UE: sept pays dont la France défendent la place du nucléaire

Les chefs d’État et de gouvernement de sept pays européens, dont la France, défendent le rôle de l’énergie nucléaire en Europe, dans une lettre adressée à la Commission rendue publique jeudi.

C’est « un appel d’urgence pour assurer des règles du jeu équitables pour l’énergie nucléaire dans l’UE, sans l’exclure des politiques et des avantages climatiques et énergétiques », indique le texte mis en ligne sur le site du gouvernement polonais.

La lettre, en anglais, est signée par le président français Emmanuel Macron et les Premiers ministres de Hongrie, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie. Datée du 19 mars, elle a été rendue publique jeudi.

Cet appel intervient en pleine discussion à Bruxelles sur la future « taxonomie » verte européenne, qui doit conditionner l’accès aux financements et donc les investissements pour de nombreuses années.

Certains pays sont favorables à l’inclusion du nucléaire en raison de ses avantages climatiques avec ses très faibles émissions de CO2. D’autres pays comme l’Allemagne et l’Autriche y sont opposés.

Les signataires de la lettre demandent pour leur part « que les politiques énergétiques et climatiques européennes soutiennent toutes les voies vers la neutralité climatique, selon le principe de la neutralité technologique ».

Ils soulignent encore « l’indispensable contribution (du nucléaire) pour combattre le changement climatique » et y voient un moyen de soutenir l’essor des renouvelables et de l’hydrogène, sans oublier les emplois créés.

Les Etats membres ont des visions très différentes du rôle du nucléaire à l’avenir.

L’Allemagne a décidé de sortir de cette énergie à la suite de la catastrophe de Fukushima (2011) et ce gros contributeur au budget de l’UE est hostile à des financements européens pour cette technologie.

Des pays comme la Pologne ou la République Tchèque comptent en revanche dessus pour limiter leur recours au charbon, très polluant et émetteur de gaz à effet de serre.

La France recourt pour sa part au nucléaire à plus de 70% pour produire son électricité, un chiffre qu’elle veut amener à 50% d’ici 2035.

Si l’exécutif n’a pas encore décidé s’il comptait lancer la construction de nouveaux réacteurs, Emmanuel Macron a assuré que « notre avenir énergétique et écologique passe par le nucléaire ».

commentaires

COMMENTAIRES

  • Donc 20 pays ne soutiennent pas le nucléaire en Europe. Par ailleurs tous nos voisins frontaliers ont tourné le dos au nucléaire.
    Et par ailleurs certains de ces pays signataires n’ont pas de nucléaire !

    Répondre
    • L’Allemagne est favorable car le peu qui lui reste (autour de 8 GW), en fonctionnant à 100 % cet hiver, lui a parmi de limiter la sollicitation de son parc thermique dominé par le charbon. Ce parc charbon (et dans une moindre mesure, à gaz) a quand même largement été sollicité (par rapport à l’hiver précédent) par manque d’énergies renouvelables variables : vent, soleil et biomasse. Quant aux autres pays non signataires, ils profitent du parc nucléaire Français indirectement par leurs importations.

      Répondre
  • Scuicide collectif mais également un manque de connaissances scienifiques (décidément les collaborateurs des édiles politiques sont soit incompétents soit en conflit d’intérêt avéré avec les lobbys du nucléaire… ou les deux probablement?).
    Fatigué de répéter que le bilan carbone annoncé du nucléaire est largement sous estimé (voir le replay sur ARTE  »la fabrique de l’ignorance » on est en plein dedans!). CE SONT AVANT TOUT DES CENTRALES A RECHAUFFER EN PERMANENCE LES MILIEUX; AIR, EAU DOUCE, EAU DE MER et d’une façon collossale car il y a trois fois plus d’énergie thermique fatale non valorisable que d’énergie électrique produite! Rajoutons l’impossible gestion durable des déchets, les conflits militaires pour aller  »voler » du minerais en Afrique…et une future catastrophe (causes multiples!).
    Alors une bonne fois on oublie cette ancienne filière  »hors de prix » et on met le paquet sur les technologies du moment… tout en commençant par une réduction drastique des consommations avec une véritable politique de MdE!

    Répondre
  • Toute centrale thermique pilotable a un rendement de 30 % (qu’elle fonctionne avec du charbon, du fioul, du gaz ou de l’atome), l’éolien intermittent a un « rendement » au mieux de 25% que ce soit en France ou en Allemagne
    Rappel1. Par rapport à la planète, la France a son taux d’émission de CO² égal à 0.9% tandis que l’Allemagne est à plus de 7%, malgré ses 32000 éoliennes et une puissance installée des ENR intermittentes de plus 50% de son parc).
    Rappel 2. En période froide et anticyclonique hivernale, les éoliennes et le solaire en France et en Allemagne fournissent royalement 2 à 3 % de la consommation (importante) d’électricité et c’est les back-up (fossile : charbon, lignite & gaz) pour l’Allemagne et nucléaire pour la France) qui fournissent le gros du peloton.
    Maintenant, pour remplacer leurs centrales au charbon et lignite, les Allemands sont sur le point d’obtenir de la commission de Bruxelles « une taxonomie verte » pour leurs investissements concernant leur Back-up de centrales au gaz (avec la contrainte d’utilisation de <2000h/an).
    Pour le nucléaire, la France et d’autres, prenant exemple sur ce qu’obtiennent les Allemands au niveau de « la taxonomie verte » de la part de l’Europe pour une énergie qui est émettrice de CO², peuvent aussi demander une taxonomie verte pour des investissements à base de « nucléaire » qui est encore mois émetteur de CO²…
    Enfin les Français de moins en moins sensibles aux arguties des verts sont favorables au nucléaire à près de 60%,

    Répondre
  • Le taux de mortalité lié au nucléaire civil doit flirter avec celui des noyades dans les flaques d’eau…….donc risque majeur pour l’humanité!

    Répondre
    • Le minisre Robert Moulin s’est noyé dans une flaque d’eau…
      J’avais sollicité quelques précisions venant des  »pro du nucléaire »; pour rappel:
       »Quelle est la puissance souscrite dont vous disposez au compteur? »… à ce jour aucun réponse!

      Répondre
    • Bien, mais peu nettement mieux faire encore…
      Pour commencer i faut dénoncer le scandale d’EDF dans ses tarifs d’abonnement… juste une dizaine d’Euros à l’année d’écart entre le premier à 3kVAet le 6! Il faudrait que le 3 soit quasiment gratuit cela permettrait  »naturellement » d’étaler les conso…entre autre!
      Cela fait des années que je suggère à EDF de créer un abonnement  »éco-citoyen » à seulement 10A au disjoncteur (2,3kVA)…
      avec un coût d’abonnement symbolique de 10 Euros à l’année et un tarif très bas et unique de tous le kWh consommés!
      Avant qu’ils ne comprennent qq chose il coulera de l’eau sous les ponts!
      Pour info je ne dispose que de 2kW de puissance max sur mon onduleur (étant solarisé depuis plus de quarante ans) et je dispose pourtant de tout le confort dit  »moderne ». Avec une très bonne MdE mes besoins sont inférieurs à 1kWh/24h/personne…. bilan incluant l’énergie de filtration de ma piscine hypoénergétique de 85m3 (entre 700 et 800Wh par jour!).En première conclusion vous pouvez encore diviser par deux et votre abonnement et vos consos!

      Répondre
      • Je vous cite:

        « Pour info je ne dispose que de 2kW de puissance max sur mon onduleur (étant solarisé depuis plus de quarante ans) et je dispose pourtant de tout le confort dit »moderne ». Avec une très bonne MdE mes besoins sont inférieurs à 1kWh/24h/personne….  »

        Dit comme cela c’est une belle performance énergétique, mais pour « M. et Mme Michu » et leurs 2 enfants, résidents de métropole équipés de:

        Une plaque de cuisson à induction
        Un four électrothermique
        Un four micro-onde
        Un réfrigérateur
        Un congélateur
        Un lave linge
        Un lave vaisselle
        Un sèche-linge
        Une centrale-vapeur
        Une ventilation mécanique contrôlée
        Un aspirateur
        Une tondeuse à gazon
        Une « box internet »
        Deux ordinateurs portables pour le télétravail des parents
        Un ordinateur familial.
        Un serveur Nas en réseau
        Un téleviseur

        Que proposez vous comme mode d’utilisation de ces équipements avec un contrat « 10A » et « moins de 1kWh/24h/personne?

        PS: disposant déjà d’une conscience « minimale » sur la valeur de l’énergie, les « Michu » ont depuis toujours renoncé aux vacances exotiques (réunion, polynésie, antilles etc…) qui représenteraient à minima 500l de kérosène par personne, c’est à dire à minima 20 000 kWh pour la famille.

        Répondre
        • Mes remarques et propositions pour chaque appareil:
          Une plaque de cuisson à induction: Particulièrement énergivore entre 5 et 7kW sans oublier les REM toxiques pour le vivant à 25kHz. Pour la cuisson et le four, à défaut de produire son Biogaz, le butane fossile reste la meilleure solution!
          Un four électrothermique: Puissance considérable entre 3 et 5kW préférer une cuisinière  »tout gaz »
          Un four micro-onde : (sans gril thermique), puissance appelée 1,2kW… aucun problème d’usage en plus ne fonctionne que qqs mn!
          Un réfrigérateur: Si classe A+++ puissance du groupe environ 60W…et durées de fonctionnement très courtes
          Un congélateur:Si classe A+++ puissance du groupe aussi 60W… durée idem
          Un lave linge: Alimenté en eau chaude solaire (plus de résistance de 2kW!) moteur en lavage 40W, en essorage 100W
          Un lave vaisselle pas vraiment utile car contraintes d’usages supérieures au bénéfice  »temps », si vous ne pouvez vous en passer il faut débrancher la résistance de 2kW et l’alimenter en eau chaude solaire.
          Un sèche-linge: une catastrophe et pour le linge qui s’use très vite et pour ses consommations d’électricité. Pour info, un lave linge alimenté en eau chaude solaire, va aussi rincer en eau chaude solaire, les produits lessivels seront impeccablement éliminés et le linge rincé chaud va se défroisser naturellement s’il est étendu en fin de lessive… gain en repassage aussi!
          Une centrale-vapeur en général elles ont une puissance d’au moins 2kW, un simple fer vapeur d’un kW suffit et fonctionne très bien!
          Une ventilation mécanique contrôlée: La turbine fait qqs dizaines de W (20 à 30?). Bien mieux et sans besoin d’électricité, j’ai développé  »la Ventilation Thermique Verticale Naturelle »!
          Un aspirateur : Il y a des  »monstres » avec des moteurs de 1500W ou plus encore, mais des modèles à 800W existent et fonctionnent très bien (il faut vider régulièrement le sac!).
          Une tondeuse à gazon: Vous n’êtes donc pas en appart, mais en pavillon. Le moteur dépasse 1kW, il en existe maintenant  »sans fil » double avantage puissance plus faible, plus de rallonge à trainer!
          Une “box internet” à ne surtout pas laisser sous tension en permanence, mais juste lorsqu’on en a besoin. Une box appelle une puissance d’environ 12W lorsqu’elle est inutile (la nuit ou certaines périodes de la journée, elle consomme inutilement vos besoins en élcairage LED!)
          Deux ordinateurs portables pour le télétravail des parents: Même avec un écran de 17p et DD mécanique ils demandent moins de 15W chacun!
          Un ordinateur familial. Si c’est une tour, là on dépasse les 100W (à ne pas laisser en veille ni aucun autre appareil d’ailleurs!)
          Un serveur Nas en réseau: Suivant le modèle sa puissance ne doit pas dépasser 25W (sinon poubelle!)
          Un téleviseur: Suivant la taille de l’écran, il présente une puissance comprise entre 75 à 300W
          En conclusion en priorisant les appareils et fonctions indispensables (frigo, congèl, éclairage, ordi, live box, serveur, lave linge sans sa résistance de 2kW…) on disposera d’assez de puissance avec 2kW car les autres appareils  »énergivores » seront utilisés intelligemment  »à tour de rôle ». Ridicule de repasser en même temps que l’aspirateur, en même temps que le micro-onde… Il suffit de réfléchir! Et le nec plus ultra, c’est que si vous respectez ces règles, vous pourrez envisager l’autonomie énergétique solaire! Je confirme depuis plus de 40 ans (et à l’époque c’était plus complexe!).

          Répondre
          • En résumé, pour la famille « Michu » qui réside en métropole sous une irradiation solaire de 1100kWh/m2/an (par exemple à Besançon) le confort moderne serait selon vos préceptes:

            -Une cuisinière au gaz butane (avec ses bouteilles) en lieu et place d’une plaque à induction et d’un four électrothermique
            -La mise au rebut et le remplacement de tout ce qui n’est pas A+++
            -Le retour à la corvée de vaisselle
            -Un lave linge alimenté par les caprices d’une ECS solaire (traitant en hiver une eau de puisage à 8°C environ)
            -Une « VTNC » (norme NF ——–??) plutôt qu’une VMC double flux
            -Un fer à repasser basique pour le coton et le lin (personnellement je suis fan du lin)
            -Surtout pas de sèche linge
            -La mise en route et l’arrêt de la box internet à chaque connexion
            -Une tondeuse à gazon sans fil (avec batterie verte?!)

            Quitte à invoquer des motifs irrationnels et à la limite de l’ésotérisme, tels la prétendue toxicité REM de l’induction, vous fixez en réalité les critères d’acceptabilité de confort à la seule aune de votre volonté d’autonomie énergétique. Autonomie qui ne concerne vraisemblablement qu’une petite partie de l’énergie à laquelle sont adossés l’ensemble des produits et services qui constituent votre activité globale.
            En effet, à vous lire, votre énergie « domestique » est inférieure à 365 kWh/an, MAIS parallèlement, les quelques dizaines de milliers d’euros de votre revenu annuel sont immanquablement le fruit de plusieurs dizaines (centaines?) de MWh d’activités économiques annuelles directes et indirectes !!!

            Dans ces conditions, Mme Michu ne va sûrement pas se priver de sa plaque à induction (pas particulièrement énergivore), au bénéfice d’une gazinière beaucoup plus dangereuse, qui plus est émettrice de CO2………

  • Et Mesdames ne devront plus sortir de la maison car les appareils « énergivores » seront utilisés intelligemment « à tour de rôle », et étendre le linge lavé de manière approximative (eau passablement tiède) à l’endroit adéquat. Tel est le nouveau modèle de société de Mr Favand. Quant au rapport entre revenus et énergie globale consommée, ce sujet ne figure jamais dans les préoccupations des milieux écologistes. Yves Le Goff fait bien de le signaler.

    Répondre
    • Merci M. Cochelin: le jour où les CSP+ donneurs de leçons « EELV » (disons > 30 000€/an financés par le contribuable) prendront conscience de l’origine « physique » de leur revenu, sans doute deviendront-ils plus pragmatiques et moins idéologues…..

      Répondre
    • Vous dévoilez un aspect peu sympathique avec ce rôle dédié à ces ‘dames »! Voilâ encore une fois un modèle de  »taches partagées à l maison! »
      Plus de temps à consacrer à des conseils gratuits, visiblement votre facteur  »résilience » devrait vous inquiéter!
      GF

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective