laboratoire-cigeo

La participation citoyenne au cœur du projet Cigéo

Menacé par une minorité de contestataires, le projet Cigéo accorde pourtant une large place à la consultation populaire. Preuve de la volonté de dialogue de ses responsables, l’Andra a récemment obtenu la nomination de deux experts par la Commission nationale du débat public, chargés de veiller à la bonne information et à la participation de la population.

La confiance, nouvelle priorité pour la réalisation de projets d’envergure ? C’est ce que semblent indiquer les résultats de l’enquête annuelle commandée par l’Andra pour ses installations dans l’Aube, la Manche et la Meuse/Haute-Marne. Depuis six ans qu’elle sonde l’opinion publique, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs a constaté le bon niveau de confiance des riverains à proximité de ses sites, qui s’élève respectivement à 70, 71 et 58 %. Mais une autre étude du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) a révélé le besoin croissant d’information et de consultation des Français pour le traitement des déchets radioactifs, même si 56 % d’entre eux convenaient que le stockage en profondeur était la meilleure option. 82 % des personnes interrogées ont exprimé le souhait d’être mieux informées sur le sujet, et 93 % considèrent qu’il faut associer davantage la population à la réflexion. Forte de ces conclusions, l’Andra a donc mené une campagne de porte-à-porte du 20 au 28 juin 2017 auprès des habitants de 45 communes autour du futur centre de stockage de déchets nucléaires à Bure (Meuse). Le but : aller directement à la rencontre des habitants afin de les informer et de recueillir leur sentiment sur le projet Cigéo. Après une semaine d’échanges auprès de 2 700 foyers, les 18 agents mobilisés ont également constaté d’importants besoins en termes d’information et de participation à l’élaboration du centre. Parmi les 33 % de personnes interrogées favorables au projet et les 18,8 % défavorables ‒ les 48,2 % restants étant neutres, indifférents ou sans avis exprimé ‒, il en est ressorti que les riverains les plus informés et les plus proches du site étaient également les plus favorables.

« Il s’agit désormais de décider et de construire, ensemble, les conditions du développement et de la pérennité des activités de l’Andra dans les territoires qui l’accueillent », considère Valérie Renauld, directrice de la communication de l’agence. La concertation et l’implication de toutes les parties prenantes sont devenues la règle pour construire et enrichir les futures réalisations. Pour Cigéo comme pour ses autres sites, l’Andra a donc institué la co-construction comme principe majeur à l’avenir. « Aujourd’hui, qui dit prise de décision, dit co-construction avec les acteurs du territoire », affirme Pierre-Marie Abadie, son directeur.

Cigéo : du dialogue à la co-construction

Sur le site du futur centre de stockage profond, le projet Cigéo a fait l’objet de 30 années d’études, d’expérimentations et autre consultations publiques, qui ont abouti aux choix de Bure et de la méthode de stockage géologique profond, préconisés par un décret adopté dès 1999. La conception du futur centre est d’autant plus liée à la concertation collective que la loi du 28 juin 2006 a y adossé un principe central : celui de la réversibilité. Pendant les 100 années suivant le démarrage de l’installation prévue en 2030, les générations futures auront à tout moment la possibilité soit de conserver la technique de stockage choisie, via des capsules naturellement isolées et placées à 500 m de profondeur ; soit de récupérer les déchets nucléaires pour modifier le mode d’entreposage. La porte est donc ouverte au changement en cas d’évolution de la politique énergétique du pays ou d’avancées technologiques afin que nos descendants demeurent constamment responsables de la méthode de stockage qui leur semble la meilleure.

Dans cette même logique, la construction de l’installation sous-terraine suivra d’ailleurs une approche incrémentale, couche par couche, pour permettre d’éventuelles améliorations ainsi que des retours d’expérience. De même, le financement de Cigéo dans son fonctionnement actuel sera intégralement supporté par les générations actuelles. Nos enfants et petits-enfants n’auront pas à mettre la main à la poche, sauf s’ils décident de changer de méthode de traitement, l’investissement restant toutefois limité grâce au principe de réversibilité. Malgré toutes ces précautions, le projet Cigéo n’échappe pas à un vif élan de protestation, devenu aujourd’hui courant pour toute réalisation d’envergure. Mais comme à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ou à Sivens (Tarn), le dialogue n’a pas suffi à éviter l’apparition d’une radicalisation sous forme de ZAD (zone à défendre),

Bure : les zadistes vont-ils enfin s’ouvrir aux efforts de dialogue de l’Andra ?

Installés depuis plus de deux ans dans le bois voisin de Lejuc, les plus radicaux des zadistes utilisent tous les moyens pour atteindre leurs fins, y compris les plus violents. À ces intimidations exercées par des individus souvent étrangers à la région, que les riverains sont les premiers à déplorer, s’ajoutent de longues procédures judiciaires, qui ont par exemple signé la fin du projet de Center Parcs à Roybon (Isère). Bien qu’ouverte au dialogue et attachée au respect du droit, l’Andra déplore néanmoins ces « leurresjuridiques, derrière lesquels l’objectif est de faire arrêter le projet », selon Frédéric Launeau, directeur de Cigéo. Aussi peut-elle se réjouir d’avoir obtenu la désignation de Pierre Guinot-Delery et Jean-Michel Stievenard, deux experts nommés par la Commission nationale du débat public (CNDP), chargés de veiller « à la bonne information et à la participation du public jusqu’à l’ouverture de l’enquête publique ».

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective