Smart Home et énergie : la course à la Data est lancée

Le marché des solutions dédiées au management de l’énergie dans l’univers de la maison connectée offre des perspectives prometteuses. Nombre de prétendants, venus de l’énergie ou non, parient sur son avenir.

Car derrière la fourniture des équipements, c’est une autre bataille qui se joue : celle de l’exploitation des datas collectées…

 L’ère de la crédibilité

Longtemps dans les starting-blocks, le marché de la maison connectée décolle, enfin, en France.

Entre la vente d’équipements et leur installation, la Smart Home génère un business de près d’un milliard d’euros. Et il est un domaine où elle offre des perspectives particulièrement prometteuses : celui du management de l’énergie.

La multiplication des solutions mises sur le marché, les avancées technologiques offrant des fonctionnalités de plus en plus intelligentes et l’arrivée des Google et Amazon sont en train d’évangéliser un marché en pleine effervescence.

Les Français sont de plus en plus convaincus de l’intérêt de ces équipements alors que plus de la moitié des promoteurs prévoient de les généraliser dans leurs programmes de logements neufs.

Les applications de la maison connectée ont désormais dépassé le stade du gadget pour entrer pleinement dans l’ère de la crédibilité…

L’exploitation des datas : nouvelle terre de conquête

Le marché démarre à peine sa phase d’équipement. Des chaudières et radiateurs connectés aux smart speakers, en passant par les prises et les ampoules intelligentes, l’éventail des solutions aujourd’hui proposé est très large, mais les fonctionnalités parfois redondantes.

La capacité des acteurs à préempter les positions et imposer leur technologie sera déterminante pour l’avenir, car la bataille va vite changer de nature. Plus que la vente d’équipement, le véritable enjeu de demain est celui de l’exploitation des données.

Consommation d’énergie, habitudes de vie, conditions de vie… les informations collectées sont multiples et leur valorisation ouvre tout un champ de nouveaux services, liés ou non à l’énergie. Certains commencent à émerger, à l’image de la commercialisation des datas par les spécialistes de l’entretien des chaudières connectées, mais la plupart reste à imaginer.

L’évolution des business models et la recherche de nouvelles sources de revenus sont désormais dans toutes les têtes.

Reste à savoir qui les développera. Le défi est de taille puisque l’IoT est une brique d’un ensemble plus vaste, celui de la maison de demain avec de l’autoconsommation d’électricité, du stockage d’électricité et de la recharge de véhicule électrique.

Des perspectives qui font rêver

Tous les acteurs sont sur le pied de guerre. Les énergéticiens (EDF, Engie…) y voient une activité complémentaire, si ce n’est les prémices de leur métier de demain. Leur premier défi est de proposer une gamme d’objets connectés, avec une question clé : faire soi-même ou le faire en partenariat ?

Ensuite, viendra la question du développement d’une gamme de services.

 

Pour les fabricants de matériels et d’équipements, pure players ou généralistes, (Chaffoteaux, Delta Dore, Hager, Schneider Electric, Somfy…), l’émergence de la Smart Home est l’occasion de renouveler leur gamme tout en générant de nouveaux revenus grâce aux services associés.

S’ils ont beaucoup avancé sur le front de la compatibilité de leurs solutions pour pouvoir fonctionner avec des équipements tiers (thermostats, box domotiques, enceintes connectées), le développement de services payants reste un territoire quasi vierge.

Dans cet univers déjà bien encombré, les start up (Heatzy, Lancey, Qinergy, Weem…) cherchent à émerger face à la multitude de solutions.

Dans cette course à la visibilité, le rapprochement avec des installateurs est un levier à explorer. Ce canal de vente est une opportunité clé, notamment sur les marchés de la rénovation et du logement neuf.

Enfin, pour les GAFAM (Apple, Google…), la Smart Home est un de leurs terrains de jeux favoris. Ils déploient et généralisent l’usage de leur assistant vocaux, avec en ligne de mire la valorisation des datas.

Tous ces acteurs déploient une large palette de stratégies pour tirer profit du marché : élargissement des gammes, politique de partenariats tous azimuts, multiplication des leviers d’innovation…

La croissance externe est également plébiscitée comme l’atteste l’acquisition récente de Netatmo par Legrand et celle de Chacon par Awox. Les positions sont encore loin d’être figées…

Aucun texte alternatif pour cette image
Article issu de l’étude « Le marché de l’Energy Smart Home », publiée par Les Echos Etudes en mai 2019.
commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective