Transition énergétique : quelles perspectives après la crise ?

La transition énergétique suit son cours, après une année 2020 historique à bien des égards. Consommation en chute libre et réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre : avons-nous assisté à l’avant-première d’une pièce qui se jouera dans une trentaine d’années ?

L’économie carbonée renaît de ses cendres et la trajectoire du gouvernement est celle du verdissement jusqu’à la neutralité carbone en 2050. Mais qu’on ne s’y trompe pas, loin des privations, la sobriété énergétique c’est aussi l’amélioration des conditions de vie, et particulièrement dans le secteur du bâtiment !

Confinement : l’avant-goût d’un monde sans pétrole ?

Les mesures de lutte contre la propagation du virus ont mis en péril la courbe ascensionnelle du pétrole. Plombée par la chute record du mois d’avril, l’année 2020 affiche une baisse de 9 % par rapport à l’année précédente. Un recul exceptionnel de la consommation avec, en filigrane, des plans de relance décarbonés qui remettent en cause la pérennité de ces industries à long terme.

Au-delà des politiques gouvernementales, c’est toute une partie de la société de consommation qui tourne le dos à l’or noir. Dans le secteur automobile, l’électrification se poursuit malgré la baisse des prix du pétrole. Si les industriels se tiennent prêts à négocier ce virage délicat, ils devraient toutefois pouvoir compter sur la pérennité du secteur de la pétrochimie. Le pétrole comme matière première a encore un long chemin à parcourir.

Baisse record des émissions de CO2, et après ?

À l’échelle mondiale, les émissions de CO2 ont elles aussi enregistré une baisse record au printemps dernier : -19 % par rapport à l’année précédente. En France, les estimations du Ministère de la Transition écologique tablent sur une baisse comprise entre 10 % et 12 % sur l’ensemble de l’année 2020. Un chiffre historique, dû aux conséquences de la pandémie, mais pas seulement…

Les services du ministère scrutent avec attention les éléments structurels de cette progression. Le recours au télétravail fait partie de ces pratiques vertueuses imposées par la crise, et amenées à se poursuivre dans de meilleures conditions. Dans une interview au JDD, la ministre Barbara Pompili a mis en avant la stratégie du gouvernement et ses résultats visibles depuis 2019, avec une réduction de 1,7 % des émissions de gaz à effet de serre, dépassant l’objectif fixé à 1,5 %.

Le tout renouvelable en moins de 3 décennies…

Les énergies renouvelables variables d’aujourd’hui devraient constituer le socle du mix énergétique de demain. Des avancées technologiques notables sont attendues pour garantir la continuité d’un système électrique reposant principalement sur le solaire et l’éolien. Un défi à relever avec l’appui d’autres secteurs, comme celui de l’hydrogène qui pourrait représenter jusqu’à 14 % du mix énergétique en 2050.

Et dans ce domaine, l’innovation française est déjà au rendez-vous ! La start-up nantaise Lhyfe, a lancé en septembre dernier la construction de sa première usine de production d’hydrogène vert. Pour faire simple, « on a inventé une usine à gaz capable de tourner avec de l’énergie qui n’est pas stable », explique Nolwenn Belléguic, associée de Lhyfe au micro de France Culture. Une solution innovante pour maîtriser l’intermittence et des créations d’emplois en perspective.

…à condition d’économiser l’énergie

« La meilleure énergie est celle qu’on ne consomme pas » lançait en 2011, Nathalie Kosciusko-Morizet, alors ministre de l’Écologie. Un adage plus que jamais d’actualité alors que les engagements pris lors de l’Accord de Paris visent la neutralité carbone d’ici 2050.

Et, bonne nouvelle, en rénovation énergétique la sobriété rime avec le confort retrouvé. L’isolation thermique des logements est une urgence pour l’environnement, mais aussi pour des millions de Français qui subissent le froid au quotidien et accumulent des factures d’énergie aux montants démesurés.

——————-

Article du Site partenaire  QuelleEnergie.fr

Filiale du groupe EFFY, QuelleEnergie.fr est la première plateforme d’intermédiation entre professionnels de la rénovation énergétique et particuliers souhaitant réaliser des travaux d’économies d’énergie (isolation, chauffage performant, pompes à chaleur, photovoltaïque…). En 2017, QuelleEnergie.fr a renseigné gratuitement 2 000 0000 Français par mois sur son site Internet ou par téléphone.

 

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Une analyse superficielle très incomplète de cette transition énergétique ”après la crise”!
    Pour résumer s’il est indispensable ”d’économiser l’énergie” il faut surtout aller plus loin encore avec une politique drastique ”tous azimuts” sur la MdE et la MddE…
    La MdE c’est la Maîtrise de l’énergie, la MddE, c’est la maîtrise de demande d’énergie (qui concerne la pussance souscrite au compteur!).
    Ces deux disciplines sont fondamentales et surtout scientifiques, ce ne sont pas que des publicités commerciales ni des ”grandes envolées poltiques”… je vais juste prendre un exemple pour démontrer jusqu’ou il faut aller:
    Choisir d’acheter un réfrigérateur très performant (A+++ et maintenant seulement A… encore une débilité de plus!), c’est le premier pas. Mais ensuite cet appareil ne doit pas être installé à côté d’un four, ses faces latérales et arrière doivent être écartées pour permettre d’évacuer la chaleur… enfin les usagers doivent apprendre à s’en servir et ne pas ouvrir les portes souvent, longtemps (pour regarder ce qu’il y a dedans par exemple donc bien ranger ses produits); ne pas placer des denrées chaudes à l’intérieur…etc.
    Autres remarques à lire dans mes observations sur l’article ”recyclage des VE”…
    Je viens de regarder rapidement le site ”Quelle énergie” qui a signé cet article… Ils proposent des chauffe-eau thermodynamiques (avec une pompe à chaleur)! ridicule, le chauffe-eau solaire doit être généralisé même dans les régions froides avec les capteurs sous vide. Et ce chauffe eau-solaire doit alimenter le lave-linge et lave-vaisselle pour éliminer deux fois 2kW de résistances chauffante…. Les cycles de ces appareils ne doivent plus être envisagés la nuit (stupidité d’ERDF avec ses tarifs nocturnes)… mais le jour lorque les apports solaires sont maximums…
    Un autre petit exemple, si vous laissez votre ”live box” sous tesion 24H/24, elle va consommer inutilement tous vos besoins en éclairage (Led), plus grave si le décodeur TV reste aussi sous tension en permanence… idem pour toutes les veilles…
    Beaucoup à dire, mais lorsque vous serez arrivés à des besoins en énergie électrique inférieurs à 1kWh par jour par personne (hors chauffage) vous aurez maîtrisé votre MdE. calculez simplement ou vous en êtes actuellement!

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective