Le gouvernement renforce les prêts bonifiés dédiés aux investissements verts

La ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Ségolène Royal, a annoncé mardi, à l’occasion de l’ouverture de la Semaine de la finance responsable, le renforcement des prêts bonifiés dont les PME peuvent bénéficier pour financer leurs investissements dans l’efficacité énergétique. Ces prêts seront renforcés et prolongés afin d’encourager l’investissement croissant du secteur privé dans des domaines en lien avec la transition énergétique.

Annoncé en partenariat avec Bpifrance, ces nouvelles mesures gouvernementales ont pour objectif tout d’abord de renforcer le Prêt Eco Énergie (PEE) destiné à financer les projets d’efficacité énergétique des TPE et PME dans les secteurs de l’industrie et du bâtiment tertiaire. Son montant d’intervention, plafonné à 50.000 euros, sera doublé, toujours sans exigence de garantie, et les achats d’équipement réalisés dans le cadre du mécanisme des certificats d’économie d’énergie seront désormais éligibles. Ses modalités d’attribution seront facilitées, et valables jusqu’au 22 février 2020.

Concernant la distribution du prêt vert, qui finance les investissements des PME et ETI industrielles dans des processus de fabrication plus économes, moins polluants ou aboutissant à des produits éco-efficients, le gouvernement prévoit là aussi une prolongation du mécanisme jusqu’au 31 mars 2018, et une augmentation du plafond porté de 3 à 5 millions d’euros en 2017.

“220 prêts éco-énergie ont déjà été attribués pour un montant de 7,5 millions d’euros depuis leur lancement en mars 2012, tandis que 125 millions d’euros ont été engagés via le prêt vert créé il y a 16 mois”, rappelle le ministère dans un communiqué.

A lire également : L’efficacité énergétique: une solution contre le réchauffement climatique ?

Ségolène Royal a également annoncé à cette occasion, le lancement du label “Financement participatif pour la croissance verte” qui couvrira toutes les formes du financement participatif en ligne, visant à valoriser des projets liés à la transition énergétique, comme les énergies renouvelables. Les critères d’attribution de ce label ne sont pas encore connus mais les premiers projets pourraient être labellisés d’ici janvier 2017, indique le ministère.

A lire également : La France va lancer la première obligation verte d’Etat en 2017

Crédits photo : Razack

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective