renovation-energetique-jpg

Un plan de rénovation énergétique ambitieux

En France, le secteur du bâtiment est particulièrement énergivore et peu respectueux de l’environnement : en plus de représenter 45% de la consommation énergétique finale française, il est responsable d’un quart de nos émissions de gaz à effet de serre.

La rénovation thermique des bâtiments représente à ce titre un des enjeux majeurs de la transition énergétique et une des pierres angulaires de notre politique de lutte contre le réchauffement climatique.

Soucieux d’accélérer la réfection des logements français, le gouvernement vient de rendre public un ambitieux plan de mobilisation en faveur de la rénovation énergétique. Explications.

Faire de la rénovation thermique une priorité nationale

Entre novembre 2017 et janvier 2018, le gouvernement français a mis en place une large concertation nationale sur le thème de la rénovation énergétique du bâtiment.

Près de 550 contributions ont ainsi été rassemblées auprès des acteurs des filières du BTP et de l’immobilier mais également auprès des institutions publiques et des citoyens.

Cette consultation a favorisé l’émergence d’idées nouvelles et d’outils innovants pour répondre aux objectifs du gouvernement en matière de rénovation thermique des bâtiments.

Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique et solidaire, et Jacques Mézard, son homologue à la Cohésion des territoires, ont présenté ce jeudi 26 avril un nouveau plan d’action pour favoriser la mobilisation générale en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments.

L’objectif principal de ce plan est de « faire de l’efficacité énergétique des bâtiments une priorité nationale, qui devienne une réalité naturelle pour tous les Français et améliore leur quotidien ».

L’ambition du gouvernement est à la croisée des problématiques écologiques et sociales. En plus de lutter contre le réchauffement climatique en améliorant le bilan carbone du secteur du bâtiment, il s’agit également de généraliser les travaux de rénovation énergétique afin de résoudre le problème des 7 millions de logements mal isolés.

Simplifier les démarches pour plus de travaux

Le plan rénovation énergétique des bâtiments vise dans un premier temps à « massifier » les travaux. Le gouvernement ambitionne ainsi de dynamiser les actions de communication et de créer une sorte de label (nommée « signature commune » dans le plan).

Il s’agit de renouveler et de clarifier le message délivré aux Français mais également de redonner confiance afin de leur donner envie de s’engager dans des travaux.

L’Ademe va mettre en place une large campagne de communication en automne 2018 pour mettre en avant les avantages (santé, confort, patrimoine…) de la rénovation thermique.

Le plan prévoit également la création d’un Service Public de la Performance Énergétique de l’Habitat (SPPEH) afin d’accompagner les ménages vers les travaux de rénovation énergétique et, de manière plus globale, déployer des politiques de rénovation au niveau territorial.

Les aides financières à la rénovation énergétiques sont aujourd’hui jugées « nombreuses, complexes, mal articulées et souvent méconnues des Français et des professionnels ».

Le gouvernement estime à ce titre qu’un important travail de simplification permettra une meilleure mobilisation des ménages.

En plus de simplifier les démarches d’obtention de l’éco-prêt à taux zéro, le gouvernement devrait transformer le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en prime dès 2019.

Comment rénover plus, mieux et moins cher ?

L’objectif du gouvernement est également de créer une dynamique de filière afin de « rénover plus, mieux et moins cher ».

Il s’agira donc de maintenir une exigence ambitieuse en matière de rénovation des logements français pour lutter contre la précarité énergétique (maintien du cap des 500.000 logements rénovés au cours du quinquennat) mais également de favoriser les actions de rénovation du parc tertiaire public et privé.

L’État a notamment indiqué un investissement de 4,8 milliards d’euros pour la rénovation du parc tertiaire public, qui représente 380 millions de mètres carrés (soit 37 % du parc tertiaire national).

L’objectif est de réduire la consommation énergétique des bâtiments publics de 15% d’ici l’horizon 2022 (par rapport à son niveau de 2010).

Mobiliser l’ensemble des acteurs du secteur semble être un prérequis pour favoriser la massification des travaux de rénovation thermique.

Le plan national de Nicolas Hulot et Jacques Mézard propose à ce titre d’accompagner la montée en compétence des professionnels de l’efficacité énergétique et de renforcer les contrôles de qualité des travaux (en réformant notamment le label Reconnu Garant de l’Environnement).

« En lien avec le ministère de l’Éducation nationale, le ministère de la Culture et la CCCA-BTP (Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics), un grand plan de formation aux évolutions des règles de l’art de la rénovation énergétique sera mis en place pour les enseignants de la formation initiale concernés. Le dispositif Feebat (formation aux économies d’énergie dans le bâtiment), orienté selon trois axes, sera ainsi soutenu dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie grâce à une enveloppe de 30 millions d’euros sur trois ans ».

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective