danoise de Bornholm, puis une autre de magnitude 2,3 à 19H04 (17H04 GMT) lundi soir au nord-est de l’île, a expliqué à l’AFP Peter Schmidt, du Réseau national sismique suédois.

« Nous l’interprétons comme provenant avec la plus grande probabilité d’une forme de détonation », a-t-il dit.

L’institut indépendant de séismologie norvégien (Norsar) a confirmé dans la foulée avoir lui aussi enregistré « une petite explosion » tôt lundi matin et une autre « plus puissante » lundi soir, qu’il suspecte d’être délibérées.

« C’est une explosion d’importance. Il est tentant de penser que c’était le fait de quelqu’un qui savait ce qu’il faisait », a déclaré à l’AFP sa directrice, Anne Strømmen Lycke.

« Avec des émissions d’énergie aussi importantes, il n’y a pas grand chose d’autre qu’une explosion qui peut l’avoir provoqué », a souligné de son côté M. Schmidt.

Les secousses ont été « très soudaines », note le sismologue de l’université suédoise d’Uppsala.

Les trois grandes fuites identifiées depuis lundi au large de l’île danoise de Bornholm sont visibles à la surface avec des bouillonnements allant de 200 mètres jusqu’à 1 kilomètre de diamètre, selon des images de l’armée danoise.

Les fuites inexpliquées sont le résultat d' »une attaque terroriste planifiée » par Moscou « contre l’Union européenne », a affirmé mardi l’Ukraine, alors que les soupçons de sabotage se multiplient.

Le Kremlin s’est dit « extrêmement préoccupé » par les fuites détectées sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2, estimant qu’il ne fallait exclure « aucune » hypothèse, y compris celle d’un sabotage.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Citer le commentaire suivant dans l’article : «  » Les fuites inexpliquées sont le résultat d’ »une attaque terroriste planifiée » par Moscou « contre l’Union européenne », a affirmé mardi l’Ukraine, alors que les soupçons de sabotage se multiplient. «  » est un peu ridicule (et/ou très propagandiste)…
    sans être pro-russe, des millions d’obus russes sont tombés sur l’Ukraine, mais pas réellement sur les gazoducs qui la traversent… Soit ces gazoducs ont eu une chance inouï soit dans leurs tirs massifs, souvent approximatifs et destructeurs, les Russes font tout de même un peu attention à certaines zones « stratégiques »… D’autre part, les Ukrainiens ne les ont pas fermé non plus (cela fait du cash !)…
    Les capacités militaires russes sont de plus très en deçà de ce que tout le monde croyait !!! Donc aller se projeter fort loin pour faire du « sabotage » assez fin sur ce qui les alimente en « cash » une bonne partie des caisses de l’état est tout de même assez bizarre !!! (surtout sans Plan ‘B’ opérationnel à ce jour, ie: les gazoducs complémentaire vers la Chine à réaliser et mettre en exploitation !).

    « A qui profite le crime !? » – pas aux citoyens « lambda » de l’UE en tout cas, ni aux Ukrainiens « moyens » et ni aux russes « de la rue »…

    Ce qui est sur c’est que les prix du Gaz avec ces 2 gazoducs abimés ne vont pas baisser pour les Européens (les marchés vont encore « faire payer » et/ou « valoriser » (suivant le point de vue) les risques de rupture d’approvisionnement)… Et les réparations pourraient prendre un sacré moment surtout à l’approche de l’hiver et des mauvaises conditions météo…

    Répondre
      • @Régis,

        Des ENR ne nécessitant pas de Back-Up Gaz OUI, comme des STEP et/ou des barrages…
        Tout ce qui nécessitera du Back-Up au Gaz et à grande dose est donc à proscrire, ie : Trop de Solaire et/ou Trop d’éolien…

        Il faut trouver l’Optimum des ENRi… (et penser Back-Up ainsi que pilotage de consommation) mais pas faire le Jeu des Lobbying très financier parfois des ENRi et qui insistent sur du toujours plus et plus vite sans réfléchir Système…

        Trop d’ENRi dans un système électrique non préparé et non pensé, cela pollue – CF exemple allemand. Pour voir de bons cas d’école, Cf Espagne et Angleterre qui réduisent leur émissions de CO2 drastiquement depuis 15 ans et aussi leur dépendance aux fossiles (la Base Nucléaire les y aidant bien !!!)…

        Répondre
        • APO quand allez vous enfin apprendre au moins les bases du sujet et vérifier ce qui se fait déja sur le terrain au lieu de vous ridiculiser constamment… en ne sachant meme pas ce que sont les ENR qui sont bien complementaires allez uen nouvele fois la réalité du terrain : si certaines ENR sont prévisibles d’autres sont beaucoup plus pilotables que notre merde polluante de nucléaire de plus en plus intermittente qui fait redémarrer nos centrales thermiques déjà en place pour pallier aux carences du nucléaire et nous oblige à importer de l’electrcite des pays qui ont tres en avance que nous sur les ENR .. ENR qui battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution, les GES et le Co² et en produisant enfin proprement, sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que le nucléaire / arenh polluant à tous les stades … heureusement que l’on a les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz …. et c’est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution ,les GES , le Co² … et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire…

          Répondre
          • APO encore la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier face à vos inepties continuelles : 😂vous etes un bon gogo avec tous les vieux canulars périmés 😂🤣 c’est bien à cause de notre nucléaire polluant à tous les stades et le retard pris par la France dans le développement des ENR qu’on est oblige .. comme on l’a fait l’hiver dernier … de redémarrer les centrales thermiques déjà en place pour pallier aux défaillances de nos vielles chaudieres polluantes nucléaires et que l’on importe de plus en plus d’électricité de nos voisins qui eux s’en sortent grâce aux ENR … à propos des vieux canulars périmés sur l’Allemagne qui a même accéléré le développement des ENR suite aux dernières catastrophes climatiques et aux élections et aux derniers événements … alors que c’est bien la France qui vient de nouveau de se faire condamner pour son inaction contre la pollution, que c’est bien EDF qui est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit… QU’ILS CONTINUENT DE DEPANNER LA FRANCE COMME ILS LE FONT DEPUIS DES ANNEES … eux agissent et se sortent de la … heureusement qu’il y a les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz …. et c’est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution ,les GES , le Co² … et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire…

          • @Régis,

            Avec la qualité de nos échanges, surtout celle de vos messages, Oui je progresse un peu plus chaque jour… (vers le fait d’être Pro-Nucléaire mais pas à 50% plus vers les 70%…) – @Régis, Joli travail !!! 🙂 🙂 🙂

    • Addendum,

      A priori à plus de 90% de probabilités les 2 pipes seront à jeter !!!
      Les allemands sont « à poil » pour un moment !!! Et les Ukrainiens, quasi sur de ne pas voir les pipes traversant leur pays se faire « dynamiter » !!!
      Le pacte Russo-Germanique fait avec Nord Stream est définitivement « foutu »… Qui va gagner dans l’histoire ???

      Répondre
      • @APO
        « A priori à plus de 90% de probabilités les 2 pipes seront à jeter !!! »
        Oui, j’ai le même sentiment, des tuyaux en acier enrobés d’une dizaine de cm de béton, explosés par 50 à 100 mètres de fond !!!
        Qui, de plus, se retrouveront plein d’une jolie quantité d’eau de mer bien corrosive LOL
        Bien du plaisir pour les remettre en état.

        Qui ?

        Répondre
  • Oui, APO, très étrange.
    Une chose est évidente, aller poser plusieurs pétards sur de tels tuyaux n’est pas à la portée du premier péquin venu, même s’ils ne sont pas très profonds.

    Répondre
    • @Hervé Guéret,

      J’aurais été un stratège Russe, j’aurais gardé Tous les pipes intacts vers l’Europe et voir supprimer ceux traversant l’Ukraine !
      Par contre j’aurais livré avec de l’intermittence pour maintenir de la Tension (dans ce cas l’intermittence maintient de la Tension sur les marchés – Lol jaune !) et montrer une « facette » pseudo-ridicule des sanctions… Par contre, j’aurais essayé de saboter celui-là – https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/un-gazoduc-strat%C3%A9gique-inaugur%C3%A9-en-pologne/ar-AA12iACY?ocid=msedgntp&cvid=5a8f70a4fa004e0ca768c454030c709d le Baltique pipe Norvège-Pologne…

      Si j’étais un stratège occidental et/ou de l’OTAN (mais pas Allemand), la fin de ces pipes (Nord Stream I et II) permet de maintenir les « pipes » en Ukraine opérationnels pour des livraisons à minima vers l’Europe dont des pays proches de la Russie sans autre option sérieuse, si ce n’est un rationnement pénible de l’industrie et des populations…

      Cette guerre en Ukraine devient de plus en plus une « folie » dévastatrice pour toute l’Europe… D’une part, l’Europe entière sauf les pays profitant de la Mer du Nord vont en souffrir sérieusement… D’autre part, dans les zones de combat actuelles si elles se figent, qui voudra y vivre et y investir du coté Ukrainien, idem coté russe !? Des millions d’hectares de Terres agricoles risquent d’être en sous exploitation chronique dans les années à venir…

      Répondre
    • Ce double strike, cela sent très fort les services de « son majestueux » et/ou ceux du pays de naissance de Marie Curie… Même les Yankees ne seraient pas allés jusque là (point de vue personnel !).
      Cela va mettre une pression énorme sur Poutine et sa clique de la part d’une frange encore plus extrémiste que lui (on sait qui on perd pas celui qu’on « gagne »)… Ca pue vraiment et c’est parti pour durer !!!

      Comment vont réagir les Allemands ??? A court, moyen et Long terme …

      Répondre
      • @APO
        C’est une situation vraiment étrange, on ne sait pas si demain Poutine va se faire remercier et être remplacé par un gentil s’intégrant à l’Europe (je rêve LOL) ou si la première bombinette depuis Nagasaki va péter !!!

        Répondre
        • Oui, @Hervé, c’est surréaliste !!!
          Vous aviez raison de moquer le nouvel « état d’équilibre que je mentionnais post-guerre froide, on est effectivement dans une période transitoire mouvante assez « terrifiante »…
          La question est : quels sont les pays qui vont perdre le plus à moyen terme !? (et honnêtement la France est dans la liste…).
          Pas sur que l’UE résiste longtemps à cette situation…

          Répondre
          • @APO
            « Pas sur que l’UE résiste longtemps à cette situation… »
            Oui, d’autant plus que la zone Euro est déjà minée par les déficits étatiques de certains pays, dont la France.

          • @Hervé,

            Et que les pays du Nord de l’Europe ne nous désirent plus réellement sur le Long Terme si nous ne changeons pas drastiquement (ce qui va être bien dur)…
            La Grèce a servi de « crash test » à taille réelle. Est-on prêt pour ce genre de « crash » ???

            La France est coincée, sans relation privilégiée avec l’Espagne et l’Italie au Sud depuis des lustres… On a trop regardé du coté des Allemands et délaissés d’autres partenaires (même les Belges)… Pas sur qu’ils aient une grande confiance en nous…

            Le « petit Navire » France risque de voguer quasi seul sur des flots ou il n’avait (ja-ja) jamais navigué précédemment (les contextes économiques internationaux ont tellement changé en 50-60 ans…). Ca va secouer pour bien du monde!!!

  • J’ai des craintes que ces sabotages sur les gazoducs Nord Stream peuvent être les prémisses d’autres sabotages :
    par exemple sur les câbles sous marins fibres ou d’interconnexions électriques ou encore d’autres gazoducs sillonnant les océans ou mers ?
    Avec ce côté irréversible et jusqu’au-boutiste (entre les russes, les américains et les ukrainiens) cela me préoccupe beaucoup pour l’avenir..

    Répondre
    • @Michel dubus,

      Vous oubliez 2 peuples « jusqu’au boutistes » et qui rêvent de puissance et de sphère d’influence : Les Anglais et les Polonais !

      – Les Ukrainiens « moyens » souffrent et vont continuer de souffrir de cette guerre. De là à envoyer des plongeurs dans la Baltique, Bof ! Et franchement ils ne devraient pas en avoir les besoins…
      – Les Américains commencent à avoir ce qu’ils voulaient : l’armée russe bien affaiblie (sans un GI américain lambda au front !), des commandes d’armement à venir monumentales, leurs industries « énergétiques » avec des carnets de commande pleins à l’export, leurs industries en général qui vont être de nouveau concurrentiel sans l’Europe pour les faire « chier », etc…
      – Les Russes montrent leurs limites « faiblardes » depuis plusieurs mois et aller saboter leur « joujou » pour faire chanter les Allemands, ils seraient vraiment demeurés de le faire !!! Et les Russes ne sont pas des demeurés complets ! Ils sont plus tombés dans un guet apens avec cette guerre « débile » (je me souviens du « gars » qui lisait à Poutine le texte sur le rattachement à la Fédération de Russie des républiques populaires du Donbass, il n’avait pas peur de Poutine (avis Perso) mais du désastre qui arrivait et qui est arrivé, il devait bien avoir des infos…). Maintenant qu’ils ont commencé, ils ne savent plus comment arrêter pour sortir la tête pas trop basse… Les voir aller faire « joujou » avec les cables internet, peut-être mais ils n’ont pas brillé par leurs opérations de sabotage en Ukraine ces derniers mois et pourtant ils connaissaient le pays !!! On risque de prêter beaucoup de choses aux Russe dont ils ne sont pas capables…

      De mon coté, ma préoccupation est plus du coté des 2 anciennes puissances Européennes : Angleterre et Pologne et ce qu’elles ont en tête vis à vis de l’Europe et de la Russie.
      – Les Anglais sont au final bien emmerdés tout seul, si ils peuvent faire exploser l’Europe, cela les arrangerait pour refaire des alliances (Belgique !?, Pays-Bas !?, Danemark !?, Norvège !?, Suède !?, Pologne !?, Pays Baltes !? , etc … ). Historiquement ils n’ont jamais aimé les Russes et ont toujours voulu limité leur « déploiement ».
      – Les Polonais veulent le pognon de l’Europe mais pas ses règles… Et ce n’est pas l’amour avec les Allemands (Grands Leaders de l’Europe). Ils veulent plus de « pouvoir » en Europe. Donc soit ils remettent les Allemands à leur place, soit ils peuvent être intéressés de reformer une Union dans l’Europe qui leur irait mieux à moyen terme !?

      LA Fin des Nord Stream, cela peut avoir des incidences colossales en Allemagne… et donc pour l’Europe entière…

      Quand Macron a dit qu’il ne fallait pas humilier la Russie, il avait raison, mais ce n’était peut-être pas à lui de le dire ouvertement (Le Drian aurait du le dire à sa place ou une autre voie de la république !?) … Par contre Polonais et Anglais seraient très heureux d’humilier autant que possible les Russes…
      Aller arrêter cette guerre va être une sacrée histoire et sur ce point les Américains risquent de faire jouer la montre plus qu’il n’en faut car au final ils veulent s’occuper de contenir la Chine et ne pas être emmerdés ailleurs…
      Si l’UE explose, nous Français, nous ne serons plus grand chose sur cette planète. Pas facile pour les Français de faire des alliances sauf avec les Wallons (Lol) et les Suisses francophones… Les Allemands ne regardent plus vraiment vers nous depuis des années sauf pour faire un peu poli de temps à autre…

      Répondre
      • @Michel Dubus,

        Pour faire dans le sarcastique :  » Suite à cet accident de plomberie à la teinte crémeuse anglaise, les mineurs Polonais vont avoir du boulot garanti à la maison pour un moment, pas besoin d’aller faire le plombier en Angleterre…  » et l’UE ne leur dira plus rien pendant un moment… Un coup sur le Gaz et le Charbon se teinte de « blanc » pour devenir Gris…
        Et que dire de l’Oil&Gaz british qui va pouvoir aller racler les fonds de réservoir des poches d’Oil et de Gaz qu’il ont en Mer du Nord, qui étaient à des couts bien trop élevés il y a peu donc abandonnées et/ou en cours d’abandon, mais dorénavant potentiellement bien profitables donc re-valorisables, cela va aussi faire un petit « Boom » chez eux, mais un peu différent de celui de la Mer Baltique (et ils en ont besoin économiquement parlant !!! )…

        Oui, on peut se demander à qui profite le crime ??? il y en a vraiment 2 que cela ne doit pas déranger plus que cela…

        Répondre
    • @Michel Dubus,

      Ce qui est sur, c’est que si les Russes font sauter, en mesures de rétorsion, les Gazoducs qui traversent l’Ukraine (par accident d’artillerie… et/ou sous couvert d’excuse de tirs de contre-mesure sur des positions ukrainiennes) ainsi que ceux qui vont d’Azerbaïdjan vers la Turquie à travers la Géorgie par des « proxy » (certains Arméniens doivent être prêt à le faire et cela ne dérangerait pas forcément les Iraniens…) alors là, c’est le Black-Out garanti en Europe durant de bons moments pour début 2023… Et le chauffage sera difficile pour des millions de personnes en Europe à parti de janvier 2023…

      En pensant à  » Messieurs les Anglais, tirez les Premiers…  » , je pense aussi à toutes leurs opérations « foireuses » depuis 70 ans, dont celle sur la Canal de Suez (ou ils embarquèrent les Français) et qui couta assez cher à l’Europe en son temps et celles diverses en Iran pour la « pétrocratie » garantie…
      Pas étonnant que De Gaulle ne les voulait pas dans l’UE pour bien des raisons et il voulait garder aussi les USA à une certaine distance…

      Que des dépôts gaziers et pétroliers soient endommagés de manière opportune et/ou inopportune à travers le monde dans les semaines et mois à venir est une probabilité importante…

      Répondre
  • Je pense que pour comprendre quelques éléments importants de cette guerre, il faut regarder ces 10 dernières années.
    Pourquoi est-ce que l’administration américaine, et l’Ukraine ont tout fait pour empêcher NS2 pendant 10 ans (avant que Trump, qui était concentré sur son pays et qui souhaitait le calme international ne finisse par l’accepter) ????
    A mon avis, le refus de l’Allemagne, dicté par les EU, de mettre en service NS2 était l’humiliation de trop pour Poutine, et les EU le savaient très bien. Dès lors, il n’était pas étonnant que Poutine disjoncte et finisse par faire une grosse connerie. Qu’il s’en prenne à l’Ukraine étant donné ses antécédents n’est peut-être pas si surprenant que cela, même si c’est facile à dire a posteriori.
    L’Europe est maintenant coupée du gaz russe entièrement, de telle manière que les choses ne puissent pas s’améliorer au niveau énergétique pour l’Europe, si par chance, ce conflit se terminait pas trop mal. Ces gazoducs qui sautent ne m’étonnent même pas. Tout suit une certaine logique de fond.

    Répondre
    • @Marc,

      Vous avez globalement raison. A rajouter que Pologne et Angleterre (Alliés déclarés des USA et soutien à toute épreuve, ils ont tout 2 fait la dernière guerre d’Irak…) ont suivi cette ligne. Les Polonais n’ont jamais été heureux des Nord Stream qui leur enlevait du « Soft Power » vis à vis des Allemands et des Russes car cela rendait partiellement inutile le pipe qui traversait leur territoire… Les Anglais ont du mal vivre l’ascension à des sommets de l’économie allemande notamment du fait de l’énergie russe « bon marché »…
      Polonais et Anglais sont en proportion de leurs moyens/capacités, parmi les plus affectifs dans la guerre en Ukraine (soutien logistique, technique et matériel pour la Pologne et même humain par les « volontaires »; Soutien technique et matériel pour les Anglais). A ce jour, je ne vois que ces 2 larrons comme « grand vainqueurs » de ces pipes « explosés » !!!

      A rajouter que pour négocier une fin de conflit avec les Russes, c’est un gros plus pour les Ukrainiens d’avoir leurs pipes intacts sur leur territoire (les mêmes pipes ne pouvant plus être remplacés facilement…), ce sera un « atout » puissant. Idem pour les Polonais, cela leur donne une petite « assurance-vie » et du Soft Power de voir les séries de pipes traversant la Pologne redevenir totalement nécessaires à l’Europe et aussi à la Russie… Les Anglais doivent se réjouir d’avance de la possible « explosion » de l’UE à court terme avec des Allemands qui risquent de disjoncter complètement…

      Répondre
        • @Hervé Guéret,

          Il est donc plus que temps de remettre les bouchés doubles sur la grande passion professionnelle de « Marie Curie » en France … 😉 Les Polonais ont souvent eu des politiques « proches » de la France dans un passé un peu lointain certes, et que d’échanges culturelles et plus dans le passé avec eux… Depuis 80 ans cela s’est « calmé » en espérant que cela reprenne du bon pied, sans les laisser filer dans les filets de la « perfide Albion ! » et/ou dans un isolement nationaliste qui risque de ne mener qu’à des conflits …

          Répondre
          • APO une fois de plus vous etes encore à cote du sujet et des vrais solutions alors qu’elles se mettent déjà en place .. vous niez ce qui se fait déjà sur le train partout dans le monde et qui s’accélère avec la crise actuelle en anonant les vieux canulars périmes pour gogos 😂🤣 je vous remet les bases que tout le monde peut très facilement vérifier : heureusement qu’il y a les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz …. et c’est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution ,les GES , le Co² … et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire…

          • Le demeurant profondément dans son « doctrinisme » sans pensée crache une nouvelle fois sa pollution Radio-Isambert-Active remplie de cc-cp. Whaoouuu !!! Qu’a donc fait l’éducation Nationale ??? Pauvre de nous, de « créer » de pareils sujets digne des pires heures su soviétisme !!! L’esprit critique n’est pas de l’esprit critiquant constamment avec des arguties idolâtrant un sujet (qui est limité et limitant).

            @Régis,
            Comment définiriez-vous le Fascisme de la pensée ?
            comment le propagez ? et le faire rentrer dans les têtes ? (Je dois dire que vous avez des dons dans ce domaine !!!)

      • Concernant la Pologne, je me souviens que lors de son premier jour d’entrée dans l’UE, elle signait un grand contrat d’achat d’avions de combat… aux EU. Et l’Europe a accepté ça…

        Que le RU soit lié aux EU, c’est le cas depuis toujours.
        On peut dire qu’il collabore tout de même avec la France au niveau de l’électricité, avec les interconnexions et les achats d’EPR. Il en est également proche par le tunnel sous la Manche et la LGV.

        Répondre
        • @Marc,

          Ne croyez pas que USA et RU ont toujours été proches.
          Pendant presque une centaine d’année après l’indépendance US, ils se sont bien frottés (le plus souvent à travers des proxy…). Ainsi les Belges essayèrent de placer un roi au Mexique au XIXème siècle (avec l’aide de la France et la fameuse bataille de « Camerone ») avec l’aide des Anglais (logistique)… Durant la guerre de sécession , les Anglais jouèrent sur de multiples tableaux, au cas ou… Canada et USA ont eu des rapports tendus à certaines époques… LA 1ère puis la 2nde guerre mondiale les ont rapproché, mais les Anglais n’ont pas apprécié de devoir se « déplumer » de leur Empire (pression américaine oblige…).
          Que les Anglais remarquent de leur empreinte l’Europe, serait pour moi « logique » (même et surtout si c’est au dépriment de l’UE) et ce sans nécessairement l’accord des USA…
          Les Anglais ont beaucoup d’atouts vis à vis de la situation actuelle, et surtout des énergies diverses et différentes (même si elle sont parfois chers) Du Gaz et du pétrole cher à extraire, de l’éolien à foison et assez foisonnant, et y compris des restes de charbon dans leur sous-sol… Les Allemands sont à secs, car ils tenaient notamment grace à un gros Tube…

          Répondre
  • Les idéologies vertes nous transforment parfois en « Gros Herbivores » pas très agiles…
    Le temps présent à l’air d’être au retour des gros Dinosaures sanglants et carnivores !!!
    Nous ferions bien de regarder de plus prêt la couleur jaune pour se préserver un horizon bleu …
    Et d’arrêter de croire que le « vert » est pur et pas en composition ave le Bleu du Gaz, voir le Noir du charbon derrière les petites feuilles vertes…

    Nous sommes vraiment de gros naïfs en Europe continentale de l’Ouest…
     » Dans ce bas monde, entre pays, pas d’amitié juste des intérêts… « 

    Répondre
  • Il y a des lobbys énormes au niveau de l’armement et de l’énergie aux EU, qui n’ont pas été étrangers non plus à la guerre en Irak.
    L’Allemagne a été d’une faiblesse politique abyssale en laissant les EU faire la loi chez elle à propos de NS2 et va le payer maintenant. Elle sans doute pris trop de risques aussi en dépendant trop d’un seul pays pour son approvisionnement énergétique, comme elle a également pris trop de risques en sortant du nucléaire, en vendangeant 20 GW x 20 ans résiduelles de fonctionnement potentiel du parc, pour un pays dans lequel les ENRv sont les plus… variables, et donc nécessitent le plus de stockage et de compléments.

    Répondre
    • @Marc
      Il me semble que, de bonne foi, les Allemands sont partis sur la même logique que moi : la Russie est un pays européen destiné à revenir un jour s’intégrer dans l’Europe.
      Et consommer de gaz russe était un bon début d’intégration économique. Sans en voir le danger si …
      Mais d’une part c’est au moins partiellement faux, c’est un pays gigantesque pour moitié asiatique.
      Mais c’est, comme la France,un pays de longue histoire, et la notion de fierté pour la « Grande Russie » est profondément ancrée.
      Rajoutez la volonté de s’approprier d’excellentes terres à blé, une industrie performante, et de laisser un nom dans l’Histoire,
      Et vous obtenez Poutine.

      Répondre
      • @Hervé Guéret,

        Même au temps de l’Empire Romain, l’Europe n’a jamais été ‘homogène » et unie … (c’était un peu les Germains qui y mettaient du désordre à l’époque et que dire des « slaves » de ce temps-là et de leur traitement…)
        La Russie a vocation à coopérer avec l’Europe, s’y intégrer, je ne pense pas.
        L’intégration de l’Allemagne de l’Est fut pénible dans la « RFA » (votes extrémistes et violences après quelques années en ex-RDA) et pourtant seulement 44 ans de séparation et un peuple avec la même langue, mais des divergences qui avaient pris corps (et le pas de pitié du « capitalisme » occidental dans sa forme dure)… L’assimilation de nouvelles cultures et/ou de cultures divergentes c’est compliqué… On a trop vu de Russes fortunés en Europe de l’Ouest ce qui a faussé nos jugements sur la transition de l’URSS vers la Russie, la base ne suivait pas donc le populisme est arrivé…

        Les divergences actuelles risquent d’amener la base Russe bien loin de ce que l’on croit !!!
        J’ai été effaré du nombre de prisonniers Russes reportés par l’Armée Russe (bien supérieur à ce que les Ukrainiens annonçaient !). Quid à la Fin du conflit !? L’armée « Rouge » va t’elle masqué ses pertes à travers des exécutions de se prisonniers (fictives dans les faits) !??? (Histoire de préparer un nouveau « round » !?)

        Répondre
  • Il est vrai qu’il était dans l’intérêt commun de l’Europe et de la Russie de coopérer, dans le domaine de l’énergie, de l’agriculture, et autres. Mais les EU ont considéré que cela ne devait pas se passer ainsi.

    Et même en ce qui concerne le nucléaire, il pourrait y avoir des conséquences pour industrie française, qui collabore tout de même avec la Russie: retraitement de l’uranium, turbines, mais pas au niveau de la 4G (du moins ses domaines sensibles) qui est trop stratégique, et que la France a d’ailleurs tristement abandonné. Là aussi, la Russie pourrait augmenter sa collaboration avec la Chine, ainsi que certains pays européens tels qu’elle le fait avec la Hongrie, et la Turquie.

    Répondre
    • @Marc,

      Vous associez l’UE d’avant la crise ukrainienne (et surtout sans les Anglais !) avec la Russie, et vous avez la 1ère puissance économique mondiale et de loin … Toute puissance sur un domaine tend à diversifier sa puissance sur d’autres domaines (inenvisageable de prendre le risque pour les USA …) – ie : Voir la Chine aujourd’hui…

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective