marseille-jpg

Le Grand Port Maritime de Marseille se lance dans l’électrification des navires à quai

Selon des estimations publiées fin janvier par le Ministère de la Transition Écologique, la France n’a pas réussi à atteindre ses objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre en 2016 : avec plus de 436 millions de tonnes équivalent CO2, ces émissions sont supérieures de 3,6% aux objectifs fixés par la Stratégie nationale bas carbone. Le secteur des transports est fortement mis en cause : le dépassement de l’objectif de ce secteur atteint en effet 6%. Le faible prix du pétrole et la faible électrification des moyens de transports sont notamment pointés du doigt. Il est donc clair aujourd’hui qu’il n’y a pas de petites économies en matière d’émissions de dioxyde de carbone et que l’ensemble des acteurs du secteur des transports doivent travailler à l’atteinte d’un même objectif. Le développement de l’électromobilité concerne ainsi l’ensemble des moyens de transport… y compris les bateaux! Après La Méridionale, c’est au tour de la compagnie Corsica Linea d’annoncer sa décision d’équiper ses navires d’un système d’alimentation électrique de courant à quai.

Un système innovant mis en place fin 2015

Voilà maintenant un an que le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) et La Méridionale ont mis en place un système de branchement électrique à quai pour ferry. Ce système, présenté comme une grande première au moment de son inauguration, permet aux navires d’être branchés à quai 30 minutes après le débarquement des passagers et débranchés 2 heures avant l’appareillage : ainsi alimentés en électricité, le recours aux moteurs au fioul, ressource fossile polluante, n’est donc plus nécessaire.

L’installation de ce système a nécessité une enveloppe budgétaire de plus de 8.5 millions d’euros : 5 millions ont été nécessaires pour financer les installations portuaires et 3,5 millions d’euros ont été investis dans l’équipement des navires. Financé avec l’aide de l’État et de la région, ce système électrique innovant a permis de réduire de 30% la consommation de carburant de la flotte en 1 an. Les économies réalisées sont évaluées entre 2 et 4 tonnes de fioul par ferry et par escale quotidienne.

« C’est une avancée considérable sur le chemin de la décarbonation du port », s’est réjouie Christine Cabau Woehrel, directrice du GPMM, dont la politique est de participer activement à la transition énergétique du port marseillais. Le GPMM, motivé par les nouvelles exigences de la réglementation française, travaille en effet depuis 2010 avec les armateurs pour expérimenter de nouvelles sources d’alimentation (alternatives au fioul).

Corsica Linea équipe également ses navires

Mme Cabau Woehrel a profité de la conférence de presse annuelle du GPMM pour annoncer que la compagnie Corsica Linea, qui assure également des liaisons régulières entre Marseille et l’Île de Beauté, va prochainement équiper trois de ses navires du fameux système de branchement électrique à quai. D’ici l’année prochaine, le Pascal Paoli, le Paglia Orba et le Jean Nicoli pourront donc bénéficier d’un branchement électrique lorsqu’ils seront à quai.

« Acteur économique responsable, Corsica Linea a fait le choix du branchement électrique de ses navires à quai pour ses avantages significatifs en termes de préservation de l’environnement, de santé publique et d’amélioration des conditions de travail. Suppression des émissions polluantes (dioxyde de carbone, dioxyde de soufre, dioxyde d’azote, particules fines), fin des nuisances sonores et de la vibration des moteurs permettent d’améliorer considérablement les conditions de vie et de travail des Marseillais, des usagers du port et des salariés de la compagnie », a déclaré la compagnie Corsica Linea dans un communiqué de presse.

La mise en place des équipements nécessaires à ce nouveau dispositif d’alimentation électrique devrait nécessiter un investissement de 3 à 5 millions d’euros par navire. « L’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie et la région PACA pourraient confirmer prochainement leur soutien financier à ce pas en avant environnemental », précise Corsica Linea.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective