solaire

Le premier parc photovoltaïque citoyen

Une première en France : au printemps 2017, un parc photovoltaïque totalement géré par des citoyens va voir le jour à Aubais, dans le Gard. Interview de Sophie Setbon-Cuisinier, membre de l’association « Les Survoltés » à l’origine du projet.

Comment est née cette envie de monter un parc photovoltaïque citoyen ?

A l’origine, en 2011, nous étions un groupe de personnes mobilisées contre les gaz de schiste. A la fin de ce combat, nous nous sommes dit qu’il serait intéressant désormais de mettre notre énergie POUR quelque chose et non pas contre quelque chose. Nous nous sommes alors inspirés du travail réalisé par le mouvement de la Transition initié par le Britannique Rob Hopkins. Il s’agit d’inciter les citoyens d’un territoire, (bourg, quartier d’une ville, village…), à prendre conscience des profondes conséquences que vont avoir sur nos vies, l’épuisement inexorable des ressources pétrolières et du changement climatique, tout en mettant en place des actions concrètes permettant de s’y préparer. La mise en place de solutions fonde une vision positive de l’avenir. C’est comme cela qu’est né notre collectif local Territoire en Transition Vidourle Vaunage. Au fil des discussions, nous avons décidé de nous investir dans le domaine de l’énergie. Est alors née l’idée de monter, avec l’appui déterminant d’Enercoop LR, l’association « Les Survoltés » pour créer de toute pièce un parc photovoltaïque à Aubais, entre Nîmes et Sommières dans le Gard.

 

Sur quel type de terrain le parc verra-t-il le jour ?

Il sera implanté sur une ancienne décharge publique d’une superficie de 4000 mètres carré appartenant à la commune à qui nous louons le terrain.

Quelle sera sa capacité de production ?

Avec son millier de panneaux solaires, le parc pourra produire en électricité l’équivalent de la consommation de 150 foyers. Cette production sera revendue à Enercoop Languedoc-Roussillon, le seul fournisseur qui s’approvisionne uniquement à partir d’énergies renouvelables. Et on espère que le parc fournira ses premiers kilowatts à l’automne prochain. A terme, il produira 249 kilowatts. Au-delà de 250, il aurait fallu faire une demande de permis de construire, très lourde financièrement (à la place d’une simple déclaration de travaux…).

Comment est financé le projet ?

Après avoir réalisé des études techniques et estimé la viabilité juridique et financière du parc, nous estimons le coût total du projet à 330 000 euros. Ce coût pourrait baisser compte tenu de la baisse régulière du prix des panneaux photovoltaïques. Le projet a été l’un des Lauréats 2014 de l’appel à projets de la région Languedoc Roussillon. A ce titre, le projet bénéficie d’1 euro de subvention lorsqu’un citoyen apporte 1 euro, aide limitée à 100 000 euros. D’autres partenaires se sont également engagés, mais le financement citoyen doit jouer à plein. Une chose est sûre : le projet est rentable car nous n’avons pas d’emprunt bancaire. Il faut bien insister sur le fait que ce n’est pas un don, mais un véritable investissement.

Cofinancer un parc solaire est donc un acte citoyen et militant ?

Oui clairement et cela donne un sens à l’épargne. Au lieu de mettre 500 euros sur un Livret A, on met de l’argent dans une énergie renouvelable. Nous sommes convaincus que répondre aux enjeux énergétiques de demain implique d’engager dès aujourd’hui une véritable transition, pour que chacun puisse se sentir concerné par son environnement énergétique. La maîtrise de la consommation et le développement des énergies renouvelables, sont bien sûr nécessaires, mais rien ne sera possible sans une implication de chacun, habitant, consommateur et élu. Ce parc, nous l’espérons, permettra également de dégager de nouvelles ressources financières qui pourront appuyer d’autres projets collectifs sur notre territoire, voire inciter les collectivités locales à se lancer dans la création d’un territoire à énergie positive.

Le site des Survoltés : https://survoltes.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective