Monsieur le Président, n’oubliez pas les enseignants-chercheurs précaires sur le climat

Le Président Donald Trump, a annoncé le 1er juin 2017 son intention de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat. Le Président Emmanuel Macron lui a répondu instantanément en anglais et a lancé l’initiative « #make our planet great again » pour attirer en France des chercheurs américains sur le climat. Un site internet  permettant aux scientifiques étrangers de faire une demande pour venir travailler en France a été lancé le 8 juin 2017. La plateforme indique que des bourses, allant jusqu’à 1,5 million d’euros sur quatre ans, pouvaient être attribuées. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Madame Frédérique Vidal, a précisé, le 15 juin 2017, que le budget de l’opération ne sera pas ponctionné sur le financement de la recherche actuel. Pour un euro financé par les universités de recherche, l’État mettra un euro de moyens additionnels, dans une première limite de 30 Mio d’euros, soit une enveloppe globale de 60 Mio d’euros. La maire de Paris, madame Anne Hidalgo, se mobilise. Le 24 Juin 2017, un colloque international « vers un pacte mondial pour l’environnement » est organisé en Sorbonne en présence de Laurent Fabius, d’Arnold Schwarzenegger et de nombreuses personnalités internationales.

Cette initiative est louable et la communication du Président Emmanuel Macron a été jugée réussie, mais il ne faudrait pas qu’elle se fasse au détriment des enseignants chercheurs précaires qui travaillent déjà en France sur le climat. Beaucoup de collègues ne trouvent pas d’affectation permanente au sein de l’université et des grandes écoles. Ils connaissent des situations personnelles difficiles au sein des Unités Mixtes de Recherche qui sont censés rassembler une élite intellectuelle française sous la double tutelle de l’Université et du CNRS. Il s’agit des doctorants français ou étrangers, souvent en sciences humaines et sociales, qui ne trouvent pas de financements pour leur recherche doctorale et n’ont aucun salaire minimum ; des enseignants vacataires qui ont un statut précaire ne permettant pas de toucher d’indemnités chômage lorsqu’ils n’ont plus de cours à donner ; des titulaires d’un doctorat n’ayant pas qualifié au Conseil National des Universités qui n’auront jamais de poste titulaire ; de ceux qui ont réussi cette qualification mais qui ne trouvent pas d’affectation ; des professeurs affiliés/associés contractuels qui travaillent avec des contrats à durée déterminée souvent mal payés ; etc… A titre personnel, ayant eu la chance d’être élu représentant des doctorants au conseil de l’école doctorale de géographie de Paris pendant ma recherche doctorale, j’ai découvert des situations personnelles très difficiles, compliquées et mal connues du grand public. La situation de la recherche française, et cette précarité chronique, semble suffisamment préoccupante pour être maintenant fermement dénoncée alors que des pays d’Europe du Nord donnent un revenu minimum à tous leurs étudiants.

Il faudrait que cette initiative du Président de la République d’accueillir des professeurs américains, nommée « #make our planet great again », puisse aussi permettre aux enseignants-chercheurs précaires en France de trouver un poste dans ces nouvelles équipes sur le climat ; ou de pouvoir les envoyer à l’étranger dans le cadre de programmes d’échange à bâtir ou à renforcer avec les universités américaines ; et d’améliorer les situations irrégulières des chercheurs étrangers déjà en France.

Monsieur le Président de la République, n’oubliez pas les enseignants-chercheurs précaires sur le climat.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective