Nord Stream: la Suède confirme un sabotage des gazoducs

Les explosions qui ont touché en septembre les gazoducs Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique, construits pour acheminer le gaz russe en Europe, relèvent du sabotage, a annoncé vendredi le procureur en charge de l’enquête préliminaire menée en Suède.

« Les analyses qui ont été réalisées montrent des restes d’explosifs sur plusieurs des objets étrangers découverts », a déclaré dans un communiqué le procureur Mats Ljungqvist.

« La poursuite de l’enquête préliminaire pourra montrer si quelqu’un peut être poursuivi pour crime », a ajouté le parquet.

Fin septembre, quatre énormes fuites de gaz avaient été détectées sur les gazoducs reliant la Russie à l’Allemagne, toutes dans les eaux internationales.

Deux se trouvent toutefois dans la zone économique suédoise et deux dans celle du Danemark.

Les inspections préliminaires sous-marines avaient renforcé les soupçons de sabotage, les fuites ayant été précédées d’explosions, selon les enquêteurs.

Fin octobre, le consortium Nord Stream, dont le russe Gazprom est l’actionnaire majoritaire, avait envoyé un navire civil sous pavillon russe pour procéder à une inspection en zone suédoise.

En novembre, Nord Stream a également reçu l’autorisation d’inspecter les gazoducs en zone danoise, où une autre enquête est en cours.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par Moscou, les deux pipelines, qui relient la Russie à l’Allemagne, ont été au coeur de tensions géopolitiques, attisées après la décision de Moscou de couper les livraisons de gaz à l’Europe en représailles présumées contre les sanctions occidentales.

Hors service au moment des faits, les deux gazoducs contenaient toutefois d’importantes quantités de méthane, qui se sont échappées pendant plusieurs semaines provoquant des bouillonnements impressionnants.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Quelle surprise ces résidus d’explosifs retrouvés en mer Baltique côté suédois !
    Comment les russe ont-ils pu procéder à ces sabotages alors qu’ils auraient pu le faire chez eux sans se mouiller ?

    Répondre
    • Et surtout pourquoi les Russes, qui ont des manettes de fermeture et d’ouverture de ces gazoducs chez eux et au sec, se seraient tirés dans les pipes en se condamnant à faire passer tout leur Gaz « terrestre par pipe » vers l’Europe occidental par la Pologne (gazoduc Yamal) et l’Ukraine(Gazduc Brotherhood – fraternité en fr – https://www.liberation.fr/international/europe/pipeline-ukrainien-brotherhood-une-autre-guerre-dans-les-tuyaux-20221117_FXZXQNRT25B55M6GIH5YO6HMHI/) pourles10 prochaines années !???

      Nota : L’inverse en terme de Jeux de Stratégie (Jeux d’échecs) Russe aurait semblé plus logique, ie : le plastiquage de Yamal et Brotherhood aurait été plus logique vu le(s) contexte(s) actuels !!!(mais les Nord Stream ne pouvaient pas encore réellement approvisionné le Sud de l’Europe, faute de maillage abouti en Allemagne…).

      Chaque Guerre a son Lot de propagande. Pour les Français la Ière Guerre mondiale fut la « Der des Ders », les allemands eux attendaient une revanche… (Toujours Bon d’essayer de se mettre à la place des autres dans un conflit pour savoir ce à quoi s’attendre…)

      Répondre
  • Des soupçons de sabotage ? Sans blague, et ils croyaient que c’était quoi, une baleine qui les aurait percutés ??

    Répondre
  • Et certaines langues se délient un peu – https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/gaz-armes-cereales-otan-les-etats-unis-grands-gagnants-de-la-guerre-en-ukraine_2183766.html

    P.S.: Toujours en attente des annonces « officielles » de reprise à grande échelle de forages en Mer du Nord britannique par les Gaziers-pétroliers britanniques (Shell et BP en tête…).
    Cette reprise était mentionné dans un scénario de Rystad Energy et mis en avant lors d’un rapport du Shift Project sur le pétrole (bien qu’étonnant un peu les Experts « mandatés » !) et ce il y a plusieurs mois (et pré-Guerre en Ukraine). Sans penser à du complotisme, Rystad devait attendre une forte augmentation du Prix des Hydrocarbures sur les marchés mondiaux du fait de l’approche des pics… Et sachant que la Mer du Nord a été majoritairement opéré avec des « petits » prix, ils n’ont pas du racler tous les fonds de tiroir…
    Le monde Anglo-Saxon sera le grand vainqueur de cette Guerre, mais pas forcément du conflit à plus long terme…

    Répondre
  • Selon Wikipedia:
    « Le 7 février 2022, soit deux semaines avant le début de l’invasion russe de l’Ukraine, le président américain Joe Biden déclare, au cours d’une conférence de presse conjointe avec le chancelier allemand Olaf Scholz, que « si la Russie envahit […] l’Ukraine […] alors il n’y aura plus de (gazoduc) Nord Stream 2. Nous y mettrons fin. […] Je vous le promets, nous serons en mesure de le faire »30. »

    Et pour preuve, le discours de Biden

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective