Fin annoncée du diesel à Lyon: “discriminatoire”, pour l’association 40 millions d’automobilistes

Une “surenchère écologiste” aux dépens des ménages les plus modestes: l’association “40 millions d’automobilistes”, a fustigé mardi la volonté des écologistes, au pouvoir à Lyon, d’y bannir le diesel d’ici à 2026.

“Derrière cette apparente bien-pensance, c’est en fait une ségrégation des populations par l’argent qui se profile”, juge dans un communiqué Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

“Car interdire la circulation aux voitures anciennes et à celles jugées polluantes, c’est interdire l’accès des villes aux foyers les plus modestes qui n’ont ni les moyens d’acheter un véhicule électrique ou thermique récent, ni d’habiter en centre-ville”, poursuit-il.

L’association déplore que cet objectif soit fixé par Bruno Bernard, président EELV de la métropole de Lyon, “à l’heure où les organes de dépollution des véhicules thermiques n’ont jamais été si performants et où la fiscalité écologique imposée par le gouvernement aggrave la précarité des ménages les plus modestes”.

L’exécutif métropolitain a annoncé mi-novembre un renforcement à venir de la Zone à faibles émissions (ZFE) actuellement en vigueur à Lyon et Villeurbanne pour les véhicules transportant des marchandises. Il est prévu notamment de l’étendre aux particuliers en autorisant seulement la circulation des vignettes Crit’Air 0 et 1 d’ici à la fin du mandat, ce qui exclurait les moteurs diesel.

Bruno Bernard, qui préside également le Sytral, l’organe de gestion des transports en commun lyonnais, a souligné à plusieurs reprises que cette mesure – contenue dans son programme électoral – s’accompagnerait de gros investissements dans les alternatives à la voiture (vélo; métro, bus et tram; autopartage et covoiturage) et d’un dispositif de soutien à l’acquisition ou à l’usage de véhicules à faibles émissions.

“Notre objectif est qu’à terme le parc automobile soit à la fois réduit et dépollué”, a expliqué l’élu écologiste après une récente réunion du comité de pilotage de la ZFE.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    en fait ca n’est pas une surenchère, comme le pense le lobby du pétrole et des amis du SUV de 2 tonnes, pierre chasseray

    c’est tout simplement :

    – regarder la situation climatique en face, qui impose de ne plus vendre de diesel/essence d’ici 2030. ca, ca n’est ni de droite, ni de gauche, juste la science. et prévenir les gens 5 ans à l’avance permet d’anticiper.

    – regarder la situation sanitaire en face : 50 000 morts chaque année en france liée à la pollution de l’air. on laisse ca jusqu’a quand?

    ras le bol des lobbys du pétrole!
    a quand la place aux citoyens?

    Répondre
  • Avatar

    Nico a totalement raison, on ne peut pas laisser perdurer une situation dont on sait la nocivité et l’argument de discrimination par l’argent est honteux, on n’a pas plus le droit de tuer si on est pauvre que si on est riche.

    Répondre
  • Avatar

    Les décisions qui pèsent lourdement sur la vie des gens doivent être prises au plus haut niveau possible pour éviter l’arbitraire idéologique, tel que voiture à pétrole (l’essence suivra vite le diesel) vendue jusqu’en 2040 selon décision étatique mais interdite ici beaucoup plus tôt ici où là. Ce niveau n’est certainement pas la municipalité. Le pays est un minimum.

    Annoncer une interdiction pour dans 5 ans est un joli gaspillage de matériel déjà construit.

    Répondre
  • Avatar

    Mesure absconse tant que l’ on n’ a pas PROUVE que les véhicules électriques ou hybrides sont globalement moins polluants que les thermiques : c’ est loin d’ être le cas, la plupart des experts disent que l’ électrique ne vaut réduction du CO² que grâce à l’ électricité nucléaire (hein ROCHAIN…).
    Au-delà, étant lyonnais, je dis clairement que cette mesure anti-populaire s’ avérera inapplicable et coupera les bobos écolos du vote populaire. Ils ne s’ y prendraient pas autrement s’ ils voulaient chasser les pauvres de la ville ! Mais je prédis qu’ en 2026 ils devront faire leurs valises, ils seront chassés de la Mairie et de la Métropole, s’ ils tiennent jusque là !

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective