Éolien : Siemens Gamesa annonce 2.900 suppressions d’emplois dans le monde

Le fabricant germano-espagnol d’éoliennes Siemens Gamesa a annoncé jeudi la suppression de 2.900 postes dans le monde, soit près de 11% de ses effectifs, dans le cadre d’un vaste plan de restructuration.

Ces suppressions de postes toucheront en particulier le Danemark (800 emplois supprimés), l’Espagne (475) et l’Allemagne (300), a indiqué dans un communiqué le groupe, confronté à des difficultés financières.

« Le détail des pays touchés sera défini lors des négociations menées avec les syndicats », ajoute l’entreprise, qui précise employer actuellement 27.000 personnes dans le monde.

Ces négociations, qui s’inscrivent dans le cadre d’un plan stratégique baptisé Mistral, débuteront en octobre et les suppressions de postes seront effectives au plus tard en 2025.

« Il n’est jamais facile de prendre une telle décision, mais il était temps de prendre des mesures décisives et nécessaires pour redresser l’entreprise », a assuré dans un communiqué le PDG de Siemens Gamesa, Jochen Eickholt.

Siemens Energy, maison mère de Siemens Gamesa, avait annoncé en mai sa volonté de racheter le solde du capital du fabricant d’éoliennes qu’il ne détient pas encore, pour simplifier la structure d’actionnariat de cette société.

Le groupe allemand, qui réunit la construction de turbines électriques et la transmission d’énergie, pâtit depuis plusieurs années des mauvaises performances de Siemens Gamesa, issu de la fusion en 2017 de l’espagnol Gamesa et de la division énergie éolienne de Siemens.

Siemens Energy avait ainsi été obligé en avril à revoir ses prévisions pour 2022 après la lourde perte au premier trimestre dévoilée par sa filiale, liée une hausse de ses coûts et à son manque de compétitivité.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Et l’éolien qui devait créer TOUT PLEIN d’EMPLOIS en Europe !!!

    La capital Risque investissant dans les ENRi (couvert par les écolos) n’en a rien à foutre (Lois du Marché obligent – ou pas !) et commencent à acheter Chinois massivement !!! Et les Chinois qui connaissent la Puissance de l’énergie dans le Soft Power des pays doivent vendre à perte si besoin pour gagner des parts de marché… Il va falloir arrêter le délire de cette économie libre (mais parfaitement faussée à divers endroits) et revenir à une des Notions républicaines à ses origines qui comportent aussi la Notion de « DEVOIR » envers la Nation (trop de liberté tue la Liberté et sans aucun sens du Devoir, nous allons vers le précipice pour la majorité d’entre nous).

    Le rêve et les promesses des ENRi sont en train de tourner au Vin aigre doux… Tant de fausses-promesses et de réalités trompeuses ont été faites et diffusées largement ces 25 dernières années. C’est Dommage, car les ENRi sont une nécessité absolue dorénavent mais pas suffisante !!!

    Répondre
    • Il semble que les Chinois, qui dominent largement le marché du PV, commencent à dominer également celui de l’éolien. Et demain, je ne serais pas étonné que ce soit celui du nucléaire, avec une collaboration renforcée avec les Russes.
      La France domine le marché… des avions (dont une grande partie ne servira sans doute plus à rien).

      Répondre
    • Entièrement d’accord avec vous, et c’est rarement le contraire, la France ( avec Europe ) qui a décidé un grand investissement dans l’éolien (40 Gwh en 2050) devrait comme pour le plant nucléaire de 1973, lancer une filière complète de construction des étoliennes (et des PV) en garantissant les emprunts et arrêter de financer la Chine !

      Répondre
      • @ Victor je vs cite :
        « la France (macron et la borne) qui a décidé un grand investissement dans l’éolien (40 Gwh en 2050) devrait lancer une filière complète de construction des étoliennes (et des PV) en garantissant les emprunts et arrêter de financer la Chine !
        Pas du tout ! Pourquoi se lancer là dedans alors que les Allemand sont à la ramasse de ce côté là : (je cite Stoclin qui a pompé sur moi !)
        « En Allemagne avec un parc éolien en mer plus important : en ce moment les éoliennes fournissent 1,95 MW pour une puissance installée de 64,9 MW pour un montant d’investissement supérieur à 550 milliards d’€. !!! En ce moment l’Allemagne consonne 66 GW majoritairement produits par des centrales charbon… L’Allemagne reste l’un des pays les plus pollueurs d’Europe »…
        Il vaudrait mieux remettre les centrales existantes en route pour les 20 ans à venir et « en même temps » se lancer ds un plan Mesmer avec conviction (que je n’attribue pas à macron qui n’a pas de butée gyroscopique) ds de nouveaux réacteurs type EPR 2 et « en même temps » relancer avec vigueur le projet ASTRID pour de futurs réacteurs de 4ème génération.
        Pour ma part, sur ces sujets stratégiques toute collaboration avec la Chine ou autres pays proscrits mais compétents serait bien venue ! J’oubliais il faudrait mettre la vielle ursula au rancart (rebut) elle a fait assez de dégâts comme cela…

        Répondre
        • @Cochelin,

          Tant que c’est de l’investissement de ce type (Cf votre article), cela reste un équilibrage des balances commerciales entre 2 zones « Europe-Marché Commun » v/s Chine, Personnellement Cela me dérange à moitié tant que les prises de participation ne sont pas majoritaire dans le Mix (EDF a des actions sur des centrales thermiques et nucléaires en Chine !)…
          Par contre quand une très grande part de la capacité industrielle de production des machines part vers la Chine, cela me gêne profondément. Ne s’est pas t’on vidé suffisamment de nos Usines stratégiques ou non ! On doit en garder absolument en Europe pour tenter de faire du poids quitte à fausser les règles de concurrence (Les USA le font régulièrement depuis longtemps). Le plan à 50 milliards de l’UE pour les semi-conducteurs n’est que du à du laisser-aller à certaines époques et va couter une fortune pour se remettre à niveau (si on y arrive !!!).
          Un marché sans production « locale conséquente » ne va pas rester longtemps viable !!!

          Répondre
    • Il y a quand même une certaine contradiction:
      Espagnols et Teutons veulent mettre le paquet sur l’éolien (offshore notamment) et Siemens-Gamesa réduit ses effectifs.
      Ils comptent acheter chinois comme pour le PV ??

      Répondre
    • @APO, ce commentaire me satisfait en tous points et c’est la premières fois qu’un autre intervenant que moi-même évoque les valeurs républicaines largement violées dans ce bordel ambiant qui nous tient lieu de politique. J’ai dit la même chose sur le biogaz et la volonté forcenée de GRDF qui veut à tout prix faire entrer ce gaz dans ses tuyaux. Il y a des applications pour ça (stations d’épuration et grosses méthas dans l’industrie agro-alimentaire) et pour une raison simple. Les intrants dans un cas comme dans l’autre sont déja sur place et n’impliquent donc que des déplacements de matière au sein de l’usine, rien d’autre. Dans le cas de l’agriculture, l’état abaisse les couts de rachat ce qui implique pour trouver une rentabilité de grossir artificiellement les sites, donc à concentrer des quantités d’intrants importantes à grand renfort de norias de camions qui pourrissent les routes et la vie des riverains. Quant au réchauffement climatique, bonjour ! Et la 2e étape sera l’utilisation de bonnes terres agricoles pour des cultures énergétiques. Pour qualifier tout ça d’économie circulaire et de comportement écologique, il ne faut pas manquer de culot. Ce n’est pas du Poutine ou du Trump, pas encore, mais ça viendra si nous n’y prenons garde. Certes rien n’est interdit, bien sûr, mais la distorsion des aides étatiques accordées à la « bonne méthanisation », celles qui sont destinées a l’injection réseau et la médiocre cogénération, à taille humaine, qui profite pleinement d’abord au paysan qui nourrit « son » méthaniseur avec toujours les mêmes déchets et maitrise d’autant mieux sa technologie. Il est spectaculaire lorsqu’on fait une recherche en tapant « méthanisation » ou « biogaz » dans la barre de recherche de son moteur de recherche préféré, de constater qu’il faut atteindre la Nieme page des résultats pour trouver un article neutre qui échappe à la maitrise des « Gaziers ». Personnellement, je n’appelle pas ça un comportement républicain bien que ces stés gazières soient souvent des sociétés nationales. C’est d’autant plus difficile à tolérer. Mais c’est comme le systeme ARENH difficile à comprendre, et il y a belle lurette que les stés nationales sont gérées conformément aux seules exigences de la loi du marché. Le bien commun censé résulter des valeurs républicaines a cédé sous les coups de boutoir qui se sont répétés, de façon de plus en plus forte depuis la fin des années 70 si bien que la France d’aujourd’hui a du mal a reconnaître sa main gauche et sa main droite. Certains s’étonneront de la désertion des bureaux de vote, je suis personnellement étonné que tant de gens se déplacent encore…pour voter à l’extrême droite, laquelle, parvenue au pouvoir, s’accommodera parfaitement des lois de ce fameux marché. C’était fatal et largement prévisible ! Désolé de cette analyse politique, mais si vous n’avez pas encore compris que la politique est dans tout, alors vous êtes bien naïfs.

      Répondre
      • @Choppin,

        Je savais que nos sociétés allaient vers un « non-sens » depuis un bon moment, je pensais que la prise de conscience progressait depuis un moment. Je ne pensais pas vivre cela en direct et de manière aussi rapide le début de la pente vers la grande descente avec de plus des décisions politiques européennes de plus en plus « hallucinantes » et non convergentes sur des questions de 1ère importance… J’ai franchement peur pour les jeunes générations qui ne sont pas prêtes de manière générale pour ce qui est en train d’arriver et ce dans toutes les classes sociales (ma génération, années 70, a été pourri gâtée en moyenne par rapport aux précédentes, on peut la sacrifier…, mais les actuelles vont souffrir en moyenne)

        Répondre
  • Le parc éolien de Dunkerque négocié à 44€/MWh ne va-t-il pas aussi poser des problèmes financiers à son promoteur la société de projet Éoliennes en Mer de Dunkerque (EMD), détenue par EDF Renouvelables (filiale du groupe EDF) et Enbridge ?

    Répondre
    • @cochelin,

      Vu que les Belges ne veulent pas de ce parc éolien pour diverses raisons, il est bien possible que ce projet « passe » à la Trappe (enfin je l’espère) et qu’un « nouveau » projet sorte en lieu et place (un petit peu décalé dans le Temps et l’Espace…)…

      Sinon, EDF EN va prendre un joli bouillon et ce n’est pas le moment…

      Répondre
  • Bonjour,
    Oui avec les constatations suivantes je me demande combien de temps il faudra attendre pour que le bulle explose vraiment ?
    – En France nous avons beaucoup d’éoliennes qui à l’heure où j’écris ces lignes fournissent moins de 1,5 GW alors que la puissance installée est de 19 GW . Les éoliennes fournissent très peu, 10 fois plus d’éoliennes fourniront 10 fois très peu. En ce moment la France consomme environ 55 GW qui sont produits par les énergies pilotables, majoritairement par les centrales nucléaires.
    – En Allemagne avec un parc éolien en mer plus important : en ce moment les éoliennes fournissent 1,95 MW pour une puissance installée de 64,9 MW pour un montant d’investissement supérieur à 550 milliards d’€. !!! En ce moment l’Allemagne consonne 66 GW majoritairement produits par des centrales charbon… L’Allemagne reste l’un des pays les plus pollueur d’Europe…

    A noter : Il a fallu attendre bien longtemps pour que les Français comprennent que le nucléaire devient indispensable.

    Répondre
    • OUI ! Quel désastre ..combien de temps encore faudra-t-il pour que ce biais cognitif instillé par les écologistes (pas écologues du tout ) sur les EnR intermittents finisse par être démasqué ?

      Répondre
  • Zut alors ! Est-il malade (on ne lui souhaite pas ), indisponible ? Aucune réaction de Sieur Rochain , le spécialiste des EnR et des investissements. On attend avec impatience les analyses de notre visionnaire du renouvelable…

    Répondre
  • Lui qui attend toujours les 100 % renouvelables et qui n’en démord pas. Avec si peu de production éoilenne depuis quelque temps dans tous les pays, il faut qu’il nous dise comment faire.

    Répondre
    • @cochelin,

      (Désolé pour la grossièreté)
      Il (SR) vous répondra que nous allons surement vers des moyens nouveaux, genre l’utilisation « magique » du pipi (riche en urée) en le transformant en Ammonique y compris le pipi de nos animaux domestiques dont le pipi de chat… Que nous aurons des volumes « phénoménaux » pour faire marcher des moteurs « révolutionnaires » qui vont « sur-performés » !!! Il se plantera surement avec aplomb en confondant des chiffres entiers en ppm et des chiffres entiers de %, juste des petits ordres de grandeur, comme d’hab. il (l’astronome à découvert) sera à moitié dans les étoiles à moitié dans un Local Hors-sol d’observation et se sentira sur la Terre ferme et réelle du plancher des vaches… Du Survol de Grande Classe !!! Après tout, il est au crépuscule de sa vie et a le droit de penser ce qu’il veut, il ne doit pas sentir le Besoin d’avoir de quelconques Devoirs envers les générations futures !!!

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective