Les énergies dites vertes sont-elles hors la loi ?

Tribune de Serge Gil, ingénieur hydraulicien et ancien chef de services techniques et de sécurité au Commissariat à l’Energie Atomique (CEA).

La procédure réglementaire pour l’implantation d’un “parc” d’éoliennes à terre de plus de 50 m de hauteur ou d’une “ferme” photovoltaïque de plus de 250 kWc[1] , prévoit une enquête publique préalable à la décision d’autorisation unique du Préfet.

L’enquête publique a pour objet (entre autres) d’assurerla prise en compte de l’intérêt des tiers. Mission impossible pour ces types de projet. Et pourtant … “parcs et fermes” continuent leurs implantations.

 

L’enquête publique

La Loi ASAP 2020-1525 du 7/12/20 (JO du 8/12) d’accélération et de simplification de l’action publique vise à « simplifier » les procédures concernant les ICPE notamment en supprimant l’obligation d’enquêtes publiques pour une partie d’entre elles, et en permettant aux préfets de choisir, à la place, d’ouvrir une simple consultation en ligne d’une durée d’un mois. Par contre elle confirme: l’enquête publique est maintenue lorsque celle-ci est requise en application du I de l’article L.123-2, visant les projets devant comporter une évaluation environnementale. C’est le cas pour les “fermes et parcs” cités ci-dessus.

L’objet de l’enquête publique est définie par l’article L 123-1 du Code de l’Environnement: L’enquête publique a pour objet d’assurer l’information et la participation du public ainsi que la prise en compte des intérêts des tiers lors de l’élaboration des décisions susceptibles d’affecter l’environnement mentionnées à l’article L. 123-2.

Les projets d’installations d’éolien ou solaire ne semblent pas soumis à une déclaration d’utilité publique et sont traitées comme toute ICPE à promoteur privé.

Rien n’impose donc d’en démontrer l’utilité publique et c’est bien regrettable dans la mesure où ces équipements sont largement subventionnés par le contribuable, où leur production fait l’objet d’une obligation d’achat par EDF (organisme d’Etat à 87%) et où, au final, le consommateur en supporte les (sur)coûts notamment de renforcement des réseaux.

Toutefois l’enquête publique doit s’attacher à préserver les intérêts des tiers donc à démontrer que les inconvénients (tous) liés au projet, ne sont pas excessifs eu égard aux avantages que le projet présente.

Chercher une nuance entre les notions d’intérêt des tiers, intérêt général et utilité publique relève purement d’un débat de sophistes. Simple nuance, l’utilité publique n’inclut ni l’idée de la nécessité, ni l’idée du coût.

C’est le quoi qu’il en coûte de la pandémie. La jurisprudence veut qu’une opération ne peut légalement être déclarée d’utilité publique que si …, le coût financier, les inconvénients d’ordre social et les atteintes à d’autres intérêts publics qu’elle comporte, ne sont pas excessifs eu égard à l’intérêt qu’elle présente (Conseil d’Etat du 19.03.03 – N° 238665).

Les trois concepts d’intérêt des tiers, intérêt général et utilité publique excluent bien évidemment toute notion d’intérêt privé. Remarque non négligeable quand on examine les intérêts financiers en jeu pour les promoteurs d’éolien ou solaire d’une part et les coûts pour le public d’autre part.

Conscient de la difficulté pour un Commissaire-enquêteur (CE) de donner sérieusement un avis favorable dans ce type d’enquête, le Gouvernement a souhaité fin 2018, expérimenter en Bretagne et Hauts de France le remplacement de l’enquête publique par une consultation internet. Sans passage par un commissaire-enquêteur, le Préfet se trouve alors décideur, sans avis indépendant et coincé entre l’incompatibilité des projets avec l’intérêt des tiers et les contraintes des directives de la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie) promouvant les dites énergies vertes. Il semble (recherche infructueuse) que les enquêtes en cours ont un commissaire.

Le rôle du Commissaire-enquêteur (CE)

Choisi sur une liste départementale par le Président du Tribunal administratif concerné, le Commissaire-enquêteur (ou la Commission d’enquête) conduit l’enquête. Son rôle n’est défini que par l’objet de l’enquête, l’article L 123-1 du Code de l’Environnement vu ci-dessus. Hormis des directives sur le contrôle des procédures, l’information et commentaires du public et son compte-rendu, aucun texte ne précise le détail de sa mission sur l’examen de l’intérêt des tiers. Et très (très) peu de CE s’en préoccupent.

Jusqu’en 2015, était en vigueur une Charte des commissaires-enquêteurs (CE membres de la Compagnie Nationale des CE) qui prévoyait dans son article 8: Obligations du CE dans l’exercice de sa mission:

Alinéa 3) Le CE s’engage à pratiquer son activité dans le sens de l’intérêt général, en particulier en ce qui concerne la protection de l’environnement.

Alinéa 7) … Il s’engage à s’informer complètement des dispositions du projet, et notamment de ses conséquences sur l’environnement, …

Aujourd’hui le Code d’Ethique et de Déontologie des membres de la CNCE qui remplace ladite charte (approuvé par l’AG du 16/04/2015) reprend simplement (alinéa 23) l’article L 123-1:

La mission du commissaire enquêteur, définie par l’arrêté d’organisation de l’enquête, est d’assurer l’information et la participation du public ainsi que la prise en compte de l’intérêt des tiers.

Les notions d’intérêt général, de protection de l’environnement (pourtant figurant dans le Code de l’Environnement) et de dispositions du projet ont totalement disparu, reste l’intérêt des tiers.

A noter que l’arrêté d’organisation de l’enquête évoqué ne fait généralement que rappeler les textes.

En fait, le CE se doit d’émettre un avis sur la globalité du projet. Alors que trop souvent, pour ne pas dire tout le temps, les rapports d’enquête se limitent aux commentaires des observations du public.

L’intérêt des tiers dans les rapports de CE

 Sur l’éolien comme sur le solaire, rien ne permet de répondre favorablement aux trois critères de nécessité, d’avantages et d’absence de nuisances qui composent l’intérêt des tiers.

Nécessité: a-t-on besoin d’énergie supplémentaire ? Avant la fermeture techniquement injustifiée de Fessenheim, la France était plutôt exportatrice d’électricité. Et ce ne sont pas les productions lilliputiennes et épisodiques d’éolien ou solaire qui permettront, le cas échéant, de couvrir nos besoins. Sur nos factures EDF on lit: Electricité 2019 “vendue par EDF“: … renouvelables hors hydraulique: 1,5% !

Quels avantages ? Réponse ferme: aucun.

Les faibles émissions de CO2. Déjà, par leur construction et implantation, éolien ou solaire avant même de produire, ont dégagé plus de CO2 par kilowattheure (kWh) produit, qu’une centrale nucléaire.

Il faut en effet près de 2000 éoliennes de 3 MW pour remplacer la production de Fessenheim (Libération du 7.06.18). Le récent ouvrage de Marc Fontecave (Académie des Sciences) parle même de 4000 ! Quant aux composants nécessaires à leur fabrication, ils sont responsables de lourdes pollutions, que l’on veut ignorer, se situant dans de lointains pays.

Enfin, le caractère intermittent et fatal imposera le recours aux équipements fossiles à flamme et notamment au gaz importé d’Algérie ou Russie. Le gaz dégage de 400 à 600 g de CO2 par kWh produit; le nucléaire de l’ordre de 5 grammes.

Le coût de production est-il attractif ? Absolument pas.

Les EnR sont un gouffre financier. Jean-Marc Jancovici, membre du Haut Conseil scientifique, affirme qu’une analyse rationnelle de la situation commanderait « d’arrêter demain matin de mettre le moindre euro supplémentaire dans l’éolien et le solaire ». Remarque simple: si ces sources d’énergie étaient rentables, pourquoi les subventionner et en imposer l’achat à EDF ?

Il serait bien trop long et répétitif de détailler les calculs faits. Autre dépense, très mal connue et difficilement chiffrable, la nécessité de création ou de renforcement des réseaux[2] , comme la modification des centres informatisés d’équilibrage. Aucune évaluation ne figure dans les dossiers d’enquête. Les coûts en seront supportés par les consommateurs.

Les redevances aux collectivités locales: Il s’agit de quelques subsides au titre de diverses taxes et mise à disposition de terrains. En échange de leur accord. On est à la limite de la complaisance et les procès d’élus pour prise illégale d’intérêts sont légion. Subsides d’ailleurs largement insuffisants pour couvrir ne serait-ce que la démolition d’un socle béton, bien ferraillé, de 2 000 tonnes, en fin de vie d’une éolienne (20 ans) et à la disparition du promoteur.

Les créations d’emplois. Ridicule, les panneaux solaires comme les éoliennes sont fabriqués à l’étranger; hors les socles béton (et encore, le ferraillage vient d’Italie !). Restent le socle ou les supports de panneaux et quelques jours de pose avec techniciens des fournisseurs étrangers. Gestion automatisée.

Nuisances

Les observations des enquêtes portent en grand majorité sur des nuisances visuelles et sonores. Probablement réelles mais facilement réfutables en s’appuyant sur l’étude d’impact généralement d’excellente qualité avec photos de paysages idylliques, calculs savants, promesses d’aménagements, etc.

Ce sont pourtant souvent les seules présentées avec parfois l’ajout du “hachoir à oiseaux“. Accusation minimisée par les promoteurs et dits “écolos” (y compris la LPO[3] ), alors que la vitesse en bout de pale de 60 m d’une éolienne frôle les 200 km/h et balaie une surface de plus d’un hectare. Entre deux pales: une seconde pour passer. Certains passent.

Petit calcul: remplacer 50% de la puissance installée en nucléaire soit environ 30 000 MW, demanderait plus de 34 000 éoliennes. Mises bout à bout, 4 080 km. Soit 5 filets successifs de 120 m de haut de Quimper à Mulhouse. Détour par Brest ou Bâle souhaitable. Heureusement, toutes ne fonctionnent pas en même temps. Sans pour autant, autre argument fallacieux des verts, la certitude qu’une éolienne à l’arrêt soit compensée, localement, par une qui tourne.

Aucune nécessité, aucun avantage, quelques nuisances. Donc, à défaut de pouvoir démontrer l’intérêt des tiers, le Commissaire-enquêteur n’est pas en mesure de donner un avis favorable.

Certains, comme la Commission d’enquête des parcs éoliens Doubs ouest 1 et 2 ont trouvé l’astuce pour passer outre ces arguments et donner un avis favorable. Elle écrit en fin d’avis:La transition énergétique s’impose …. Les incertitudes … invitent légitimement à une diversification des modes de production d’énergie. Le mot “légitimement” n’est pas légitime.

Autrement dit la généralité des objectifs du décret relatif à la PPE en vient à primer sur les exigences spécifiques du Code de l’Environnement. Un décret qui efface la loi !

L’avis du CE est transmis au Tribunal administratif qui doit vérifier la conformité du déroulement de l’enquête, sans avoir à se prononcer sur le fond. On peut toutefois se demander pourquoi les juges ne s’inquiètent pas de l’absence de démonstration de l’intérêt des tiers prévu par la loi et le Code d’éthique du CE.

Même remarque pour le Préfet qui doit se prononcer par arrêté sur la suite à donner au projet et n’est pas tenu de suivre les conclusions du CE, fussent-elles favorables, s’il juge le rapport incomplet.

Avec les arguments ci-dessus, il ne devrait logiquement pas laisser poursuivre la procédure. Mais les contraintes de la PPE peuvent l’inciter à passer outre l’avis du CE. Avec le risque de voir le projet attaqué au Tribunal administratif et dès lors gelé, y compris le cas échéant, les éventuels travaux entamés. Dilemme …

Pourquoi cette complicité entre Commissaires-enquêteurs, Tribunaux administratifs, et Préfets ? Pourquoi cette “omerta”?

 ————

[1] kWc: kilowatt crête – puissance de pointe  dans des conditions standard, de 1000w/m² de panneau : en France, cela correspond aux heures autour de midi pendant une belle journée d’été. Equivalent réel environ 0,25 kW.

[2] A charge de RTE (Réseaux et Transport d’Electricité) et inclus dans les taxes de votre fournisseur d’électricité.

[3] LPO: Ligue de Protection des oiseaux

commentaires

COMMENTAIRES

  • Pourquoi ?
    La réponse est simple : parce qu’avec le mille-feuille législatif offrant mille et une entrées pour bloquer n’importe quel projet ont ne ferait jamais rien, par exemple, il n’y aurait jamais eu le moindre réacteur nucléaire dans le pays ! Et aujourd’hui, c’est pour défendre la solution nucléaire que ses partisans essaient de faire jouer les capacités du mille feuille en attaquant tous projets par ses multiples portes, dont celle des oiseaux et chauves souris, celle des infra-sons, celle du paysage, celle de la dévalorisation des biens immobiliers, celle de la laideurs des éoliennes comparée à la beauté des pylônes 100 fois plus nombreux, celle qui emploi pour s’ancrer dans le sol deux fois moins de béton que ce qu’il en a fallu pour créer CIGEO destiné à recevoir les les déchets nucléaires au nom certainement de la conservation des monuments historiques, celle des courants souterrains, celle des vaches qui font du lait caillé, celle qui traite de la migraine et de l’insomnie …. mais qui permettrait toutes d’éliminer le concurrent “renouvelable”

    Répondre
    • Remarque valable pour autres commentaires:
      Le thème de l’article ne concerne pas les défauts ou qualités du nucléaire mais le problème à caractère juridique que posent l’éolien et le solaire. La loi n’est apparemment pas respectée dans la procédure d’enquête publique. Des commentaires sur ce point seraient utiles et bienvenus.

      Répondre
    • Allons, M. Rochain ! N’importe quel esprit sensé, même s’il ne connait rien aux techniques de production d’électricité, comprend bien que quand il faut plusieurs milliers d’éoliennes pour produire autant qu’un seul réacteur nucléaire (et encore, pas forcément quand on a besoin d’électricité !), l’impact environnemental de ces “fermes éoliennes” (!) est infiniment plus important que celui de l’enceinte de confinement d’un réacteur.
      Et cet article montre bien l’hypocrisie de la loi ASAP sensée “simplifier” les procédures d’autorisation des éoliennes, mais qui n’est en réalité une entourloupe juridique pour ne pas mener d’enquête publique et donc de devoir prouver que ces éoliennes préservent l'”intérêt des tiers”.
      Car c’est impossible ! A tous les niveaux ces éoliennes sont une arnaque : financier (elles sont subventionnées à coups de taxes), écologique (voir ci-dessus), emploi (machines fabriquées essentiellement à l’étranger) etc.
      Il faudra bien que le conseil constitutionnel s’y intéresse : ça va venir !!

      Répondre
      • Studer au lieu de gober et d’annoner tous les vieux canulars périmés pour gogos vérifiez que l’éolien est bien une partie des ENR qui battent des records de production partout ou elles commencent à être installées et les ENR sont moins chères que le nucléaire / arenh ….. pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … et contrairement au nucléaire les ENR ne sont pas financées par l’Etat / nos impôts … une mise au point pour les trolls pro nucléaires / anti éolien : https://www.revolution-energetique.com/anti-eolien-gare-au-retour-de-flammes/

        Répondre
  • c’est dommage que cet article reprenne certains vieux canulars périmés pour gogos …

    Répondre
  • Serge Gil, article tres intéressant et objectif. Mais….
    – pour moi, l’energie c’est l’energie et il suffit qu’on lui donne une couleur pour la décridibiliser. L’energie est aux mains des marchands alors que ça doit être un bien commun.
    – je suis aussi un acteur de ce que j’appelle la production d’energie électrique et thermique décentralisée.
    Par quelle voie ? regardez mon site web, c’est clair : http://www.edda-energie.com. Et ne me dites surtout pas comme me répondent les esprits étroits, bornés et dogmatiques que ça n’a pas de sens.
    – il se trouve que ça en a eu entre 73 et 85 et que tous les membres de Edda-Energie étaient déja sur le pont à cette époque.Et puis il y eu une longue traversée du désert jusqu’à la prise de conscience de l’emballement du climat.
    – Parce que je suis cartésien, je suis évidemment pro-nucléaire.
    – Je suis exaspéré d’entendre parler d’energies vertes ou renouvelables alors qu’on devrait parler d’energie pilotable et d’énergie alléatoire. ça c’est clair.Il ne faut pas confondre technologie et marketing.
    – Que faut-il jeter ? Rien, absolument rien ! Nous savons que nous allons dans le mur, nous savons que ça s’aggrave considérablement plus vite que les prévisions les plus pessimistes et on fait toujours plus ou moins semblant d’avancer sans en tenir le moindre compte
    – La PPE en vigueur était déja obsolète à sa publication et à son adoption. En France, quand on fait une connerie, on va jusqu’au bout. Avouer qu’on a fait une connerie, impensable ! Plutôt mourir ! ça vient, merci , mais pas pressé !
    – De toutes les solutions possibles pour produire de l’énergie, ce sont les éoliennes qui sont pour moi les plus douteuses surtout quand elles sont installées en meute. Une éolienne terrestre isolée de temps à autre et sans aucune nuisance potentielle, ça doit être possible et dés lors, pourquoi ne pas faire ? C’est la puissance énorme qui pose problème et pas une éolienne isolée de 1 MWe, c’est clair.
    – les PV ont aussi un sens, surtout sur les toitures (la PPE préconise l’inverse, la PPE est dictée par les lobbys et les énarques qui veulent se débarrasser (c’est le bon mot) de l’atteinte de leurs objectifs au plus vite (si c’est pour faire quelque chose de plus intéressant, on peut comprendre).
    – les PV au sol, à utiliser avec modération, ça ne valorise pas spécialement les espaces, mais, mais…ce qu’on fait en France peut être reproduit et dupliqué en pays en voie de développement donc la France ne peut que servir de territoire de démonstration, sans plus.
    – les PV peuvent être épaulés par une autre techno, pilotable (j’y viendrais plus tard), et donc les 2 technos dans une installation hybride ont un sens . Et je ne parle pas de stockage. Un stockage ne produit potentiellement que des pertes. Il ne fait que différer l’utilisation de l’energie produite s’il y a entre autre surproduction temporaire par définition. Produire sous puissance variable est beaucoup plus intéressant et bien plus économique.
    – Je me suis déja exprimé souvent sur les gaz verts et surtout sur leur utilisation re-centralisée par l’injection réseau que l’on pratique de façon inconsidérée, avec pour seule compensation pour les agriculteurs quelques pièces de monnaie. Méprisant pour les agriculteurs et pénalisant pour la classe moyenne qui en porte seule la charge! Pourquoi: parce que c’est aujourd’hui le biogaz de méthanisation qui est exfiltré des territoires lesquels perdent toutes les externalités positives, en conservant bien sûr les externalités négatives d’autant que ce système va devenir encore plus absurde avec une exigence de grossissement des installations pour gagner en productivité ce qui va mener vers le grand n’importe quoi, tels que des cultures dédiées (celles auxquelles l’Allemagne a renoncé) et les grands déplacements de combustible à valeur parfois négative par des camions consommant un combustible noble, cher et polluant ! On marche sur la tête !
    – mon crédo : valorisation des matières premières des territoires (leur seule richesse) là même où elles sont produites, par le procédé le plus performant possible (rendementt -CAPEX-OPEX et hybridation- et consommée au profit de ceux qui produisent et pas des habitants des villes gavés déja d’avantages exorbitants et qui s’étonnent de voir débouler les gilets jaunes qui crient à l’injustice. Personellement je comprends.
    Et pour ça , un moment d’égoïsme mais plutôt de conviction , la pyro-gazéîfication est à l’évidence une solution à considérer avec beaucoup d’attention. A la condition de l’orienter vers la meilleur : la production d’électricité et pas la seule chaleur (la cogénération, on la quitte et on y revient parce qu’on n’a pas pu trouver mieux et jamais elle n’a eu autant de sens). Un dernier petit coup de colère : nos tentatives vers ceux qui ont les mots énergie et territoires constamment à la bouche, sont restées toutes sans réponse. Qu’ils s’expliquent , c’est un minimum au lieu de parler toujours de la nécessité d’actionner l’interrupteur en quittant une pièce. C’est pour le moins un peu court, mais néanmoins pas incompatible avec un peu plus d’ambition.

    Répondre
    • choppin Bonjour je partage presque tout votre argumentaire à part la partie sur le nucléaire très très cher , dangereux , avec des déchets ultimes , polluant à tous les stades, qui fait des ravages sur la faune, la flore et l’être humain . je rappellerai juste que c’est bien les principes negawatt qui nous sortent de la , que si certaines ENR sont prévisibles d’autres sont beaucoup plus pilotables que le nucléaire .. .. .. voir aussi l’agrivoltaique .. il faut développer les projets citoyens au plus vite au lieu de projets “industriels” exemple: https://energie-partagee.org/decouvrir/energie-citoyenne/tous-les-projets/

      Répondre
      • Regis Isambert, je me doutais bien que ça allait coincer un peu sur le nucléaire, mais je suis un honnête homme qui se conduit dans la vie précédé de ses convictions et il est difficile qu’elles soient toutes partagées. Bien cdt.

        Répondre
        • choppin il est évident que chacun à ses convictions mais un “honnête ” homme refuse de laisser à toutes les générations futures la facture et la merde de plus de 40 ans d’égoïsme .. alors que l’on peut faire beaucoup mieux pour beaucoup moins cher , plus vite , proprement, sans dangers et sans déchets avec les ENR … et surtout nous sortir aussi du fossile / charbon / pétrole ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² …

          Répondre
    • Mr Choppin, je partage votre opinion : “Serge Gil, article tres intéressant et objectif. Mais….”, avec pour moi un “Mais”différent : L’analyse critique de Mr Gil est excellente, portant sur l’aspect juridique des Enquêtes Publiques” “Mais” elle n’aborde pas celui de la pratique ( voir le site sepra81 ) qui a cours maintenant , qui tend à LES VIDER DE LEUR PERTINENCE, de deux façons : 1) après la clôture de l’enquête le CE envoie à l’autorité qui l’a décidée les remarques des participants ( normalement (!?) toutes) : il s’inspire des réponses apportées, dont la plupart du temps il n’est pas à même de vérifier la validité, ( notamment en les présentant aux personnes qui ont émis des remarques) pour rédiger son rapport qui devient ainsi très généralement un “avis favorable” 2) Il a été décidé en haut lieu ( c’est déjà commencé en Bretagne) de ne prendre en compte que les remarques envoyées par informatique : il n’y alors plus d’échange personnel avec le public pourtant nécessaire pour mieux retenir ses remarques.

      Répondre
      • Réponse à Biophile. Un grand merci pour votre message qui constitue un encouragement. Comment expliquer l’acharnement à réussir d’un groupe de retraites dont la moyenne d’âge est supérieure à 70 ans, tres pointus dans leur domaine si ce n’est apporter un procédé remarquable aux générations qui nous suivrons. Nous n’avons absolument pas d’intérêt financier outrancier autre que de laisser à nos descendants de quoi voir l’avenir sans crainte pendant une dizaine d’années, rien de plus. Après, à eux de se prendre en mains, car notre procédé est destiné à devenir à terme et le plus vite raisonnablement possible un produit “open source”. Pour cela, nous avons à convaincre de notre bonne foi l’institution judiciaire qui a été saisie, et nous ne craignons rien, nous avons confiance en la justice de notre pays.. Notre moralité et notre désintéressement, contrairement à celle de notre adversaire est tres facile à démontrer. Il suffit de regarder d’où nous venons et d’où vient en particulier notre savoir-faire difficile à contester.
        je suis la piste indiquée pour aller au delà. de vos propos intéressants. Un grand merci

        Répondre
  • Messieurs Gil et Choppin;
    Gil, votre ”papier” à a gloire du nucléaire, aux accusations déplacées de EnR et enfin aux critiques acerbes des CE reflète des conflits d’intérêts et/ou un ancrage indélébile dans votre striatum!
    Pour faire bref, n’ayant que peu de temps pour relever vos propos, je ne vais m’exprimer que sur vos attaques à charge des CE!
    J’ai assuré des missions d’enquêtes publiques pendant plus de 25 ans. Déjà pour commencer,même si c’est le ou la président(e) qui satut en fin d’entretien, les CE sont triés, choisis par une commission représentant tous les services de l’Etat! Vous faites référence à un arrêt du conseil d’Etat, mais il ne concernait qu’un projet routier!
    Un CE s’engage pour assurer des missions citoyennes (pourquoi n’avez-vous pas postulé?) … et ce ne sont pas les indemnités versées tardivement en fin d’EP qui couvrent les frais et le temps considérable consacré à la tenue d’une EP. Le bilan statistique financier tourne autour de qqs Euros de l’heure consacrée à l’ensemble de l’EP (à tiens, c’est peut être la raison pour laquelle vous n’avez jamais potulé?).
    Comme je l’ai déjà précisé dans ces échanges sur d’autres articles, les conclusions défavorables d’un CE sont souvent non suivies des faits, c’est pourquoi j’ai souvent préféré délivrer un avis favorable ”sous réserves”. Cela permet de ne pas bloquer des projets importants, mais surtout DE LES AMELIORER! A ce niveau, il faut être neutre, ne pas tenir compte de ses convictions ni des intérêts personnels d’une minorité, mais agir dans l’intérêt général… et surtout maîtriser l’ensemble des paramètres concernés… d’ou des missions (qualifiées d’interminables par mon épouse!).
    Stop, je ne relèverai pas vos affirmations infondées autant que déplacées sur les EnR.
    Pour monsieur Choppin, vos travaux tendant à valoriser la Biomasse sont respectables… je crains qu’un des blocages pour ”avancer” (excepté les lobbys du nucléaire, du pétrole… et les intérêts financiers des actionnaires divers) proviennent ”d’un risque chimique”. Vous précisez dans la présentation de votre procédé qu’il peut y avoir des ”petits morceaux de plastiques” (incontournable!) hors à très haute température il ya formation de dioxines (et autres molécules très toxiques); les doses cancérigènes sont de l’ordre du pico gramme. Cela signifie que vous devriez adjoindre un système d’épuration des fumées très performant et donc très coûteux … est-ce qu’on vous a déjà évoqué ce problème majeur?
    Les incinérateurs d’OM (la France est championne olympique de ces monstres polluants!) on eu des taux résiduels d’émissions des fumées notablement réduits (dioxines, furanes, PCB, organochlorés…), mais continuent tout de même à polluer gravement notre air
    Par contre le syngaz produit à plus faible température en absence d’oxygène évite les formations de ces molécules indésirables (de plus le procédé est bien plus simple…voir: https://www.youtube.com/watch?v=Y060vMpOQX4 , la vidéo d’un reportage réalisé par un ami en Italie) !
    Pour le Biogaz… depuis la nuit des temps les pétroleurs ont toujours tout fait pour dénigrer, déclarer la toxicité… etc. vous vous rendez-compte, n’importe qui peut produire simplement un hydrocarbure propre, renouvelable (méthane et hydrogène)… ceci au lieu de passer à la pompe, à leurs pompes!
    Le Biogaz est si naturel, ”qui peut prétendre ne jamais avoir pété”; cette petite phrase j’ai du la dire lors d’une présentation que j’avais faite aux représentants du MEDEF local… ils étaient vraiment coincés… après ils avaient compris! J’ai effectué des travaux de recherche appliquée sur la méthanisation contrôlée… là aussi je peux m’exprimer ”en toutes connaissances de pratiques réelles sur des tonnes de matières fermentescibles différentes étudiées”.
    Gil, ne prenez pas l’exemple Allemand des cultures de céréales pour les méthaniser.. à des fins ”d’enterrer le Biogaz” pour péter à la place de l’uranium!
    En forme de conclusion, les radio-activités ne se voient pas mais elles sont quasi éternelles (à l’échelle du temps humain pour les plus brêves), les EnR sont visibles… et là… et là… Ben ça peut se résumer ainsi: La vue d’éoliennes n’a jamais provoqué le cancer de la rétine! Mais bien avant tous vos propos de ”ragoteurs”, il faut commencer par une parfaite maitrise de l’énergie et aussi une parfaite maîtrise de la demande d’énergie… je peux vous expliquer!).

    Répondre
    • Merci de cette réponse qui me convient parfaitement sauf sur l’apect philosophie énergétique si je puis dire et sur la soit disant opposition qu’il peut y avoir entre production centralisée, grossièrement nucléaire, et la production décentralisée qui en aucun cas ne poursuit le même but, mais répond à des besoins humains tout en ayant un sens au plan energie. Pardonnez -moi, mais une grosse centrale nucléaire n’a jamais susciter l’enthousiasme. S’agissant de l’energie décentralisée, donc de taille modeste, c’est l’inverse. Moi, je fais briller les yeux des plus jeunes, je crée une prise de consience et suscite un esprit de responsabilité car on voit l’energie se fabriquer sous ses yeux et on a accés à tous les étages sans réserve et en amont et en aval. On fait société. Cette qualité là, tres importante, est totalement exclue s’agissant du nucléaire pour des raisons évidentes.
      Pour répondre à votre question sur le danger chimique, il me suffirait de vous envoyer un schéma de principe pour répondre à votre question sur lequel vous pourriez découvrir que la biomasse (ou les déchets urbains secs et solides) ne ont jamais soumis à plus de 750°C , vous avez donc compris que furanes et autres poisons sont exclus à ce niveau de température. Il ne s’agit pas cependant d’un procédé de pyrolyse, lequel est utilisé sur votre petite video (site en Italie) , néanmoins tres belle et tres proche de ce que nous ambitionnons, et que dans l’état actuel des choses, il est exclus faute d’incitation financière (quelle faute !) de réaliser en France métropolitaine. Donc, élément technique tres important, on voit bien que l’installation italienne exige un lourd traitement du gaz (plus proche de la raffinerie que de notre installation) car ce gaz contient fatalement des pyroligneux qui vont se condenser au refroidissement. Et ça c’est tres difficile et couteux à surmonter. Nous nous réalisons un cracking parfait des goudrons en oxydant tout le syngas produit jusqu’à une température de 1100°C, dans une enceinte séparée de celle du lit de combustible. Le proto tournait en 1984, il est aujourd’hui développé et industriailisé et visible là . http://www.edda-energie.com.
      Mais, tout est lié, nous sommes confinés depuis 3 ans dans une situation sordide ou les CE on joué un rôle majeur. Les CE, peuvent être une motivation d’achat qui se suffit à elle-même et face à la cupidité, la plus belle innovation du monde ne pèse pas lourd. je ne peux pas en dire plus en public. Si vous voulez tout savoir passez par là claude.choppin@edda-energie.com
      Bien cordialement

      Répondre
    • Simple précision: j’ai assuré les missions de Commissaire-enquêteur auprès du TA de Marseille de 2002 à 2016. Dommage que la présentation de l’article ne le précise pas car je l’avais mis en en-tête de ma proposition d’article. J’ai réalisé 44 enquêtes diverses et constaté durant ces 14 ans, au travers de la revue de la CNCE et des (rares) formations, le parti pris de notre Compagnie pour les énergies vertes. Voir les articles de M. Christian Vignacq et la position de Mme la Présidente dans l’enquête sur les éoliennes en mer.

      Répondre
    • Guy Favand, j’ai fait une réponse tres complète sur les furanes et les risques chimiques. La température du lit de déchets ne dépasse pas 750°C et par conséquent il n’y a aucun risque de formation de poisons chimiques. Vous en administrez vous même la preuve ensuite dans la petite video italienne. Nous vous confirmons que les réactions thermochimiques en Italie sont exactement les mêmes qu’en France donc les conséquences sont également les mêmes, ce qui est rassurant à bien des points de vue et d’abord pour la thermo-chimie elle-même. Par contre, on peut observer sur la video que le gaz nécessite un lourd traitement comme pour tous les procédés de pyrolyse, que ce soit en France ou en Italie. Ce lourd traitement est considérablement allègé sur notre procédé car les goudrons résultant de la condensation sont crackés au cours de notre process car tous les gaz sont portés à 1100°C dans une chambre d’oxydation séparée du réacteur, et où passe la totalité des gaz produits. Pour nous, ce problème n’existant pas , le traitement est uniquement basé sur un dépoussièrage, un réchauffage de l’air d’oxydation par un refroidissement du syngas propre qui est ensuité lavé et refroidi et sèché avant d’alimenter le moteur (le même qu’en italie d’ailleurs) . Je pense que ce client italien serait tres heureux d’apprendre qu’on peut faire de la pyro-gazéïfication sans générer de goudrons en sortie du gazogene.
      Ce qui rend aussi le moteur tres heureux . CQFD, le reste en communication privée. Je vous en avait donné les moyens dans mon premier message non publié, c’est peut être pour ça qu’il n’a pas été publié, pas de communication commerciale. Quelle rigueur !

      Répondre
    • Guy Favand, je suis très surpris par votre implication au niveau des CE. Les CE sont directement concernés par notre situation terriblement dommageable. Avez-vous les moyens de prouver quel est le montant attribué à tel ou telle entreprise sur telle ou telle opération en Bretagne ? Nous soupçonnons que notre client qui nous maintient en “confinement judiciaire ” depuis plus de 3 ans et donc empêche tout développement de notre structure, a bénéficié d’un montant de CE assez significatif (et probablement supérieur à ce qu’il nous a retrocédé mais nous n’en avons pas la preuve) et qui n’utilise pas notre machine et ne semble jamais avoir eu l’intention de l’utiliser, ce sont les CE qui motivaient son investissement, selon témoignage d’un ex-membre de son personnel qui s”est “échappé”de cet univers glauque où en tant qu’ancien enseignant en horticulture (où il est d’ailleurs retourné avec soulagement) .
      L’installation concernée figure en page d’accueil de notre site web http://www.edda-energie.com.
      Mon N° de téléphone y figure en contact. Impossible d’en dire davantage en public. Tout élément confirmant notre thèse devenu ma thèse, que nous avons décidé de ne pas creuser, car c’était l’avis général majoritaire de mes collègues fatigués de se battre en vain, pourrait nous permettre de terrasser notre adversaire au tribunal. le suis plus combatif, car j’ai un sens aigu de la Justice et je me battrais par tous les moyens possibles pour battre en justice ce “salopard ennemi de tout progres”, et semble-t-il reconnu comme tel de ses propres confrères. Ethiquement, aucune manoeuvre en marge de la justice ne peut recueillir notre approbation, je le précise, sinon, il y a belle lurette que nous aurions mis fin à cette pantalonnade.

      Répondre
    • Auteur de l’article. J’ai été 14 ans et 44 enquêtes diverses diverses , Commissaire-enquêteur auprès du TA de Marseille. Communiqué à la présentation de mon article et omis à l’édition. Le milieu de la CNCE a toujours été très favorable aux EnRI. Voir les article de M. Christian Vignacq dans la revue.
      Mon article n’évoque le nucléaire que pour la comparaison sur les émissions CO2. Le thème est à caractère juridique.
      Noté que vous ne relèverez pas mes “affirmations infondées” . C’est plus simple.
      .

      Répondre
  • On ne saurait mieux établir la liste des dommages liés aux éoliennes que ne l’a fait M. Rochain. dans cet échange .

    Répondre
        • sirius Rochain reprends tous les vieux canulars pour gogos des trolls pro nucléaires sur l’éolien …

          Répondre
          • Pas du tout , M.Rochain fait preuve d’une lucidité inhabituelle sous sa signature .

          • sirius faudrait quand même lire l’article d’origine : il reprends les vieux canulars périmés pour gogos des pros nucléaires … face à la réalité du terrain ….

  • Ce que j’écrivais le 18 juin 2021 sur ce thème
    On a besoin de l’éolien, il faut avoir ça en tête… ”, selon la ministre pompili.
    Et d’exposer: “La méthode que je propose est de reprendre les choses à zéro, de faire une cartographie qui était demandée par de nombreux élus, cartographies des zones où on peut faire de l’éolien”, et ensuite “mettre tout le monde autour de la table pour voir où on peut les mettre et où on ne peut pas les mettre”.
    La réalité du terrain :
    Les lobbyistes, sorte de démarcheurs pour le compte d’industriels ou d’associations environnementales pro éoliens, vont de mairie en mairie afin d’influencer les élus en vue de favoriser l’implantation de ce type de machines. Pour arriver à leur fin, ils proposent sous le manteau de refaire une toiture, un éclairage public voire de participer à la construction d’une salle des fêtes ou d’une école en échange de leur acceptation….
    Sur une zone potentiellement éligible, quand leur « démarchage » préliminaire a été fructueux, ils travaillent au niveau des préfectures. En effet les préfets ont un rôle déterminant car ils sont décideurs en termes de proposition d’emplacements de parc éolien surtout quand ces derniers sont censés ne pas poser problème…
    On est bien loin de la concertation béate autour d’une table
    Il y a quelque jours encore, B Pompili ” considérait que l’éolien en général et en mer est d’importance vitale” et que la France est “très en retard” dans ce domaine”
    Avec une “cotisation française” (grâce au nucléaire et à l’hydroélectrique) de 0.9% de CO² à celui de la planète, l’argument que “l’éolien est d’importance vitale et que la France est très en retard” n’est qu’un habillage politique pour justifier de cette fuite en avant. Où est notre retard par rapport aux allemands qui ont un taux de CO² 8 fois supérieurs au notre malgré une quantité d’éoliennes 4 fois supérieures.
    Quel bel exemple à suivre au galop !
    Concernant le rôle et la compétence des commissaires enquêteurs lors des enquêtes publiques, j’ai, par expérience et à multiples reprises, pratiqué ces personnes et j’ai été particulièrement déçu par leur niveau et les rapports qu’ils produisaient..
    Bonsoir

    Répondre
  • Regis ISAMBERT
    Ah ben qu’est-ce qu’ils émettent comme CO2 vos copains allemands (https://www.electricitymap.org/map)
    Sans parler de la pollution atmosphérique 🙁
    De toute façon, ne vous en déplaise, ceux qui veulent des éoliennes, c’est chez les autres.
    Qu’on arrête de subventionner ces cochonneries au plus vite. La sélection naturelle fera le reste.
    Et le fait que les populations ne puissent pas refuser purement et simplement un projet non consenti sur leur territoire, c’est un viol.
    L’Etat est coupable.

    Répondre
    • Cochelin cessez vos rabâchages de choses insensés . l’Allemagne continue de se sortir de la pollution et du Co² avec les ENR pendant que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes …

      Répondre
  • La pollution frappe surtout les Allemands et leur pays n’arrête pas d’être condamné. . Pourquoi ne voulez-vous pas comprendre cela au lieu de toujours accuser la France? Et le nucléaire n’a toujours pas fait de victime en France. https://www.capital.fr/economie-politique/pollution-de-lair-une-nouvelle-etude-revoit-le-nombre-de-morts-a-la-hausse-1331066
    Et côté électricité, puisque vous revenez sans cesse dessus, les Français paient beaucoup moins que les Allemands par leur facture et par le budget de l’Etat. De plus, en 2021 le charbon repart en Allemagne (déjà plus de 26 % du parc électrique) ainsi que le gaz. Les importations augmentent et les exportations reculent, choses que vous ne voulez pas entendre.. Côté émissions carbone dans ce domaine, l’Allemagne détient le record en Europe en valeur absolue malgré leurs ENR, chose que vous ne voulez pas entendre non plus. Vous ne voulez rien vérifier et passez votre temps à publier des contre-vérités. Ne pourriez-vous pas changer de discours plutôt que de radoter des inepties ?

    Répondre
  • Désespérant. On ne peut pas convaincre quelqu’un qui ne veut rien savoir ni rien comprendre et qui se contente de ne poster en boucle que des arguments fallacieux. Fermeture totale malgré tous les arguments et les preuves.

    Répondre
    • Cochelin je poste des faits et des bilans officiels que tout le monde peut très facilement vérifier … vous les niez ? au mieux vous postez des instantanées ( voir les mois ou les ENR ont dépassés le fossile que vous n’avez pas posté .. ) d’une situation qui évolue favorablement depuis des années au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain surtout que l’Allemagne a décide d’accélérer le mouvement depuis les dernières catastrophes. mais si on parlait de la France et de notre santé ?

      Répondre
    • Messieurs, je vous laisse à vos débats stériles et hors sol et qui ne m’intéressent plus. Moi, j’ai une structure capable de produire de l’électricité et de la chaleur et du froid de façon pilotable et me me bats contre des moulins et contre la justice mandatée par un petit industriel manifestement sous influence de personnes qui ont gros à perdre à notre réussite. Les applications de ce process sont absolument en conformité avec toutes les “promesses” du réchauffement climatique. La pyro-gazéïfication en en France, une pestiférée, dés lors elle est totalement vertueuse mais tres gênantes et pour les industriels qui ne veulent rien changer et pour les fonctionnaires qui ne demandent qu’à dormir tranquillement du sommeil de l’honnête homme que son salaire mensuel et fixe rassure. Nous sommes une équipe de retraités tres pointus qui refusent de quitter le monde du travail sans un minimum de reconnaissance, donc sans rémunération et même mettant à la poche pour payer les frais incontournables. Que nos semblables lèvent le doigt.
      Un détail, mais un gros détail: nous ne nous permettons pas de fustiger telle ou telle solution, nous pensons qu’elles ont toutes un sens mais qu’elles doivent simplement être le reflet de la volonté d’un peuple tout entier dans sa diversité la plus totale. Et enfin, pour laisser une bouteille à la mer avec un message clair. Guy Favant a mis le doigt sur une video qui a pour décor l’Italie, et grand merci à lui, c’est exactement notre but, mais en beaucoup mieux car le choix italien est basé, comme la plupart d’ailleurs, sur la pyrolyse, qui produit un gaz tres chargé en goudrons ce qui certes est surmontable mais au prix de l’adjonction d’un étage “cleaning” enorme en taille et énorme en cout. Notre procédé évite ça. Nous avons aussi une vidéo à montrer là http://www.edda-energie.com.
      Mais ce qui est possible en Italie ne l’est pas en France et notre drame repose sur cette simple différence. Mais le fait que nous sommes seuls en France à être capables d’alimenter simplement un moteur (mais nous ne faisons pas une fixette sur le moteur, tout autre outil est utilisable et peut en fonction du contexte être utilisé avec pertinence, ça c’est une question de professionnalisme élémentaire) avec du syngas de biomasse, et mieux encore avec des déchets urbains fraction sèche et solide, fait de nous un cas d’espèce et se retourne contre nous. Est-ce en quelque sorte notre erreur que d’être meilleurs que nos concurrents ????
      A bientôt, mais pas pour des combats d’égo stériles. Nous réussirons car animés de l’energie que seuls les hommes honnêtes et compétents peuvent déployer pour arriver à concrétiser le rêve de toute une vie.
      Un dernier détail démontrant notre professionnalisme. Nous pensons et d’après un raisonnement scientifique, que le syngas tel que nous le produisons est capable d’alimenter un moteur à pistons libres capable d’atteindre le rendement électique d’une pile à combustible mais de façon beaucoup plus économique. Naturellement nous visons toujours le même but : production en cogénération chaleur ou froid, d’éléctricité décentralisée dans une catégorie de puissance de 0,5 à 2 MWe. c’est à dire tout ce que déteste les Jacobins qui n’ont pas encore compris que Jacobinisme et Réchauffement climatique sont assez peu compatibles. J’ai dit !

      Répondre
  • Non, régis isambert ;
    vous ne poster toujours que les mêmes conneries et faux argumentaires (que vous appelez des faits), issues de la propagande éculée du vieux catéchisme erroné et caricatural des ONG antinucléaires fanatiques comme Greenpeace , SDN, les « amis de la terre », WWF, le parti politique EELV et sa propagande faisandée, etc…
    Rien de valable dans ce que vous dites . Et vous n’arriverez à convaincre que des idiots antinucléaires déjà convaincus comme vous , aussi fanatiques et aussi bêtes que vous .
    Pour des gens sérieux en France, vous êtes un repoussoir . L’incarnation même de l’idiotie fanatique et bornée, définitivement irrécupérable. Cochelin a raison : On ne peut convaincre quelqu’un qui ne veut rien savoir ni rien comprendre et qui se contente de poster en boucle que des arguments fallacieux mais rejette systématiquement et fanatiquement tous véritables arguments et vraies preuves . Il n’y a définitivement rien à tirer de valable, de cinglés fanatiques comme vous et vos semblables . Echanger avec des cinglés fanatiques comme vous est une pure perte de temps …

    Répondre
    • Avenir Energies vous aussi la vérité vous dérange ? vous niez les bilans de RTE ? vous niez ce que tout le monde peut très facilement vérifier alors que ça se met déjà en place partout dans le monde sur le terrain ? et de quelles aides et subventions vous parlez ? celle du nucléaire depuis plus de 40 ans et pour des milliers d ‘année car les ENR sont moins chères que le nucléaire / arenh … ça aussi tout le monde peut le vérifier facilement

      Répondre
      • @Régis Isambert
        “les ENR sont moins chères que le nucléaire, ça aussi tout le monde peut le vérifier facilement ” Au contraire, le développement massif des ENR variables ou intermittentes coûtent plus cher aux consommateurs sur leurs factures. Mais vous ne voulez pas l’entendre.
        “Le financement des énergies renouvelables va impacter année après année la facture d’électricité des Français.
        Selon la CRE, la contribution au service public de l’électricité est ainsi passée de 9 euros le MWh en 2012 à 19-20 euros en 2016.” https://www.picbleu.fr/page/pourquoi-les-tarifs-prix-electricite-vont-augmenter

        Répondre
        • Cochelin il faut arrêter à un moment de se ridiculiser en public: tout les lecteurs ne sont pas des gogos et vérifient les faits sur le terrain sans gober tous els vieux canulars périmés . donc vérifiez que les ENR sont moins chères que le nucléaire c’est très simple et public .. et la CSPE qui a été englobé dans uen autre taxe ne concerne pas que les ENR .. une fois de plus c’est bien toutes les ENR qui nous sortent de la.. car on parle d’énergie pas que d’électricité et si certaines ENR sont prévisibles d’autres sont beaucoup plus pilotables que le nucléaire .. apprenez au moins les bases du sujet ..ensuite donnez nous le cout complet du nucléaire depuis le début et ce que l’on va payer des milliers d’année que l’on compare …

          Répondre
          • Regis Isambert Ou vous êtes une tête de mule d’une dimension et d’une pugnacité exceptionnelle, ou vous êtes un professionnel appointé pour lutter contre le nucléaire. Vous êtes en train de perdre la partie. Et le professionnel de la pyro-gazéIfication et des ses applications “électriques”pilotables attend de ses propres solutions une application d’appoint local au nucléaire, rien de plus, ou un outil de production capable de boucher les trous du solaire et des éoliennes , une application à laquelle vous êtes trop aveugle pour y avoir pensé. Aujourd’hui , je suis persuadé que si le nucléaire peut apparaitre comme un ennemi aux personnes les moins éclairées, mes vrais ennemis sont ceux qui détournent tout l’argent public au profit d’énergies intermittentes tres problématiques. Et comme c’est le moment des explications de gravure, je pense aussi que la biomasse, utilisée massivement et inconsidérément pour produire stupidement de la chaleur et rien que de la chaleur qui peut être aujourd’hui produite sous de bien meilleurs rendements que celle offerte par les étranges et énormes chaudières biomasse mono-débouchés qui sont responsables de la surexploitation des forêts en contribuant à affaiblir le rôle de pompe à CO2 des forêts. Il est inadmissible de trouver des grumes entières qui échappent donc à l’industrie de 1ere et seconde transformation du bois qui en manque cruellement, dans des parcs à bois-energie. Jamais, jamais, vous ne verrez de grumes dans le stock de bois d’une de nos installations de pyro-gazéïfication à taille humaine et produisant indifféremment électricité, chaleur seule ou les 2 simultanément. Mais le législateur, dont d’ailleurs on ne sait pas tres bien où il habite, dans “sa grande sagesse” s’oppose à notre développement privant par contre-coup les pays en développement d’un process capable d’amèliorer leur quotidien, sans importer une goutte de combustible FOSSILE. Conséquence : nous allons devoir nous serrer un peu sur les terres hors d’eau. ça va loin ? Non, ça va trés trés très loin ! Moi, ISAMBERT, je dors peu, mais très bien !

          • Choppin qu’est ce qui n’est pas clair dans les faits que je poste et qui sont confirmés internationalement et scientifiquement ? . ce sont bien toutes les ENR qui nous sortent du fissible et du fossile et c’est URGENT pour le planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² … et vérifiez que les ENR sont moins chères que notre merde polluante de nucléaire et ne sont a^ps subventionné / payé par l’état / nos impôts … contrairement au nucléaire …

        • Cochelin vous n’avez même pas de personnalité pour vérifier le réel du terrain et vous sortir des vielles théories foireuses de comptoir? une fois de plus vérifiez toutes les infos données et constatez le réel du terrain . ensuite comparez avec les vrais chiffres du nucléaire ..

          Répondre
  • Choppin : Bravo pour votre courage et votre tenacité .
    Vous luttez contre vent et marées contre ” des industriels qui ne veulent rien changer et contre des fonctionnaires indifférents qui ne demandent qu’à dormir tranquillement du sommeil de l’honnête homme que son salaire mensuel et fixe rassure ” . C’est exactement çà . Et j’espère sincèrement, que vos procédés de pyro-gazéïfication trouveront des héritiers lorsque vous et votre formidable équipe cesseront leurs activités en raison de leur âge .Il serait tragique de perdre un tel savoir faire technologique . J’espère que vous et votre équipe, serez trouver dans le futur, de dignes successeurs ,capables de répandre à l’avenir, dans tous le pays et aussi en dehors du pays, cette technologie d’un très grand intérêt sur laquelle vous travaillez tous depuis plus de 40 ans . Il est dommage que les promoteurs de l’éolien et du PV se comportent plus en adversaires qu’en alliés ,ce qui prouve qu’ils sont idiots car vous pourriez au contraire travaillez avec eux en parfaite harmonie (ne serait-ce que pour le suivi de charge ,car vos installations sont pilotables à tous moments)mais il sont très égoïstes et préfèrent capter toutes les aides et subventions à votre détriment , plutôt que de travaillez de manière harmonieuse et complémentaire .C’est honteux et ça les déshonore .
    Bonne continuation et bonne chance, et encore bravo à vous et à votre équipe !!!

    Répondre
    • Avenir Energie, jamais nous n’avons été aussi bien compris et j’en suis tout bouleversé. Nous vivons une situation absolument épouvantable. On m’a parfois traité de frustré, mais comment ne pas l’être dans la situation qui est la notre. Nous sommes une Ferrari dont le moteur tourne au ralenti depuis 5 ans déja, et fatalement , nous avons des remontées d’huile.
      Ce que nous avons un mal fou à comprendre c’est comment EDF ZNI (ou PEI) peut continuer à nous ignorer alors que nous sommes en mesure de leur prouver un savoir-faire correspondant TOTALEMENT à leur problématique quotidienne. 110 MWe au soit disant bio-fioul (venu par bateau de métropole) en Guyane n’est pas acceptable, ni techniquement, ni éthiquement. En forçant le trait, 110 centrales de 1 MWe + du froid auraient un sens indiscutable sauf que TOTAL n’y trouverait pas son compte !
      J’aurai soixante seize ans le 3 septembre mais beaucoup plus jeune que certains présumés jeunes au vu de leur carte d’identité. Moi le matin, je ne peux pas rester couché au delà de 6h. Je sais quoi faire et je suis souvent encore au boulot à 22h. Et sans me contraindre et en ayant simultanément une vie sociale très riche, et des convictions humanistes et sociales encore pus affirmées.Mes collègues sont du même moule et le plus âgé n’est pas le plus mauvais, bien au contraire ! Pédigré fabuleux, mais lui aussi, grand Humaniste !
      Je trouve que la France est devenu un pays très médiocre et très inquiétant !
      Avez vous un site web ?

      Répondre
      • Bonsoir monsieur Chopin, et tous vos collègues…
        Pour commencer, si votre process travaille autour de 750°C vous produisez obligatoirement des familles de dioxines, furanes, PCB, organochlorés… mais si également votre procédé ”se termine” par un passage de tous les gaz à 1100°C, alors normalement toutes ces molécules hyper toxiques sont détruites. Je suis persuadé que vos problèmes de reconnaissance de votre procédé bloquent à ce niveau. Une question/proposition; avez-vous procédé à divers prélèvements (à différents niveaux et pour différents matières entrantes) afin de confirmer avec un laboratoire reconnu, les contenus résiduels de votre syngaz? Pour mes travaux de recherche appliquée sur le Biogaz (et la méthanisation de petite taille… quasi gratuite!), j’ai très rapidement fait faire des analyses bactériologiques à l’Institut Pasteur (avant et après), ainsi que des analyses quantitatives à l’INRA sur les compositions en gaz des différents Biogaz produits. Et c’est lors d’une de ces analyses qu’on a constaté qu’il y avait 27% d’H²! GENIAL pas d’électroyseur vorace en énergie, rien à faire qu’à attendre le boulot des bactéries méthanogènes. Autres infos; les centrales de production des ZNI sont maintenant toutes équipées de groupes diesels MAN… qui vont durer plus de vingt ans? Ces moteurs ont été prévus pour fonctionner ultérieurement au gaz (Biogaz).Là depuis le début de l’année 2021, des tests ont été faits en Gpe sur un des 12 moteurs avec du ”biocarburant Total”… essais concluants vis à vis de la baisse des polluants émis d’ou volonté de faire pareil en Guyane, pour les autres DOM je n’ai pas de précision! Votre procédé devrait tout de même trouver ”des places” en zones éloignées (barrage de Petit Saut et centrale pour la Guyane), mais aussi sur Marie Galante par exemple. Là, j’ai réussi à faire capoter un projet débile d’incinérer des pellets de bois importés des EU! Mais ces abrutis ont réussi quand même à obtenir le feu vert et des subventions énormes pour brûler ces pellets à la place du charbon (utilisé quand il n’y a plus de bagasse!). Je vous suggère de ne pas comparer le coût d’une centrale Biogaz avec votre procédé. Ce qui se fait actuellement dans la méthanisation industrielle devra évoluer. Tous mes travaux dans les domaines énergétiques (et la MdE) se résument à rendre l’énergie propre accessible au plus grand nombre et aux couts les plus faibles possibles… j’en ai fait la démonstration ”in situ” n’ayant jamais été raccordé aux réseaux EDF, ni eau depuis 40 ans…

        Répondre
      • A Choppin .
        Non, je n’ai pas de site web . Mais il existe plusieurs sites web(s) qui ont pour nom “avenir énergie” sous plusieurs variantes et déclinaisons . Je n’ai rien à voir avec eux .
        Je suis simplement un modeste citoyen qui se passionne pour les sujets relatifs à l’énergie (et donc de l’énergie nucléaire aussi) depuis les années 70 et la grande crise pétrolière de fin 73 et 74-75 (où j’étais adolescent à cette époque) , où j’avais pu voir de très prés les inconvénients des pénuries d’énergie sur beaucoup d’aspects de la vie des gens aussi bien économique que sociale et matérielle(très grosse montée du chômage à cette époque en seulement quelques années, sous Giscard puis après sous Mitterrand) .
        J’ai compris dès cette époque, que le bien être économique ,social et matériel d’un pays dépend essentiellement du niveau d’abondance d’énergie auquel ce pays et ses citoyens ont accès .
        Je n’ai rien contre l’éolien et le PV mais ils ne doivent pas tout rafler(en aides, subventions et investissements) au détriment d’entreprises comme la votre .
        Et ils ne doivent pas être instrumentalisés par tous les cinglés délirants des mouvements antinucléaires …

        Répondre
        • A Choppin (suite) .
          Pour comprendre comment EDF ZNI (ou PEI),en Guyane, peut continuer à vous ignorer alors que vous êtes en mesure de leur prouver un savoir-faire correspondant totalement à leur problématique quotidienne ; il faut remarquer que leurs cadres dirigeants et sous-dirigeants (les chefs et sous chefs) sont durement imprégnés par un fort centralisme(qui en devient nuisible) dans leur culture d’entreprise et donc dans leurs prises de décisions, ce qui les amènent à faire des choix absurdes comme refuser vos excellents dispositifs et préférer des mauvaises solutions au “soit disant bio-fioul” (venu par bateau de métropole) en Guyane qui, comme vous le dites si bien, ” ne sont pas acceptable, ni techniquement, ni éthiquement” . C’est très fâcheux ,mais comment leur faire comprendre, qu’une telle attitude ne peut que nuire à long terme (et même à moyen terme)à EDF ?
          Cela est d’autant plus difficile que les cadres dirigeants de cette entreprise et les structures intimes de cette entreprise ,sont eux aussi, sévèrement bornés par 75 ans de culture centralisatrice excessive . Personnellement , je ne sait pas comment on lutte contre de tels blocages mentaux au niveaux des grands décideurs …
          Enfin, quoi qu’il en soit, bon courage et bonne chance pour vos projets , et surtout que dans quelques années(ou une dizaine d’années) vous trouviez à votre entreprise des héritiers qui sauront maintenir en vie cette belle entreprise au savoir faire technologique si efficace et si intéressant .
          Bonne Chance !!

          Répondre
          • Un immense merci Avenir Energie et du Nucléaire. Vous remarquerez que nous avons supprimé les parenthèses. Nous comprenons celà bien sûr. Mais les cadres EDF en question sont-il encore pénétrés de l’importance de la notion de service public, ce que non seulement nous ne contestons pas , mais au contraire dont nous réclamons publiquement le rétablissement tel qu’il était en 1945 (mon année de naissance). Ce qui est grave aujourd’hui, c’est que les jeunes cadres qui ont envahi le service public, quel qu’il soit, ont été élevés au lait empoisonné du néo-libéralisme et de la performance individuelle jusqu’à en oublier leur mission qui est la survie du bien commun. Le COVID est arrivé à point pour remettre les esprits en place, mais on voit bien l’ampleur du mal et les réparations à faire dans une société malade d’individualisme jusqu’à oublier les fondamentaux de la République. La Liberté n’a de sens qu’accolée à 2 autres mots , égalité et Fraternité. Et depuis 20 années on s’essuie les pieds sur ces valeurs. Non, il n’y a plus de nation possible, plus même de société qui tienne debout, sans remise à l’honneur de cette devise. Elle a vocation universelle et chez Edda-Energie nous sommes tous d’accord là dessus, même si c’est au nom d’engagements différents, les chemins peuvent l’être , l’important, c’est la but à atteindre. Merci, merci, merci encore, nous avons refait le plein d’energie.

        • Avenir energie (et du nucléaire) Nous sommes exactement sur cette ligne.. et un miracle n’arrivant jamais seul, EDF semble vouloir faire un état des lieux précis et sérieux pour appliquer notre expérience à horizon 2030. C’est pour nous un espoir énorme qui va sans doute nous permettre de réintégrer plus rapidement les jeunes ingénieurs que nous ne pouvions plus payer et qui vont assurer la pérénité de nos travaux. Ce serait pour nous la récompense ultime. L’autre récompense serait de voir l’entreprise bretonne, je n’en dis pas plus, qui nous a trainé en justice pour nous étouffer , condamnée par cette même justice. Freiner voire tuer l’innovation est un véritable crime contre l’humanité. Il ne va pas s’en tirer comme ça !

          Répondre
          • A Choppin .
            Whaow !! Je suis ravi pour vous et votre entreprise . EDF se réveille enfin et semble vouloir faire un état des lieux précis et sérieux pour appliquer VOTRE expérience à l’horizon 2030 ? J’espère sincèrement que ça va vraiment bien marcher .
            Concernant l’entreprise bretonne malfaisante qui vous a trainé en justice . Quel est sa spécialité, si c’est pas gênant juridiquement(au niveau du retentissement sur le procès en cours) pour vous de le dire ?

  • Bien relu M. Rochain . Il liste fort bien les reproches adressés à l’éolien . Rien à redire : ces reproches sont justes .
    Il ne reste qu’à tirer les conclusions qui s’imposent de plus en plus au public enfin informé .autrement que par la publicité – devrait -on dire la propagande – du lobby .

    Répondre
    • Sirius vous aussi vous n’êtes bon qu’à gober tous les vieux canulars périmés pour gogos sans rien vérifier du réel sur le terrain ? sortez vous des vieux canulars pour gogos et vérifiez les faits … les ENR sont beaucoup moins chères que le nucléaire / arenh et ne sont pas subventionné par l’état / nos impôts .. contrairement au nucléaire depuis plus de 40 ans et pour encore des milliers d’année … vérifiez que l’éolien est bien une partie des ENR et dans les ENR il n’y a rien de polluant ni de dangereux : que des matériaux courants que nous avons tout autour de nous depuis très longtemps et tout se recycle / revalorise facilement , localement et sans cout pour la collectivité contrairement au nucléaire polluant à tous les stades ou rien n’est possible et ou on va encore payer pendant des milliers d’année… à lire sur les canulars sur l’éolien et son recyclage : https://www.ouest-france.fr/environnement/climat/vrai-faux-la-verite-sur-les-cliches-qui-collent-aux-eoliennes-6728319?fbclid=IwAR2G4b382MxuanTBgmiIFij-ncBXT6YqYOeKBXPWLxLJnvdez8lBhLOrgII

      Répondre
      • . Les dommages éoliens sont visibles . Par exemple une machine de 200m. de haut à 500 m. d’une habitation ou en vue d’un site ou d’ d’un monument historique . .En Bavière l’écart est de 10 fois le hauteur de la machine . Un Bavarois est traité avec plus de respect qu’un Français .Ils n’ont surement pas un lobby polittico-économique aussi efficace que le nôtre !Pourtant difficile de dire que la Bavière est un territoire moins avancé que notre pays .

        Répondre
        • Sirius donc c’est un problème de mise en place et non pas un défaut de l’éolien . de plus une éolienne est bien plus majestueuse que les pylônes HT et THT toxiques qui polluent la France depuis des dizaines d’année et ou vous n’avez jamais rien dis … par contre il vaux mieux que ce soit les projets citoyens qui se développent sur le terrain plutôt que la population subisse .. exemple de projets citoyens qui se développent partout en France : https://energie-partagee.org/decouvrir/energie-citoyenne/tous-les-projets/

          Répondre
          • Il est évident que les pylônes polluent nos sites mais ils sont en place et les éoliennes s’ajoutent au saccage . La peste n’est pas une excuse au choléra .En outre les pylônes n’atteignent pas 200 m. de haut ,ils ne clignotent pas la nuit à raison de 40 flashs par minute (X par 2 / machine )visibles à des Km. sur 36O°.
            Les associations de défense des sites luttent contre tous les agresseurs , certaines depuis fort longtemps , Mais les lobbys de toutes sortes sont plus puissants politiquement et économiquement , affaire de place accordée à la beauté dans notre civilisation .
            Le cas de la Montagne Sainte Victoire est emblématique ., il n’est pas le seul , le Mont St-Michel n’ a échappé aux éoliennes que grâce à l’ intervention de l’UNESCO .

          • sirius vous êtes sur que certains pylônes THT ne clignotent pas la nuit ? .. justement c’est bien en évitant le développement / renforcement à outrance du réseau que demande les grosse puissances comme le nucléaire que l’on va aussi réduire l’impact des pylônes et diminuer très fortement les pertes réseau ..voir les TEPOS qui se mettent en place sur le terrain ..et oui l’exemple de la Ste Victoire est typique des manipulations pour gogos … approfondissez le sujet …

          • Et même les productions de ENR ont besoin de ces pylones THT pour répartir les productions sur le territoire. https://www.rte-france.com/actualites/equilibre-une-nouvelle-generation-de-pylone-sort-de-terre-flers-en-escrebieux-sur-la-0 Et dans son rapport sur les scenario du futur : “Tout indique que les réseaux de transport et surtout de répartition devront être repensés, « significativement renforcés ou étendus pour répondre aux variations de la production et de la consommation sur les plans géographique et temporel “

          • Cochelin c’est bien les grosses productions centralisées comme le nucléaire qui exigent le renforcement à outrance du réseau car si vous connaissiez au moins les bases du sujet vous sauriez deja qu’au contraire le fait de produire enfin propre sans dangers et sans déchets au plus prêt des lieux de consommation limite le renforcement à outrance , équilibre ledit réseau , et permet de très fortes économies sur les pertes réseau .. je vous laisse poster le nombre de réacteurs qu’il faut pour produire ses pertes réseau … voir les TEPOS qui se mettent en place

          • Cochelin ça c’est votre interprétation non fondée en réel l’éolien produit plus l’hiver quand la demande est plus soutenue … l’éolien n’est qu’une partie des ENR et pour produire il faudrait d’abord en installer suffisamment car en France on continue de polluer et de produire toujours plus de déchets ultimes voir aussi ce qui se développe pour se sortir aussi du fossile / charbon / pétrole avec toutes les ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour moins cher que notre merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et ‘e’tre humain et qui ne représente que 4% de l’énergie mondiale et qui baisse inexorablement …

          • @ISAMBERT
            Vous pouvez vérifier les dires. Autour du 06 Janvier, le temps était froid car l’anticyclone règnait sur l’Eirope du Nord. Alors que la consommation atteignait des pointes de 87 000 MW, la production éolienne était très faible (autour de 2 %) et le solaire presque insignifiant. https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere# Autour du 11 Février, l’éolien était unpeu plus poductif : autour de 7 % (1/3 de la puisance nominale) lors de la pointe à 85 000 MW.
            Concernant énergie-partagée.org , il faut bien tout un réseau de lignes THT pour répartir (ou quelquefois même exporter) sur le territoire, les quelques productions renouvelables et approvisionner les clients en électricité (à forte dominante nucléaire).

          • Cochelin une fois de plus vous nous parlez du passé alors que la France est très en retard pour le développement des ENR et que pour produire il faudrait déjà que l’on en installe en France ..de plus vous ne semblez même pas connaitre et comprendre les bases du sujet ..l’éolien et le solaire en sont qu’une partie des ENR et je vous remet la réalité du terrain : c’est bien les grosses productions centralisées comme le nucléaire qui exigent le renforcement à outrance du réseau car si vous connaissiez au moins les bases du sujet vous sauriez deja qu’au contraire le fait de produire enfin propre sans dangers et sans déchets au plus prêt des lieux de consommation limite le renforcement à outrance , équilibre ledit réseau , et permet de très fortes économies sur les pertes réseau .. je vous laisse poster le nombre de réacteurs qu’il faut pour produire ses pertes réseau … voir les TEPOS qui se mettent en place ….

          • Ce n’est qu’in juste retour des choses car l’éolien est acheté à un prix bonifié bien plus élevé que le nucléaire et qui assure des fortes royalties aux promoteurs (de l’éolien). . Pourquoi le nucléaire devrait-il s’effacer devant l’éolien dans ce cas ?

          • Cochelin une fois de plus vérifiez que les ENR sont moins chères que le nucléaire pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets …

  • Des “vieux canulars périmés pour gogos”: Les antinucléaires des organisations comme Greenpeace , SDN, “les amis de la terre”, WWF, le parti politique EELV, et leurs propagandes délirantes; en recyclent sans cesse et inlassablement à travers leurs catéchismes éculés inlassablement radotés , à tord et à travers .

    Répondre
    • Avenir Energie justement c’est bien en vérifiant tous les faits / retours de terrain / résultats déjà obtenus que l’on se sort des vieux canulars périmés … ce que les gogos ne font pas … voir certains sur ce post qui nient la réalité du terrain qui se met déjà en place partout dans le monde ….

      Répondre
  • Avenir Energie et puis ça nous change de toute la propagande mensongère que les Français ont subi et continuent de subir depuis plus de 45 ans …

    Répondre
  • Avenir Energie et du nucléaire, vous l’avez bien compris, nous respectons l’indépendance de la justice et sommes respectueux de leur travail, nous souhaitons qu’elle travaille sereinement, même si un problème soit-disant technique, qui embarrassait bien le TGI saisi est devenu enfin un banal problème de contrat commercial non respecté ce qui pour nous est une première victoire puisqu’on est passé du TGI au tribunal de commerce ce qui aurait du être fait dés le départ. Le vent donc a tourné et souffle plutôt en notre faveur. Mais nous sommes en Bretagne et au travers de notre site internet vous pouvez comprendre quelle corporation est concernée. Mais il se trouve que cette entreprise n’est pas dans la ligne de sa propre coopérative qui est très embarrassée et nous a aidé discrètement parce que ses dirigeants sont honnêtes. Il ne s’agit donc pas de fustiger une corporation, il s’agit de condamner un mouton noir, et identifié comme tel par ses propres collègues, et c’est pourquoi nous sommes obligés d’être discrets et de faire confiance. Je pense sérieusement que nous sommes maintenant en mesure de gagner en respectant totalement les décisions du tribunal de commerce, parfaitement légitime à faire éclater la vérité. Je pense que vous comprendrez puisque vous avez vous-mêmes souligné le danger de toute interférence dans la position où nous sommes. La justice pourrait en prendre ombrage et nos valeurs républicaines nous inclinent à penser qu’elle aurait bien raison. Mes appartenances personnelles pourraient être sollicitées, mais je répugne totalement à m’en servir. la Loi est la la Loi !

    Répondre
  • A Choppin :
    Oui, je souscris entièrement à votre stratégie judiciaire (et judicieuse) de discrétion totale, face aux procédures en cours .
    Je pense (et souhaite) que le tribunal de commerce vous donnera entièrement raison . Bonne Chance ,bonne continuation et très bonne journée à vous et à toute votre équipe .
    Cordialement !!!

    Répondre
  • L’individu qui se cache sous le pseudo ”Avenir énergie (et du nucléaire)” avec des craintes d’afficher son nom, vient de se disréditer à jamais avec les propos ci-dessous qu’il a osé écrire en cette journée du 01 Août 2021!

    Des “vieux canulars périmés pour gogos”: Les antinucléaires des organisations comme Greenpeace , SDN, “les amis de la terre”, WWF, le parti politique EELV, et leurs propagandes délirantes; en recyclent sans cesse et inlassablement à travers leurs catéchismes éculés inlassablement radotés , à tord et à travers .

    Cet ”extra terrestre” qui se vante d”avoir besoin d’une énergie abondante devrait comprendre cet adage très simple:
    -”L’homme est au service de la nature… pas le contraire!”
    Ensuite pourquoi le qualifier ”d’extra terrestre’, pour une autre raison simple:
    On n’est pas écolo ou anti écolo, on est tous des terriens conscients et responsables de nos actes, faits et gestes envers ”Dame Nature”… ou on est EXTRA-TERRESTRE cqfd

    Répondre
  • Mon pauvre Guy Favand ; c’est vous qui êtes discrédité depuis longtemps avec vos ridicules discours décroissantistes écolo-mystiques et antinucléaires grotesques et désuets qui datent des moments les plus stupides des mentalités hippies baba-cools des années 70 et post club de Rome . Tout comme isambert et rochain et les gens de Greenpeace , SDN, “les amis de la terre”, WWF, le parti politique EELV, et leurs propagandes délirantes; qui recyclent sans cesse et inlassablement à travers leurs catéchismes éculés inlassablement radotés , à tord et à travers, leur stupide idéologie décroissantiste d’une bétise infinie,
    vous n’arriverez à convaincre que des militants et sympathisants idiots des mouvements antinucléaires et décroissantistes, déjà convaincus, comme vous , aussi fanatiques et aussi délirant que vous . Tout comme isambert et rochain et quelques autres de la même mouvance ringarde,vous êtes
    pour les gens vraiment sérieux et les décideurs sérieux en France, un gros repoussoir caricatural et grotesque . L’incarnation même de la bêtise idéologique mystique, rétrograde, fanatique et bornée, qui rends ses adeptes cinglés et définitivement irrécupérables . Qu’un gugus comme vous(et ses semblables) ,me déclare discrédité me fait franchement bien rigoler . vous êtes une nullité absolue . Discuter avec des gens comme vous est une pure perte de temps. Les gens comme vous sont les pires pollueurs de forum énergies (ou autres) qui soient . Et ce que je vous dis ne sont pas des insultes mais des descriptions objectives de ce vous êtes réellement avec vos semblables, antinucléaires et décroissantistes délirants . Les Extraterrestres ,c’est vous. Et des extraterrestres de très mauvaise qualité qui n’auraient même pas été capables de fabriquer le moindre vaisseau spatial . Des extraterrestres stupides, rétrogrades et définitivement reclus sur leur petite planète ringarde et définitivement arriérée .

    Répondre
  • Pour terminer , cet adage grotesque : -”L’homme est au service de la nature… pas le contraire!” illustre bien le délire religieux fanatique et idéologique des écolo-mystiques décroissantistes les plus délirants . Vous êtes vraiment des sujets relevant de la psychatrie la plus lourde.

    Répondre
    • Une toute dernière réponse sous forme d’une information qui vous échappe comme la quasi totalité des savoirs scientifiques élémentaires qui vous font grandement défaut!
      ”Dame nature vous offre tous les jours environ 500 litres d’oxygène pour pouvoir respirer et donc vivre”; posez-vous la question: Ai-je mérité ce don vital par rapport à mes insultes invétérées?
      Inutile de ”baver” une nouvelle fois, je ne consacrerai plus une seconde de mon temps de vie pour essayer de faire comprendre ”l’ordre des urgences” et le respect de l’environnement aux bornés que vous êtes!
      Tchao.

      Répondre
      • Mon pauvre Guy Favand : C’est à vous et vos semblables écolo-mystiques et décroissantistes qu’ échappe la quasi totalité des savoirs scientifiques élémentaires . Et surtout, oui surtout ; j’ espère bien que vous tiendrez promesse au sujet du fait que vous ne consacrerez plus une seule seconde de votre temps de vie, pour me faire étalage de votre propagande écolo-mystique et décroissantiste aussi absurde que stupide qu’il me dégoute profondément d’avoir à lire . Tenez donc promesses : N’y revenez plus !! Merci !!

        Répondre
  • La Nature n’en a rien a faire de l’Homme. Si celui-ni ne l’avait jamais affrontées et combattue (dans une juste mesure), il y a longtemps qu’il n’y aurait plus d’Humains sur Terre, et pas de Guy Favand.

    Répondre
  • Ce que tout le monde peut très facilement vérifier : C’est que les antinucléaires disent absolument n’importe quoi au sujet de ce qu’ils considèrent comme des faits . Et rejettent ou contestent en tant que faits, tous faits qui les dérangent vraiment . Ils sont
    grands coutumiers du fait et continueront encore très longtemps à l’être .

    Répondre
    • Avenir Energie vous pouvez le nier stupidement ça ne changera pas ce que tout le monde peut vérifier très facilement RAPPEL des faits : vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % et qui voient leur pollution et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … extrait du bilan 2019 de RTE qui chiffre les économies de Co² réalisées grâce aux ENR en France et en Europe au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain .. je vous laisse poster ceux de 2020 pour prouver l’évolution favorable à tout le monde … https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/230185404_10227102662737348_2014503545893263770_n.jpg?_nc_cat=102&ccb=1-3&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=DDYKLqQcZ74AX-tA6eb&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=c33f8970fe649675d81425a227cad4f5&oe=610D9DC7

      Répondre
  • RTE parle d’un simulation. Rine ne prouve la réalité des faits, et l’économie de CO2 estimée n’est que de 5 millions de tonnes (pour un coût de qqes dizaines de milliards d’euros d’investissements). En 2014 alors que les ENR variables étaient beaucoup moins développées, les émissions étaient de 15,84 Mt de CO2 pour une production de 540600 GWh et en 2019, 18,66 Mt pour une production de 537653 GWh. Comprenne qui pourra !

    Répondre
    • Cochelin Avenir energie je vous le remet car vous n’avez mam pas du lire … la vérité des faits que tout le monde peut très facilement vérifier ça vous dérange 🤣 vous pouvez le nier stupidement ça ne changera pas ce que tout le monde peut vérifier très facilement RAPPEL des faits : vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % et qui voient leur pollution et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … extrait du bilan 2019 de RTE qui chiffre les économies de Co² réalisées grâce aux ENR en France et en Europe au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain .. je vous laisse poster ceux de 2020 pour prouver l’évolution favorable à tout le monde … https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/230185404_10227102662737348_2014503545893263770_n.jpg?_nc_cat=102&ccb=1-3&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=DDYKLqQcZ74AX-tA6eb&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=c33f8970fe649675d81425a227cad4f5&oe=610D9DC7

      Répondre
  • Ce que tout le monde peut vérifier , s’il n’est pas sous l’emprise de la stupide idéologie antinucléaire , c’est que vos présentations des soi disant “faits” sont complètement bidonnés et orientés selon l’ idéologie de la mouvance Greenpeace , SDN, “les amis de la terre”, WWF, le parti politique EELV , dont vous êtes l’un des nombreux militants activistes enragés qui se prennent pour les détenteurs de la vérité suprême et absolue, et qui, dans leur croisade fanatique et délirante contre le nucléaire, polluent inlassablement les forum traitant d’énergie et de réchauffement climatique .
    Rien que ces phrases, souvent répétée par vous : ” énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes”
    et ” cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain” , démontre toute la bêtise
    infini du mouvement antinucléaire . Il n’y a que les crétins militants et sympathisant fanatiques et prétentieux des mouvements et partis comme Greenpeace , SDN, “les amis de la terre”, WWF, le parti politique EELV, pour y croire . Les gens qui ont un vrai cerveau savent bien que vos présentations tronquées des documents RTE sous l’orientation de votre idéologie, ne constituent en fait qu’un ramassis de conneries militantes sans valeurs . Encore une fois, il n’y a que les crétins
    convaincus par l’idéologie antinucléaire ,qui trouvent crédibles tous les commentaires que vous répétez inlassablement .
    De plus ,les dispositifs PV et éoliens, biomasse,etc… ne me posent pas de problème, je suis en effet, depuis très longtemps, pour un bouquet énergétique, Enrs-nucléaire , mais la connerie militante antinucléaire qui polluent les forums énergies m’horripile, me révolte et me dégoute . Au plaisir de ne plus avoir à vous lire, mais avec un malade compulsif du militantisme antinucléaire comme vous , il est à craindre que l’on ait encore longtemps à lire vos conneries antinucléaires militantes, un nombre incalculable de fois, malheureusement !!

    Répondre
    • et oui toujours les mêmes faits derrière les mêmes inepties des trolls stériles comme vous qui nient même la réalité du terrain et les chiffres / bilans officiels … la vérité des faits que tout le monde peut très facilement vérifier ça vous dérange 🤣

      Répondre
      • Cochelin Avenir energie périmée … Vous pourrez toujours vous ridiculisez en public vous ne changerez jamais la réalité et ce qui se met déjà en place sur le terrain partout dans le monde car oui toujours les mêmes faits derrière les mêmes inepties des trolls stériles comme vous qui nient même la réalité du terrain et les chiffres / bilans officiels … la vérité des faits que tout le monde peut très facilement vérifier ça vous dérange 🤣 voir les prévisions de l’AIE https://www.revolution-energetique.com/revolution-a-laie-lagence-tourne-le-dos-aux-energies-fossiles/

        Répondre
        • Message adressé à Cochelin et Avenir Energie,
          J’ai 2 hypothèses à propos de Regis Isambert.
          – ou ce type est un lobbyiste appointé par la filière éolienne, et dans ce cas il n’y a aucun intérêt à lui permettre de justifier ses émoluments
          – ou ce type est un malade mental et son cas relève du talent d’un psychiatre, et c’est aussi une bonne raison d’abandonner toute discussion avec lui. Rochain à côté de lui est un interlocuteur parfaitement urbain et pas fou du tout, c’est certain.
          J’ai d’ailleurs abordé ISAMBERT sous l’angle de l’hypothèse 1 et il n’a pas protesté ! Je prends ça pour une forme d’aveu.
          Je pense donc qu’il faut cesser de se battre avec lui, car c’est quelle que soit la vérité, épuisant et vous avez sans doute plus à apporter dans d’autres débats tel que celui lancé par Michel GAY sur le thorium qui me parait d’un autre niveau, plutôt que de lui donner la réplique qui de toute façon ne peut à l’évidence mener à rien. C’est tres triste.

          Répondre
          • Message adressé à Chopin Cochelin et Avenir Energie , ho les vielles méthodes de trolls stériles qui essaient vainement de rejeter leurs propres inepties sur les autres : RE et toujours : Vous pourrez toujours vous ridiculisez en public vous ne changerez jamais la réalité et ce qui se met déjà en place sur le terrain partout dans le monde car oui toujours les mêmes faits derrière les mêmes inepties des trolls stériles comme vous qui nient même la réalité du terrain et les chiffres / bilans officiels … allez encore des faits et chiffres officiels que tout le monde peut très facilement vérifier http://www.observatoire-du-nucleaire.org/IMG/pdf/nuke-climat-nat_prog.pdf?fbclid=IwAR2GvjqTC-NREsl9IgDIFr2CggmI7gqxxB4IwtszoNA2x_2XAZDZHxlY3-I

          • A Choppin : Bonsoir .
            Vous avez raison ,il est trop nul et sans intérêt , je vais cesser de perdre du temps avec lui.
            A noter que si ce gugus est un lobbyiste appointé par la filière éolienne; eh bien, la filière éolienne “va marcher beaucoup moins bien”( comme disait Bourvil dans ” le Corniaud”), et elle jette son argent par la fenêtre .On lui a connu de meilleurs recrues que ce sujet psychatrique .
            Bonne soirée à vous et à votre équipe .
            Cordialement .

          • Avenir energie (et du nucléaire) le troll qui nie la réalité et maintenant comme tous les trolls stériles essaie de rejeter ses propres inepties sur les autres …en attendant pendant que vous vous ridiculisez en niant ce que tout le monde peut très facilement vérifier sur le terrain on avance mais toujours pas assez vite alors que c’est URGENT pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² … : https://www.revolution-energetique.com/breves/electricite-en-europe-2020-a-ete-lannee-dun-renversement-du-leadership/

          • Avenir Energie , sagesse !

  • Le seul véritable fait, grandement vérifiable ,c’est que le troll stérile qui nie même la réalité du terrain et des chiffres / bilans officiels ,etc… C’est vous, et la vérité des faits que tout le monde peut très facilement vérifier ,c’est que vous êtes en plus un autiste délirant, répétant toujours les mêmes idioties tel un vieux perroquet décatie, qui aurait fini par chopper la maladie d’Alhzeimer à force de tourné en rond inlassablement comme un vieil idiot autour de son perchoir . Un vrai malade , et qui n’a rien d’autre à faire de ses journées . C’est là qu’on voit à quel point le militantisme antinucléaire est une maladie mentale très grave, de la pire espèce ! Ce qui dérange vraiment, c’est que des cinglés pareils puissent proliférer à ce point sur les forum énergies . Oui, ça… ça dérange !!

    Répondre
  • Que certains pylônes ‘(combien?) soient signalés ,possible . Que TOUTES les éoliennes de 200 m. de haut portent 2 flash 40 fois par minute , visibles à des Km. sur 360 ° , rouges la nuit ,n’est pas contesté .
    Quant à la montagne Ste Victoire le scandale est national ,du moins pour ceux qui accordent une valeur à l’oeuvre de Cézanne . Pour le Mont St-Michel il a bel et bien fallu l’intervention de l’UNESCO pour sauver le site des affairistes éoliens .

    Répondre
    • Sirius approfondissez le cas de la Ste Victoire qui ne concerne pas la ..Ste Victoire en elle meme

      Répondre
      • Il est évident et bien connu que les machines ne sont pas SUR la montagne Ste Victoire , mais un site ne réduit pas à ses abords immédiats . C’est ce qui a permis l e sauvetage du Mont St-Michel.Et c’est aussi ce qui prouve que la distance de 500m. est ridicule ou plutôt scandaleuse .

        Répondre
        • Sirius une nouvelle fois approfondissez le cas de la Ste Victoire qui ne concerne pas la ..Ste Victoire en elle même ni les tableaux de Cezanne …

          Répondre
  • Le créateur de “l’Observatoire du Nucléaire” (Stéphane Lhomme est un antinucléaire forcené bien connu. Et le site “Révolution énergétique” est un site anti nucléaire animé par un acteur professionnel très impliqué dans l’éolien. Pas des sources sûres et neutres encore une fois. Pas de chance pour ISAMBERT qui s’enfonce une fois de plus dans son idéologie.
    Concernant l’Allemagne dont il faisait référence avec un site bidon sur la baisse de l’utilisation du charbon, un site relatant la baisse des productions renouvelables, la hausse des consommations de charbon et gaz, la baisse des exportations et la hause des importations (et la hausse des émissions de CO2. L’Allemagne va mal de ce côté. https://www.destatis.de/DE/Presse/Pressemitteilungen/2021/06/PD21_275_43312.html

    Répondre
  • Décidement, ISAMBERT ne voit rien et ne comprend rien de ce qu’on lui propose et se contente de poster les mêmes sources sans aucune fiabilité. Pour quelqu’un qui veut des preuves, celui-ci n’en lit aucune.
    Quant à la France, ce pays est encore le plus gros exportateur d’électricité d’Europe..

    Répondre
    • Cochelin la France est surtout championne de son inaction contre la pollution et de la production de déchets ultimes … regardez pourquoi la France vient de nouveau de se faire condamner par les tribunaux , regardez pourquoi EDF / Orano est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux et c’est bien de notre santé qu’il s’agit .. vous allez enfin nous poster les chiffres officiels des avancées des Allemands réalisées grace aux ENR au fur et à mesure de leur développement sur le terrain. et les bilans de RTE qui prouvent bien les économies de Co² réalisées grace aux ENR ?

      Répondre
  • Cessez de rabacher toujours les mêmes idioties. Je vois que vous préférez les émissions très polluantes (en particules fines et éléments radioactifs) des centrales à charbon de l’Allemagne (qui possède encore un parc nucléaire) et leurs énomes émissions de CO2, aux faibles émissions de la France. Les condamnations dont vous vous faites l’écho concernant la France n’ont rien à voir avec son modèle énergétique, et l’Allemagne est, de loin, le pays le plus pollueur si vous vouliez vous informer queque peu. Mais c’est trop d’effort à vous demander.https://www.electricitymap.org/zone/DE

    Répondre
  • Faut-il redire qu’un site ne se limite pas aux abords immédiats et que celui de la Montagne Ste Victoire est bel et bien concerné par des éoliennes .. voir les images publiées .sur les sites de défense des paysages .
    Quelle réponse à l’éclairage de TOUTES les éoliennes parfois hautes de plus de 150 m. ? 2 spots par machine , 40 fois par minute , rouges la nuit, visibles à des Km , sur 360 ° .La gêne est si connue que les promoteurs cherchent toutes les procédures pour limiter cette obligation , et jusqu’à présent sans solution appliquée ..

    Répondre
    • Sirius justement ne vous fiez pas aux photomontages qui ont été diffusés à ce sujet

      Répondre
    • flash rouge clignotant 2.3 x par seconde, soir 138 par minute, soit 8280x par heure, soit 82 280 x par nuit de 10 h. Donc les 15 éoliennes de 207m de haut à 800m de chez moi émettront 1 242 000 par nuit de 10h et cela pendant 21 ans! Si cela ne vous parait pas délirant, c’est que vous avez un problème! Une revendication serait pourtant simple à faire , distance des maisons 10 x la hauteur de l’éolienne, soit 2070 des maisons pour ce projet funeste et pas aussi nombreuses, des parcs de 6/8 maxi et espacés de plusieurs km. Si ce délire continue , j’aurai dans les 5km autour de chez moi 40 éoliennes (23 actuellement) dont les plus petites font 125m….
      L’organisation sacrificielle des éolienne est un scandale qui ne peut que grandir car les gens ne se plaignent pas uniquement pour leurs plaisirs. Si les médias en parlent tant ce n’est pas pour rien, ça c’est une évidence!

      Répondre
  • En 2019, j’écrivaisL’éolien n’a pas d’avenir sans soutien financier, hors la facture pour 6% de notre électricité sans apporté de solution durable à cause de son intermittence car le stockage de masse ne sera jamais probablement possible.Mais si encore ce n’était que son problème, tous les autres points sont très négatifs; malgré la formidable propagande des promoteurs éolien qui ne sont pas à un mensonge prés et à un corruption prés.Les riverains sont atteins de différentes pathologies, la biodiversité subi un massacre important et pas réellement mesuré encore, bien que des tas d’études étrangères le montre Des cheptels domestiques, vaches porc subissent des dégâts important..L’acceptation sociale de ses monstres n’est plus une rumeur, les associations fort nombreuses font de plus en plus d’adeptes et grandiront forcément car c’est tout leurs cadre de vie et la valeur de leurs biens immobiliers qui subis des baisse de plus de 30%. Mais qui peut accepter de vire même à deux km de 12 000 flash lumineux par nuit par éolienne, imaginez le sapin de noël face à vos fenêtrés pendant 20 ans?Si vous me dites que cela n’influe pas votre humeur surtout si les bruits viennent se rajouter au concert! Ne rêvez pas des drames se préparent, des sabotages se préparent et ont déjà lieu dont la presse ne se fait presque pas l’écho. Non l’éolien est le scandale du siècle dont les promoteurs ne voient que le profit grâce à l’obligation d’acheter leurs Mw/h quoi qu’il arrive , qui parfois sont vendu négativement ou très peu sur le marché spot de l’électricité..Non,non, non trois fois non cette technologie est une catastrophe à tous les niveaux et le faits devront nous rendre à l’évidence. L’Allemagne et les espagnols s’en rendent compte, l’éolien en Allemagne est stoppé car ils n’en peuvent plus de leurs 30 000 éolienne qui détruisent paysage, riverains, biodiversité sans influé le moins du monde sur leurs émissions de co2. Mais enfin, je croyais que biodiversité et émissions de co2 étaient de priotité, et c’est exactement l’inverse qui se produit et qui se produira, et qui ne manquera pas de crée d’autres nuisances comme le recyclage des pales qui deviendra critique dés 2023. Sans parler de ces milliard de tonnes de béton dont le législateur n’a pratiquement rien prévu et qui resteront à la charge des propriétaires, il va y avoir des faillites de propriétaires en chaine car les antiéolien ne manqueront pas de leurs tomber dessus.Savez-vous qu’une seule éolienne de 3Mw nécessite 70 camion toupies de béton qui feront 3500 km minimum car leurs centrale à béton est souvent à plus de 25km.Sans parler de tout le reste, production chinoise, danoise, allemande (peu de travailleur hormis ingénieurs et commerciaux, il n’y a aucune équipe complétement française qui monte un parc éolien, des espagnols chez moi en 2015). Je pris le monde de l’énergie d’arrêter de monter en épingle cette filière qi va se casser la gueule quoi qu’il arrive car elle est monstrueuse et peu productive. L’Eroi serait au final de 3.9. Les faits sont têtus alors soyez objectifs. Pour finir, le simple constat d’avoir des tours de 125/200 m d haut, mobile, lumineuse 24x24h à 1 km de chez vous vous parait sain et normal et dans la logique de la vie à la campagne? C’est le scandale de ce nouveau siècle!:

    Et plus que jamais je n’ai changer mon point de vue!

    Répondre
      • Décidément toujours tous les vieux canulars périmés pour gogos alors que les faits sur le terrain vous contredisent (tiens j’ai déjà lu cela quelque part et plusieurs fois avec la régularité d’un métronome) et que c’est très simple de vérifier que l’éolien est une catastrophe et que les autres enri sont à la marge par rapport aux fossiles qui sont à 80% d’utilisation des besoins énergétiques pour toute la planète car le problème est planétaire, mais comme vous ne comprenez rien à rien, ne perdons pas notre temps , vous n’êtes qu’un idéologue quine sait même pas lire au delà des mots, mais après tout est-ce étonnant!

        Répondre
        • Brunet justement tout est bien public et tout confirme mes écrits 🤣 l’éolien est bien une partie des ENR qui battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution et le Co² … RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % et qui voient leur pollution et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … extrait du bilan 2019 de RTE qui chiffre les économies de Co² réalisées grâce aux ENR en France et en Europe au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain .. je vous laisse poster ceux de 2020 pour prouver l’évolution favorable à tout le monde https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/234189741_10227140167354940_3322335986493547483_n.jpg?_nc_cat=106&ccb=1-4&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=pToWPTtmvt8AX_1h_Zb&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=1de5cf13e6bc799029ba8b841701eaf7&oe=611256EA

          Répondre
  • Ce qui n’est pas un canular (malheureusement ) c’est bien que des machines de 200 m. de haut puissent être implantées à 500 m. d’une habitation . Heureux bavarois qui n’ont pas à subir les diktats d’ un lobby éolien .

    Répondre
    • Sirius c’est d’ailleurs la seule chose de vrais dans votre long post et la je vous rejoint pour que ce soit une amélioration à apporter et justement il faut que les citoyens se rassemblent pour faire des projets prêt de chez eux sans rien se laisser imposer .. le lien des projets citoyens qui se développent de partout en France pour toucher du doigt l’approche pour l’intérêt général : https://energie-partagee.org/decouvrir/energie-citoyenne/tous-les-projets/

      Répondre
      • Long post ? De 2 lignes !
        Quant aux citoyens on ne leur demande pas leur avis . C’est le préfet qui décide même si toute une municipalité refuse les machines et même si le Commissaire -enquêteur donne un avis défavorable (ce qui est rare )

        Répondre
        • Brunet vous n’avez pas ecrit un long post plein de canulars juste en dessus ? 🤣 .. approfondissez le sujet des projets citoyens et je détaille un peu plus vos vieux canulars pour gogos 🤣 l’éolien est bien une partie des ENR qui battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution et le Co² et en produisant proprement, sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que le nucléaire / arenh polluant à tous les stades …. ouvrez les yeux sur ce qui se fait réellement sur le terrain :les pales des éoliennes comme les avions, les voitures, les bateaux… même matériau ..qui représentent des volumes beaucoup plus important peuvent être par exemple déchiquetées et servir de combustible dans les hauts fourneaux à la place du pétrole ..même le béton se recycle facilement et localement pour refaire du gravier comme ça se fait tous les jours dans le bâtiments .. et dans les ENR il n’y a rien de polluant ni de dangereux : que des matériaux courants que nous avons tout autour de nous depuis très longtemps et tout se recycle / revalorise facilement , localement et sans cout pour la collectivité contrairement au nucléaire polluant à tous les stades ou rien n’est possible et ou on va encore payer pendant des milliers d’année… voila ce que l’on subi réellement et sournoisement depuis plus de 40 ans partout en France : https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/234623118_10227140629366490_242776885585058588_n.jpg?_nc_cat=102&ccb=1-4&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=-pZzWpEa5KwAX-tL1fF&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=d09538933647684ce3f56aa2287a70cd&oe=6112CC14

          Répondre
  • Vous ne dites que des conneries, le béton facilement recyclable, les pales aussi alors que les allemands les enfouissent et que 235 000 tonnes vont arriver sur le marché et qu’il ne savent pas qu’en faire et que les allemands ne veulent plus d’éoliennes à tel point que le gouvernement veux payer ceux qui les acceptent comme quoi la connerie verte c’est jusqu’au bout…. Aller détruire un m3 de béton m^me avec une machine puissante et vous verrez si c’est si facile et avec quelles émissions de co2 en prime, par exemple les 400m3 de béton à séparer de la ferraille qu’il faut charger avec de puissant engins et transporter vers le lieu de recyclage c’est combien à 20 tonnes le voyage et à des dizaines de km car des centres de retraitement il n’y en a pas partout. Donc 400m3 c’est 1000tonnes à évacuer et sans ferraille et donc à 20 tonnes c’est 50 camions à 15/20 litres au 100km et puis le concassage et puis et puis… Et l’autre qui me dit d’étudier sérieusement le miracle éolien, je rêve ou c’est un cauchemar de voir autant de bêtises aligné en quelques mots; hé une m3 de béton c’est 283 kg de co2 émis pour tout son cycle et vous allez encore en rajouter?Franchement vos délirantes conneries propagandistes qui sont sans aucun rapport avec les faits du terrain justement. Mais m^me a ma réponse détaillée et chiffrée vous allez m’écrire que c’est un canular au maçon que je suis… Mais si ce n’était que le béton, comme quoi vous ne lisez rien et ne voulez rien admettre, je plains vos enfants….

    Répondre
    • Brunet mais pourquoi nier ce que tout le monde peut très facilement vérifier .. vous ne voulez même pas regarder ce qui se fait déjà depuis très longtemps sur le terrain au lieu de vous ridiculiser en public ? vous ne savez pas comment on recycle béton tous les jours dans le bâtiment ? et les Allemands accélère la mise en place des ENR suite aux dernières inondations … à un moment il faudra bien que vous vous sortiez des vielles théories foireuses de comptoir pour bien constater le réel du terrain ..relisez plus sérieusement les faits postés et vérifiez les

      Répondre
  • J’oubliais sur le béton, c’est à terme prêt de 42 millions de tonnes de béton pour les 24 000 éoliennes promises par macron et vous croyez sérieusement que nous recyclerons ces millions de tonnes, vous êtes en plein délire. Pour info Flamenville c’est, parait-il, 900 000 tonnes, et si on arrondis à 1 millions pour les 19 sites nucléaires français ont arrive à …19 millions pour une installation de 40/60 ans, alors que le seul éolien c’est 126 millions de tonnes pour 60 ans… Et vos déchets ultimes comme vous l’écrivez à tout bout de chant , qui peux savoir si cela ne sera pas le trésor de la France dans 50/100 ans car que vous vouliez ou pas ces HTA sont une énergie!

    Répondre
    • Brunet la grosse différence c’est que ça se fait déjà facilement pour le béton de l’éolien et sans cout pour la collectivité alors que rien n’est possible pour le nucléaire ….

      Répondre
        • Brunet la vérité et les faits que tout le monde peu très facilement vérifier ça vous dérange ?

          Répondre
          • Rebingo, ha Isambert l’indécrottable à nier qu’avec 80/85% d’utilisation fossiles de part le monde et encore avec plus de charbon brulé post covid on est bien loin du paradis idyllique des énergies propres. Hé , le problème est mondial, tes gesticulations manuscrites à nier l’évidence ne changeront pas les faits!

        • BRUNET RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % et qui voient leur pollution et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … extrait du bilan 2019 de RTE qui chiffre les économies de Co² réalisées grâce aux ENR en France et en Europe au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain .. je vous laisse poster ceux de 2020 pour prouver l’évolution favorable à tout le monde … https://scontent-mrs2-1.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/234773630_10227150935744143_5351261179397197325_n.jpg?_nc_cat=103&ccb=1-4&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=RmaLlEkR-AIAX9YHgRn&_nc_ht=scontent-mrs2-1.xx&oh=05827bb161db48ca64fca5d5d3d34999&oe=61153570

          Répondre
  • ISAMBERT continue avec ses commentaires (et ses liens) aussi idiots les uns comme les autres et qui reviennent en boucle. Concernant le dernier lien, celui-ci n’a toujours pas compris qu’il est question d’une simulation de RTE qui ne prouve rien et que les émissions évitées sont faibles pour la France. En 2014, les émissions totales du secteur électrique étaient même plus faibles qu’en 2019.

    Répondre
    • Cochelin la vérité des faits que tout le monde peut très facilement vérifier ça vous dérange? et non le bilan de RTE c’est un chiffrage pas une simulation et vous n’avez pas poster les résultats pour 2020 que l’on voye bien la progression au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain

      Répondre
        • Cochelin RE : sauf que je donne toujours des infos officielles / bilans / retours de terrain que tout le monde peut très facilement vérifier et que vous ne parlez que des vieux canulars périmés pour gogos sans avoir vérifier ce qui se passe réellement et se développe / les avancées concrètes / résultats déjà obtenus sur le terrain …

          Répondre
  • Démantèlement des socles :
    Somme légalement provisionnée : de 50 à 60000 €
    Budget annoncé par les entreprises # 400000 € par machine .

    Répondre
    • Sirius ou avez vous pris ces chiffres pour le budget de démantèlement ? avez vous pris en compte la revalorisation des déchets ?

      Répondre
      • Un peu de jugeote dans le monde idyllique d’Isambert. L’acier se revend 10 cts le kg et je suis large, donc 300t , soit 30 000kg soit 30 000 euros, cout des 15 camions pour évacué (variable selon distance)10/12 000 euros, plus chargeur qui soulève 6/8 tonnes soit un camion en 15 minutes soit 4 a l’heure ; donc en gros 1/2 journée, soit environ 3/4000e, (livré et enlevé par camion ), mais avant le brise béton qui lui demande plusieurs journée de travail avec un soudeur qui découpe les tors de 30/35mm, soit pour 400m3 à la louche 15/20 jours à 2500e la journée soudeur compris, cela fait 50 000e, puis les 50/60 tonnes de ferraille a chargé avec un autre engin et 3/5 camions pour enlèvement soit encore un cout d’environ de 10 000 à la louche pour une revente de 600e… Bon, il y a aussi le terrassement de la remise en état qui coute, qui coute, la nacelle et c’est 300 tonnes peut recyclable et les pales qui n’ont pour l’instant pas de filière de recyclage au point et fonctionnel. Bref juste pour une revente de 30 600e sur béton et mat, j’ai compté un cout net de 35 000 /55 000 e et sans compter tout le reste: dépose par explosion,découpe de l’acier (tiens j’ai oublier…), chargement , déchargement, km parcourus, 4 engins de travaux, découpes des palles, transport,enfouissement, nacelle, découpe, tri et transport et et remise en état de tout les chemins où évidement il ne s’amuseront pas récupérer les 40 000km (pour 24 000 éoliennes) de câbles qui déservent les postes RTE. Donc ,oui des devis à 300 000/500 000 ne sont guère étonnant. Ouai, c’est sur tout cela est écologique et va nous sortir de la mouise et c’est tous les 20 ans qu’il faudra refaire ses travaux, un délire que tout un chacun peut vérifier par une simple recherche internet.

        Un copier/coller de ce que l’on trouve sur les consommations et rejet de GES d’engins…

        20 litres/h pour 9 tonnes de 0/20 par heure soit 1.9 kg eq. C/t ou 7 kg éq. CO2/t pour le concassage seul (hors tri préalable et criblage) : on est loin des 600 gr éq. C/t pour la production globale en carrière car il faudrait rajouter les émissions de cisaillage des aciers, le tri préalable à la pelle… Si l’on prend l’hypothèse que le concassage représente 11% des émissions totale pour la production de granulats (hypothèse non vérifiée) on aurait : 17 kg éq. C/t. Clairement ce type de matériel n’est pas une solution optimale du point de vue des GES, elle trouve surement son modèle économique pour les petits chantiers, les chantiers éloignées de décharges, des solutions avec ajout de liant…

        Pour du matériel plus puissant (grosse démolition), du type :

        Concasseur RM80 : Consommation 17 litres par heure pour 150 t/h maxi, nous prendrons 80 t/h pour la production de petits matériaux (0/20), soit 185 gr éq. C/t. (hors émissions préalables de pré-tri, calibrage…). Si l’on prend l’hypothèse que le concassage représente 11% des émissions totale pour la production de granulats (hypothèse non vérifiée) on aurait environ : 1.7 kg éq. C/t.

        Répondre
        • Brunet Re c’est bien beau tout ça mais ça ne coute rien à l’état et aux contribuables contrairement au nucléaire et vous oubliez de préciser que le béton de l’éolien ne représente que 0.5 % des besoins en béton de la France et que se genre de recyclage se fait tous les jours dans le bâtiment

          et justement c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole .. et font baisser la pollution et le Co² …

          Répondre
          • Brunet la vérité et les faits que tout le monde peut très facilement vérifier ça vous dérange ?

          • Non, c’est votre bêtise et votre capacité à être hors sujet!

          • Message à tous ceux qui s’échinent à convaincre ISAMBERT. J’ai pour ma part tres vite compris que ce type était soit malade mental soit lobbyiste. Eventuellement même les 2 à la fois. Il est donc totalement inutile d’alimenter ses messages par des réponses logiques, c’est un mur, et les mures, ça ne réfléchit pas beaucoup. Et mine de rien, ça prend du temps de lire les messages et il en ait de bien plus intéressants que les siens. J’ai compris vite que soit il n’y avait pas de médiateur sur ce blog, soit il est d’une tolérance infinie et ça donne….un grand vide ! L’energie, c’est sérieux, plus que jamais tres sérieux.

          • Chopin ho les vielles méthodes de trolls stériles qui essaient vainement de rejeter leurs propres inepties sur les autres : RE et toujours : Vous pourrez toujours vous ridiculisez en public vous ne changerez jamais la réalité et ce qui se met déjà en place sur le terrain partout dans le monde car oui toujours les mêmes faits derrière les mêmes inepties des trolls stériles comme vous qui nient même la réalité du terrain et les chiffres / bilans officiels … allez encore des faits et chiffres officiels que tout le monde peut très facilement vérifier http://www.observatoire-du-nucleaire.org/IMG/pdf/nuke-climat-nat_prog.pdf?fbclid=IwAR2GvjqTC-NREsl9IgDIFr2CggmI7gqxxB4IwtszoNA2x_2XAZDZHxlY3-I

          • Tout à fait d’accord, isambert n’est qu’un leurre pour gogos, Côme il l’ecrit si souvent…

          • Isambert, troll, pas tres original, lu des dizaine de fois. Vous êtes soit un malade, soit un ordinateur devenu fou. On ne discute pas avec un malade, on le soigne, et on ne discute pas plus avec un ordinateur, on le reprogramme.

          • Cochelin et oui en France on est toujours à la traine pour l’Avenir alors que l’on était les pionniers dans les ENR .. et ça vous fait plaisir que l’on s’enfonce toujours plus dans la pollution et la production de déchets ultimes ?

        • Brunet une fois de plus la vérite et les faits vous dérange ? je donne des infos officielles / bilans / retours de terrain que tout le monde peut très facilement vérifier et que vous ne parlez que des vieux canulars périmés pour gogos sans avoir vérifier ce qui se passe réellement et se développe / les avancées concrètes / résultats déjà obtenus sur le terrain …

          Répondre
          • ISAMBERT, en fait, votre constance dans l’erreur, vos expressions répétitives, votre acharnement à défendre l’indéfendable, tout ça est une preuve que vous n’êtes pas un être humain, mais un ordinateur dont les algorythmes sont devenus fous.

          • Choppin ho les vielles méthodes de trolls stériles qui essaient vainement de rejeter leurs propres inepties sur les autres : RE et toujours : Vous pourrez toujours vous ridiculisez en public vous ne changerez jamais la réalité et ce qui se met déjà en place sur le terrain partout dans le monde car oui toujours les mêmes faits derrière les mêmes inepties des trolls stériles comme vous qui nient même la réalité du terrain et les chiffres / bilans officiels … allez encore des faits et chiffres officiels que tout le monde peut très facilement vérifier et c’est l’AIE qui le dit : les ENR battent des records de production partout ou elles commencent à être installées en faisant baisser la pollution et le Co² et en produisant proprement, sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que le nucléaire / arenh polluant à tous les stades … on avance mais toujours pas assez vite vu l’urgence de la situation: https://www.lemondedelenergie.com/renouvelables-developpement-aie/2021/05/11/

  • Coût du démantèlement 4/11/2015
    Parc de la Thiérache 1 E. de type E10 /Devis Carden 400000 € Cf le site Préfecture Aisne
    PV Ass. Générale Conseil Rhône Alpes /23 /oct/2013 /
    Société St-Pierre pour une E. de 3MW devis 900000 € (! )
    Rhénanie-Westphalie 4/11/2015 /Obligation de provisionner au minimum 6,5 % du coût total de l’installation

    etc

    Répondre
    • Sirius donc c’est bien cette société qui provisionne le démantèlement et ça ne coute rien aux consommateurs et aux contribuables ..donc merci de bien confirmer ce que j’ai écris …

      Répondre
      • Un devis n’est pas une provision . Le promoteur n’est tenu qu’ à provisionner 50000 € , chiffre totalement étranger au coût réel.mais chiffre légal .

        Répondre
      • C’est bien connu les entreprises vivent d’amour et d’eau fraiche… mais comment est-ce possible de lire pareil commentaire digne d’un crétin.Évidement que c’est le consommateur qui paye, sinon qui?

        Répondre
        • Brunet pour une fois vous avez raison : il fallait lire ça ne coute rien à l’état et aux contribuables contrairement au nucléaire

          Répondre
        • sauf que je donne des infos officielles / bilans / retours de terrain que tout le monde peut très facilement vérifier et que vous ne parlez que des vieux canulars périmés pour gogos sans avoir vérifier ce qui se passe réellement et se développe / les avancées concrètes / résultats déjà obtenus sur le terrain …

          Répondre
          • Mais ISAMBERT ne fournit (presque) jamais rien de concret sur le sujet. Tout juste des élucubrations d’illuminé.

  • Sujet intéressant et vital.
    Qu’il y ait opposition. C’est sain. Que les échanges soient stériles par contre… Tant d’échanges pour si peu de résultat : dommage.

    Vous démontrez les uns et les autres à quel point les consensus dégagés depuis bientôt 30 ans par le GIEC sont des exploits !

    N’existe-t-il aucun juste milieux accessible à votre confrontation plutôt que buter sur ce qui vous oppose et semble juste viscéral ? De l’anti-éolien à l’anti-nucléaire ou du pro-éolien au pro-nucléaire, au lieu d’une obscure confrontation de religions, vous pourriez élever le débat du mix-énergétique ?

    Félicitations à chacun pour l’énergie que vous avez chacun dépensé à défendre mordicus votre position… allez, un nouvel effort ? ? ? 🙂

    Répondre
    • Bienvenu Mecky le débat n’est pas pro éolien mais pro ENR… et tourne vers l’Avenir sans ressasser un passé franco / Français qui n’aurait jamais du exister et dont certains n’arrivent pas à se sortir malgré toutes les avancées et résultats déjà obtenus sur le terrain alors que c’est URGENT pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² .. .

      Répondre
  • Deuxième tentative ; mon premier message de ce 13 août n’ayant pas été publié. Pourquoi ?
    J’espère que celui-ci passera et que je pourrai me joindre à cette discussion que j’espère voir évoluer de manière moins houleuse.
    Je trouve en effet très dommage qu’une telle… énergie ! soit dépensée de manière si stérile pour un débat qui, à vous lire, en vaut la peine.

    Cordialement,
    Didier

    Répondre
  • Pour résumer. Les ENR (surtout l’hydraulique) permet de founir une électricité faiblement carbonée (mais chère) alors que le nucléaire décarbone à lui seul (et à moindre coût jusqu’à présent), à près de 70 % notre électricité. https://www.rte-france.com/eco2mix/les-donnees-en-energie L’avenir comporte effectivement beaucoup d’incertitudes, quelque soient les choix qui seront faits par le gouvernement.

    Répondre
    • Cochelin et toujours les vieux canulars périmés .. vous n’arrivez vraiment pas à actualiser vos infos ou vous le faites exprès : vérifiez que les ENR sont moins cheres que le nucléaire / arenh …

      Répondre
    • Cochelin vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole… grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % et qui voient leur pollution et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain … extrait du bilan 2019 de RTE qui chiffre les économies de Co² réalisées grâce aux ENR en France et en Europe au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain .. je vous laisse poster ceux de 2020 pour prouver l’évolution favorable à tout le monde … https://scontent-mrs2-2.xx.fbcdn.net/v/t39.30808-6/238783371_10227209315283595_1755559493056600354_n.jpg?_nc_cat=101&ccb=1-5&_nc_sid=dbeb18&_nc_ohc=znAyYbjWJnsAX8bOZYg&_nc_ht=scontent-mrs2-2.xx&oh=bd0e11c03fb9788eaf001a0c646e4abd&oe=611FA7AF

      Répondre
  • Comment évaluer le coût des dommages psychologiques liés à l’installation forcée de machines gigantesques à 500 m d’une habitation . ? En fait ni l’Etat et sa comptabilité publique ,ni ‘(c’est une évidence ) les promoteurs ne savent et ne veulent répondre .

    Répondre
    • Cochelin je remet mes propos que vous n’avez surement pas lu et vérifiez uen fois de plus : cette photo est une synthèse des résultats de laboratoire indépendant qui servent à faire condamner de plus en plus souvent EDF / orano par les tribunaux alors comme les autres trolls vous pouvez continuer de nier stupidement es faits mais ça ne change pas la réalité du terrain que tout le monde peut vérifier …

      Répondre
  • Cochelin je vérifie toujours les faits avant d’écrire un commentaire donc que voulez vous dire avec votre article sur l’éolien en mer ? d’ailleurs il est déjà périmé car il semble que l’Europe a remonte les objectifs récemment et la France est toujours en retard dans la mise en place des ENR sur le terrain

    Répondre
    • Cochelin alors pourquoi c’est bien la France qui vient de nouveau de se faire condamner pour son inaction contre la pollution ? pourquoi EDF / orano est de plus en plus souvent condamner par les tribunaux … c’est bien de notre santé qu’il s’agit et de nier stupidement ce qui est public et vérifiable par tous ne changera pas la réalité du terrain .. alors que la France est surtout championne mondiale de la production de déchets ultimes ….

      Répondre
  • Rien à faire. Avec quelqu’un qui ne veut rien comprendre ni justifier ses positions par des sources officielles, il n’est pas possible de dialoguer.

    Répondre
    • Cochelin il faut arrêter de se ridiculiser à chaque post : tous les faits postés sont sourcés et facilement vérifiables par tout le monde car récurrents et publics

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective