Downing Street donne le feu vert au financement de Sizewell C

Boris Johnson, Premier ministre britannique sur le départ, a donné son feu vert au financement du coûteux projet de centrale nucléaire Sizewell C, affirment les médias britanniques, à quelques jours de la nomination du ou de la nouvelle chef(fe) de gouvernement.

L’agence PA citait dimanche des sources gouvernementales confirmant que M. Johnson et le ministre des Finances Nadhim Zahawi ont donné leur accord au financement de la centrale, qui nécessitera des milliards de livres d’argent public.

Les critiques ont aussitôt fusé pour dénoncé le fait que cet investissement risquait de peser sur la marge de manoeuvre de Liz Truss, favorite dans la course à la succession de Boris Johnson face à son adversaire Rishi Sunak.

Sizewell C est un projet comportant deux réacteurs EPR d’une puissance de 3,2 GW, dont EDF détient 80%, et le chinois CGN le reste.

Il devrait coûter entre 20 et 30 milliards de livres selon la presse britannique et devrait donner lieu à des appels à capitaux privés avant une décision d’investissement public, et le gouvernement devrait prendre une part de 20% dans le projet.

Le ministre des Entreprises et de l’Énergie Kwasi Kwarteng, bien placé pour être le prochain ministre de l’Économie et des Finances sous un gouvernement Truss, a répété que le Royaume-Uni a besoin selon lui de « plus de centrales nucléaires ».

Le Royaume-Uni, qui s’est engagé à atteindre la neutralité carbone en 2050, veut accélérer le développement de l’énergie nucléaire, qui ne diffuse pas de CO2 dans l’atmosphère, alors que beaucoup de ses 15 réacteurs actuels sont en fin de vie.

Dans une lettre qui a fuité dans le Sunday Times, le directeur de cabinet de Downing Street Simon Clarke a toutefois fait valoir que le coût élevé de Sizewell C pourrait « peser de manière importante sur les choix de dépenses budgétaires du futur gouvernement ».

Si elle accède à Downing Street, Mme Truss a promis des baisses d’impôts substantielles mais est sous pression de plus en plus forte pour apporter des aides directes aux ménages modestes face à l’inflation et aux factures d’énergie qui flambent.

L’association Stop Sizewell C, qui a prévu de contester en justice le projet de centrale, a qualifié dimanche sur Twitter le feu vert à son financement de « décision plus que douteuse », prise par un « Premier ministre sur le départ qui n’est pas sensé lier les poings » du futur gouvernement.

La seule centrale actuellement en construction, Hinkley point C, projet lui aussi porté par EDF, a vu ses coûts s’envoler et n’ouvrira pas avant 2027, ce qui alimente un peu plus les critiques des opposants à ces projets pharaoniques.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Et une chimere de plus… la catastrophe en cours, au moins finacière si ce n’est technologique, d’Hinkley point C ne suffit pas ?

    Répondre
    • Salut Serge,

      Au prix « Spot » actuel du marché européen, le Nucléaire de Hinkley Point sera à des niveaux de prix discount !!!
      Les Anglais, assez bon en Affaires en général, doivent bien le sentir…

      Répondre
        • Ne faut-il pas noter que Les 2 EPR Chinois marchent et le Finlandais est en route en mode « petit régime » et rodage…

          Etes-vous d’accord ? (ou avez-vous une autre théorie « fum… » ou Fun !?)

          Répondre
          • Il ne manquerait plus que ça qu’ils ne fonctionnent pas ! Il n’en rste pas moins que les deux chinois ont doublé leur temps de construction prévus et dépassé leur budget de 60%. Ce n’est pas ce qu’on appelle une réussite. On est pas obligé d’être dans une situation catastrophique comme Elkiluoto et Flamanville avec des temps de contruction et des mudgets multipliés par 4 ou 5 pour admettre qu’il y a echec. Pour tous l’EPR est un echec, de grave à catastrophique si vous voulez les graduer.

          • @Serge,

            Et les Britanniques s’y engouffrent !? Quel en donc la raison ???

            Sur les 200 dernières années, les Britanniques ont connu moins de déboires dus à des choix politiques que les Allemands (parfois absurdes et catastrophiques surtout quand l’Allemagne fut « unifié » !).

          • Les RU ne s’engouffrent pas dans le nucléaire mais dans des contrats ou edf devra payer ses erreurs de retard et de dépassements de budget. Donc ça ne leur coûtera qu’un prix du KWh convenu, fermé et définitif et les dindons de français paieront les erreurs inéluctables D’EDF, elle même seulement motivée à signer des marchés pour redorer son blason vis à vis des dindons de français qui y voient le signe que le nucléaire séduit le monde.

          • Encore un joli commentaire dans le sens du titre de l’article (et de son contenu) – Downing Street donne le feu vert au financement de Sizewell C –

            C’est l’état britannique qui garantit pour partie le financement et pas EDF tout seul…

  • Les pragmatiques britanniques continuent donc sur le chemin du Nucléaire !? Voyons Donc !!!

    Les risques d’inflation sur l’énergie et les matières premières sont telles dans les années à venir que ce nucléaire risque de devenir « Bon Marché » …

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective