Transport : la Suisse veut mettre au point le premier camion à hydrogène

L’hydrogène pourrait bien devenir le carburant écologique de demain : il peut en effet être produit sans émission de gaz à effet de serre, permet de valoriser la production des énergies renouvelables, répond à la question du stockage de l’énergie…

De nombreuses initiatives tendent ainsi à démontrer que l’hydrogène-énergie pourrait faciliter la transition vers un transport durable et moins dépendant des importations de matières fossiles. Une initiative suisse vient d’ailleurs d’être lancée afin de mettre au point le tout premier poids-lourd à hydrogène.

Une collaboration pour mettre au point le premier camion à hydrogène

Generation Of hydrogen (également surnommé GOH!) est une initiative Suisse qui vise à mettre au point un camion de livraison de 40 tonnes propulsé par un moteur à hydrogène 100% renouvelable.

Présenté lors d’une conférence de presse au début du mois d’octobre, il s’agit d’un projet coordonné par la Fondation Nomads, un organisme privé d’utilité publique et à but non-lucratif, en partenariat avec trois entreprises (la Société Coopérative Migros Genève, GreenGT, et LARAG) ainsi que les Services Industriels de la ville de Genève (SIG).

Ce projet a pour ambition de combiner le savoir-faire de ces quatre partenaires pour mettre au point un prototype de poids-lourd alimenté uniquement par de l’hydrogène vert. Le système de propulsion électrique-hydrogène, basé sur l’utilisation d’une pile à combustible et d’un moteur à propulsion électrique, sera fourni par la société Green GT et assemblé par le constructeur LARAG sur le châssis d’un camion Kamaz.

Soucieux de favoriser l’utilisation de technologies respectueuses de l’environnement, l’électricité nécessaire à la production d’hydrogène sera générée uniquement via des ressources renouvelables par les équipes des SIG.

“Dans le contexte actuel où la transition énergétique s’avère indispensable, c’est en travaillant ensemble et en confiance que l’on trouve des solutions viables et durables en matière d’innovation et de formation”, estime le vice-président de la Fondation Nomads, Jean-LucFavre.

Les avantages de la mobilité hydrogène

Les porteurs du projet GOH! estiment que le moteur à hydrogène est une technologie qui pourrait bien se révéler plus adaptée aux dimensions d’un poids-lourd qu’un moteur électrique. L’utilisation d’une pile à combustible permet en effet d’éviter l’installation d’imposantes batteries de stockage d’électricité, ce qui permet d’augmenter l’autonomie de véhicules à la carcasse imposante.

Dans un premier temps, la SIG génèrera de l’hydrogène grâce à la technique de l’électrolyse de l’eau. Cette dernière consiste à utiliser du courant électrique issu d’énergies 100% renouvelables (hydraulique, solaire, éolien…) pour transformer des molécules d’eau en hydrogène gazeux.

L’hydrogène ainsi obtenu est stocké sous pression dans un réservoir qui est ensuite embarqué dans le camion. La pile à combustible entre en jeu à ce moment-là : elle permet de combiner l’hydrogène à l’oxygène présent dans l’air afin de générer l’électricité nécessaire à l’alimentation du moteur électrique. Ce processus baptisé catalyse, ne rejette que de l’eau et de la chaleur.

“Les moteurs à propulsion électrique sont bien plus efficaces que les moteurs à essence. Ces derniers ont un rendement de 30%, alors qu’un moteur électrique arrive à 98%. Et contrairement à une idée répandue, l’hydrogène est moins dangereux qu’un véhicule à essence, tous les pompiers vous le diront”, précise Jean-François Weber, directeur général de Green GT, aux journalistes de la Tribune de Genève.

Développer un réseau de distribution hydrogène

Le premier prototype de camion à hydrogène issu de l’initiative GOH! devrait être mis au point d’ici décembre 2019 puis mis en circulation d’ici juillet 2020. La pile à combustible qu’il embarquera devrait lui permettre d’afficher une autonomie de 500 kilomètres, soit “trois fois plus que s’il était équipé de batteries électriques”, selon le porte-parole de GreenGT.

Totalement rechargeable en moins de 15 minutes, ce premier prototype sera utilisé par la société Migros Genève. Cette chaine de grande distribution suisse se servira de ce camion pour effectuer ses livraisons dans la région de Genève. L’objectif étant bien évidemment d’observer le comportement du système de propulsion dans des conditions réelles d’utilisation, avant d’envisager une éventuelle production en série.

La généralisation des moteurs à hydrogène nécessitera le développement d’un vaste réseau de distribution d’hydrogène. Les responsables du projet GOH! espèrent que leur initiative permettra de démontrer la viabilité économique, technique et écologique d’une filière à hydrogène verte pour le secteur du transport.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective