La Corée du sud veut construire le plus grand parc éolien en mer au monde

Article de notre partenaire Énergies de la mer

Le projet de construire un parc en mer de 8,2 GW est un volet majeur du Green New Deal du président Moon Jae-in. Son lancement annoncé l’année dernière pour réduire la dépendance aux combustibles fossiles de la quatrième économie asiatique et la rendre neutre en émissions de carbone d’ici 2050 fait l’objet d’une analyse notamment par Rystad Energy.

Le projet de 43 milliards de dollars qui, s’il réussit, deviendra le plus grand projet d’éoliennes offshore au monde.

Le projet pourrait contribuer à porter la capacité éolienne du pays à 16,5 GW d’ici 2030. Les responsables ont déclaré que le parc éolien produira une énergie équivalente à la production de six réacteurs nucléaires.

Une transition énergétique accélérée

Il est important de noter que la Corée du Sud cherche à accélérer ses efforts de transition énergétique et qu’elle est devenue un point chaud pour les acteurs de l’exploration et de la production, tels que Total, Equinor et Shell, qui ont tous pris des participations dans des projets de développement éolien offshore dans ce pays.

L’éolien en mer attire en particulier sur la côte sud-ouest de la Corée du Sud Aker Solutions, Copenhagen Infrastructure Partners et la Korea National Oil Corporation (KNOC), également soutenue par l’État.

Les investisseurs pourraient être attirés par l’infrastructure existante du champ gazier voisin de Donghae, qui pourrait contribuer à réduire les investissements en capital, ont déclaré les analystes du groupe de recherche Rystad Energy.

Le flottant en vue

Rystad prévoit que le pays atteindra une capacité éolienne installée de 12 GW d’ici 2030. Alors que les parcs fixes de fond domineront au début du développement, le terrain océanique difficile signifie qu’il faut s’attendre à des parcs éoliens offshore flottants à plus forte intensité de capital.

En effet, le marché de l’énergie éolienne offshore flottante en Asie-Pacifique pourrait offrir des opportunités d’investissement allant jusqu’à 58 milliards de dollars, car un marché important pour la technologie flottante est en train d’émerger, ont déclaré les analystes de Wood Mackenzie.

Les sociétés suivantes ont accepté de fournir 42,4 milliards de dollars pour le parc éolien offshore de 8,2 GW proposé par la Corée du Sud : Korea Electric Power Corp (Kepco), SK E&S, Hanwha Engineering & Construction, Doosan Heavy Industries & Construction, CS Wind Corp et Samkang M&T. Le gouvernement fournira les 802 millions de dollars restants.

Une Corée ambitieuse

L’ambition du gouvernement de stimuler les énergies renouvelables a été renforcée dans son troisième plan énergétique de base annoncé en juin 2019, avec un objectif de 20 % d’énergies renouvelables d’ici 2030 et de 30 à 35 % d’ici 2040.

Les projets solaires à grande échelle sont une solution possible, mais ils sont limités par les questions foncières, environnementales et de permis. C’est pourquoi une attention croissante a été accordée à l’énergie éolienne en mer.

Cependant, certains analystes ont émis des doutes sur le projet de la Corée du Sud, qui propose un plan éolien offshore record de 8,2 GW.

Le rôle monopolistique de la compagnie d’électricité Kepco, les piètres résultats du pays en matière d’énergies renouvelables et les incertitudes quant à l’identité des fournisseurs de turbines pour ce mégaprojet sont autant de points d’interrogation.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Très bien , mais qu’en est-t-il de la MdE là bas, arrêteront-ils leurs éclairages et publicités lumineuses monstrueuses…etc. etc.
    Encore une fois la transition énergétique ne pourra se faire que si on change radicalement nos modes de vie, de consommation, nos habitudes dépassées au nom ”d’un soit disant confort” ou pire, au nom de ”l’IA”!
    Ce monde d’après ne pourra se faire que si l’on accepte que rien ne sera plus comme avant!

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective