Intrusion sur le site nucléaire du Tricastin: amendes modérées pour Greenpeace

Le procureur avait prôné la clémence et le tribunal de Valence l’a suivi, lundi, en condamnant 34 militants de Greenpeace à 300 euros d’amende chacun pour une intrusion dans la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) en 2020.

Douze femmes et 22 hommes âgés de 28 à 70 ans avaient comparu en juin, les uns pour avoir pénétré dans l’enceinte d’EDF – en découpant du grillage – le 21 février 2020, les autres pour avoir manifesté devant l’entrée du site ce jour-là, en relayant l’opération sur les réseaux sociaux.

Ces derniers activistes, initialement poursuivis pour complicité, ont été condamnés finalement pour des faits d’intrusion, comme les autres, a indiqué l’avocat de Greenpeace à l’AFP.

L’ONG de défense de l’environnement a parallèlement été condamnée à 20.000 euros d’amende pour “incitation” à commettre un délit. Greenpeace devra verser aussi quelque 123.000 euros à EDF, au titre des dommages et intérêts et du préjudice moral.

Le producteur d’électricité, par la voix de son avocat, avait réclamé plus de 600.000 euros à l’audience le 29 juin.

“Le tribunal a requalifié les faits en considérant qu’il s’agissait d’une action collective d’intrusion, et condamné tout le monde à la même peine”, a commenté l’avocat de Greenpeace, Me Alexandre Faro. “Mais c’est la plus faible que je vois depuis 20 ans que je plaide dans ces affaires.”

Depuis 2015, la loi considère le fait de pénétrer dans une centrale comme un délit et des peines de prison, avec sursis ou ferme pour les récidivistes, ont été prononcées par certaines juridictions.

“Ce jugement est un désaveu cinglant pour EDF qui a fait des pieds et des mains pour durcir la loi, or plus ça va, moins les peines sont lourdes”, a poursuivi le conseil de Greenpeace, pour qui la clémence des peines prononcées est “une manière de reconnaître la légitimité des questions posées par l’ONG” en matière de sécurité nucléaire.

Au procès, le procureur avait prôné la clémence et s’était montré particulièrement critique envers EDF et la filière nucléaire, en rappelant les catastrophes de Three Mile Island (États-Unis), Tchernobyl (Ukraine) et Fukushima (Japon).

“Greenpeace et ses bénévoles, jusqu’à présent, n’ont tué personne”, avait affirmé le magistrat en évoquant, cette fois, l’épisode du Rainbow Warrior, un navire de l’ONG coulé par les services secrets français en 1985 – un photographe de l’organisation était mort.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Après ce non jugement, ils peuvent continuer leur boulot de sape, il ont les proc et les tribunaux avec eux !

    Répondre
  • Un jour il recevront la légion d’honneur pour avoir participer à la libération de la France d’un mal qui la ronge depuis 60 ans .

    Répondre
  • Les promoteurs éoliens sont plus sévères quand ils rencontrent des opposants.
    Rochain est lyrique avec sa légion d’honneur…C’est vrai qu’on la donne maintenant à des joueurs de foot.

    Répondre
    • C’est là que l’on voit que Rochain préfère les émissions des centrales au gaz ou charbon aux l’hypothétiques risques liés à la filière nucléaire qui nous approvisionne à hauteur de 70 % en électricité avec très peu d’impact reconnu sur la santé humaine. Quel pays fait mieux (hors ceux qui possèdent un énorme potentiel hydraulique et peu de consommateurs) ?

      Répondre
  • Déjà Du temps ou on montait le le Parc Océanographique de Cousteau au Halles à ¨Paris , on savait tous que Greenpeace se faisait du blé sur le dos des Baleines que soi disant ils défendaient , ces gens ne travaillent pas pour le bien etre de la planéte , ça se saurait depuis le temps , par contre ils achétent des immeubles etc…. et achétent meme des éoliennes qui dégradent la planéte , alors greenpeace c’etait bien avant les années 1980 aprés c’est juste une ba,nde d’avocats qui travaillent pour des gens qui les menent par le bout du nez , si ils savaient …..

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective