compétences nucléaire université

Nucléaire : la filière organise sa montée en compétences

Pour Emmanuel Macron, l’avenir énergétique et écologique passe par le nucléaire. Pour être au rendez-vous de son avenir, la filière française est mobilisée dans un plan d’excellence qui prévoit notamment une montée en compétences des professionnels. Le lancement d’une Université des métiers du nucléaire en est une des concrétisations les plus récentes.

Choisir entre le nucléaire et les énergies renouvelables ? Une fausse dichotomie, pour Bruno Le Maire, qui estime au contraire que les deux énergies se complètent. L’atome est donc loin d’avoir dit son dernier mot. C’est la raison pour laquelle le ministre de l’Économie et des Finances a récemment réaffirmé son soutien à la filière pour l’avenir. Il s’agit d’un “atout considérable de compétitivité économique”, a-t-il souligné, sans lequel “nous ne pourrons pas réussir la transition écologique ”. 

En France, le nucléaire représente 220 000 emplois qualifiés et rassemble une diversité de métiers : soudeur, électricien industriel, chargé de contrôles et d’examens non destructifs, ingénieur sûreté, logisticien nucléaire… Pour retrouver le plus haut niveau de rigueur, de qualité et d’excellence, toute la filière se prépare depuis de nombreux mois dans le cadre du plan Excell. Après un premier point d’étape présenté en octobre 2020, le plan est aujourd’hui entré dans sa deuxième phase, avec 5 axes d’action prioritaires. Parmi eux figurent le renforcement de la qualité et de la sûreté, la fabrication et la construction garanties conformes du premier coup, la mise en place d’un contrôle des grands projets de nouveau nucléaire, la simplification des relations fournisseurs et aussi, une montée en compétences de la filière.  

Accompagner la formation des professionnels au plus près des besoins

Disposer des bonnes compétences, au bon moment et au bon endroit : telle est l’ambition de cette industrie stratégique. Une condition essentielle pour être en capacité d’atteindre le plus haut niveau de rigueur et contribuer pleinement à la lutte contre le réchauffement climatique. 

Cela suppose de former davantage de professionnels, au plus près des besoins des entreprises, dans chaque région. La création d’une Université des métiers du nucléaire doit répondre à cet enjeu, en améliorant l’orientation et la formation des jeunes dans cette industrie. Une cartographie des besoins de la filière, par métier et par région, sera élaborée dans ce cadre, et l’université sera chargée de la coordination et du pilotage des dispositifs externes de formation. 

Une bonne nouvelle dans un contexte économique et social morose pour l’emploi des jeunes. Le projet s’inscrit dans le cadre du plan de relance du gouvernement qui, avec son programme “1 jeune, 1 solution”, vise à faciliter l’insertion professionnelle d’une génération mise à rude épreuve par la crise économique. “Via cette Université des métiers du nucléaire, le groupe EDF s’engagera aux côtés de ses partenaires sur des actions concrètes : mise en place de nouveaux lieux ou cursus de formation pour répondre aux métiers en tension,  innovations dans les modalités pédagogiques, accompagnement de projets locaux, dispositif de bourses d’étude, création d’un site Internet des métiers et des formations, etc. » précise Christophe Carval, DRH du groupe EDF. L’électricien, qui a décidé de se mobiliser pour soutenir l’insertion professionnelle des jeunes, recrutera plus de 15 000 nouveaux collaborateurs en 2021 en France. Présente dans chaque région, l’UIMM mobilisera quant à elle son réseau de Pôles formation pour former les jeunes, les demandeurs d’emploi et les salariés. 

“1 jeune, 1 solution”

Lancé à l’été 2020, le plan “1 jeune, 1 solution” prévoit plusieurs leviers pour faciliter l’embauche des jeunes comme la mise en place de formations qualifiantes ou encore d’aides financières pour les entreprises qui recrutent. Il s’inscrit autour de trois axes principaux : faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes, orienter et former des jeunes vers les secteurs et métiers d’avenir, et accompagner plus particulièrement les jeunes éloignés de l’emploi en proposant des parcours d’insertion sur mesure. 

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective