hydroliennes-jpg

La première usine d’hydroliennes au monde inaugurée en France

Le mois de juin 2018 a été placé sous le signe des énergies marines renouvelables pour la ville de Cherbourg.

En plus d’être l’hôte de la Convention Internationale des énergies marines renouvelables, la ville normande a inauguré la première usine de production d’hydroliennes au monde.

Alors que les incertitudes planent encore sur le futur de cette filière française balbutiante, élus et industriels étaient réunis pour célébrer en grande pompe sur le port de Cherbourg l’aube d’une nouvelle ère.

Une “nouvelle histoire industrielle” sur le marché naissant de l’hydrolien

C’est à quelques dizaines de kilomètres du Raz-Blanchard, un des courants marins les plus puissants du monde, qu’a été inaugurée l’usine OpenHydro spécialisée dans l’assemblage de turbines hydroliennes.

Un détail qui revêt une dimension particulièrement symbolique quand on sait qu’il s’agit d’une grande première : l’usine OpenHydro est en effet la seule usine de son genre… au niveau mondial.

L’évènement était donc de taille. De nombreuses personnalités politiques, parmi lesquelles Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Marc Lefèvre, président du conseil départemental de la Manche, sont venues assister à une cérémonie d’inauguration qui ne matérialisait rien de moins que les premiers pas de la filière hydrolienne tricolore.

Mais qui pourrait bien trouver un véritable écho financier sur les marchés du monde entier.

“Naval Energies est aujourd’hui en train d’écrire une nouvelle histoire industrielle sur le marché naissant de l’hydrolien. Nous avons la capacité de produire une hydrolienne de 16 mètres de diamètre toutes les deux semaines. La priorité de Naval Energies est d’assurer le succès des projets de démonstration à l’international et de préparer la montée en puissance du projet pilote Normandie Hydro dans le Raz Blanchard”, a estimé Laurent Schneider Maunoury, Président de Naval Energies et d’OpenHydro, dans son discours.

Des perspectives industrielles en France et à l’étranger

L’usine de Naval Energies couvre une surface de 5.500 mètres carrés en bordure de la zone portuaire.

Construit en à peine 10 mois, le bâtiment devrait accueillir une vingtaine de techniciens d’ici la fin de l’été.

Des créations de postes nécessaires pour répondre aux premières commandes portant sur la fabrication de deux turbines hydroliennes destinées à des centrales en cours de développement au Canada et au Japon.

Une fois ces deux machines terminées, Naval Energies se concentrera sur une commande française. EDF a en effet décidé de faire appel à l’usine OpenHydro pour la construction des 7 hydroliennes de 2 MW nécessaires au développement de son projet de centrale de production dans le Raz Blanchard.

Cette ferme hydrolienne devrait permettre de produire suffisamment d’électricité pour couvrir les besoins de 13.000 citoyens.

Selon les informations fournies par Naval Energies, le premier module de production de l’usine de Cherbourg est capable d’assurer l’assemblage de 25 hydroliennes à l’année. Une fois cette capacité atteinte, une quarantaine de postes auront été créés.

Une filière pleine de promesses

L’énergie hydrolienne représente une véritable opportunité économique et industrielle pour notre pays : l’hydrolien est en effet une filière balbutiante, source potentielle d’emploi, pour laquelle la France a un coup à jouer au niveau mondial.

Sans oublier qu’elle représente également une opportunité environnementale : l’énergie hydrolienne est une ressource renouvelable et totalement prévisible dont le potentiel mondial est estimé à 100 GW.

“OpenHydro s’apprête à écrire une nouvelle page de l’histoire industrielle cherbourgeoise en misant sur l’audace et l’innovation. La ville comme les autres collectivités normandes ont été les partenaires de ce projet et le resteront aussi longtemps que possible. J’attends, et avec moi, les élus et la population, que l’État confirme son intérêt pour cette source d’énergie propre, moderne et qui peut donner naissance à une filière industrielle créatrice d’emplois et de richesse”, a déclaré Benoît Arrivé, le Maire de Cherbourg-en-Cotentin.

De manière beaucoup plus évidente, M. Schneider-Maunoury rappelle que l’État avait un rôle majeur à jouer dans l’émergence de cette filière hydrolienne.

Les acteurs industriels sont en effet tributaires des décisions de l’État en matière d’appel d’offres commerciales.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective