EDF prêt à relancer une centrale pour que la Belgique évite le blackout

Confrontée à un risque de pénurie d’électricité cet hiver, la Belgique (par le biais de son gestionnaire Elia) a sélectionné EDF Luminus pour participer à la constitution d’une réserve stratégique. Pour cela, la centrale TGV (cycle combiné gaz-vapeur) de Seraing, en Belgique, pourra être mobilisée. Une initiative qui s’ajoute à différentes démarches destinées à éviter le blackout du plat pays.

Cet hiver, la Belgique devra probablement faire face à une pénurie d’électricité, due notamment à l’arrêt de trois des sept réacteurs nucléaires GDF Suez du pays depuis plusieurs mois (du fait de différents problèmes techniques, aucune date de reprise n’étant connue pour le moment). En conséquence, le pays se voit privé de 3 000 MW de capacité de production d’électricité, sur un total installé de 20 000 MW.

C’est ce qui explique la décision d’Elia, gestionnaire du réseau d’électricité belge, de constituer une réserve stratégique de 850 MW  pour faire face à une éventuelle surconsommation cet hiver. EDF Luminus a dans ce cadre été sélectionné pour mettre à disposition sa centrale à cycle combiné gaz de Seraing, qui tourne au ralenti depuis 2013 faute d’une rentabilité suffisante (comme beaucoup de centrales à gaz européennes, elle a été mise sous cocon en raison de la concurrence du charbon et des énergies nouvelles subventionnées qui tirent les prix du marché de gros de l’électricité vers le bas). Cette centrale sera capable de fournir 485 MW à la Belgique en cas de coup dur. Le prix de vente de l’électricité proposé par EDF a été jugé « raisonnable » par Elia.

La constitution de cette réserve stratégique est couplée à différentes mesures de délestage. Des économies pourraient par exemple être réalisées grâce à l’extinction de certaines portions d’autoroute en cas de pénurie d’électricité. Alex Polfliet, spécialiste en énergie et PDG de la société de conseil Zero Emission Solutions, a quant à lui proposé de supprimer l’heure d’hiver en Belgique pour décaler l’heure de pic de consommation du pays par rapport à ses voisins européens et faciliter ainsi l’approvisionnement si eux-mêmes doivent faire face à une vague de froid.

Des solutions temporaires qui ne suffisent pas à masquer le risque réel de « blackout » de la Belgique cet hiver. Pour preuve, le producteur d’énergie verte Eneco va distribuer un « kit de survie » à ses clients pour y faire face (sans pour autant préciser le contenu de ce colis pour le moment).

Crédit photo : Martine Moreau (centrale de Seraing)

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective