Éolien en mer : “le financement est prêt, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton”

Alors que les députés ont adopté un amendement permettant d’annuler six projets de parcs éoliens en mer si les négociations pour renégocier les tarifs de rachat de d’électricité n’aboutissaient pas, Béatrice Buffon, directrice des Energies marines renouvelables d’EDF Energies Nouvelles, un des acteurs présents à l’ICOE 208, fait le point sur les activités du groupe.

Pouvez-vous nous présenter les activités marines renouvelables chez EDF Energies Nouvelles ?

Nous sommes présents sur l’ensemble des énergies marines renouvelables, à savoir l’éolien en mer posé, l’éolien flottant, l’hydrolien.

Concernant l’éolien en mer posé, géographiquement, historiquement, nous sommes concentrés sur le marché européen et nous nous intéressons depuis l’année dernière à l’Asie avec particulièrement la Chine, et aux Etats-Unis.

Nous avons commencé en Belgique avec le projet C-power en 2004.

Ce projet, opérationnel en 2013, a été mis en service par tranches et représente 325 MW. C’est avec C-power que nous avons mis le pied à l’étrier de l’éolien en mer. Ensuite, au Royaume-Uni, nous avons construit et nous détenons à 100% deux parcs en mer de plus petites tailles issus du « Round 1 ».

Nous venons également d’acquérir au Royaume-Uni, précisément au large des côtes écossaises le projet de « Neart na Gaoithe » (Ndlr : traduction : puissance du vent) avec ses 450 MW, un projet d’une superficie de 105 km2 entièrement autorisé administrativement.

L’acquisition s’est faite via notre filiale EDF Renewables au Royaume-Uni. Ce parc éolien en mer pourra alimenter plus de 375 000 foyers.

Nous avons un an de développement devant nous (études d’ingénierie…). L’objectif est de lancer la construction du parc mi 2019.

Ensuite, en Allemagne nous sommes dans des activités d’exploitation et de maintenance en mer.

Nos voisins européens continuent de développer leurs parcs alors qu’en France la filière décolle tout juste. Comment l’expliquez-vous ?

Des pays comme le Danemark, la Belgique, l’Allemagne ou le Royaume-Uni ont commencé beaucoup plus tôt.

Au Danemark, par exemple, les premières éoliennes ont été mises en service dans les années 1990.

En France, les premiers appels d’offre datent de 2012. EDF Énergies Nouvelles a remporté à cette occasion, les projets de Fécamp, Courseulles et Saint-Nazaire.

À ce jour, nous avons terminé leurs développements, choisi tous nos contractants pour la construction. RTE et nous sommes prêts !

Nous avons un dernier recours sur chacun des parcs au niveau du Conseil d’Etat à purger. Le financement est prêt, et une fois le contrat d’achat confirmé par le Gouvernement, il n’y aura plus qu’à appuyer sur le bouton !

Si le calendrier est respecté, nous pourrions commencer à produire dès 2021, avec des parcs entièrement en service en 2022.

Avez-vous d’autres projets en cours ?

Oui. Nous pouvons citer Dunkerque où nous sommes candidats. Le timing a été repoussé par l’Etat. A priori, les offres seront remises à l’automne prochain.

Nous travaillons également sur le projet d’Oléron. Concernant l’éolien flottant, nous avons été sélectionnés par l’Ademe sur un projet pilote au large de Fos-sur-Mer (projet Provence Grand Large).

Nous en sommes en phase de développement.

Après enquête publique, nous espérons obtenir les autorisations cette année pour lancer la construction dès l’année prochaine.

Et à l’étranger ? Vous avez évoqué l’Asie…

Nous sommes dans une démarche active en Chine, où nous sommes déjà présents dans l’éolien terrestre et le solaire, avec plusieurs partenaires chinois pour des parcs offshore.

Quid de l’hydrolien ?

Nous travaillons sur le projet pilote Normandie hydro pour lequel nous avons obtenu toutes les autorisations purgées de recours.

Nous attendons les avancées technologiques de Naval énergies qui effectue des tests sur les hydroliennes, en particulier au Canada.

hydrolienne

L’énergie hydrolienne est-elle une filière d’avenir dans les EMR ?

Nous nous intéressons à cette technologie depuis de nombreuses années. C’est une énergie prédictible.

Ce qui est intéressant également, c’est que nous avons plusieurs gigawatts possibles au large des côtes françaises.

Toutefois, il faut avoir conscience qu’il présente un potentiel plus faible que de l’éolien posé ou flottant. Il s’agit véritablement de l’une des composantes des EMR.

L’ICOE, qui rassemble les acteurs mondiaux des EMR, n’est-il pas une formidable vitrine pour montrer tout le savoir faire français ?

Ce rendez-vous est une belle occasion de montrer ce que nous faisons.

L’ICOE, qui regroupe un certain nombre d’acteurs clés, investisseurs, et industriels de tous secteurs français comme internationaux, est le lieu idéal pour récolter des informations, rencontrer et échanger sur ce qui se fait et se fera ailleurs dans le monde.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Il est essentiel pour le développement des filières EMR que la feuille de route de l’Etat devienne plus lisible à court, moyen et long terme

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective