USA: petite baisse des stocks de pétrole brut

Les réserves commerciales américaines de pétrole brut ont reculé un peu moins que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que celles de produits distillés ont fortement augmenté, déjouant les attentes.

Selon un rapport hebdomadaire diffusé mercredi par l’Agence américaine d’Information sur l’Energie (EIA), les stocks de brut on baissé de 700.000 barils à 488,0 millions de barils (MB) au 27 novembre, là où les analystes envisageaient un recul de près de 2 MB.

Ceux de produits distillés (fioul et gaz de chauffage) ont grimpé de 3,2 MB alors que les analystes avaient prévu un baisse de 1,5 MB.
Les réserves d’essence ont également augmenté, de 3,5 MB, plus que les 2 MB prévus par les experts interrogés par l’agence Bloomberg.

“Une chute de la demande implicite pendant la semaine de fêtes a conduit à des gains robustes pour les stocks d’essence et de produits distillés, ce qui donne une orientation plutôt baissière à ce rapport”, note Matt Smith de ClipperData.

Le total des produits pétroliers distribués la semaine dernière s’est maintenu à 19,3 millions de barils par jour (mbj), mais est en baisse de 9% par rapport à la même période l’an dernier.

Ces chiffres semblent confirmer que, conformément aux recommandations des autorités sanitaires, les Américains ont limité les déplacements lors de la semaine de Thanksgiving, qui a eu lieu jeudi dernier, afin de freiner la propagation du virus.

Déjà en hausse avant la publication du rapport, le cours du principal contrat du baril new-yorkais de WTI accentuait ses gains et prenait 1,73% vers 15H10 GMT, à 45,32 dollars.

Les acteurs du marché semblaient plutôt se focaliser sur la décision à venir des principaux pays exportateurs, qui doivent s’accorder sur l’avenir de leurs quotas de production, la plupart des analystes s’attendant à ce que les coupes soient prolongées de plusieurs mois à leur niveau actuel.

Les raffineries américaines ont fonctionné à 78,2% de leurs capacités, en légère baisse par rapport à la semaine précédente.

La production a elle augmenté de 100.000 barils par jour, s’établissant à 11,1 mbj, ce qui reste toutefois nettement inférieur aux niveaux de l’an dernier à la même période.

Les importations ont un peu augmenté (+171.000 barils) et les exportations ont fortement progressé (+625.000 barils).

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective