Transition énergétique: la Pologne principale bénéficiaire du fonds européen

La Pologne, encore très dépendante du charbon dans son bouquet énergétique, sera le principal bénéficiaire du Fonds pour la transition juste voulu par la Commission européenne, selon un document publié mercredi par l’institution.

L’exécutif européen a dévoilé mardi un programme d’investissement pour son Pacte vert, projet phare de la mandature d’Ursula von der Leyen. Première mesure concrète, la mise en place d’un “Fonds pour la transition juste” qui doit accompagner la transformation des pays européens vers des économies au bilan carbone quasi nul.

La Commission propose de doter ce fonds de 7,5 milliards d’euros, une somme qui devra être confirmée lors de la négociation du prochain budget pluriannuel de l’UE (2021-2027), actuellement en cours.

Cet argent frais sera réparti selon plusieurs critères: les émissions de gaz à effet de serre des installations industrielles (elles compteront pour 49%), l’emploi dans le secteur de l’extraction de charbon et de lignite (25%), et l’emploi dans l’industrie (25%). Le tout pondéré par le niveau de prospérité du pays.

Selon les estimations de la Commission, la Pologne devrait ainsi recevoir 2 milliards d’euros via cet instrument, loin devant l’Allemagne (877 millions).

Varsovie, qui redoute les effets économiques et sociaux d’un tel engagement sur son économie, avait refusé de s’aligner sur ses homologues lors du dernier sommet européen en décembre en ce qui concerne l’objectif de neutralité climatique d’ici 2050.

Les autres principaux bénéficiaires sont la Roumanie (757 millions), la République tchèque (581 millions), la Bulgarie (458 millions) puis la France (402 millions).

Chaque euro dépensé dans le cadre du fonds de transition juste devra être accompagné d’un co-financement de l’Etat membre dans lequel se trouve la région aidée, qui devra rédiger des “plans régionaux de transition” pour accéder au Fonds de transition juste.

En outre, le Fonds n’est qu’un des piliers du “Mécanisme de transition juste”. En ajoutant des financements via le programme d’investissement InvestEU (par exemple soutien aux entreprises les plus innovantes) et les prêts de la Banque européenne d’investissement (BEI, par exemple pour financer des mesures d’efficacité énergétique comme la rénovation de logements sociaux), la Commission espère que ce mécanisme puisse mobiliser jusqu’à 100 milliards d’euros d’ici 2027.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective