Le LME intéressé par le lithium, utilisé par les voitures électriques

Le London Metal Exchange (LME), qui a présenté jeudi son plan de modernisation, veut lancer un contrat sur le lithium, métal dont la demande devrait être multipliée par son usage dans les batteries de voitures électriques.
« Les voitures électriques et les énergies renouvelables vont décupler la demande des métaux. Nous voulons être l’endroit de référence pour le prix de ces nouvelles matières premières », a résumé Adrian Farnham, directeur général de LME Clear, la chambre de compensation rattachée au LME.
La demande de véhicules électriques grimpe à travers le monde, et devrait s’accroître avec les mesures visant à protéger l’environnement.
La France et le Royaume-Uni ont ainsi récemment fait part de leur intention d’interdire la vente des voitures diesel ou essence sur leur marché d’ici à 2040.
Le LME s’est par ailleurs félicité de la réussite du lancement de ses produits financiers sur les métaux précieux, qui s’échangent depuis juillet.
« En quelques mois, nous sommes partis de zéro pour devenir la troisième ou quatrième plus grande plateforme d’échange des métaux précieux », s’est réjoui Adrian Farnham.
Le LME, institution vieille de 140 ans, avait lancé son projet de modernisation car la première Bourse des métaux au monde peine à faire face à la concurrence de Bourses offrant plus d’options aux investisseurs financiers, comme l’Intercontinental Echange (ICE) de New York.
Mais les acheteurs industriels de métaux privilégient le LME, où les échanges s’effectuent encore en partie dans le « ring » londonien, anneau de canapés sur lesquels des négociants se retrouvent face à face pour fixer les prix des métaux.
A l’issue d’une consultation de plusieurs mois, les dirigeants du LME assurent vouloir conserver cette méthode.
« Nous tenons à nos clients industriels. Ce sont eux qui font la pertinence des prix du LME, ce sont nos clients financiers qui nous l’ont assuré », a rassuré Matthew Chamberlain, directeur général du LME, qui tient ce poste depuis avril.
Cependant, la modernisation du système est bien en cours. Si le prix de référence de la mi-journée sera toujours établi en fonction des échanges du « ring », le LME va tenter, à titre d’expérimentation, d’établir le prix de référence du soir à partir des échanges électroniques du LME pour certains métaux.
Par ailleurs, les coûts de chaque transaction sur certains des contrats du LME vont être abaissés, alors qu’une augmentation en 2015 avait conduit à une forte baisse des volumes échangés.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective