Précarité énergétique : la sonnette d’alarme est tirée

Dans son dernier tableau de bord publié le 7 janvier 2020, l’Observatoire National de la Précarité Énergétique tire la sonnette d’alarme : en 2019, les Français ont encore plus souffert de cette précarité énergétique qu’en 2018.

On dénombre environ 6,8 millions de consommateurs concernés par cette problématique, alors même qu’il existe des outils pour essayer d’enrayer le phénomène. Comment accompagner les ménages pour leur redonner du pouvoir d’achat ?

La précarité énergétique concerne de plus en plus de familles

On le sait, beaucoup de Français allument le chauffage toujours plus tard pour économiser sur la facture annuelle : cette pratique démontre à quel point la précarité énergétique peut handicaper ses victimes. Angoissées à l’idée de ne plus pouvoir régler leurs dettes, elles préfèrent se priver pendant un certain temps, quitte à subir le froid et à se sentir moins bien chez elles.

Selon l’Observatoire National de la Précarité Énergétique, environ 6,8 millions de Français vivraient dans la précarité énergétique en 2019, ce qui représente 233 000 personnes de plus qu’en 2018. 15 % des personnes interrogées ont admis avoir souffert du froid pendant l’hiver précédent, sur une durée d’au moins 24 heures…

Et pour 40 % d’entre elles, cela provient d’une mauvaise isolation de l’habitation.

Aussi, si les augmentations des prix de l’électricité et du gaz peuvent impacter les consommateurs et accroître leurs difficultés au moment de payer les factures, c’est souvent parce qu’ils occupent des logements mal isolés qu’ils ne peuvent pas accéder au confort minimal dont ils auraient besoin.

Beaucoup de constructions sont encore considérées comme des « passoires thermiques » : érigées depuis plusieurs dizaines d’années et jamais réellement rénovées, elles laissent pénétrer l’air froid et ne permettent pas de conserver la chaleur dans les pièces de vie. Il faut payer toujours plus pour se chauffer, à cause de ces déperditions thermiques.

Parmi les autres chiffres intéressants communiqués par l’Observatoire National de la Précarité Énergétique, on apprend que près de 12 % des Français ont dépensé plus de 8 % de leurs ressources afin de payer leur facture énergétique en 2018. Cela prouve que, du côté des familles modestes, le gaz et l’électricité pèsent particulièrement lourd dans le budget annuel, et impactent sévèrement le pouvoir d’achat.

Comment en finir avec la précarité énergétique ?

Puisque beaucoup de problématiques de précarité énergétique découlent d’un logement mal isolé, la priorité doit être de faciliter la réhabilitation des bâtiments vieillissants. Cependant, ce sont les familles les plus modestes qui les occupent souvent, et elles n’ont pas suffisamment de ressources pour payer les travaux.

C’est la raison pour laquelle de nombreuses aides à la rénovation leur sont proposées, dans l’optique de les encourager au maximum à franchir le pas.

Permettant de payer les factures de chauffage, le chèque énergie peut aussi servir à financer une partie des travaux de rénovation, pour isoler des combles ou installer une nouvelle chaudière, par exemple. Le dispositif s’est élargi en 2019, puisque 5,7 millions de chèques de ce type ont été envoyés (contre 3,6 millions en 2018).

Simplifier les aides à la rénovation énergétique

Outre le chèque énergie, d’autres aides comme MaPrimeRénov’ permettent de financer les travaux de rénovation énergétique. Elles sont destinées en priorité aux foyers dont les ressources sont les plus modestes. De plus en plus de Français recourent également aux dispositifs conçus pour isoler ses combles ou planchers bas pour 1 €.

En 2019, plus de 62 000 ménages ont pu rénover leur logement avec le programme « Habiter Mieux » de l’Anah. Il faut espérer qu’un nombre croissant de familles accède à ce même privilège en 2020, grâce au développement des aides à la rénovation énergétique.

——————-

Article du Site partenaire  QuelleEnergie.fr

Filiale du groupe EFFY, QuelleEnergie.fr est la première plateforme d’intermédiation entre professionnels de la rénovation énergétique et particuliers souhaitant réaliser des travaux d’économies d’énergie (isolation, chauffage performant, pompes à chaleur, photovoltaïque…). En 2017, QuelleEnergie.fr a renseigné gratuitement 2 000 0000 Français par mois sur son site Internet ou par téléphone.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective