Agriculture: plaintes contre quatre ministres pour “nuisances” d’un parc éolien

Une agricultrice de Loire-Atlantique a déposé plainte contre quatre ministres en raison des “nuisances” subies sur son élevage de vaches laitières et sur sa propre santé qu’elle impute à la proximité d’un parc éolien, a-t-on appris mercredi auprès de son avocat.

Installée à Saffré, au nord de Nantes, Céline Bouvet, 46 ans, a déposé cette plainte en fin de semaine auprès de la commission des requêtes de la Cour de Justice de la République (CJR), a fait savoir son avocat, Me Fabrice Di Vizio, du barreau de Paris.

Sont visés le premier ministre Jean Castex, le ministre de la Santé, Olivier Véran, l’actuelle ministre la Transition écologique et solidaire, Barbara Pompili, et son ancienne titulaire, Elisabeth Borne, pour “complicité par aide à l’administration de substances nocives”, à titre principal, et pour “omission de combattre un sinistre”, à titre subsidiaire, a détaillé l’avocat à une correspondante de l’AFP.

Mme Bouvet a également déposé en fin de semaine une plainte contre X pour “administration de substances nocives” devant le tribunal judiciaire de Nantes.

“Le cas de cette agricultrice est emblématique de l’absence de débat sur l’impact sanitaire de l’éolien en France”, a commenté Me Di Vizio. “On stigmatise ces riverains en refusant de reconnaître leurs troubles et en les accusant d’être contre le progrès que représenteraient les éoliennes”.

Cette éleveuse entend ainsi dénoncer “l’inaction de l’Etat” face aux “nuisances sur la santé animale et humaine” dont serait responsable, selon elle, un parc de huit éoliennes couvrant Saffré et trois autres communes voisines.

Ce parc a été mis en service en 2013 par la société allemande ABO Wind pour le fonds d’investissement allemand KGAM, a expliqué l’avocat.

“Nous avons remarqué des problèmes de comportement chez nos vaches dès 2012, lors du creusement des trous pour installer les éoliennes”, a précisé à l’AFP l’agricultrice, qui affirme avoir perdu 30 vaches depuis huit ans et dont les bêtes rencontrent des soucis de fécondation.

Céline Bouvet se plaint également de problèmes de santé (troubles du sommeil, musculaires, fatigue). “Avec mes voisins, nous sommes plusieurs à nous réveiller en sueur en pleine nuit”, affirme-t-elle. “Nous demandons la fermeture du parc éolien pour pouvoir établir que celui-ci est bien responsable des troubles sur la santé humaine et animale”.

La préfecture de Loire-Atlantique assure, dans un communiqué, que les “nombreuses investigations” menée “n’ont jusqu’à présent pas démontré de lien de causalité entre les troubles constatés et le fonctionnement du parc éolien”.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Mr ROCHAIN j’espère que vous n’êtes pas affecté par ces symptômes. Au vu de vos différents commentaires, il semblerait que vous avez un parc éolien très proche de votre lieu de vie.

    Répondre
    • Avatar

      Habitant au Sud de Narbonne, j’en suis environné, ce que vous devez savoir si vous connaissez la région. Et personne dans le coin et donc pas moi-même ici ne se plaint de ces phénomènes largement subventionnés par la SFEN.
      Mais j’ai une petite anecdote qui date de trois ans sur le sujet :
      Un ami qui se trouve être un spécialiste de la faune sauvage possède une petite maison de vacances dans les PO (66) à côté.
      Il est question de faire un parc éolien à quelques Km du village où se situe sa maison. Lui est les habitants ont appris cela d’une personne qui venait de Paris et interpellait les gens à l’épicerie du village. Puis quelques temps plus tard, il est revenu et a suggérer de monter une association de défense aussitôt reprise avec enthousiasme par quelque brave citoyens néanmoins inquiets quant à la façon dont ça marche ce genre de truc, mais le très rassurant Monsieur leur a alors assuré que c’était très facile, qu’il s’occupait de tout, il ferait les statuts et qu’il faudrait peut être faire deux associations pour ne pas trop accumuler de problème dans la même, mais qu’ils pouvaient êtres adhérant de chacune d’elles. L’une des personne présente à ce moment a alors parler de ce toulousain spécialiste de la faune qui venait presque tous les WE en été.
      Le WE suivant mon ami qui était déjà au courant de cette affaire de parc éolien et d’association en gestation ayant rejoint sa maison des PO il me raconte : Des voisins sont venus toquer à ma porte accompagné de ce monsieur dont je n’avais qu’entendu parlé, le samedi matin. Il m’expliqua les nombreux inconvénients d’un parc éolien de proximité (3 Km tout de même), puis il me demandât si je pouvais trouver une espèce de préférence protégée qui vivrait sur le territoire compris entre le parc et le village, ce qui permettrait de monter une association de protection spécifique et introduire un recours différents de ceux intentés par l’association principale en cours de dépot des statuts.
      Il a m’a alors dit avoir été parfaitement éclairé de la façon dont fonctionne tous ces recours judiciaires contre les éoliennes, les avoirs reconduit en leur promettant de réfléchir avec le ferme intention de ne rien faire du tout mais avoir tout de même changé son point de vue sur toutes ces affaires dont il entendait parlé à propos des éoliennes et des procès qui faisait des titres dans son journal et qui avait plutôt sa sympathie jusqu’à la rencontre avec ce parisien qui n’ayant même pas lui même de maison dans le village s’inquiétait tant pour ses habitants.
      Les bons samaritains réunis, ça peut faire des dégâts.

      Répondre
  • Avatar

    Voilà un témoignage fort intéressant, nul doute qu’avec votre expertise sur le sujet vous avez sans doute des anecdotes croustillantes à nous raconter sur les incitations sonnantes et trébuchantes pour installer en dépit du bon sens, des éoliennes sur des sites remarquables ou trop proches d’agglomérations.
    Ceci dit, je n’ai rien contre l’éolien s’il est accepté et installé en bonne intelligence. Il faut vivre avec son temps et cette source d’énergie me semble complémentaire avec d’autres sources pilotables et décarbonées telles que le nucléaire entre autres.
    Habitant proche de l’Allemagne et m’y rendant fréquemment, je comprend l’amertume de nombreux allemands qui doivent cohabiter avec ces trop nombreuses forêts d’éoliennes dans leur paysage. Il suffit aussi de survoler ce pays pour s’en rendre compte. N’oublions pas qu’ils doivent encore, conformément aux décisions gouvernementales, fermer 9000MW de nucléaire, soit plus de 2X tout le projet éolien en mer Français . Dans le même temps ils ouvrent à tour de bras des centrales thermiques flambant neuves au charbon et développent le gaz alimenté par les russes (North stream 1et2) pour avoir des moyens de production pilotables. Il est vrai que l’Allemagne n’est pas à une contradiction près, surtout quand il s’agit de ses intérêts.

    Répondre
    • Avatar

      Plutôt que croustillantes, vous pourriez dire plutôt rassurantes car la suite montre que la naïveté se corrige avec l’expérience : Environ deux mois plus tard, mon ami me raconte que lors de son dernier WE dans les PO le voisin qui est aussi un de ses bons amis localement, et qui avait tenté de l’entrainer dans cette affaire, un peu surpris par son refus de chercher la bête du salut qui allait permettre d’empêcher la construction du parc éolien, avait un peu réfléchi et avait regardé avec un peu plus d’attention ce Monsieur Parisien qui avait dit être venu dans le but d’acheter une maison pour sa prochaine retraite qui serai maison de vacances en attendant. Tout cela n’étant que très normal n’avait donc rien de suspect. Mais ce voisin avait malgré tout constaté que durant ses fréquentes visites, ce Parisien était surtout actif au niveau de la création de l’association et ne semblait pas très préoccupé par la recherche d’une maison dans le voisinage. Interrogé par le voisin sur cet aspect de ses voyages qui devaient tout de même lui couté assez chers avec résidence au seul hôtel du coin, le Parisien lui a répondu que si ce parc se faisait cela remettait en question son choix et qu’il n’était donc pas pressé et voulait voir comment cette affaire tournait avent de se décider, ce qui peut se comprendre. Mais les gens discutent entre eux dans les villages, et à un autre membre de l’association lui posant la même question, il aurait répondu qu’il attendait car si l’affaire du parc se faisait, les prix allaient chuter et il ferai une meilleure affaire à attendre…..tout aussi intéressant et stressant. Mais depuis que l’association était créée et que la plainte pour destruction paysagère avait été déposée au tribunal de Perpignan par l’avocat que ce Monsieur de si bon conseil leur avait lui-même présenté, il n’était plus revenu. Fini, terminé, disparu. De plus discutant entre eux, certains de la trentaine de membres de l’association se sont posé des questions sur les émoluments de cet avocat du barreau de Perpignan qui ne leur a présenté, comme il s’y était engagé qu’une seule et unique modeste facture d’une cinquantaine d’euros totalement incohérente avec le travail fourni passé et surtout futur où il faudra assister à des audiences des expertises…. et la question qu’ils se sont posée a été “Mais qui paie cet avocat qu’on leur a jeté dans les bras juste avant de disparaitre ?”…. Là dessus son voisin et trois autres membres de l’association dont le Président ont, soit pris du recul dans leur militantisme, soit comme le Président et son voisin quitter carrément l’association convaincu de s’être laissé bernés embarqués à défendre d’autres intérêts que ceux qu’ils croyaient. Quelquefois il faut effectivement savoir qui est celui qui désigne l’ennemi.
      Savez vous Monsieur Claude (autrefois il y avait une Madame Claude) pourquoi plus de 50% des éoliennes ne sont installées que dans les hauts de France et le Grand Est qui ne couvrent que 16% du territoire ?
      Parce que dans ces deux endroits de culture minière habités par des gens habitués à voir d’affreuses constructions de puits de mines et de terrils poussiéreux aux yeux de qui les éoliennes se présentent comme d’élégantes constructions, l’envoyé spécial de la SFEN ne réussissait pas souvent à réunir trois naïfs pour monter son association de “défense” .

      Répondre
      • Avatar

        Hum ! J’ai récemment dans le Grand Est parcouru de nuit la région à l’ouest de Troyes où j’ai été stupéfait par la densité de clignotant rouges à cent mètres du sol sur des étendues impressionnantes. Je suis astronome amateur, quoique pas diplômé d’Orsay, et j’ai apprécié ! Cette région entre Troyes et Estissac ne semble pas faire partie du bassin houiller, ni avoir été historiquement enlaidie à grande échelle par l’industrie… comme le plus gros du Grand Est… Mais bon…
        Quant aux plaintes pour les vaches malades, ma foi, je lis bien des écolos établir un parallèle entre la progression du cancer et la nucléarisation du pays, alors !

        Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective