Éoliennes et France d’en bas : la double peine (Tribune)

Tribune de Jean-Pierre Riou.

Où il apparaît que les ménages les plus modestes payent le plus lourd tribut à la politique climatique, et les ruraux le double des Parisiens.

D’où la double peine pour une “France d’en bas” où les ruraux les plus modestes sont ainsi surtaxés pour financer le massacre de leur propre environnement, dont la dévalorisation vient d’être jugée “normale” par la Cour de cassation.

L’article 179 de la loi n°2019 1479 du 28 décembre 2019 de finances pour 2020 a institué l’annexion d’un rapport sur l’impact environnemental du budget de l’État, comprenant notamment « Un état évaluatif des moyens financiers publics et privés mis en œuvre pour financer la transition écologique et énergétique» .

La moyenne du « budget carbone » total de la première période (2015-2018) est évaluée à 42 Md€. le rapport chiffre l’évolution prévue par secteur des investissements pris en compte par des trajectoires chiffrées, soit 31,9 Md€ sur les 42 Md€.

Et constate notamment la prévision d’un «  besoin additionnel d’environ 7Md€  essentiellement à attribuer (pour environ 6Md€) aux investissements attendus dans l’éolien terrestre et en mer et dans le solaire photovoltaïque »en plus des 3,6 Md€ annuels constatés en moyenne sur ces filières pour la période 2015-2018.

Un effort pertinent ?

On peut s’interroger sur la pertinence d’un tel effort, alors que la production d’électricité ne représente que 6,7% des émissions liées à la combustion d’énergie en 2019, comme l’indique le tableau de la page 93, et que l’efficacité du développement éolien, en termes de réduction d’émissions, peine de plus en plus à convaincre, au sein même de ses plus ardents défenseurs.

Ces moyens financiers consacrés à la transition climatique sont en constante progression depuis 2014. Les ménages en ont supporté la plus lourde part, à hauteur de 17 Md€ sur les 45,7 Md€ constatés en 2018, devant les entreprises, avec 13,6 Md€.

Cet effort a pesé de façon inégalitaire en représentant en moyenne 4,5% du revenu total des 20% des ménages les plus modestescontre 1,3% en moyenne pour les ménages du dernier quintile, c’est-à-dire les  20%  les plus aisés, ainsi que l’illustre, ci-dessous, le graphique de la page 122.

D’autre part, une autre inégalité est mise en évidence dans le graphique suivant, en fonction du lieu de résidence du ménage, qui pénalise fortement les habitants des communes rurales, pour lesquels la charge annuelle moyenne s’élevait à 1160€ en 2019, contre 665€ pour un ménage parisien.

 

Ménages modestes pénalisés

Depuis 2016, l’augmentation des charges visant à financer les énergies renouvelables est sortie du cadre de la taxe CSPE sur la facture d’électricité et relève d’un compte d’affectation spéciale pour la transition énergétique (CAS-TE), abondé par les taxes sur la consommation d’énergie, dont la fameuse taxe carbone.

Avec l’article 89 de la loi de finances pour 2020, toutes les charges de service public de l’énergie, évaluées par la CRE, seront réunies dans un unique programme, le programme 345 « Service public de l’énergie » en supprimant le CAS-TE à compter du 1er janvier 2021.

Les factures d’électricité continueront à augmenter, notamment via le TURPE, enraison de la nécessité de restructurer le réseau pour y intégrer les énergies renouvelables.

Mais si l’augmentation des charges liées au financement des énergies renouvelables n’y apparaîtra plus, elle n’en sera pas moins supportée par les ménages en pénalisant tout particulièrement les plus modestes des ménages ruraux.

La double peine

Comment ne pas voir une double peine dans le récent arrêt de la Cour de cassation qui vient de considérer « normal » le trouble éolien qui consiste notamment à dévaloriser le patrimoine immobilier de ses riverains, en considérant que « la dépréciation des propriétés concernées, évaluée par expertise à 10 ou 20 %, selon le cas, dans un contexte de morosité du marché local de l’immobilier, ne dépassait pas, par sa gravité, les inconvénients normaux du voisinage, eu égard à l’objectif d’intérêt public poursuivi par le développement de l’énergie éolienne. »

Les communes rurales défavorisées sont une cible de choix pour les promoteurs éoliens qui font miroiter des retombées fiscales en échange de l’impact de leurs machines sur le cadre de vie des populations concernées.

De façon étonnante, les éoliennes sont promues en véritable symbole de la lutte contre le réchauffement climatique, même en France, où le mix électrique est déjà décarboné à plus de 90% depuis un quart de siècle.

L’illustration du présent rapport ne déroge d’ailleurs pas à la règle.

 

Demain, ces éoliennes seront le symbole d’une France d’en bas sacrifiée, victime de la double peine de devoir payer le plus lourd tribut pour massacrer son propre environnement.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Bluffant.

    C’est ennuyeux que les dernières mesures fiscales rendent le coût des ENRs plus difficile à estimer.
    Cela devient très compliqué d’évalué le coût global du système électrique et presque impossible d’évaluer le coût de la tonne de CO2 évitée.

    Répondre
    • Avatar

      Le massacre de notre espace rural par l’éolien terrestre faitde la France rurale t une vaste prison dont les mâts géants de ces machines sont les barreaux et dont les innombrables anarchiques connexions électriques filaires sont les barbelés.

      Toutes les zones touchées vont voir leurs ressources touristiques, hydrologiques et immobilières locales ruinées en peu d’années. Les retraités qui commençaient à peupler ces espaces pour le plus grand bien commun (car beaucoup d’entre eux, en bonne forme, cultivaient des jardins, restauraient de vieilles bâtisses, faisaient vivre au grand air, une partie appréciable de l’année, leurs familles avec enfants, et compensaient les mauvais effets de la diminution malheureuse du nombre des agriculteurs), fuient ces zones sinistrées, et vont se chercher des moyens de remplacer cet agrément de vie, souvent au profit de programmes intelligents à l’étranger où l’environnement reste préservé. Un exemple emblématique est la partie française de Marrakech. L’environnement de Marrakech est riche et magnifique ; la terre, bien arrosée, y est d’un prodigieuse fertilité et un jardin de 1000 m^2 permet de nourrir largement une grande famille en légumes et fruits presque toute l’année, au point de pouvoir commercialiser une partie de la production malgré la failbesse des précipitations, car la partie la plus haute de l’Atlas entretient de grandes réserves d’eau. Les célèbres grandes cascades en amont de Marrakech coulent abondamment toute l’année.

      Marrakech contient une partie française très importante, où des programmes immobiliers intelligents, soit à la vente soit à la location saisonnière, couvrent maintenant l’étendue d’une ville moyenne de France métopolitaiine, où la qualité de vie est remarqualbe et attire de plus en plus de retraités français, et même des entreprises petites et moyennes. La fuite de nos zones détruites par l’éolien terrestre fait des communes sinistrées de futures villes-fantômes qui rappellent peu à peu les villes-fantômes des USA dans le Grand Ouest. Comme on ne peut plusrien cultiver à proximité de ces monstueuses machines et qu’on ne peut plus y pratiquer l’élevage (les vaches dépérissent et meurent par dizaines quand elles sont obligées de pacager trop près de ces immenses tours) ni les boiser (au contraire, il faut déboiser de plus en plus sauvagement pour des machines de plus de 200 m de haut), tous ces terrains vont se désertifier rapidement ; quels touristes voudront payer pour contempler ces paysages à l’agonie ?

      Les générations suivantes auront besoin de 50 à 100 ans pour restaurer ces zones, là où ce sera possible ; et ce ne sera pas possible partout. Les réseaux d’eau souterraine vont payer un lourd tribut à cette folie. Ces ”fermes éoliennes”, revendues imédiatement avec des plus-values dingues juste après leur création, vont passer de main en main avec rotation rapide et ne laissront que territoires dévastés au dernier propriétaire, qui n’aura jamais assez d’argent pour rétablir ces terres dans leur état initial antérieur (le démantèlement n’est pas financé dans les contrats initiaux).

      Malgré la surpopulation, la planète reste encore grande et la transformation en déserts moches de ces espaces sera tout ce qu’on veut sauf un retour sympathique à une belle verte nature. Les générations futures, si on ne dépeuple pas volontairement la planète de façon sauvage, se demanderont quels inconscients minables ont pris ces décisions catastrophiques.

      Répondre
      • Avatar

        Les barreaux de cette prison ne sont pas 8000 éoliennes mais 300 000 pylônes de poutrelles enchevêtrées portant 105000 Km de lignes THT à 400 000 volts uniquement nécessaires pour transporter les superpuissances soties des centrales nucléaire. Mais aveugle que vous êtes, vous ne les voyez pas mais vous ne voyez pas non plus qu’il n’y a aucune ligne aérienne partant des parcs éoliens car les puissances sont suffisamment faibles pour qu’il soit possible de les mettre en souterrain, ce qu’elles sont toutes.
        Par ailleurs, il ne faudrait que 100 ans pour remettre “en état” les paysages , c’est à dire les remettrais dans l’état salopé des 300 000 pylônes ? Une peccadille comparée aux centaines de milliers d’années nécessaires pour que disparaissent les dernières traces des montagnes de déchets nucléaires dont nous allons laisser l’héritage à nos descendants

        Répondre
        • Avatar

          M. Rochain,
          Bien évidemment je suppose que vous êtes un bon urbain d’une grande ville complètement imbibé des influenceurs qui se prétendent écolo.
          Je vous invite à vous couper du réseau ERDF qui vous permet d’avoir votre ordi, internet, mais également tout votre confort de vie, et de planter une éolienne au fond de votre jardin, une bien belle de 240m comme ça se fait maintenant.
          On verra combien de temps vous arriverez à vivre avec l’électricité fournie par ce système…. et avec toutes les nuisances induites par ces usines. Et bien évidemment ce serait à vous de financer cette éolienne.

          Sincères condoléances.

          Répondre
          • Avatar

            Et bien entendu vous supposez de travers, à l’image de vos blablas ridicules.
            Non je suis en bordure Sud d’une petite ville de province à Narbonne et mon paysage de quelque coté que je me tourne c’est de l’éolien, de l’éolien et encore de l’éolien sur lequel vous n’avez rien à m’apprendre vous le grand spécialiste ignorant de tout ce dont vous vous vantez …. spécialiste des infrasons qui ignore assurément jusqu’aux premières lois de l’acoustique.

    • Avatar

      C’est pire que ça : on n’évite rien du tout.
      Au contraire, si vous regardez sur développement durale la quantité des émissions de gaz à effet de serre pour la production d’élecricité en France, elle a augmenté ces dernières années.
      Eh oui, y a pas de miracle, notre production étant déjà décarbonée, cela nous coûte une fortune et c’est pas efficace.
      Mais bon, faut bien que les Allemands refourguent leurs éoliennes à quelqu’un d’autre, vu que chez eux, ils n’en veulent plus.
      Et comme bientôt, ils vont contrôler la distribution de gaz en Europe, c’est tout bénéf.
      Ils nous ont bien *@# sur ce coup-là :/

      Répondre
  • Avatar

    Mais ne vous inquiétez pas Riou comme son complice Bernard Durand du mont champot spécialistes en énergie autoproclamés et ennemis inconditionnels du renouvelable vous viennent en aide pour enfumer le débat et vous expliquer que lorsque les marchés qui se signent aujourd’hui avec ces ENR à un prix à la moitié ou 1/4 de celui du nucléaire amorti c’est parce qu’ils sont plus cher que le nucléaire.
    C’est vrai que la mise de fond n’était pas gratuite et qu’il a fallu convaincre les investisseurs des premières années, transformés en aventuriers de l’énergie nouvelle. Et pour les convaincre il fallait leur garantir un prix d’achat supérieur à celui du marché, sinon quel idiot aurait accepter de se lancer ? L’état, EDF, vous, moi, ne risquions pas grand chose, si ces nouveaux outils de production ne produisaient pas, il n’y avait rien à acheter et les investisseurs y seraient de leurs investissement, et nous….rien on ne participait pas à la casse, temps pis pour eux. Mais tout cela est vite oublié puisque ça à prouver que cela marche et même très bien, alors aujourd’hui on crie au marché de dupes et on veut rompre le contrat.
    Par cet honteux vouloir on démontre ainsi que le preuve est faite que les renouvelables sont bien la solution d’avenir et ce sont les mêmes qui veulent ne pas honorer leur faible part de risque pour ne pas dire le non-risque et qui continuent à crier sur tous les toits que les renouvelables sont une fumisterie qui coutent chers et ne produisent rien, le contraire de ce qui sert de base à leur pseudo justification à rompre le contrat. et qui met en évidence le faible coût de la production électrique de ces contrats aujourd’hui.

    Répondre
    • Avatar

      REPONSE A SERGE ROCHAIN

      ”De quel fermier avez-vous à remplir la grange ? ” (citation)

      Autrement dit : qui vous finance pour écrire tant de sottises d’une mauvaise foi à couper au couteau ?

      On vous prendra au sérieux quand vous vous porterez acquérreur d’une villa coquette entre Béziers et Perpignan, eles sont presque toutes à vendre pour des prix incroyables.Par exemple = jardin de 1500m^2, deux étages, 180 m^2 habitables pmusn garage et atelier, pas de route qui gêne, buanderie 2sales de bains état orréprochable; terrain clôturé 60 000 euros….et àa ne trouve pas preneur epuis18 mois les clients arrivent, l’agent immobilier fait son travail, la maison plaît,la faille s’y voit déjà et quand ils arrivent sur place, patatras ! 6 éoliebbes de150 m dehaut à 500 mètres,le soir leur ombre sinistre dévore le jardin.La nuit, les loupiotes rouges intermittentes clignotent en perlanence à devenir fou. Et le jour, les loupiotes sont blanches ets e voient mêem quand li fait soleil. Et le vent dès qu’il, dépasse 30km/h avec ces sales machines ça fait un bruit demachines à laver incessante qui vous TUE, là aussi à devenir dingue, ça n’arrête pas ! c’est le supplice chinois. Et les clients disent inc variablement ”non meci, avec ces éoliennes même un château on n’en veut pas. Et voilà. Les propriétaires sontdésspérés, et il ssontdes milliers et des miliers comme ça désespéré, aidez-les, pour 60 000 euros la villa est à vous !

      Les centrakes nucéléaires parlons-en : les gens ont compris depuis longtemps :autour de Gilfechcomme autou de fessenheim, les horticulteurs d s’arrachent les terrains car l’au de refroidissement est canalisée jusqu’à leurs serres,qu’ls chauffent ainsi poru,un prix forfaitaire dérisoire : 200 euros pourjl’année, les tyaiteries hors centrales restant à charge de l’horticulteur, ais ces tyeuteries sont amortoeen une seule année.Quand vos acheztezun plan de blette oude tomate chez nhorticulteur pourn garnir votre jardi,;ça coûte entre 0,80 euros et 1,20 euros suivant la variété de légume. Ilfaut savir que sur ce prix, 80% est dû au chauffage de la serre l’hiver. Car il faut faire pousser les plants avent le printemps pour qu’il soient prêtsà la vente au moment oùon plante dans les jardins. Le soleil d’hiver c’est ridicule pour chauffer une serre. lles horticulteurs proches de Fessenheim faisaient d’excellentes affaires même en vendant moitié prix de ceux qui n’ont pas la chance d’avoir leurs serres à prproximité d’une centrale nucléaire.

      Alors si le coeur vous en dit, dites-le moi par votrecprochainesage ici, je vous n enverrai un assortiment surabondant de villas à vendre semblables à ce que ‘jai décrit, avec vue imprenable sur fermes éoliennes, vous aurez le choix ! beaucoup ont une piscine mais ça n’impacte pas le prix, les propriétaires vendent à n’importe quel prix pour fuir ces machines infernales. J’atttends avec impatience votre demande, vous ne serez pas déçu.

      Répondre
      • Avatar

        Je vous enverrai une liste de 300 000 / 8000 maisons à vendre qui elles sont directement sous les lignes THT qui grésillent, comme celle de mon voisin, lorsque j’habitait en région parisienne. Et moi j’ai acheté il y a 20 ans une maison donnant une vue directe sur le plus ancien parc éolien de France qui était déjà la là 10 ans avant moi mais que je connaissais déjà bien pour avoir une petite maison de vacance 5 Km plus au Sud. Maintenant je le regarde vers le Sud dans ma nouvelle résidence principale.
        Vous me faites rire avec vos arguments spécieux

        Répondre
        • Avatar

          Ah, j’oubliais… J’habite juste sur la sortie Sud de Narbonne, donc entre Beziets et Perpignan.
          Si comme tous nucleocrate vous n’étiez pas aussi futile, avant de sortir une telle ânerie vous auriez chercher à savoir où j’habite, ce qui est assez facile rien qu’en tapant mon nom sur Google, et vous vous seriez donc abstenu.
          Mais la recherche, même facile ce n’est pas le fort de l’armée de petits soldats du lobby nucléaire qui s’abreuve de la bonne parole de ses gourous sans chercher la moindre vraisemblance dans ce qu’ils vous sussurent à l’œil.

          Répondre
      • Avatar

        Merci d’avoir répondu à ce guignol , car on voit bien que ce personnage n a jamais vécu à proximité d’eoliennes , moi j ai ete obligé de vendre ma maison en bretagne nord , j habitais a 9 km des eoliennes de Plouisy , j’ai vendu ma maison de toute une vie pour une bouchée de pain , afin de ne plus etre torturé par les infrasons de ces machines mortelles , mon animal se remet petit a petit , et moi au bout de temps d’années je remonte difficilement la pente .
        Et comme vous dites si bien , je cherche une maison a acheter et je vois des maisons de reves a moins de 50000 euros a vendre alors je regarde les projets eoliens a venir aux environs et là l’horreur continue les gens essaient de vendre avant de ne plus pouvoir le faire , les eoliennes avec leurs infrasons sont construites pas pour faire de l electricité (ca se saurait) mais bien pour rendre les gens malades et vider nos campagnes et surtout remplir les poches des lobbistes eoliens qui sont culs et chemise avec nos élus politiques Président de communauté de communes et jusqu’a l autre bon a rien de l élysée .Merci à vous pour avoir su parler des gens qui perdent toute leur vies a cause de ce gouvernement de guignols qu’on pendera bientot haut et court. Cordialement Arnaud Pernet Kersanté

        Répondre
        • Avatar

          C’est vous le guignol, des éoliennes j’en ai plus autour de moi que vous n’en n’aurez jamais. Et prétendre être incommode par des infrasons à 9 km relevé de la psychiatrie.

          Répondre
          • Avatar

            La vérité est si insupportable que ça ?
            Que n’as t’on pas entendu sur la nuisance des éoliennes ?
            Le premier concurrent du nucléaire, donc à abattre à tout prix, à n’importe quel prix…. Allez les petits soldats du nucléaire décadent, allez y, dites n’importe quoi du moment que c’est contre les éoliennes.

          • Avatar

            @arnaud pernet kersanté
            Je crois que l’imbécile que je suis n’a rien à apprendre de vous si ce n’est peut-être la sculpture sur bois et la vannerie, mais cela n’éclaire pas beaucoup sur les différentes façons de faire de l’électricité et mesurer les conséquences de chacune des méthodes pour y parvenir. Pour cet aspect des choses je pense être bien mieux informé que vous ne le serez jamais.
            En outre je vis au milieu des champs éoliens tous situés bien plus prés de mois que les 9 Km qui vous séparent de celui que vous incriminez et rendez responsables de vos problèmes de santé. Dans l’ordre, consultez un autorinolaringologiste, et s’il ne trouve rien voyez un psychologue qui vous expliquera sans doute que vous inventez ces bruits à votre insu selon le processus de la méthode Coué, et en dernier ressort, si ce dernier ne vous convainc pas, il reste le psychiatre.
            Comme le le disais dans un message précédent, j’habite au Sud de Narbonne ….. Voisin du plus ancien parc éolien de France à Port la Nouvelle connecté au réseau en 1991, par ailleurs, ici j’ai aussi droit aux parc de Roquefort des Corbières situé à 5 Km et de quelques autres à des distances comprises entre 7 et 25 Km. Mais de chez moi au sommet d’une Corbière j’en voit des dizaines dans quelque direction que je regarde ….. croyez vous toujours pouvoir m’apprendre quelque chose ? Par ailleurs, ici personne ne cherche à se débarrasser de sa maison, bien au contraire, je suis assiégé par les agences immobilières qui me disent avoir des clients sous la main si je voulais vendre la mienne où si un de mes voisins laissait entendre qu’il vendrait bien la sienne. A l’époque des vacances je sui s souvent interpellé par des promeneurs me demandant si je connaissais une maison à vendre dans le coin !!! Je pense que vous vous faites autant de fausses idées sur l’immobilier dans une région ventée que vous vous inventez des infrasons (vous avez du entendre parler de ça dans une émission de TV, non ?) de circonstance pour vider votre fiel contre un élément du progrès, car vous haïssez le progrès. Mais vous êtes nombreux à être atteint d’immobilisme intellectuel qui vous fait stagner toute votre vie dans un environnement qui n’évolue pas, mais là, je ne peux rien pour vous. Essayez de vivre avec, ou soignez vous.
            Avant de prendre ma retraite, j’habitais en banlieue Sud éloignée de la région parisienne, et j’étais encerclé de lignes hautes tensions sur des alignements de pylônes qui n’en finissaient pas vers l’horizon, pour abreuver la capital de leurs électrons lointains, personne n’avait contester la raison d’être de ces alignements de pylônes de 90m de haut, personne, jamais ! Et pour cause, ils ne faisaient pas d’ombres au nucléaire, ils lui étaient même nécessaires, alors que les éoliennes sont un concurrent dangereux, et c’est la première fois en 60 ans que le nucléaire se sait menacé par un moyen de production qui risque de lui ravir la première place. Mais à mon avis, ce sera le solaire, car c’est dans la journée que l’on a le plus besoin d’électricité, quand l’activité économique est au plus haut, comme le Soleil. Mais pour en revenir à mon paysage parisien, hé bien, je préfère, et de loin, mon paysage actuel, même s’il devait triplé le nombre de ces moulins, dont l’élégance écrase aussi de très loin les enchevêtrement de poutrelles des pylônes que j’ai connues durant des décennies d’activité professionnelles à Paris

          • Avatar

            M. Ronchain,
            vous écrivez “Et prétendre être incommode par des infrasons à 9 km relevé de la psychiatrie.”

            Evitez de parler de sujets que vous ne connaissez pas. Je maîtrise le sujet des infrasons, puisque cela a été mon domaine de recherches, et tout scientifique connait la dangerosité des ondes reçues par un organisme vivant. Bien évidemment la puissance et la fréquence de l’onde reçue ont des impacts différents sur les organismes et les cellules vivantes.
            Je ne vais pas vous faire un cours car vous n’avez je pense pas la réceptivité pour daigner apprendre, sinon vous n’affirmeriez pas de telles âneries sans vous être renseigné auprès de personnes ou organismes compétents (et non pas des lobbyistes).

            Pour informations, la Chine notamment et d’autres pays d’Amérique du sud ont utilisé des armes à infrasons contre des manifestations. Les USA ont testé et abandonné, car non maîtrisable. Toutes les grandes sociétés d’armement ont travaillé sur le sujet et pourraient vous proposer de devenir un cobaye humain, pour notre bonheur à tous car vous pourriez ensuite nous donner vos propres conclusions…

          • Avatar

            Inutile de vous déguiser en spécialiste du transport d’infrason sur des distances, kilométriques vous vous ridiculiser. Les lois de la physique du carré de la distance et de l’amortissement de l’onde sonor vous invalide vous n’êtes, qu’un usurpateur

      • Avatar

        j’habite à 650 m de la plus proche éolienne dans ma commune et je n’ai pas de problème avec elle ! si vous n’etes pas content , plantez des haies à pousse rapide avec des vegetaux adaptés à votre région : elles vous procureront de l’ombre et couperont le bruit !

        Répondre
    • Avatar

      Mais ne nous inquiétons pas, dans cette publication, on nous fait bien comprendre, numéro après numéro, que les joujoux renouvelables peuvent tourner, le nucléaire règne, règnera, pour les siècles des siècles de la Sainte République, une, indivisible, et nucléocrate.

      Répondre
    • Avatar

      Quel solution d’avenir ?
      Vous allez mettre 18000 éoliennes industrielles dans votre jardin ?
      Non seulement, je n’en veux pas dans mon cadre de vie, mais en plus, je ne suis pas d’accord de payer pour ça. Mais libre à vous de vous joindre aux combats des personnes qui n’en veulent pas chez eux pour les mettre chez vous. Comme ça, c’est win-win. Tout le monde est content.

      Répondre
  • Avatar

    Que le lobby éolien n’ait que mépris pour le cadre de vie des gens , on le voit à chaque programme . Ainsi ils demandent sans vergogne de placer leurs machines en vue du site de Combray ou de la Montagne Sainte Victoire .
    En 2018 quelques 8000 éoliennes occupant 1811 sites baptisés “parcs”-le mot zone industrielle choquerait – n’ont produit que moins de 6 % de notre électricité ,résultat qui ne satisfait que les affairistes de cette industrie aux dépens de tous ceux qui supportent le voisinage indiscret de ces machines .

    Répondre
    • Avatar

      Et quelques 300 000 pylônes supportant 105000 km de lignes THT À 400 000 VOLTS UNIQUE MENT nécessaires pour les super puissances sortant des centrales nucléaires alors que toutes les lignes sortant des parcs eolien sont en souterrain.

      Répondre
      • Avatar

        Si vous n’aimez pas le nucléaire, vous n’avez qu’à éteindre le soleil et, plus simple, résilier votre abonnement EDF.
        Ah, j’oubliais : quand il n’y a pas de vent, il n’y a pas de courant….

        Répondre
        • Avatar

          Quand les centrales nucléaires sont à l’arrêt il n’y a pas de courant non plus, et il y en a même qui sont à l’arrêt avec de gros problèmes depuis 2 ans et que les grands spécialistes du nucléaire n’arrivent pas à remettre en marche.
          Quant à éteindre le Soleil, il semble que vous n’ayez pas très bien compris comment fonctionne le nucléaire….. le nucléaire participe grandement à saloper la Terre en la pillant de son corps le plus lourd et en lui faisant cadeaux de déchets dangereux pour tout ce qui vit pour des centaines de milliers d’années.

          Répondre
      • Avatar

        citation de Serge Rochain : ” toutes les lignes sortant des parcs eolien sont en souterrain.”

        Ma réponse: mensonge éhonté.

        Démonstration : la loi oblige enterrer des lignes électriques de plusieurs milliers de volts à au moins 1,20 m.
        Or les 20 000 tonnes de béton d’une éolienne géante affleurent à moins de 80 cm de la surface du sol. c’es inscrit dans la loi, qui ne finance le démantèlementd e ces hodeuses machines qu’au-dessus d’n mèter de la surface du sol.Donc des lihens électriques là-dedans seraient ilégales,d’autant plus que le bétin enquestiones ARME,ce qui présenterait des dangers insupportables de court-circuit dans le sol. Car les ronds de fer à béton dun bétonarmé sont du fer et le fer,jsuqu’à nouvel ordre est un conducteur qui en plus de sa fonctionde transport du courant, crée ans son voisinage des courants magnétiques induits. Tout ça mis dans le sol constitue un bouillon de sorcières électrique. D’ailleurs plein de photos de l’Allemagne sont disponibles qui montrent des fouilles de fils électriques qui enveloppent les ”fermes éoliennes ” monstrueuses allemandes comptant des centaines de machines. Les fils sont si nombreux dans l’air que même en plen soleil, le treillis de fils en hauteur fait pâlir la lumière du ciel.

        Répondre
        • Avatar

          Vous êtes ridicule avec votre loi qui exige à ” enterrer des lignes électriques de plusieurs milliers de volts à au moins 1,20 m.”
          Vous ne voyez pas les lignes aériennes qui zèbrent la France de part en part ? Vous êtes bien le seul, à moins que vous croyiez qu’elles ne transportent que du 4,5 volts.????
          De plus quand on cite une loi on donne ses références afin que l’on puisse la retrouver alors je vous la demande, qu’on se marre un peu, mais il y a de quoi se marrer aussi quand on voit qu’un inculte comme vous prétend donner des leçons d’électricité, c’est vraiment à se tordre de rire votre message.
          Mais n’oubliez surtout pas en vous promenant de chercher les lignes aériennes qui partent des parcs éoliens et des fermes photovoltaïques, vous seriez le premier à en voir.

          Répondre
        • Avatar

          Vous dites des bêtises cher Monsieur! Une éolienne de 2Mw c’est environ 1800 tonnes dont 1000 tonnes de béton;(cela dépend des sites en fait, 900 à 1200 tonnes, mais cela sera bien plus pour de 3 ou 5MW) les raccordements se font enterré jusqu’à un poste RTE et c’est bien là le problème, certains évoquaient 40 000km de cuivre pour les 80 000 éoliennes, ce qui ma foi correspond à la réalité quant on sait que les parcs sont loin de toute villes. Par exemple , il faut 98 camions de bétons pour une seule éolienne qui parcourront un minimum d 4000 km si la centrale à béton est à 25 km et c’est parfois bien plus, rarement moins.Ce qui signifie que si les 16 000 éoliennes prévues par la PPE voient le jour (que Dieu nous en garde) d’ici 2028 (ce qui en soit est impossible, vu qu’il s’en est posé 450 en 2020 et que c’est 1777 qu’il faudrait en poser en 9 ans… Mais supposons que cela arrive, cela signifierait que pour les seuls camions à béton parcourront 7 millions de km PAR AN! Je ne vais pas me lancer dans la description délirante des ressources misent en œuvre pour réaliser la mise en place d’une seule éolienne, matériels de Chine, Allemagne, Danemark, Espagne, Inde et tous réalisé avec du charbon ou pétrole (allez construire et transporter une éolienne sans fossiles…) qui émettent quoi? Massivement des GES! Des engins de terrassement, de la mains d’œuvre toute étrangère (l’éolien détruit des emplois en France, voir Jancovici, je vois déjà certains dire “ha oui le pros nucléaire!” et alors ? Il argumente lui, au moins!). Ces quelques faits démontrent la démesure de l’éolien aléatoire et gavé aux subventions qui s’en elles ne seraient plus d’actualité. Et dire que FEE et compagnie nous disent que l’éolien est de moins en moins cher, alors pourquoi c’est-il vendu 22 jours à pris négatif en 2019 jusqu’à 120 euro le Mw/h et que chaque année voit le nombre de jours négatifs augmentés.je ne donne pas 10 ans que que la catastrophe se produise!

          Répondre
          • Avatar

            Sans doute que je dis des bêtises en disant qu’il n’y a pas de lignes à haute tension connectant les parcs éoliens au réseau alors envoyez moi une photo de celui que vous connaissez qui achemine son courant par ligne aerienne…. j’attends.
            En revanche répondre à mes allégations concernant l’absence de ces lignes aériennes (mensongères selon vous) en me renvoyant sur le poids de béton servant à ancrer une éolienne n’est pas une bêtise ??? Vous vivez avec de drôles de logiques Brunet, mais je ne suis pas vraiment étonné. Vous en profitez d’ailleurs pour glisser de la fakes news en multipliant semble-t-il les masse de bétons par rien moins que deux, alors qu’il est facile de constater la supercherie en consultant le site des professionnels qui savent à priori ce qu’ils mettent comme béton dans un socle d’éolienne :
            https://fee.asso.fr/comprendre/desintox/eolien-et-beton/

  • Avatar

    J’ai rarement vu des pylônes de 200 mètres de haut avec des pales de plus de 100 mètres tournant autour de cet axe. Je pense qu’il faudrait d’ailleurs demander aux bobos parisiens si l’on pourrait en installer sur la butte Montmartre, aux Lyonnais si l’on ne pourrait pas en mettre à Fourvière et sur les monts du Lyonnais et aux Marseillais si Notre Dame de la Garde ne serait pas un endroit idéal.
    Ma réponse est idiote mais comme elle correspond à une remarque de Rochain, je n’ai pas de repentance.

    Répondre
  • Avatar

    Non ils ne font QUE 90 m mais bout à bout 90* 300000 > 200*2000
    Moi non plus aucun scrupule avec les nucléocrates qui ont perdu la raison en fréquentant assidument les neutrons échappés des cuves durant leur vie entière

    Répondre
    • Avatar

      Bien bien ,monsieur Rochin ,vous qui étes si convaincu des bienfaits de l’éolien vous devriez convaincre le président Macron ,puisque peu de temps après son élection en mai 2017 il a ABROGE purement et simplement le projet de 40 éoliennes off SHORE au TOUQUET, en aout de cette même année ….quelqu’un se félicitait d’avoir “obtenu gain de cause “..Thyphaine Auzière ,la belle fille!….des bobos les Macrons? Non ,noon…..
      petite précision ,je suis opposée au nucléaire ,très opposée .C’est une folie . Contre aussi l’éolien industriel qui n’a pour but que le pognon rien que le pognon ,idem pour les panneaux solaires au sol …on a dévoyé cette soit disant transition énergétique ,le gouvernement a ouvert les vannes d’un flux d’argent (celui des contribuables ) pour que toutes ces sociétés se gavent .Je suis pour l’éolien qui profite directement à un village ,des panneaux solaires sur les toits ,sur les parkings… Le solaire qui a changé la vie des habitants de la puna en Argentine ,(c’est un exemple) ,ils utilisent des petits fours solaires pour faire la cuisine ,avant ,ils devaient faire des fagots de bois ..je l’ai vu ,j’y ai participé ..Toutes ces énergies naturelles devraient bénéficier EN PRIORITE aux habitants en France comme ailleurs . Et non pas finir en fonds de pension.
      Pour finir ,Je vous prie d’abandonner votre ton condescendant ,voire même insultant .Je ne vous connais pas j’avoue ,cela doit être une sacrée lacune dans mes connaissances !! !Du haut de votre grandeur ,entouré de vos éoliennes …si vous respectiez un peu les opinions des uns et des autres? c’est une suggestion ,bien sûr!

      Répondre
      • Avatar

        Chère Madame Marquez-Pages,
        Vous abordez plusieurs sujets dont celui selon lequel M. Macron aurait d’un trait de plume supprimé un parc Eolien au large du Touquet. C’est possible, je n’en sais rien, mais il est probable qu’il se fasse tout de même une fois que son droit régalien lui sera retiré par les urnes, passons.
        Vous êtes opposée au nucléaire, aux éoliennes que vous qualifiez d’industrielles mais je n’entends pas vos arguments d’opposition, si ce n’est pour ces dernières que ce ne serait qu’une affaire d’argent. Vous parlez d’éolien qui profite directement à un village, je ne vois pas très bien comment vous imaginez qu’une ou plusieurs éoliennes peuvent profiter plus directement à un village qu’aujourd’hui puisque l’éolien terrestre actuel est raccorder en souterrain à la plus proche station de raccordement du réseau RTE d’où partent également les liaisons secondaires vers le réseau de distribution ENEDIS qui alimentent les villes et villages les plus proches. Il en résulte que les productions locales sont surtout consommées également de façon locale. Les électrons savent parfaitement trouver le chemin le plus court entre la source de charges et les dispositifs consommateurs qui lui sont connectés. Vous voudriez sans doute que l’éolienne locale soit la source dans un mini-réseau de village qui alimenterait uniquement les ampoules électrique et les machine à laver … de ce village ? Mais vous donneriez raison à tous ces niais ennemis des renouvelables qui se gaussent d’imaginer votre lave-linge fonctionner de façon intermittente en fonction du coup de vent lui aussi locale et intermittent. Cela n’a pas de sens et j’espère que vous en avez conscience.
        Pour les parcs éoliens comme des fermes solaires, vous imaginez sans doute que l’Etat donne de l’argent aux investisseurs qui s’enrichissent donc honteusement tout en ne produisant rien comme se plaisent à le raconter les opposants aux renouvelables. Pas plus qu’eux, vous n’avez les moyens de vérifier ce qu’il peut y avoir de vrai dans ces allégations, mais cela ne vous empêche pas de le colporter, tout comme eux, et me l’opposer dans votre message. La réalité n’a pas grand-chose à vois avec cette fable car il ne s’agit que d’acheter l’électricité produite par ces nouveaux moyens pour lesquels il fallait aider les investisseurs à se lancer dans l’inconnu. L’aide c’est s’engager à leur acheter leur électricité plus cher que le celui que l’on achète avec le moyen précédent qui a lui-même bénéficier d’aide lorsqu’il a commencé en recevant la dotation de tous les barrage hydroélectrique existant du pays et qui était les plus gros producteurs d’électricité avant l’ère nucléaire. Depuis, ces nouveaux moyens de production ont montrés que cette aide n’était pas à fond perdu comme beaucoup essaient de le faire croire car aujourd’hui ces nouveaux moyens produisent à des coûts inférieurs au nucléaire qui ne font qu’augmentés.
        Quant à dire que les renouvelables ne peuvent pas suffire en raison de la variabilité de leurs production, c’est encore une allégation sans fondement comme le démontre la façon dont les pays nordiques règlent ce problème (et ce n’est pas la seule façon de le régler) avec pour le Danemark qui produit 75% de son énergie déjà aujourd’hui avec du renouvelable :
        https://www.europeanscientist.com/fr/energie/le-danemark-sengage-a-100-denergies-renouvelables/
        Quant à mon ton condescendant sachez Madame qu’il s’agit plus d’une exaspération quand une armée de petits coqs ignorant tout, et tout autant des énormes tares du nucléaire que des vertus des renouvelables dont ils ne font qu’amplifier quelques inconvénients avec en permanence des sarcasmes qui les placent bien au-dessus de la condescendance dont vous parlez, je me sens le droit de répondre.
        Sachez par exemple que ce qui permet d’utiliser le nucléaire au niveau où nous l’utilisons en France et dont ils ne font que se gargariser, c’est la colossale ressource hydraulique dont nous disposons en France. La Belgique qui est presque aussi fortement nucléarisé que la France avec une proportion de 60% de nucléaire dans le mix n’a aucune montagne et donc aucune ressource de barrage hydroélectrique se trouve être le 15 em pays pollueur émetteur de CO2. Ce n’est donc pas notre nucléaire qui est la cause de nos bons résultats, mais les ressources annexes qui sont précisément ce qui nous permet d’utiliser le nucléaire bien incapable d’assurer le suivi de charge, ce qui est facile à constater sur les courbes de production de RTE mais qu’ils n’ont pas envie de voir.
        https://www.bing.com/images/search?view=detailV2&ccid=xv3yv3e7&id=01DCE22ED48D9F210119C5649BB9CDF984D26AFE&thid=OIP.xv3yv3e7lAYXSEtLq9O2gAHaFR&mediaurl=https%3A%2F%2Fupload.wikimedia.org%2Fwikipedia%2Fcommons%2Fthumb%2F4%2F4f%2FEmissions_CO2_par_hab_2006.svg%2F800px-Emissions_CO2_par_hab_2006.svg.png&exph=570&expw=800&q=emission+de+CO2+par+pays&simid=608026713516673502&ck=345176C0E2232B4C9CB525DBDD74DDD1&selectedindex=0&form=IRPRST&ajaxhist=0&vt=0&sim=11
        Alors quand les ignares veulent faire la leçon aux sachants laissez le sachant manifester son mépris.

        Répondre
    • Avatar

      Pas de pylônes de 90 m. aux abords de Combray ou de la montagne Sainte-Victoire , mais des éoliennes de 200 m. de haut ,avec des pales tournants ,éclairées la nuit et à 500 m. d’une habitation !
      Inspirons nous de la Bavière qui écarte de 10 fois leur hauteur les machines des lieux à préserver .
      Ce que le lobby éolien a fait refuser par les politiques .

      Répondre
      • Avatar

        Toutes les entrées de grandes villes sont cernées par ces tours de treillis métalliques, et vous me faite bien rire avec votre montagne sainte victoire

        Répondre
  • Avatar

    Il y a encore des crétins aveuglés par leurs bétises qui s’ervertuent à nous jurer que les renouvelables sont fiables et pas chères (Elles ont coutées 91 e le Mw/h en 2019!…). Alors que des tribunes par centaines montrent l’absurdité inutile des éoliennes, qui quoi qu’il arrivent n’auront pas d’avenir pérenne, pour rappel une éolienne de 2Mw alimente annuellement 800 foyers, et pendant 24/35 jours par an personne! Pour deux raisons toutes bêtes, trop chère et trop ressources à utiliser (à terme 20 millions de tonnes de béton!) . Dans ma commune, ou plutôt autour de 3 communes, 15 éoliennes de 200m de 5.5 Mw viendrons ornées nos fenêtres à 700m de nos maisons! Et les mèmes crétins continuent de jurer que c’est normal et qu’il n’y a rien a y redire. Ces 15 éoliennes émettront 495 000 flash par nuit de 10 heures et cela pendant 21 ans! C’est noël toutes les nuits, mais sans cadeau a leurs pieds, juste des centaines cadavres de chauve souris, d’oiseaux et milliers d’insectes. Et cadeau supplémentaire 30% de riverains en seront malades! Et combien touchera la commune? 30 000 euros, combien d’impôts foncier j’ai payé cette année? Juste le prix comme une éolienne!!!! Et après on s”étonnera de certains qui vont s’en prendre physiquement à ces éoliennes, car n’oubliez pas que 10 000 éoliennes c’est impossible à surveiller et cela arrivera! Macron ne disait-il pas en janvier 2020 que l’éolien terrestre ne pouvait se décider contre les populations! Non décidement, l’éolien est la scandale de ce siècle. Et pourtant, il y as 6 nouveaux réacteurs nucléaires en projets????

    Répondre
    • Avatar

      Les crétins de Brunet qui ne voient pas que le monde entier a décider de choisir les renouvelables et pas le nucléaire, ça existe aussi

      Répondre
      • Avatar

        Les crétins de Brunet qui ne voient pas que le monde entier a décider de choisir les renouvelables et pas le nucléaire, ça existe aussi.

        Ont ce demande si les pro éolien sont si nombreux pourquoi je ne vois que rochain sur ces pages? Pourquoi perd-t-il sont temps à écrire ses conneries sans arguments contrairement à ce qu’il écrit. Vu que ceux qui les lisent ces articles sont à priori anti éolien?
        Curieuse démarche! moi si je suis ici, j’ai expliqué pourquoi et je sais que ma maison ne sera plus vendable à 800m de 15 éoliennes de 200m. Beaucoup d’agences immobilières et notaires émettent des avis sur la baisse, voir vente impossible des maisons! Nier les évidences ne les rend pas évidentes!

        Répondre
        • Avatar

          Moi aussi j’ai déjà expliqué pourquoi je suis là : pour freiner cette vague de fakes news issue du lobby nucléaire et apporter un éclairage basé sur des faits et non des opinions. Maintenant si vous croyez que le nucléaire à le vent en poupe rassasiez vous de chiffres issus d’organismes officiels, mais bien sûr pour vous cela ne changera rien puisque vous avez déjà décidé depuis le début que vous aviez raison. Mais sans doute y a t-il quelques participants à ces forums qui cherchent à savoir la vérité sans parti-pris alors ces chiffres sont pour eux :
          https://www.lefigaro.fr/societes/l-eolien-et-le-solaire-de-plus-en-plus-competitifs-20201109
          https://WWW.ALTERNATIVES-ECONOMIQUES.FR/NUCLEAIRE-FRANCAIS-UN-PROBLEME-EUROPEEN/00087023
          Le blabla importe peu et peut être partial mais les chiffres, eux, sont ce qu’ils sont.

          Répondre
          • Avatar

            Ce qui est délirant chez vous, c’est que vous inventer tout seul de fake. voilà ce que vous ecrivez:
            Moi aussi j’ai déjà expliqué pourquoi je suis là : pour freiner cette vague de fakes news issue du lobby nucléaire et apporter un éclairage basé sur des faits et non des opinions.
            Comment pouvez-vous pensez une seule seconde que les 1500 associations anti éoliennes, des milliers d’articles décrivant les effets délétères de l’éolien soient issus du lobby nucléaire. Personnellement je ne constate que le nucléaire est mille fois plus puissant que les ENRi, c’est tout! Et que confronté à un projet de 15 éoliennes de 200m de haut à 700m des maisons imposé de force sans concertation aucune avec des propriétaires qui vont tuer 3 villages depuis 2017. J’étudie donc la chose depuis et c’est loin d’être parfait, c’est m^me catastrophique pour les riverains, les consommateurs (46% de hausse électrique depuis 1995 contre 7% aux Usa, source Arte), la pollution visuelle et même de leurs fabrication de matériaux produit tous a l’étranger, aucune industrie nationale dans les enri n’est née, toutes ont échouées après quelques millions d’euros de dépenses, des atteintes graves à la biodiversité, une corruption généralisée, des promoteurs menteurs et corrompus, des média complices en nous racontant des salades sans vérification comme le nombre de foyers desservis par une éolienne, jusqu’à 3x la réalité, les milliards qui s’enchainent bien supérieur au nucléaire et pour une production 2.5 fois moindre. Bref les arguments sont tellement contre que dire que c’est l’avenir est un leurre et un mensonge. Hé rochain, oui le nucléaire est une saloperie, mais plus le temps de faire autre chose pour ne plus émettre de GES comme lé plusieurs fois dit le GIEC!

          • Avatar

            60 ans de domination sans partage avec le mensonge depuis le début comme organe d’information cela aide.
            Le lavage de cerveau depuis 60 ans aboutit sans que ce soit un exploit à pouvoir créer autant d’association de pseudo défense que ceux que nous avons aujourd’hui. Le nucléaire est attaqué pour la première fois et cela lui est simplement insupportable.
            Mais dans la plupart des pays qui n’ont pas connu le nucléaire les éoliennes passent très bien. La preuve c’est qu’elles y progressent bien plus vite qu’en France. Par exemple, bien que nous ayons trois façades Maritimes nous sommes le seul pays d’Europe ayant une mer à n’avoir encore aune éolienne en mer.
            Vous ne vous rendez pas compte qu’avec notre nucléaire à 70% nous sommes des marginaux non seulement en Europe, mais dans le monde entier.
            Si vraiment vous pensez tout ce que vous racontez, je vous plains.

          • Avatar

            @Serge Rochain : Pour info, je ne suis pas pour le nucléaire, je suis contre le développement anarchique des éoliennes industrielles 🙂

          • Avatar

            Moi aussi cela tombe bien car aujourd’hui ce n’est anarchique qu’en raison de l’opposition systématique par en moyenne 3 recours contre tout projet eolien dans certaines regions
            Et c’est ce qui a conduit à avoir 60% des éoliennes dans seulement 2 régions contiguës, Hauts de France et Grand Est qui de plus se trouve être une des régions les moins ventées du Pays alors que la mienne, l’occitane est sous équipée alors qu’elle est la plus ventée.
            Les investisseurs ne sont pas masow et n’ont pas de temps à perdre dans les 10 ans de procédures qui précédent les 2 ans de construction.
            Le problème est simple et la solution aussi. Il faut savoir ce que l’on veut, éviter l’anarchie ou passer son temps à monter les populations naïves contre les moulins à vent…. Relisez Don Quichot

  • Avatar

    C’ est rigolo de voir le Rochain déverser son fiel partout où ses pseudo valeurs sont justement egratignees.
    Avec un argument imparable: vous êtes tous des vilains.
    :op

    Répondre
    • Avatar

      mes arguments sont ceux du reste du monde, les nombriliques nucléocrates de France ne s’aperçoivent même pas qu’ils sont de plus en plus marginalisés dans le reste du monde qui se précipite vers les renouvelable et tournent le dos au nucléaire. Cela se voit mieux que le nez au milieu de la figure dans toutes les statistiques d’évolution relative à l’énergie

      Répondre
  • Avatar

    même la commission européenne trouve que ne sert pas à grand chose:
    Avis de la commission européenne 26 juillet 2019 sur les projets offshore en France:
    (28) Ainsi, selon les autorités françaises, ces six aides d’État à l’éolien en mer posé sont compatibles dans la mesure où le coût de production de cette énergie renouvelable est supérieur au coût de production des sources d’énergies moins respectueuses de l’environnement.
    (48) Les coûts de production de l’énergie d’installation d’éoliennes en mer dépendent des caractéristiques géologiques et météorologies des sites sélectionnés. Ainsi la côte française présente les particularités suivantes par rapport aux sites éoliens en mer existant en Europe :
    – vents plus faible en comparaison des sites en mer du nord baltique ou mer d’Irlande et
    – une nature de sol plus complexe (sols rocheux carbonatés au lieu de sols sableux ou argileux).
    (108) La Commission note que la capacité totale des six projets (quasi 3 GW) et que le volume d’électricité produit (10,8 TWh d’électricité par an) sont négligeables par rapport à la taille du marché français de l’électricité; ce volume représente environ 2% de la production totale annuelle d’électricité en France. L’aide en faveur des six parcs n’aura qu’un effet limité sur les échanges entre les Etats membres, au vu de la quantité d’énergie produite.

    Mes conclusions:1) l’électricité offshore est plus chère que les moyens plus conventionnels, 2)les côtes Françaises ne sont pas les plus adaptées aux parcs offshores; 3) si le volume produit sera marginal par rapport à la production en France, le prix pour le client EDF ne sera pas marginal lui.

    Si vraiment les ENR sont compétitives et mature, faisons jouer le marché? Elles ne resisteront pas très longtemps

    Répondre
    • Avatar

      @Lebas
      Des blabla dans le vide et tronqués comme celui-là on en lit tous les jours. Alors les référence sur le site de la commission européens s’il vous plait.
      Jusqu’à preuve du contraire la commission européenne somme plutôt la France de respecter ses engagements de la cop21 en matière d’installation ENR, laquelle s’était engagée à installer 6GW d’offshore pour 2020 et où on ne trouve que 2MW avec une petite moulinette juste histoire de dire que l’on n’a pas rien fait et moi je donne les références officielles :
      https://www.gouvernement.fr/special-cop-21-les-engagements-nationaux-de-la-france-3390

      Quand on veut croiser le fer on vient avec ses arguments attestés et pas le nez enfariné à la mode nucléocrate.

      Répondre
  • Avatar

    monsieur Rochain, on voit que vous n’habitez pas à proximité de ces monstres. Allez vivre à 600 mètres d’éoliennes de 180 m de haut, vous vous rendrez compte que le bruit y est permanent, lancinant et insupportable. Sans parler de la foret qui est complètement détruite. Rien de moins écologique que ces monstres d’acier inutiles et qui détruisent les campagnes et l’environnement des habitants ruraux qui ne peuvent partir à cause de la dévaluation de leur bien.

    Répondre
    • Avatar

      J’habite au Sud de Narbonne ….. Voisin du plus ancien parc éolien de France à Port la Nouvelle connecté au réseau en 1991, par ailleurs, ici j’ai aussi droit aux parc de Roquefort des Corbières….. croyez vous toujours pouvoir m’apprendre quelque chose ?
      Mais avant, j’habitais en banlieue Sud éloignée de la région parisienne, et j’étais encerclé de lignes hautes tensions sur des alignement de pylônes qui n’en finissaient pas vers l’horizon, pour abreuver la capital de leurs électrons lointains, et bien, je préfère et de loin mon paysage actuel, même s’il devait triplé le nombre de ces moulins, dont l’élégance écrase de très loin les enchevêtrement de poutrelles des pylônes que j’ai connues durant des décennies d’activité professionnelles à Paris.

      Répondre
  • Avatar

    @Rochain
    Cessez de rabâchez sur les lignes THT. Vous ne devez pas souvent être sorti de France car presque tous les pays de taille comparable ou plus grands possèdes les lignes THT. Le nucléaire n’a rien à voir ici. Allez en Norvège, et vous verrez des quantités de lignes THT bien que ce pays ne possédât pas de nucléaire. SI vous vous limitez à les lignes MT enfouies, vous augmentez les pertes par effet joule si vous connaissez un peu le sujet. C’est une évidence difficile à accepter de votre part. Un peu d’info ici si ce n’est pas suffisant : http://www.leseoliennes.be/economieolien/rapporteon.htm

    Répondre
    • Avatar

      Ah parce que l’ingénieur Cochelin connait le sujet ? première nouvelle, c’est curieux je ne vous vois pas dans le répertoire des ingénieurs et scientifiques de France.
      N’abordez pas ces sujets cochelin vous aller vous ridiculiser comme d’habitude

      Répondre
      • Avatar

        Ce n’est pas un article vieux de 15 ans écrit par un des premiers opposants aux éoliennes et qui parle d’un autre dont la référence donnée pointe sur un article qui n’a rien à voir avec l’éolien qui va changer quelque chose au fait que l’éolien a été multiplier par 20 ou 30 entre temps en Allemagne et que rien de ce qui était pronostiqué dans cet article ne s’est produit.
        Bien au contraire Merkel vient d’annoncer vouloir passer à 65% de renouvelable pour 2030 ce n’est pas le signe de quelqu’un qui aurait des problèmes à cause des renouvelables.
        D’ailleurs, si au lieu de consulté des fadaises périmées depuis 15 ans qui plus est vous regardiez les tableaux de chiffres actualisés vous diriez moins de sottises d’un air triomphant :
        https://decrypterlenergie.org/la-sortie-du-nucleaire-en-allemagne-entraine-t-elle-une-hausse-des-emissions-de-co2
        Des chiffres, rien que des chiffres !

        Répondre
  • Avatar

    Et connaissez-vous au moins les émissions de ce pays en un an pour le secteur électrique ? Au moins 5 fois celui de la France ! Pas la peine de se fatiguer et de dépenser autant pour un si maigre résultat .Parc de production de plus de 250 MW pour des consommations de 50 à 80 MW et une transition pour un coût autour 1000 milliards d’euros.

    Répondre
  • Avatar

    Mr Riou,
    Dans vos démonstration pro nucléaire, nulle part n’est tenu compte du coût du recarenage de nos 56 réacteurs nucléaires ainsi que celui de la déconstruction de ces réacteurs.
    Auriez vous des chiffres précis concernant ces coûts ?
    Pour info le premier réacteur français à démanteler situé à Brennilis en plein coeur du parc régional d’Armorique à l’arrêt depuis 40 ans, n’est toujours pas déconstruit. Nul ne connait précisément les sommes déjà dépensées et surtout celles à venir….
    Nos spécialistes en déconstruction nucléaire sont-ils aussi efficients que ceux qui nous promettaient un réacteur EPR à moins de 3 Milliards d’€ pour une dernière évaluation à plus de 15 Milliards €?
    Soit déjà une erreur d’évaluation de 12 Milliards€ = valeur de 13 Hôpitaux neufs(ref projet nouveau CHU de Nantes 0,9 Milliards d’€).
    S’il vous plaît Mr Riou , un peu plus d’objectivité et surtout beaucoup moins de parti pris poluerait moins le débat.
    Cordialement.

    Répondre
  • Avatar

    à l’attention de M. Serge Rochain

    Bonsoir Monsieur,

    proférer des invectives ou traiter les contradicteurs de “guignols” ou de “ridicule” n’est pas, me semble t-il, un argument de grande valeur et cela n’a jamais fait avancer personne.
    Je pense que vous devriez prendre quelques minutes pour écouter un expert en la matière, du nom de Jean-Marc Jancovici.
    Ses arguments sont percutants et ne peuvent être contredits car ils sont scientifiques.
    Ecoutez : vous comprendrez.
    Dernière remarque sur l’avenir des aérogénérateurs industriels et du nucléaire : la revue Contrepoint vient de publier un passionnant article sur l’imposante montée en puissance nucléaire de la Chine. A fin 2020, le parc nucléaire chinois sera doté de 51 réacteurs en exploitation et de 17 en construction, représentant respectivement une puissance installée de 52 GW et de 19 GW.
    Conclusion : pendant que la chine nous envoie nous envoie ses éoliennes, ils se bardent de dizaines de réacteurs nucléaires.
    Cherchez l’erreur….
    Une petite dernière. Vous n’êtes pas sans savoir que M. Macron a fait fermer les deux réacteurs de Fessenheim. Conséquences immédiates : remise en fonctionnement de quatre de nos vieilles centrales à charbon ;
    importation du charbon puisque nous n’en extrayons plus ; importation de l’électricité alors que nous étions exportateurs ;
    J’espère avoir contribué à alimenter le débat.
    Respectueusement.
    H. Moreau

    Répondre
    • Avatar

      @mon69 Ca vient faire quoi ces gadgets qui existent déjà depuis longtemps dans le sujet de l’article traité ici ? Vous buvez en plus ?

      Répondre
  • Avatar

    monsieur Rochain, c’est bien ce que je pensais, en plus d’être désagréable, vous ne connaissez absolument rien au problème auxquels sont confrontés les gens qui habitent à côté d’éoliennes en milieu rural notamment. Je vous rappelle que c’était un peu le sens de l’article, mais l’avez vous lu?
    Vous nous parlez d’éoliennes de 1991 qui devait faire tout au plus 100 m de hauts et qui devaient se trouver à quelque km de chez vous.
    Moi les éoliennes les plus proches sont à 550 m de notre habitation et nous rendent la vie impossible et ont complètement détruit notre cadre de vie. Est ce que vous pouvez l’entendre, ou alors vous êtes sourd au point de ne pas être plus capable d’entendre ce que les gens ont a vous dire que d’entendre le bruit infernal de ces monstres gigantesques.
    Vous avez apparemment développé une phobie vis a vis des pylônes, j’en suis désolé. Si ça peut vous consoler, dites vous que ces chers pylônes ne font pas 200 m de haut, ne tournent pas, ne font pas de bruit, pas d’effets stroboscopique, ne génèrent pas d’infrasons, ne clignotent pas toute la nuit, ne font pas imploser les chauves souris, ne découpent pas les oiseaux en tous genres et servent eux, heureusement à quelque chose.
    Rien ne sert de développer ici l’inutilité et l’escroquerie que constituent l’implantation forcée et anarchique faite grâce a nos deniers de ces horreurs sur notre territoire puisque vous n’êtes apparemment pas prêt a l’entendre. Et en plus j’ai mieux à faire.
    Je préfère juste penser que vous êtes juste un troll de plus qui est là juste pour pourrir la discussion.

    Répondre
    • Avatar

      Et moi je pense que vous voulez vous montrer plus bêtes que n’êtes en ne me parlant que des éoliennes de 1991, ce qui n’avais pour objet que de vous montrer que je connais l’environnement éolien depuis plus longtemps que vous. Mais je suis entouré d’une demie douzaines de parcs éoliens dont les éoliennes les plus récentes. Mais j’ai toujours été plus gêné pat les pylônes de lignes à haute tension et par ces lignes elles-mêmes qui grésillaient et situées à moins de 50 m de ma maison. Et voyez vous, lorsque j’ai pris ma retraite, j’ai vendu ma maison dans difficultés tant les acheteurs se pressaient.
      Alors gardez votre haine du progrès pour vous.

      Répondre
  • Avatar

    Les éoliennes sont bien reliées à des postes de transformation par lignes MT enfouies, mais ensuite, les lignes THT répartissent cette électricité sur toute la région et le pays. La plupart des pays font de même et ce n’est pas fini. Voyez en Allemagne sur ce site que vous aimez bien pour l’avoir cité de nombreuses fois à l’appui de vo commentaires : https://allemagne-energies.com/
    Et même la Norvège, pays de taille moyenne, a quantité le pylônes et lignes THT.

    Répondre
    • Avatar

      Tout ceux qui ont ou ont eu du nucléaire sont contraint d’avoir créé un réseau de THT imposant les lignes aériennes
      On a déjà eu cette discussion et vous revenez toujours avec vos faux arguments disant que c’est une obligation même pour ceux qui n’ont que des production limitées en puissance comme c’est le cas en Hollande qui démontre que vos arguments sont faux…. et c’est au moins la quatrième fois que nous revenons sur cette question, cessez de rabâcher en croyant qu’on va oublier que vous vous êtes fait moucher !

      Répondre
  • Avatar

    Petite histoire des lignes THT. https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_%C3%A0_haute_tension
    Quant aux Pays Bas, vous n’avez pas encore compris que ce petit pays, où les distances sont réduites, possède des milliers de centrales au gaz et charbon à cogénération réparties dans le pays et qui assurent, au prix de grosses émissions de Co2, l’alimentation du pays. Les éoliennes viennent se greffer ici ou là dans le maillage. Mais tout ceci, effectivement, ne nécessite pas de lignes THT. C’est une exception. Je me dois de rabacher ces éléments à cause de votre mauvaise foi à ne pas vouloir comprendre. Presque tous les pays européens ont maintenant du nucléaire (et des lignes HT et THT) mais la Norvège, sans nucléaire, a depuis longtemps, des lignes aériennes HT et THT. Comprenez-vous ?

    Répondre
    • Avatar

      Et vous avec votre mauvaise fois habituelle, car là encore nous en avons discuté 4 ou 5 fois et vous finisssez toujours par être mouché, vous faites semblant de croire que c’est parce que les générateurs d’électricité des Pyas bas sont à gaz, alors que tout le monde comprendra que la source d’électricité n’intervient pas mais que la seule chose qui compte c’est la puissance émise, donc centrale à gaz ou parce solaire ou éolien ont est dans la même gamme et donc on peut avoir un réseau souterrain comme les Pays Bas.
      Et avec toujours la mauvaise fois qui caractérise vos allégations dire l’impossibilité de transposer le Schéma de ce pays à la France en raison de la différence de taille relève de la même forfaiture. Rien n’interdit de considérer la France à travers ses régions à traiter comme a totalité des Pays Bas. Chaque région française est plus ou moins la taille des Pays Bas et les régions seront interconnectées entre elles tout comme les pays bas sont interconnectés avec les pays qui en sont limitrophes et comme d’habitude et pour le énième fois vos impossibilités qui ne visent qu’à prétendre qu’une réseau THT est obligatoire et au non de ce dogme vous vous montrez pret à inventer n’importe quelle impossibilité qui s’écroule à la première analyse même sommaire.
      L’intérêt est de produire avec la puissance nécessaire à chacun et de rapprocher le plus possible les sources d’énergies de leurs consommateurs, le reste n’est qu’invention dogmatique

      Répondre
    • Avatar

      Tout le monde ici lui tombe dessus avec arguments et faits, et il répond à tous en traitant les autres de guignols! Il est dommage que ce type soit dans cette optique pour le site et la discussion et/ou témoignages, car il va finir par tarir les commentaires ! En tous cas moi c’est fini , je ne répondrais plus à cet hurluberlu! Et je vous conseil de faire de même car si vous relisez bien tous les commentaires de ce seul article, vous constaterez sa bêtise abyssale! Et peu importe que l’on soit pour ou contre!!!

      Répondre
  • Avatar

    tout à fait d’accord, ça n’a absolument rien de constructif de répondre à ce genre de personnage empli de mauvaise foi et de suffisances, fini pour moi aussi.

    Répondre
    • Avatar

      Je suis un des rares à communiquer des chiffres issus de sites officiels alors que je ne vois de votre part que des opinions, et vous me taxez de mauvaise foi ….. vous êtes tout à fait représentatifs de la population nucléocrate en manque d’argument.
      Vous en êtes méprisables.

      Répondre
    • Avatar

      Quand je dis ce qui existe je ne parle pas au futur.
      Mais il ne m’étonne pas que vous ne sachiez pas la différence entre le passé, le présent ou le futur, c’est le propre des cons mais effectivement il y a déjà pas mal de temps que nous n’avons plus rien à nous dire, le futur vous l’expliquera

      Répondre
    • Avatar

      Pour ceux qui se fie qu’aux informations de FEE voici d’autres sources sur les fondations de béton d’une éolienne de 2MW.
      http://www.asso3d.fr/phasesdeconstructiondunparceolien.pdf
      https://www.lemoniteur.fr/article/socles-beton-specifiques-pour-eoliennes-dotees-de-mats-en-beton-precontraint.1206109
      Pour ceux qui l’ignore un M3 s de béton c’est 1000 litres pesant 2.4kg le litre soit 2.4 tonnes le m3 plus la ferraille soit communément admis 2.8 tonnes le m3, mais le ferraillage comme le montre les photos c’est autre chose que les travaux courant du bâtiment, donc plus lourd?. Donc comme le montre ces documents une 2 mw c’est de 250 à 400 m3, soit de 700 à 1120 tonnes. Ensuite une toupie à béton c’est 6 m3, donc à supposer que la centrale à béton soit à 25 km (et c’est souvent plus) du parc chaque camion fera 50 km A/R. Pour 250 m3 c”est 50 camions soit 2500km pour 400 c’est 67 camions qui feront 3333 km et tout cela pour une seule éolienne. Donc en moyenne 6 éoliennes c’est 18 000km rien que pour le béton et 5000 tonnes de béton….
      Et comme le montre les autres phases du projet, la gabegie en énergie fossiles pour une éolienne est délirante en engins de toutes sortes, m^me les grues de levage viennent dee l’Allemagne!. Et n’oublions pas les km de cuivre pour alimenter les postes RTE. Donc pensez-vous vraiment que tout cela soit écologique, et tout vient de l’étranger construit avec des énergies fossiles et montées par des équipes toutes étrangères, des espagnoles en 2015 à 4km de chez moi. Alors si je peux reconnaitre des erreurs de mémoire dans mon commentaires précédent, les ordres de grandeurs sont bons m^me très bon!
      Il faut dénoncer les mensonges systématique de la FEE qui minimise tout ce qui a trait à leurs activités, pourquoi? L’éolien est un mensonge, une fausse promesse qui ne remplacera jamais ni fossiles, ni nucléaires. Un simple exemple, connaissez-vous le bilan exact et fiable d’un parc éolien démantelés au bout de 15 ans sur couts, productivité du parc,démantèlement, ressources communales, biodiversité, riverains qui se produisent de plus en plus? Non cela n’existe pas, et pourquoi? Parce que l’on verrait l’absurdité économiques, écologiques, sociétales de ces pieux de plus de 100m de haut! Continuons les yeux fermé attendons sagement que l’Allemagne (29 000 éoliennes) et la France (8450) se paye des black-out généralisés et je suis loin d’être le seul à l’écrire!

      Répondre
      • Avatar

        De plus en plus con qui ignore que le volume occupé par la ferraille ne l’est plus par le béton. Mais qui trouve forcément un site qui lui enpliquera que les fabricants d’eoliennes ne savent pas ce qu’ils font suans ils coulent un socle d’eolienne tandis que les nucleocrates eux ne savent pas que le volume de met-on du socle n’est pas corrélé à la puissance de la turbine.
        Allez vous coucher vous êtes de plus en plus ridicules.

        Répondre
  • Avatar

    Et en plus il insiste dans sa bêtise en postant des commentaires idiots et mal construits! C’est normal il n’est pas maçon ces propos ne dépassant pas le mur du çon… (De plus en plus con qui ignore que le volume occupé par la ferraille ne l’est plus par le béton.Mais qui trouve forcément un site qui lui enpliquera que les fabricants d’eoliennes ne savent pas ce qu’ils font suans ils coulent un socle d’eolienne tandis que les nucleocrates eux ne savent pas que le volume de met-on du socle n’est pas corrélé à la puissance de la turbine.) Évidement que les fondations sont en rapport avec la nature du terrain et le poids total de l’éolienne qui varie selon la puissance. De plus 60/80 tonnes de feraille noyé dans 250/400m3 (600/960 tonnes uniquement de béton) s’y rajoutent en poids mais pour un volume faible malgré l’apparence des photos d’une cage de ferraillage d’une éolienne. De plus ces ferrailles sont des aciers spéciaux très dur venant de loin!

    Répondre
  • Avatar

    Que le nucléaire soit une technique à surveiller de près , on l’admet volontiers ..Mais que les machines éoliennes détruisent les paysages chers aux personnes sensibles à la beauté des sites est aussi évident .Les confondre avec les défenseurs du nucléaire est totalement abusif , il suffit de contacter les résistants à ces machines pour en avoir le coeur net . Défendre la Montagne Sainte Victoire contre des affairistes n’est pas défendre le nucléaire mais bien notre patrimoine magnifié par P. Cézanne .
    Ecarter des machines de 200 m (en bout de pales ) de 10 fois leur hauteur des lieux sensibles ,habitat ou sites remarquables , serait une mesure de raison . Celle qui est en vigueur en Bavière mais que le lobby politco -industriel éolien a fait repousser par les députés .
    Sans oublier que l’électricité ne représente qu’un quart de l’énergie consommée en France .

    Répondre
  • Avatar

    Je n’ai jamais exprimé le contraire. Je rappelle que les éoliennes ne pourront pas être enterrées et que le problème est alors autrement plus important que les lignes HT et THT dont elles font usage indirectement pour répartir leurs productions.

    Répondre
    • Avatar

      On le tourne comme ça nous arrange, les 300 000 Pylônes ne pouvant pas être enterrés on n’en parle plus. les 8000 éoliennes ne pouvant pas l’être non plus, ça devient grave, il faut faire quelque chose ! ! ! ! !
      Votre maison non plus ne pourra pas être enterrée, donc rasons là.

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective