comment-amelioer-recharge-vehicule-electrique

Comment améliorer la recharge de son véhicule électrique ?

Une tribune signée Daniela Simões, cofondatrice et CEO de miio.

La popularité croissante des véhicules électriques, tant pour le confort et la praticité qu’ils représentent que pour leur intérêt environnemental et économique, n’est plus à démontrer. En France, 315 978 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été immatriculés au cours de l’année 2021, soit une hausse de 62 % par rapport à 2020 et même de 355 % par rapport à 2019, selon le baromètre de l’association nationale Avere-France.

Dans ce contexte, les bornes de recharge sont de plus en plus sollicitées et le retour au bureau post-pandémie associé à la reprise des activités touristiques ne fait qu’amplifier le phénomène. Face à cette demande grandissante et à la multitude d’acteurs du secteur, qu’il s’agisse de fournisseurs, d’opérateurs ou de solutions dédiées, il est facile de se sentir rapidement perdu. Cela met en évidence le besoin pour les conducteurs de s’appuyer sur des bonnes pratiques en matière de mobilité électrique, et plus précisément au niveau des bornes de recharge.

1. Occuper une place de parking uniquement pour recharger un véhicule

Afin de ne pas contribuer à la saturation du réseau des bornes de recharge, il est important de garder à l’esprit qu’il ne faut jamais garer un véhicule qui n’est pas en charge sur une place de parking destinée aux véhicules en charge. Et ce, même s’il s’agit d’un véhicule électrique ou hybride et non d’un véhicule thermique : il s’agit avant tout d’un emplacement dédié à la recharge et non d’une place de parking. Il faut faire preuve de civisme et ne pas empêcher les conducteurs qui ont besoin d’y accéder pour recharger leur véhicule et continuer leur trajet.

2. Déplacer son véhicule immédiatement après avoir terminé sa session

Même si cela semble logique, de nombreuses contraintes poussent les conducteurs à monopoliser les bornes même quand ils n’en ont plus besoin. Souvent, l’utilisateur ne dispose pas d’informations sur l’état de charge de son véhicule. Il est recommandé d’utiliser une application mobile qui permettra de suivre la session de recharge à distance ou de s’assurer que le fournisseur dispose d’une solution pour les alerter lorsque celle-ci est terminée. Cela peut également être par distraction ou par confort, le temps de terminer son dîner ou ses courses. D’un point de vue financier, il faut savoir que de nombreuses bornes facturent des frais d’occupation injustifiée qui, en seulement quelques minutes, peuvent faire tripler le prix final de la recharge.

3. Éviter la recharge systématique à 100 %

Certains utilisateurs n’en sont pas encore conscients, mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est primordial de ne pas toujours recharger un véhicule électrique à 100 %, surtout sur des bornes de recharge rapide. Ce type de véhicule présente une courbe de charge qui est très aplatie entre 0 % et 20 %, qui atteint sa puissance optimale jusqu’à 70 % à 80 %, et qui commence à décliner à partir de 80 %. Souvent, charger son véhicule de 97 % à 100 % prend autant de temps que de le charger de 30 % à 80 %. Par conséquent, cela provoquerait une forte sollicitation du réseau, sans pour autant favoriser les recharges utiles. Cette pratique présente deux autres inconvénients majeurs : d’une part pour la batterie du véhicule elle-même, qui ne doit pas être constamment chargée à 100 %, et d’autre part pour les entreprises qui installent les bornes de recharge, qui seraient ainsi fortement incitées à appliquer des tarifs à la minute.

4. Recharger 30 minutes pour une utilisation optimale

Lorsqu’un utilisateur trouve une borne rapide ou supérieure, il lui est recommandé d’effectuer une recharge d’une demi-heure environ, jusqu’à 85 % de la capacité maximale de la batterie, et de poursuivre son voyage. Une forte présence aux stations de recharge sur un court laps de temps offrira une meilleure expérience à tous les utilisateurs du réseau, en particulier s’il y a une file d’attente ou en heure de pointe.

Enfin, quelques bonnes pratiques générales consistent à prendre soin du lieu, telles que ne pas forcer les câbles ou les prises en risquant de les endommager ou signaler les anomalies constatées à la borne par l’intermédiaire d’applications dédiées ou au numéro affiché. Il convient également de laisser l’espace propre. C’est par une prise de conscience collective et une considération mutuelle que les membres de la communauté des utilisateurs de véhicules électriques peuvent se faciliter la vie sur le long terme.

commentaires

COMMENTAIRES

  • le plus important bon conseil me semble être de ne charger à 100% qu’avant le départ pour un long voyage, et le reste du temps ne charger qu’entre 60 et 80%.

    Répondre
  • Bonjour,
    Le réseau européen d’électricité est interconnecté, peut-on déduire que tout nouveau véhicule électrique qui se connecte au réseau électrique européen consomme de l’électricité charbon?

    Répondre
    • Les lois de la physique impose que le flux électrique se déplace du potentiel le plus élevé au potentiel le moins élevé le plus proche. Il en ressort que c’est la production électrique locale la plus proche qui alimente la consommation locale en priorité.
      C’est d’ailleurs une des aberrations dans une des conférences grand publique de Jancovici qui y pretend que les renouvelables ne sont pas des productions locales au motif que le réseau est totalement interconnecté. Ainsi il devrait en conclure que la production d’ une éolienne près de Calais alimente le moulin à café d’un basque et qu’un ppv de Provence alimente le razoire électrique d’un calaisien !
      Quant tartuf fait de la com ça ne peut marcher qu’après de béotiens.

      Répondre
      • Très Belle Démonstration !!! L’absurde résout bien des problèmes (parfois) en mathématiques…

        Et donc les 5 GW d’électricité allemande (normalement composé de beaucoup de Nucléaire dixit le ministre allemand) vont sur quelle partie de la France !? (Sachant que le Grand-Est est souvent excédentaire en production … )
        Est-ce issus du Charbon des centrales proche de la frontière ou de l’éolien des plaines du Nord ou d’autre chose !?

        Répondre
        • Vers la premiere zone rencontrée sur la ligne de transport, dont le besoin est insatisfait avec la production la plus proche. Les agents de RTE ont été asser intelligents pour dimentionner les sections des lignes avec les intensités à transportées entre les fournisseurs et les clients.

          Répondre
          • @Serge,

            Mais la 1ère zone traversée est en excès !!! Que se passe t’il donc !? Assiste t’on à un mixage (et/ou un métissage) des courants présents et ceux qui sont injectés !?

            Ou passe donc l’électricité de l’AOP allemande !? Vers où si elle a été mixée à la précédente et que la zone suivante injecte aussi mais soutire aussi !?
            Une chatte risquerait de perdre ses petits dans l’affaire et moi je donne ma langue au chat pour savoir ou passe l’électricité allemande qui « traverse » la fontière !!! (Lol !)

          • Je n’ai pas l’intention de vous faire un cours d’électricité d’autant que vous êtes plutôt prédisposé à ne rien vouloir comprendre alors je vous conseil au point le plus bas où vous en êtes de faire des montage expérimentaux avec des chaines de petites ampoules électriques capables de s’allumer avec le courant ditribué par des piles. Vous ne mettez d’abord qu’une pile et plusieurs petites lampes afin de ne les voir s’allumer que comme des petits lumignons, puis derriere la premiere pile, en amont , donc plus loin des ampoules, vous en ajouter une autre, puis deux, puis trois et vous verrez que les courants aditionnels n’auront aucun mal a atteindre l’ampoule la plus éloignée malgré les surproductions successives après le premier pile, puis la seconde…..
            Soyez physicien, soyez expérimentateur.. Mais vous pouvez aussi vous rendre acquereur d’un excellent ouvrage paru chez ISTE édition, « De la mécanographie à l’informatique, 50 ans d’évolution » toute la deuxième partie de l’ouvrage est consacré à un cours destiné à faire comprendre au lecteur néophite les B-A-BA de l’électricité, et de la logique booléenne en usage dans l’architecteur des processeurs d’ordinateurs. Dans ces machines, le problème de l’équilibre du réseau de conducteurs ou se trouvent des dispositifs emetteurs de courant et d’autres recepteurs est en grande partie le même que celui du réseau électrique de RTE. Il n’y a même que les noms qui changent, on y parle de FAN IN et de FAN OUT qui doivent être les plus voisins possibles car un déséquilibre conduit soit à une surchauffe soit à un écroulement du signal (équivalent au blackout).
            Vous y apprendrez certainement quelque chose et vous direz moins de sottises.

          • @Serge,

            J’aurais peur de lire votre ouvrage, cela pourrait vraiment me donner une bien mauvaise image de la maison d’édition ISTE…

            Votre auto-critique en parlant « d’excellent ouvrage » en dit long sur votre « Amour propre » et votre « Humilité » … Vous êtes gonflé quand même et emplis de beaucoup de choses mais pas de la modestie très présente chez les plus grands scientifiques que j’ai côtoyé, lu ou écouté !!! (vous ressemblez un peu à Claude allègre dans un certain registre !!!)

      • Notre expert en tout nous assène une explication simpliste qui démontre sa méconnaissance totale de la gestion d’un réseau électrique autrement plus complexe que la différence de potentiel nécessaire à la circulation des électrons ! Mieux vaut en rire ! Quant aux conseils proposés il relève pour l’essentiel du comportement civique de chacun ce qui ne va pas de soi et posera à coup sûr de nombreux litiges en perspective….

        Répondre
        • En effet Victor, mieux vaut en rire, car cette loi d’électricité s’applique à tout circuit dans lequel circule un flux électrique quelle que soit sa complexité, notamment, dans la circuiterie d’un ordinateur, autrement plus complexe que celle d’un réseau de transport de l’énergie électrique et notamment avec des niveau de précision dans son cadencement, des millions de fois plus précis, du niveau de la picoseconde comparée au 20 millisecondes pateaudes du réseau RTE, même étendu à l’Europe entiere, lequel n’a mêmepas à se soucier de l’évacuation de ses pertes de l’effet joule tant ce réseau est étendu…. des milliards de fois plus que les surfaces de circuits intégrés dont doit se contenter un processeur d’ordinateur.
          Les lois de la physique sont les mêmes à toutes les échelles dans lesquelles nous vivons et dans tous les domaines, que ce soit celles de l’électricité, de l’optique, ou de la mécanique.

          Répondre
    • Super le Lien, Surtout quand on travaille la journée !!! (en ce moment il y a la Pleine Lune donc un peu de rab…)

      Répondre
      • Oui, il est bien connu que lorsqu’on travail dans la journée, le frigo, le congélateur, éventuellement une part du chauffage en hiver, ainsi que plusieurs autres dispositifs secondaires comme les caméra de surveillance par exemple, sont tous hors tensiion et n’ont pas besoin d’électricité.

        Répondre
        • @Serge,

          Et que vous, grand Défenseur du Solaire et ANTI-Nucléariste Acharné depuis tant d’années, vous rechargez votre voiture quand même aux Heures creuses (toutes pleines de Nucléaire à au moins 80% de manière générale), y compris l’été !!!
          Un peu une Logique de picsous quand même !??? (Le sujet de l’article est le rechargement des voitures électriques !)

          Votre Logique est impénétrable Serge !!! Un vrai trou noir par moment…

          Répondre
          • Vous le trou noir c’est tout le temps. Quand à ce que je fais, eh bien je fais avec ce que j’ai dans ce pays où je vis et si certains décideurs ont choisi une mauvaise solution je doit l’assumer comme tout le monde, même si cela ne me convient pas.

          • Aaahhh Serge,

            Vous êtes un AS de l’hypocrisie !!! N’a t’on pas plus de 10 GW de solaire installé dans ce pays !??? Et presque 20 GW d’éolien !???
            Vous pourriez faire un petit effort de civisme ! Au moins 4 moin par an en rechargeant votre voiture aux Heures ou le PV « donne » beaucoup. Et les reste du temps faire aussi un petit effort pour la mettre en charge dès que cela est possible lors des évènements venteux !!!
            Mais pour votre confort et votre porte-monnaie (qui ne doit pas être vide pourtant) vous préférez recharger en Heures Creuses et par contre vous creusez la tête pour dire (avec un Facteur de Charge très élevé !!!) un nombre de sornettes hors du commun… Quel Civisme égoiste et hypocrite quand même pour le Zoro des ENRistes !!!

  • « Déplacer son véhicule immédiatement après avoir terminé sa session »

    Voila qui promet de belles empoignades dans les copropriétés quand il faudra partager la borne qui n’est pas encore installée parce que la majorité des résidents qui n’a pas de véhicule électrique ne voit pas pourquoi payer pour l’installation de quelque chose qui ne lui sert à rien.

    Et comme à ce jour, il n’y a aucune obligation légale d’en installer un certain nombre proportionnel à la taille de la copropriété….

    Bien evidement tout le monde attendra bien sagement son tour et celui dont le tour commence à minuit viendra déplacer sa voiture pour son voisin qui la déplacera à son tour à 1h00 du matin.

    Répondre
  • Ce n’est pas exacte, une prise commune à partager doit l’être à partir du moment ou au moins un copropriétere le demande si la copropriété a plus de 10 amplacement de stationnement. D’autre part un copropriétaire peut à ses frais faire installer une prise privative sur son emplacement privatif, selon la loi dite de « Droit à la prise »
    Plusieurs lois qui ont constamment évoluées en ce sens sont accessibles en cherchant un peu sur internet.
    ENEDIS propose même de faire les installtions sans frais pour le coproprietaire lequel ne prend qu’un abonnement avec compteur et facturation comme pour son appartement.
    Les obligations légales existent bien.

    Répondre
  • Cette discussion sur le déplacement des électrons de telle ou telle origine me fait penser à celle sur le sexe des anges ou sur ce qui est encore plus à la mode sur le sexe des trans !

    Répondre
  • Une dernière loufoquerie pour la route sans gasoil (pas si loufoque que ça somme toute) :
    « la situation énergétique est tendue au point que l’Allemagne semble au bord du gouffre économique et va probablement demander à son peuple de pédaler pour remplacer les réacteurs nucléaires fermés et les turbines à gaz sans gaz. Mais là encore, personne ne semble vouloir remettre en cause l’Agenda verdoyant pour 2030 alors même que le fiasco énergétique est maintenant visible de tous ! ».

    Répondre
    • Fiasco visible de tous….en Alleamgne bien sur. Moi je lis ça dans les messages des nucléophiles depuis 2011, mais je constate que c’est toujours surtout eux qui nous sortent de la panade dans lequel le fiasco de notre nucléaire nous a plongé, bien visible et par le monde entier. Mais le nez dans le caca….. c’est celui de qui ?

      Répondre
      • @Serge,

        Pas le nez dans le caca (le caca c’est pour les méthaniseurs maintenant…), le Nez dans les particules issus de la combustion du Charbon outre-rhin dès que le vent sera de secteur EST… Et oui, c’est triste et ça va infester les bronches de beaucoup de monde !!! Combien de morts prématurés d’ici la fin de l’hiver ???

        Répondre
    • @Michel Dubus,

      Un peu de cynisme (ou de réalisme), l’agenda verdoyant 2030 va finir par une bonne gerbe !!!
      Je vois 2 choix possibles : Gerbe de fleurs car enterré (et on remettra tout sur la table avant pour faire des prospectives plus réalistes !) ou une Gerbe de vomis car une tête verte cela est fréquent en cas d’indigestion et ce sera massivement traité au charbon avec un peu de Gaz, pas trop hilarant cependant…). @Dubus, si vous voyez d’autres choix possibles !?

      Répondre
  • Leur fiasco est bien installé avec leur armada d’ENR intermittentes et son pendant c’est à dire leurs pléthoriques béquilles fossiles (charbon & lignite). Ces béquilles ns servent temporairement à des prix extrêmes de 500 € le MWh !
    Notre « fiasco » c’est l’œuvre des gouvernements type mitterrand, hollande et macron à la botte des verts (+ l’UE allemande) et qui n’ont eu comme objectif que de casser le nucléaire & EDF et de réduire le nucléaire à 50 % (ce qui est tjrs sur les tablettes gouvernementales)..
    Maintenant qu’on y est, le macron demande à EDF de remettre en route de toute urgence ces satanées centrales…
    EDF y travaille malgré les grèves ! Je souhaite qu’il y arrive, ne vs déplaise.
    Pour le reste (plat qui se mange froid) on en reparlera !

    Répondre
    • Macron demande surtout qu’on arrete de bloquer le développement des renouvealbles ce qui a été fait à sa demande depuis son premier mandat car il vien tde s’appercevoir qu’il s’est fait roulé dans la farine par Levy avec un EPR qui devait cautionner son choix nucléaire et qui n’est toujours pas là ! les gouvernement sprécedents ne sont également que responsables d’avoir cru à la parole d’EDF : Je vais faire un EPR ca mettra ans et en 2012 vous aurez la preuve que ca marche vous en commanderez 15 autres et en 2017 ils seront tous en marche alors que l’ancien nucléaire ne sera pas encore trop décrépit !
      Et ils l’on cru ces naïfs ! Resultat, ni nucléaire ni renouvealble bloqué depuis la cop21, avec une amande en prime à hauteur de 500 millions d’euros !

      Répondre
      • @Serge,

        Votre point de vue, c’est un point complotistement défendable, chacun ses choix d’analyse !!!

        Par contre l’éolien en ce moment, ça ne décoiffe pas trop, ou suivant les points de vue ça ne coiffe pas le Mix français d’une production à minima régulière et conséquente (malgré 19 GW en place et de plus en plus réparti sur le sol national) !!! Faut-il suivre les Allemands et faire « un retour vers le Charbon » avec plein d’ENRi (la GAZ semble un peu bouché comme voie pour quelques années si ce n’est plus) ! ???

        Répondre
  • Ce matin en même temps au niveau de la production électrique :
    l’Allemagne est à 489 eq g/KWh en CO² avec l’éolien à 2GW pour 65 installés et avec leur lignite charbon à 23.8GW pour 38 installés
    la France est à 109 eq g/KWh en CO² avec l’éolien à 0.8GW pour 19 installés et notre nucléaire à 29GW pour 50 installés
    Curieux que SR avec sa vertueuse toto élec voit les électrons des éoliennes de son coin l’alimenter, alors qu’il ns dit : « c’est eux (les allemands) qui nous sortent de la panade ». Il reconnait donc que l’équilibre de notre réseau est réalisé avec le charbon et le lignite teuton. Mais si pas d’équilibre sans les électrons teutons, pas de réseau en France et pas d’électrons éolien pour lui (même qd il y a un peu de vent ds son coin) ! CQFD

    Répondre
    • Reconnaitre quoi, Dubus ?
      Il y a déjà 8 mois que je constate que ce sont les ressources allemandes qui nous permettent d’éviter le blackout, et pour démentire vos propos essenceillement des ressources renouvelables même si le fossile y participe également, mais qu’importe le sauveteur pourvu qu’on soit sauvé. je sais que vous prefereriez vivre les blackout…. par fierté sans doute, pas moi….CQFD

      Répondre
      • @Serge,

        Vu que nos réserves de Gaz sont pleines, ne va t’on pas maintenant les « alimenter » en Gaz durant quelques mois à travers des tuyaux reconvertis à l’inverse du sens normal !? (c’est prévu !) Mais sur point-là vous ne pipez pas mot !!! Les « pipes » vous gênent ils !?

        Les allemands ne perdent que rarement le Nord, l’électricité que l’on aura importé cette année on l’aura payé bien cher… Et celles que nous leur avons vendu pendant des années fut très régulièrement très bon marché, surtout depuis l’essor massif des ENRi et des prix de marché « fous »…

        Répondre
      • Rochain oublie d’écrire que l’Allemagne aussi a besoin d’importer de temps en temps pour éviter le blackout , des Pays-Bas ou de Norvège. Peut-être pour ne pas trop abuser de charbon car celui-ci est tout-de-même très ou trop sollicité pour pallier les faiblesses de production de ses ENRi pourtant conséquentes.

        Répondre
        • @Cochelin,

          Et pour être dans le réalisme, l’Allemagne a aussi régulièrement besoin d’évacuer littéralement ses surproductions d’ENRi lors des évènements venteux conséquents mais trop brusques et trop courts (pas de possibilités de fermer les centrales à charbon pour quelques heures, juste de les ralentir et l’hydraulique est trop faible dans leur Mix !), Et de Plus faute de réseaux ad ‘hoc entre le Nord et le Sud du Pays, cela passe à l’Ouest de leur frontière… (Merci RTE et les Français de contribuer à EnergieWende !!!)

          Répondre
        • Cochelin, Ils ont tellement besoin d’importer qu’ils noius fournissent tous les jours depuis 8 mois de quoi ne pas tomber en syncope.
          Tien puisque vous me donnez l’occasion de vous parler, le nucléaire continue sa descente aux enfers avec une perte de 23TWh entre le premier semestre 2021 et le même en 2022 :
          https://www.connaissancedesenergies.org/les-filieres-renouvelables-progressent-dans-un-mix-electrique-mondial-encore-tres-carbone-221011?utm_source=newsletter&utm_medium=mardi-energie&utm_campaign=/newsletter/cde-magazine-11-octobre-2022
          Et ça ce n’est pas des données fantomes sur une journée ou une semaine comme vous le faites pour l’eolien, c’est du dur, du sûr, sur la moitié de l’année.

          Répondre
          • @Sergio maitre ès Bô pipeaux,

            Sur la régression en cumulé de la production nucléaire mondiale, quelques commentaires :
            Entre l’Ukraine pays fortement nucléarisé et sous contraintes abominables et les réductions de production françaises (csc + Grand carénage + Fessenheim), américaines (réacteurs fermés de ces dernières années), allemandes (réacteurs fermés l’an dernier) le chiffre de 23 TW.h est logique et même pas important voir ridicule et trompeur en fait !!!
            Les chinois doivent sacrément augmenter leur production intérieurs dans les Faits !!! Pourquoi donc alors qu’ils sont Leaders des installations d’ENRi au niveau mondial et de loin ???

            @Serge,
            Au lieu de prendre toutes les informations au 1er degré en langage « binaire », essayez de mettre quelques « couches » d’analyse binaire pour filtrer, prendre de la Hauteur de vue et pour éviter d’arroser le « communauté » de gros en écriture (pour ne pas dire autre chose !) et où de propos anti-jaune constants mais pas intelligemment posés (Faites mieux, vous êtes désespérant dans vos arguments !!!).

      • @Serge,

        Ca y est on leur rend la monnaie sur leur électricité payée à un prix très fort tout de même !!!
        https://www.journaldemontreal.com/2022/10/13/la-france-a-commence-a-livrer-du-gaz-a-lallemagne-annonce-grtgaz

        Ca va gazer maintenant entre la France et l’Allemagne pour tout l’hiver !!!
        En espérant que peu de vent d’Est touche l’Est de la France pour le froid que cela amène et aussi et surtout pour les particules issus du charbon consommé en Allemagne (dont certaines sont « Radioactives » et bien néfastes !!!).

        Répondre
  • Ah j’oubliais, pour SR et sa phrase de dénigrement sur les EPR qui ne marcheront jamais :  » Et ils l’ont cru (EDF) ces naïfs (les politiques d’alors) ! »
    Le réacteur nucléaire finlandais d’Olkiluoto 3, qui a accusé d’importants retards, produit de l’électricité à pleine puissance , ont annoncé l’opérateur TVO et le groupe français Areva vendredi 7 oct.

    « La centrale est maintenant la plus puissante installation de production d’électricité en Europe », s’est félicité l’exploitant finlandais de la centrale dans un communiqué.

    Avec un niveau de puissance d’environ 1.600 mégawatts, la centrale, située sur la côte sud-ouest du pays nordique, est aussi devenue la troisième installation de production d’électricité la plus puissante au monde, a déclaré la société. Juste derrière les deux EPR chinois, également de conception française.

    Répondre
    • Tiens c’est presque 2 fois plus d’électricité produite par l’EPR finlandais que TOUT le parc éolien français (de près de 20 GW maintenant) depuis quelques heures en 12 Octobre 2022 à 10h15… C’est certes un passage à vide pour l’éolien tricolore mais ça montre bien ses limites et son intermittence… (en ces temps avec les problèmes de disponibilité de carburant mieux vaut avoir de l’électricité pour les trains/RER/métros pour ceux qui peuvent les utiliser…)

      Répondre
    • Dubus dans un gros mensonge : Ah j’oubliais, pour SR et sa phrase de dénigrement sur les EPR qui ne marcheront jamais : » Et ils l’ont cru (EDF) ces naïfs (les politiques d’alors) ! »

      Non je n’ai jamais écrit que les EPR ne marcheront jamais !
      J’ai écrit, qu’en 2007 EDF nous avait promis un EPR pour 2012 et que sur la preuve de son efficacité on pourrait lancer la construction d’une quinzaine d’autres qui serait à leur tour opérationels en 2017, donc bien avant que l’ancien nucléaire ne soit en décrépitude….. et que ces gouvernements depuis 2005 avaient cru dans le serieux d’EDF et de ses promesses !

      VOUS VOYEZ LA NUANCE AVEC LES PROPOS DE DUBUS ? J’APPELLE CELA UNE TENTATIVE D’ESCROQUERIE

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective