Toute stratégie d’exportation de gaz a une dimension diplomatique

Le Monde de l’Énergie ouvre ses colonnes à Didier Holleaux, directeur général adjoint d’Engie, et auteur du livre La vraie histoire du gaz – Quand l’énergie devient une arme géopolitique, paru ce 25 janvier 2024 au Cherche midi, pour évoquer avec lui la place du gaz fossile dans les relations géopolitiques internationales, en particulier dans la stratégie de la Russie.

Le Monde de l’Énergie —Estimez-vous que la stratégie russe de développement de ses exportations de gaz vers l’Union européenne avait une dimension diplomatique avant la guerre en Ukraine ?

Didier Holleaux —Toute stratégie d’exportation de gaz a une dimension diplomatique, car elle crée une relation nécessairement de long terme (alors que le pétrole, ou du GNL qui serait vendu uniquement en spot, échappent à cette logique) entre pays exportateur et pays importateur. Or le choix des partenaires auxquels on veut se lier a long terme est évidemment politique et diplomatique. C’était vrai lorsque l’URSS a commencé à exporter vers l’Europe dans les années 1970, c’était vrai quand ont été construits Bluestream, Yamal-Euope, Nord Stream 1, Turkstream, Nord Stream 2…

C’est aussi vrai des USA, puisque les autorisations d’exportation de GNL vers les pays avec lesquels les USA n’ont pas d’accord de libre-échange, sont soumises à une évaluation par le Department of Energy qui doit s’assurer qu’elles sont dans l’« intérêt public ».

On pourrait renverser la question : quel est le pays dont les décisions d’exportations de gaz ne sont pas politiques et diplomatiques ?

Le Monde de l’Énergie —Comment Moscou a joué de cette arme diplomatique depuis l’invasion de février 2022 ?

Didier Holleaux —Moscou a commencé à utiliser le gaz comme arme économique dès l’été 2021, en limitant ses exportations vers l’Europe aux seuls volumes des contrats de long terme (alors que traditionnellement il vendait également du gaz spot) alors que le marché mondial du gaz était globalement « court ». Cette réduction de l’offre fait monter les prix et la Russie parvient ainsi à augmenter ses revenus en exportant moins que les années précédentes. Mais il est impossible de dire si ce comportement est simplement un abus de position dominante opportuniste ou une préparation au conflit.

A partir du début de la guerre, la manipulation du marché prend une autre ampleur : qu’il s’agisse de l’affaire des paiements en roubles ou des interruptions de contrats (pour des motifs techniques ou commerciaux), la Russie orchestre les annonces et les décisions pour maximiser l’incertitude des clients, créer un sentiment de panique et finalement faire monter les prix à des niveaux stratosphériques.

Cette tactique permet à la fois de maintenir les revenus de l’Etat russe et de frapper les européens, qui soutiennent l’Ukraine, au portefeuille.

Le Monde de l’Énergie —Quelles autres conséquences diplomatiques mondiales a eu le changement de stratégie gazière de la Russie ? Quelles mutations cette nouvelle donne a-t-elle enclenché sur les marchés mondiaux du gaz ?

Didier Holleaux —La première conséquence du comportement de la Russie sur le marché du gaz est d’ouvrir une belle opportunité à tous les projets de GNL en attente de développement dans le monde (notamment en Afrique, aux USA et au Qatar) de trouver les clients dont ils ont besoin pour signer des contrats de vente de long terme et prendre leur décision d’investissement.

De manière plus ponctuelle, la hausse des prix a, dès 2021, suscité des rapprochements inattendus pour profiter de ces prix élevés. Par exemple l’accord survenu entre le Turkménistan, l’Iran et l’Azerbaïdjan qui permet in fine de vendre 2,5 Gm3 par an de gaz supplémentaire en Europe.

Enfin cette stratégie a provoqué des tensions entre les Européens et nombre de pays du Sud. En effet la stratégie russe a fait monter les prix du gaz en Europe à des niveaux tels que du GNL qui était promis à des pays tels que le Pakistan ou le Chili a été livré en Europe : il était en effet plus profitable pour le vendeur d’empocher le prix européen et de payer à son client une indemnité de non-livraison que de vendre au prix contractuel. Les pays ainsi privés de GNL, et souvent exposés au risque de black-out de ce fait, ont généralement blâmé au moins autant l’Europe que la Russie pour cette pénurie.

Le Monde de l’Énergie —Vous estimez que cette nouvelle donne favorise le développement des gaz renouvelables, pourquoi ?

Didier Holleaux —Fondamentalement cette crise a remis la sécurité d’approvisionnement énergétique en tête des priorités des européens : comme il n’y a pas de perspective d’inverser le déclin de la production européenne de gaz naturel, la seule façon d’augmenter la ressource domestique (la plus sûre en cas de crise) c’est la production des gaz renouvelables. Biométhane, biogaz issu de pyrogazéification ou de gazéification hydrothermale, hydrogène vert ou blanc, peuvent contribuer à la sécurité d’approvisionnement. Par exemple pour le seul biométhane on pourrait produire en 2030 de l’ordre de 35 Gm3, soit exactement 1/3 du gaz russe manquant.

Par ailleurs la crise a conduit à relativiser la question du coût du gaz renouvelable : à 100 EUR/MWh en moyenne en 2022, le prix du gaz naturel était plutôt supérieur au coût de production du biométhane. Et même si les prix du gaz naturel sont retombés depuis lors, ils restent supérieurs au prix de la décennie 2010, et l’écart de coût entre gaz naturel et biométhane après prise en compte des externalités positives s’est fortement réduit.

Ces deux éléments (priorité à la sécurité d’approvisionnement et réduction de l’écart de coût) ouvrent la voie à une accélération du développement des gaz renouvelables.

Le Monde de l’Énergie —A court terme, la pénurie de gaz en Europe a plutôt eu tendance à favoriser la création de projets liés au GNL un peu partout dans le monde : cette réalité est-elle conciliable avec l’urgence climatique ? Les risques d’actifs échoués sont-ils réels ?

Didier Holleaux —La hausse des prix sur le marché européen a conduit à une réponse de court terme qui a consisté envoyer tout le gaz disponible vers l’Europe : cela a concerné à la fois les importations par gazoduc (par exemple de Norvège ou du Turkménistan comme évoqué ci-dessus) et évidemment le GNL.

Dans le cas du GNL, il est apparu rapidement que les capacités de regazéification disponibles n’étaient ni suffisantes ni idéalement placées pour remplacer le gaz russe. Cela a donc conduit de nombreux pays européens à installer d’urgence des terminaux de regazéification flottants (FSRU), pour augmenter les capacités d’importation de GNL. Ces installations présentent très peu de risque de coûts échoués. En effet, le jour où elles ne sont plus nécessaires en Europe, elles trouveront un usage dans d’autres pays du monde ou, dans le pire des cas, pourront être utilisées comme navires méthaniers.

S’agissant des usines de liquéfaction construites aux USA ou ailleurs, là aussi le risque de coûts échoués paraît faible. D’abord, parce qu’il n’est pas certain que la Russie sera jamais en situation de remonter ses exportations à son niveau précédent. Dans cette hypothèse, il faudra donc remplacer le gaz russe à moyen et à long terme. Ensuite nous ne devons pas oublier qu’il y a plus de 2200 GW de capacités de production d’électricité à partir de charbon dans le monde et que, pour réduire les émissions de CO2, la priorité doit être d’éliminer le charbon, y compris s’il le faut, au moins transitoirement, en utilisant le gaz naturel. Rappelons que les émissions des centrales à charbon sont de deux fois à deux fois et demie plus élevées que celles des centrales à gaz. Il est donc très probable que les capacités de production africaines, qataries, ou américaines qui entreront en service entre 2025 et 2030 trouveront des clients (non européens) au moins jusqu’en 2050, et à cette date elles seront très largement (voire totalement car rien n’interdit d’amortir de telles installations sur 20 ans) amorties.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Plus encore que l’énergie, la nouriture est une arme de stratégie diplomatique car une civilisation réduite à sa plus simple expression pourra se passer de n’importe quelle forme d’énergie, mais pas de nouriture. En montant dans le degrè de civilisation on s’aperçoit vite que le commerce dans toute son amplitude est une arme stratégique de la diplomatie.

    Répondre
    • @Serge Rochain,

      Vous avez raison de mentionner la nourriture en dimension diplomatique ! Toutefois la transformation de certaines matières agricoles en aliment facilement comestible (le Blé notamment) nécessite de l’énergie aussi…

      Et on peut rajouter que le développement massif du Biométhane en Europe nous fait courir le risque de moins exporter de produits agricoles de 1ère nécessité (type blé notamment) car de vastes zones seraient couvertes de maïs fort consommateur d’eau (en plus !!!) en été !!! Donc in fine de faire perdre aux Européens du « Soft Power » à dimension diplomatique au profit de … la Russie tout en asséchant certaines nappes phréatiques locales !!!
      Le Biométhane il faut regarder cela sous toutes les coutures aussi !

      Répondre
      • En passant, il faut rappeler que le Gaz est absent de la préparation de la nourriture pour beaucoup d’Africains qui utilisent souvent du « charbon de bois ». Cela entraine des pollutions urbaines énormes et une déforestation massive à proximité de nombre de villes africaines…
        La distribution de Gaz et le développement du BioGAZ en Afrique serait d’utilité publique. Si ENGIE pouvait s’y mettre ardemment… (SVP !)

        Répondre
          • @Régis,

            C’est bien tout le problème des ENR qui ne sont pas une énergie possible en 24/7 et purement locale pour un pays comme la France… Soit il faut du Gaz en complément soit énormément d’interconnexions et d’échanges avec divers voisins qui eux-mêmes seront interconnectés à d’autres, ces derniers étant interconnectés à d’autres, etc…
            Le repli sur soi que vous prenez est dangereux et sur un article qui titre :  » Toute stratégie d’exportation de gaz a une dimension diplomatique  » ne pas vouloir voir la dimension diplomatique, c’est raté quelquechose…

            On aurait pu rajouter à destination de l’auteur que de grosses interconnexions Europe-Maghreb seraient plus que souhaitable, notamment vers l’Algérie qui a beaucoup de Gaz et en brule beaucoup pour son électricité… Des interconnexions fortes avec le Maroc et in fine la Mauritanie et le Sénégal (dans chacun de ces 2 pays de grosses découvertes de Gaz récentes ont été faites) seraient souhaitables aussi pour échanger de l’électricité et leur éviter de trop bruler de Gaz pour en garder pour nous et surtout pour les Allemands, sans quoi ils risquent de continuer à bruler énormément de charbon-Lignite… (le mythe des centrales H2 ready commence à s’envoler – https://www.euractiv.com/section/electricity/news/germanys-dream-of-building-a-fleet-of-hydrogen-fired-power-plants-is-faltering/? )

          • APo et ses vieux fakes alors que ce sont bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz comme déjà prouvés maintes fois avec les bilans / retours du terrain ..à moins que vous ne parliez du bio gaz qui est aussi une ENR ? et si au lieu de continuer de polluer vous parliez enfin du vrai problème de l’énergie .. car l’électricité ce n’est que 20% de l’énergie .. ..

  • Grand oubli (volontaire ou pas de l’auteur) dans son propos : «  » Fondamentalement cette crise a remis la sécurité d’approvisionnement énergétique en tête des priorités des européens : comme il n’y a pas de perspective d’inverser le déclin de la production européenne de gaz naturel, la seule façon d’augmenter la ressource domestique (la plus sûre en cas de crise) c’est la production des gaz renouvelables. «  » —> ET SURTOUT DE BAISSER NOS CONSOMMATIONS DE GAZ !!!

    Pour se faire, je propose à l’auteur de promouvoir des modes bi-énergie pour les logements précédemment chauffés au Gaz en ajoutant « simplement » des convecteurs électriques ! En période de pointe le Gaz est sollicité et cela ne perturbe pas le réseau électrique… En périodes de fortes productions d’ENRi (éolien notamment dont ENGIE est largement poruvue !) le chauffage avec des convecteurs électriques permet de consommer une partie des grosses productions renouvelables…

    Répondre
    • Cela permettrait de moins consommer de Gaz (Chauffage Bi-énergie – Gaz + Elec à base d’ENRi !)

      Une autre piste pour ENGIE est le développement de culture de macro-Algues qui ont longtemps (et toujours de nos jours même si l’accès de certaines plages est refusé aux agriculteurs pour récupérer les goémons d’échouage) servi d’Engrais notamment sur la ceinture « dorée » bretonne (historiquement une zone très productrice de légumes !) mais aussi de combustibles (Cf ile Molène en Bretagne).
      Faire du BioGaz avec des Macro-Algues (après extraction de certains éléments ou pas) pourrait avoir du sens… Et ne concurrencerait en rien l’agriculture… voir même les lixiviats de ces process pourraient servir d’amendement agricoles (donc moins de N,P,K d’imports et de Gaz pour la fabrication du N !).
      Les futures éoliennes marines de ENGIE pourraient servir à cet effet… (Nota : Les Algues ont un pouvoir d’augmentation du pH de l’eau de mer et de ce fait, elles peuvent atténuer certains des effets du « réchauffement climatique » et des émissions de GES, notamment pour les développement d’organismes avec des coquilles de « calcaire » sensible à l’acidification actuelle).

      Là nos Génies d’ENGIE pourrait mener une « bataille » avec une dimension diplomatique certaine (ce modèle étant exportable) : Eoliennes Marines + Macro-Algues (accompagnés ou pas d’aquaculture) + BioGaz d’algues + Engrais …

      Pour l’anecdote « historique », Colbert fut le premier ministre à « réglementer » la collecte des Algues en France – https://archimer.ifremer.fr/doc/00740/85159/… (un peu de Colbertisme francophile chez Engie ne ferait pas de mal à la France pour qu’elle « gaze » un peu mieux !!!).

      Répondre
    • Apo c’est l’optimisation des bâtiments qu’il faut accélérer: on va bientôt plus climatiser que chauffer . .arrêtons de penser chauffage . .. et encore une fois sortez vous enfin de vos fixations d’irradiés chroniques : ce sont bien toutes les ENR qui nous sortent de la .. .les ENRI n’existent pas .. car si certaines ENR sont prévisibles d’autres sont beaucoup plus pilotables que nos vielles chaudieres polluantes de plus en plus intermittentes …

      Répondre
      • @Régis,

        L’optimisation des Batiments est certes à développer. Mais les modèles issus de la DPE semblent erroné et peu fiables sur les consommations réelles… Oui, il faut continuer mais les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qui était escompté. Le Chauffage restera un très gros poste énergétique au Nord du 45ème parallèle (à Marseille, la cuisson des Sardines suffira peut être à réchauffer les logements !).

        Sinon concernant les ENRi en Europe, encore une « sacrée » Nouvelle d’Allemagne, ils n’arrêtent plus outre-rhin ! – https://www.novethic.fr/actualite/energie/transition-energetique/isr-rse/fermeture-d-une-des-plus-grandes-usines-de-panneaux-solaires-d-europe-symbole-de-la-difficile-transition-energetique-du-continent-152046.html?utm_source=Abonn%C3%A9s+Novethic&utm_campaign=947ae52cbb-EMAIL_CAMPAIGN_2024_01_22_05_04&utm_medium=email&utm_term=0_-947ae52cbb-%5BLIST_EMAIL_ID%5D

        Si en plus, il faut importer à terme réellement tous les panneaux qui seront installés en Europe de Chine (majoritairement) ou des USA, la dimension diplomatique Européenne sera réduite au plus simple appareil… (surtout en mode option 100%ENR !!!) Et nous risquons de laisser de sacrés trous ouverts à nos enfants…
        La dimension diplomatique du Nucléaire « civil » est source d’équilibrage d’échanges avec bien des pays (notamment avec la Chine !)… il faut aussi et de plus en plus le garder en tête ! (les « Teutonmobiles », ce n’est pas essentiel dans la vie… ni les « fromages qui puent » ou le champagne d’ailleurs…)

        La stratégie gazière Allemande des années 2000-2010 est un désastre pour l’Europe et aussi pour sa diplomatie…

        Répondre
        • Apo encore et toujours des blablas stériles: on va lutter contre la chaleur bientôt ..le froid ne sera plus qu’épisodique donc en isolant nos bâtiments on luttera contre le froid mais aussi le chaud et l’acoustique et ce sans facture d’énergie ..arrêtez de vous inquiétez de ceux qui agissent et s’en sortent . pensez à votre santé et à vos factures . déjà apprenez enfin ce que sont les ENR pour ne plus vous enfoncer dans le ridicule dans tous les posts .. ce sont nos déchets ultimes avec la vraie facture de notre merde polluante de nucléaire , la pollution et le réchauffement climatique que nous laissons à toutes les générations futures ..si nous n’accélérons pas la mise en place de toutes les ENR … .

          Répondre
          • @Régis,

            L’isolation, suivant comment elle est faite, sera adaptée ou pas aux périodes de chaleur…
            L’inertie thermique des Batiments (valable pour l’été comme pour l’hiver !) n’est pas assez mise en avant en France et de plus « utiliser » l’inertie thermique des batiments va bien avec la production des ENRi (accumulation de chaleur notamment, mais effectivement sous le 45ème parallèle principalement de l’accumulation de Froid – même si à Paris ce sera peut-être nécessaire quelques jours par an sous peu…).
            Sur les « résultats de terrain » de la DPE ( https://www.bfmtv.com/immobilier/renovation-travaux/le-dpe-n-a-parfois-aucun-rapport-avec-la-veritable-consommation-d-energie-des-logements_AD-202401100545.html) il y a de grosses différences entre la théorie et la pratique…
            Dans certains cas l’inertie thermique ET l’usage des logements en sont à l’origine…

            Ne plus se chauffer au Nord du 45ème parallèle ce sera peut-être pour le siècle prochain (ou le suivant !) sauf peut-être à Marseille ou dans les Pyrénées orientales, par contre développer des systèmes Bi-énergies :  » Gaz + Elec « , avec le Gaz qui chauffe environ 40% des Logements Français et sera difficilement remplaçable pour les périodes de pointe d’une part et d’autre part la production « Elec à base d’ENRi » qui joue aux Montagnes Russes en Hiver avec des envolées de production courtes mais souvent très prononcés. Dans ce cas les Convecteurs électriques, à accumulation ou pas, sont tout à fait à même de « répondre » présent pour utiliser cette électricité largement pourvue d’ENRi à des fins utiles (Chauffage des Logements ET Moins de Consommation de Gaz importé !).

            @Régis,
            Les dogmes ne nous sauveront pas ! Et le froid au Nord du 45ème parallèle existera toujours en Hiver (mais moins quantitativement que par le passé…).

          • APo quand on parle d’une solution c’est qu’il faut quelle soit efficace voir les maison passives voire positives Allemandes depuis très longtemps … donc encore un post avec des blablas stériles et vous devez surement parler du bio gaz car c’est aussi une des ENR qui nous sort aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz …quand allez vous sortir de tous les fakes et arrêtez de nous parler électricité qui ne représente que 20% du problème .. parlez Energie et regardez que les pays Nordistes s’en sortent eux aussi grace aux ENR …

          • En parlant de « dimension diplomatique », si la France (et même l’Europe) pouvait se mettre réellement au chauffage Bi-énergie (Gaz + Elec-ENRique) avec tous les systèmes de programmation et de communication pour optimiser les conso de Gaz et des ENRi, ce serait un Pas vers moins de GES mais aussi des sources de « nouveaux produits » pour l’export… (Il y a des pompes à chaleur Bi-énergie, mais il faut de la place pour une pompe à chaleur …)

            Ayant vécu à Alger, je me souviens avoir apprécié ma petite chaudière à Gaz quelques mois par an…, toutefois de petits convecteurs électriques auraient pu aisément faire l’affaire,ce qui était le cas au bureau (le besoin de chaleur étant faible mais pas nul, surtout du fait d’un ressenti d’humidité en Hiver…). Beaucoup de Pays/Population pourraient être intéressé et à l’échelle de l’Europe (vu les conommations de Gaz dans le chauffage) des systèmes Bi-énergies assez basiques – convecteurs classiques voir à accumulation pour ceux qui peuvent se les offrir – mais pilotés/pilotables cela aurait du sens surtout avec les développements massifs de l’éolien toujours en cours (et les courbes de production hebdomadaires en Montagnes Russes – dur de trouver une semaine « plate » pour la production éolienne, sauf proche de 0 lors de gros anticyclones…).

    • Cohelin relire enfin tous les posts depuis des mois , vérifiez les faits et ouvrez enfin les yeux sur le réel du terrain .vous polluez une fois de plus avec les vieux chiffres tronques et obsolete sur le Co² de l’électricite sans rien comprendre aux bases du sujet ..et en niant stupidement ce que tout le monde peut très facilement verifier . voir la liste des incidents et des arrets d’urgence de nos vielles chaudières polluantes sur le site d’EDF , de l’asn et les jugements de plus en plus frequents des tribunaux Français . on parle bien de notre santé à tous et encore une fois sortez vous enfin de vos fixations d’irradiés chroniques : ce sont bien toutes les ENR qui nous sortent de la .. .les ENRI n’existent pas .. car si certaines ENR sont prévisibles d’autres sont beaucoup plus pilotables que nos vielles chaudieres polluantes de plus en plus intermittentes …

      Répondre
  • Isambert
    Vous en êtes à toujours poster en copié/collé vos propres commentaires depuis des lustres sans même tenir compte des commentaires qui vous sont adressés et questions qui vous sont posées car vous êtes incapable d’y répondre. Un cas névrotique incurable !

    Répondre
    • Cochelin mes écrits restent toujours publics. le jour vous les lirez , les comprendrez et vous les vérifierez vous vous sortirez peut être de votre irradiation chronique qui vous empêche d’avoir un peu de personnalité pour ne plus vous vautrer lamentablement en public .. vous pouvez toujours nier ce que vous n’arrivez pas à comprendre et à vérifier alors que tout est bien public et à la portée de tous ça ne changera jamais la réalité du terrain . en refusant toujours de parler des vrais problèmes de l’énergie et de ce qui se met déjà en place avec les résultats déjà obtenus mais pas assez vite vu l’urgence de la situation

      Répondre
      • @Régis,

        Il est urgent d’ouvrir largement les yeux et de baisser les oeillères… Les ENR vont fortement aider mais il faut qu’elles restent « bon marché » en système complet et efficace en 24/7 via divers mesures nécessaires : Stockage, Pilotage des consommations pour les périodes à fortes productions d’ENRi (les VE aideront pas mal mais ne feront pas tout loin de là !), fléchage du développement des ENRi uniquement vers celles à minima sous les 70-80 Euros/MW.h (et si possible en système complet donc incluant le Stockage…) voir avoir un maximum d’ENRi à prix de marché sinon on court vers une augmentation massive du prix de l’électricité pour le consommateur moyen (comme c’est le cas en Allemagne) donc au maintien massif du Gaz pour le chauffage et aussi pour les pointes courantes en soirée (ce qui fera les Affaires de ENGIE branche Gaz… c’est la plus rentable de la boutique… et la plus émissive aussi…)…

        @Régis,
        Jette une oeillère et regarde réellement ce qu’il se passe en dehors de ta vue dogmatique même du coin de l’oeil…

        Répondre
        • APO mes écrits restent toujours publics. le jour vous les lirez , les comprendrez et vous les vérifierez vous vous sortirez peut être de votre irradiation chronique qui vous empêche d’avoir un peu de personnalité pour ne plus vous vautrer lamentablement en public .. vous pouvez toujours nier ce que vous n’arrivez pas à comprendre et à vérifier alors que tout est bien public et à la portée de tous ça ne changera jamais la réalité du terrain . en refusant toujours de parler des vrais problèmes de l’énergie et de ce qui se met déjà en place avec les résultats déjà obtenus avec toutes les ENR mais pas assez vite vu l’urgence de la situation … c’est bien grâce au nucléaire que la France est championne de la pollution et de la production de déchets ultimes depuis plus de 60 ans que l’on va laisser égoïstement à toutes les générations futures avec la vraie facture de notre merde polluante de nucléaire même quand on s’en sera enfin sorti .. la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES. et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …allez face à vos inepties perpétuelles la réalité du terrain alors que l’éolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR : « … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember .
          L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. » postez nous les chiffres de 2023 pour bien voir la progression des ENR …

          Répondre
    • @Cochelin,

      Le sujet de l’intermittence, Régis ne connait pas… Mais on peut noter que le « GO x2 » à évoluer vers du « No GO x2 » dorénavant, mais certaines gaudrioles restent… Les vrais problèmes, il ne veut pas les voir ni tenter de les percevoir, son dogme l’interdit…
      La France a l’air de se réveiller de la période « tout ENRi » et on n’entend plus parler des multi-milliards de contributions des ENRi juste l’ACCISE qui revient (avec une transition de la CSPE vers cette ACCISE qui risque d’assoir et de peser sacrément sur les Français moyens, ce qui in fine fera du bien économiquement à la filière GAZ et perpétuera le développement des ENRi avec des Exports garantis vers nos voisins à petits prix… Donc De Facto pas à nos émissions !!! mais certes à celles de nos voisins, les Suisses de même que les Allemands vont apprécier et les Italiens aussi, ces derniers ont des prix de marché qui semblent se rapprocher de la moyenne européenne… Est-ce les gros « imports » Français à « bon prix » qui aident à cela !? en plus de la baisse des prix du Gaz…)

      Répondre
      • APO je n’ai pas besoin de l’écrire pour que vous le prouviez dans chaque post .. tant que vous n’apprendrez pas les bases du sujet et ce que sont les ENR .. que vous ne parlerez que d’une partie du problème et des solutions globales qui commencent déjà à se développer sur le terrain vous continuerez de vous ridiculisez dans tous l »s posts avec tous les fakes alors que les résultats sont déjà la et que le mouvement s’accélère enfin avec toutes les ENR et que c’est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution ,les GES , les Co² , les déchets ultimes … et encore une fois sortez vous enfin de vos fixations d’irradiés chroniques : ce sont bien toutes les ENR qui nous sortent de la .. .les ENRI n’existent pas .. car si certaines ENR sont prévisibles d’autres sont beaucoup plus pilotables que nos vielles chaudieres polluantes de plus en plus intermittentes … Apo jette tes 2 œillères et regarde réellement ce qu’il se passe en dehors de ta vue d’irradié même du coin de l’œil sur le terrain .comme déjà prouvé dans tous les posts

        Répondre
  • La fin du gaz russe bon marché commence à causer de nombreuses difficultés à l’industrie allemande qui s’appuyait sur cette ressource. Les ERN dont la caractéristique de certaines d’entre elles est d’être variable, et que ne reconnaît pas notre célèbre Régis, sont une cause de surcoût importants qui pèsent sur les factures des consommateurs particuliers et professionnels alors que l’électrification des usages et une croissance économique plus importante pour éviter le déclassement de nos pays européens va exiger d’augmenter de façon fiable la production d’électricité.
    Du côté nucléaire, de nouvelles perspectives se dessinent et vont apporter une aide non négligeable. https://www.lefigaro.fr/conjoncture/production-record-du-nucleaire-dans-le-monde-20240124

    Répondre
    • Cochlein qui a besoin de poster la désinformation pour se gargariser que l’on pollue toujours plus et que l’on produit toujours plus de déchets ultimes en oubliant toujours que le problème global c’est l’énergie et que l’électricité ne représente que 20% … alors remettons une fois de plus la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier : le nucléaire et le fossile sont déjà condamné économiquement … vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole / gaz … sauf le bio gaz qui est une ENR … grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz …ENR qui rapportent de l’argent à l’état pour payer le gouffre financier du nucléaire … comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % d’ENR dans leur mix et qui voient leur pollution , leur GES et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain…

      Répondre
      • Que de tissus d’âneries sans apporter la moindre preuve de toutes ces accusations ! Isambert est toujours champion des copiés/collés de ses propres commentaires truffés d’absurdités. On ne va pas le changer !

        Répondre
        • ben oui Cochelin je posterais toujours les mêmes faits réels / bilans officiels / retours de terrain vérifiables par tous derrière les mêmes fakes de la désinformation que vous ânonnez .. .

          Répondre
          • Le CC-CP assumé des « mêmes phrases » sans sources fiables… C’est du bonheur en « barre »… Et cela barre le chemin d’échanges parfois fructueux et instructifs…

            @Régis, si tu pouvais arrêter avec tes phrases dogmatiques inlassablement re-postées, ce serait sympathique ! Trouve donc des faits réels actuels avec des semblants de source !!! (si cela est possible !)

            Sinon, question « couts » des ENRi et du BioGAZ, l’ardoise est sévère mais faut-il encore vouloir lire les faits rassemblés – https://www.ecologie.gouv.fr/comite-gestion-des-charges-service-public-lelectricite —> Je vous conseille le 4ème rapport et le PV avant le moratoire va couter la Bagatelle de 40 milliards en cumulé aux Français pour une production anecdotique et non pilotée !!! (3 EPR !!!).
            Sans compter que le PV actuel donne une « dimension diplomatique » à la Chine énorme (on ou plutôt nos jeunes en subiront les conséquences… Rien de neuf au Soleil quand on ne calcule pas les impacts de nos consommations, cela créé des pollutions diverses y compris « géopolitiques » avec des rétroactions diverses aussi… Le Retour de « Panneau » risque d’être violent après être « tranquillement » tombé dedans sans voir les cotés potentiellement « obscures » du panneau « noir »…).

          • APO vous n’arrivez même pas à vous sortir des fakes et vous voulez donner des leçons alors que vous ne savez toujours pas ce que sont les ENR . vous ne vérifiez pas qu’elles coutent moins chères que notre merde polluante de nucléaire et qu’elles rapportent de l’argent à l’état pour combler le gouffre financier du nucléaire en produisant enfin proprement sans dangers et sans déchets et en nous sortant aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz .. comme le prouve tous les retours de terrain ..comme Cochelin n’a toujours pas répondu dites nous qui va payer les 7/9 milliards supplémentaires pour le moment pour l’EPR Anglais alors que la note à déjà dépassé les 25 milliards ? .. .

  • La fin du gaz russe bon marché commence à causer de nombreuses difficultés à l’industrie allemande qui s’appuyait sur cette ressource. Les ENR dont la caractéristique de certaines d’entre elles est d’être variable, et que ne reconnaît pas notre célèbre Régis, sont une cause de surcoût importants qui pèsent sur les factures des consommateurs particuliers et professionnels alors que l’électrification des usages et une croissance économique plus importante pour éviter le déclassement de nos pays européens va exiger d’augmenter de façon fiable et importante la production d’électricité.
    Du côté nucléaire, de nouvelles perspectives se dessinent et vont apporter une aide non négligeable à condition que l’on y mette les moyens. https://www.lefigaro.fr/conjoncture/production-record-du-nucleaire-dans-le-monde-20240124

    Répondre
    • Cochelin je viens juste de prouver l’inverse de vos fakes .. . comme pour la France c’est bien pour ça qu’il faut develloper toutes les ENR . et merci de bien confirmer ce que j’écris depuis des mois .. .et vous oubliez toujours que les ENR rapportent de l’argent à l’état pour combler le gouffre financier du nucléaire … allez un peu de réalité du terrain pour les irradies chroniques qui refusent de voir la réalité en ressassant un passé qui n’aurait jamais du exister et qui a fait que la France en est à ce stade de pollution avancées , de réchauffement climatique et championne de le production de déchets ultimes https://www.2000watts.org/index.php/energies-fossiles/nucleaire/1364-les-defis-dun-renouveau-nucleaire.html?

      Répondre
      • @Régis,

        Amusant votre lien qui omet l’Australie et le Canada dans l’exploitation d’Uranium ! Deux pays avec des capacités minières importantes et si les prix se maintiennent à des niveaux élevés, ils accélèreront leur production… Et Question relation « diplomatique », cela ne va pas fort entre la Chine et le Canada ni entre la Chine et l’Australie… (Idem pour la Russie…)

        Le passage sur la dépendance des USA à l’atome russe est juste consternant mais très éclairant sur les politiques américaines… Et on revient à la dimension « diplomatique » ET « Géopolitique » de l’énergie…

        Par contre Regardez donc ceci et la dépendance folle des ENRi européennes à la Chine – https://www.2000watts.org/index.php/renouvelable/solaire/1348-lenergie-solaire-la-chine-en-rouleau-compresseur.html
        L’Europe va se faire ratatiner si elle ne fait rien et sera par la suite extrêmement dépendante de la Chine sur le PV sans capacité rapide de rebond (ce qui est très préoccupant pour le Futur de nos Mix électriques ! car le PV va devenir une question de Flux annuel de panneaux dans pas très longtemps…).

        Répondre
        • APO vous ressassez sans fin toujours les mêmes fakes et vous m’obligez à répondre toujours pareil .ça prouve juste que la francve qui était pionnière des ENR est toujours en retard avec son temps et que notre soi di sante indépendance énergétique on ne l’aura vraiment qu’avec toutes les ENR . le probleme avec la Chine qui est le plus gros investisseur mondial dans les ENR est commun à tous les domaines ..d’ou vient votre ordinateur et votre portable pour poster tous vos fakes ? votre electro menager , vos vetements , vos chaussures .. etc etc un extrait de votre lien si vous l’avez bien mlu qui confirme une fois de plus tous mes écrits .. « … — Il faut noter que la Chine utilise de manière intensive l’énergie solaire. Cette année, sur son territoire, il sera installé 500 Gigawatts pour un montant de $30 milliards. L’une des raisons de ce succès tient dans le prix de production du solaire soit le plus bas parmi les énergies à $ 2 ct le kWh selon l’Agence Internationale de l’Energie….

          Nous sommes en train de nous apercevoir que nous sommes passés d’une dépendance de la Russie vers une dépendance chinoise…. »

          Répondre
          • C’est bien Régis a lu un lien et a compris pour une fois, cela progresse…
            Si par ailleurs Régis regarde la position de la Chine sur un globe terrestre, il verra que celle-ci s’étend des Tropiques jusqu’au 45ème parallèle (et quasi pas au Nord) donc la Chine a réellement un grand avenir avec le Solaire (avec bcp de clim en été…) car elle est située nettement sous le 45ème parallèle avec des consommations et des productions relativement en phase pour une grande part du pays…

          • APo qui a du tellement rester au soleil ne se baignant dans les piscines de la Hague ne s’est même pas aperçu que des pays nordiques se sortent aussi du fissible et du fossile grâce aux ENR … la Chine développant bien toutes les ENR aussi .. et comme d’habitude les irradies continuent de regarder les autres qui agissent pour ne pas parler de nos problèmes d’énergie en France alors que l’on est les champions de la pollution , du réchauffement climatique , des déchets ultimes .. et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit ..

          • @Régis,$

            Tant que Taiwan existe, mon ordinateur ou mon téléphone peut venir d’ailleurs que de Chine… L’assemblage est en Chine mais pas toute la chaine de valeurs… Il y a des téléphones conçus en Europe (type CrossCall – https://fr.wikipedia.org/wiki/Crosscall) certes assemblés en Chine mais dont les équipements viennent de toute la planète dont la France assez souvent pour les optiques. C’est largement faisable de les refaire en France…
            Pour le Textile, le Bangladesh, l’Inde, la Thailande, le Vietnam et d’autres pays en font énormément, la Chine ne pèse plus tant que cela dans le Textile…
            Pour l’électroménager, il y en a encore un peu en Europe et dans pas mal de pays d’Asie. Certes la Chine est « Leader » mais ne fait pas tout, ni tous les composants… Cela peut se remonter en Europe et une machine à laver « standart » c’est simple…

            Pour le PV, c’est très très Chinois de A à Z… avec des savoir-faire qui seront bientôt exclusivement chinois et le sont déjà de plus en plus, notamment sur la production de masse des couches minces… Quand la concurrence ce sera réellement éteinte et pas près de se réveiller les Chinois feront ce qu’ils veulent avec les prix ET les volumes, ce qui peut être doublement contraignant… Et le temps de remonter des usines et toutes les chaines de valeurs, il se passera au moins une décennie…
            (même les boites de lingots de Silicium Norvégiennes ferment et/ou se mettent en veilleuse).

          • ben oui APO c’est bien de confirmer tous mes écrits ..vous oubliez aussi l’uranium .. les Ve … et de préciser que la France était pionnière dans les ENR meme pour les lingots .. donc comme dans tous les domaines la France est toujours en retard sur son temps mais première pour la pollution et la production de déchets ultimes et du réchauffement climatique en Europe

      • Cochelin toujours bon pour diffuser les mêmes fakes de la désinformation et la dans cet article ils y sont tous rassembles .. alors qu’au contraire les ENR sont moins chères pour produire enfin proprement, sans dangers et sans déchets et fonctionnent très trés bien et battent des records de production partout ou elles commencent à etre installées.. si elles ne fonctionnement pas elles ne coutent rien à la collectivité .. en plus les irradies chroniques argumentent tres souvent sur les prix négatifs des ENR qui permet à EDF de faire du profit pour payer son gouffre financier alors ou est l’erreur ? meme ça vous le gobez encore .. alors que l’on a plus de problèmes en France avec notre merde polluante de nucléaire depuis plus de 60 ans et qu’au contraire les renouvelables sont aussi bénéfiques pour les agriculteurs .. voir l’agrivoltaique ..

        Répondre
        • Isambert est toujours prompt à avancer des affirmations dont il est incapable d’en apporter les sources sérieuses et échafauder une quelconque cohérence de ses propos. Tout juste un lien vers un site qui ne prouve rien de ses affirmations ou quelques infos que tout le monde connait. La fin du gaz russe bon marché est un coup dur pour nos économies occidentales et sans sources massives de remplacement, à défaut de trouver des sources fiables et massives d’électricité, nous sommes obligés d’importer des quantités de gaz des États-Unis ou du du Moyen-Orient.

          Répondre
          • A début 2023, les sources officielles du cout à la communauté des ENRi sont là – https://www.ecologie.gouv.fr/comite-gestion-des-charges-service-public-lelectricite
            Plusieurs rapports à ouvrir et des montants énormissimes avec des hypothèses de Marché qui sont « amusantes » !!! Et Notamment le PV avant le moratoire –> Cout = 40 milliards pour la communauté !!! (et encore cela risque d’être pire avec les prix de Marché proche de 0 en Europe lors des grosses production solaires !!!)
            Quand va t’on réaliser que le solaire doit être installer à Prix de Marché et/ou en vente directe (sans garantie de prix !) !!!

          • APO vous n’arrivez même pas à vous sortir des fakes et vous voulez donner des leçons alors que vous ne savez toujours pas ce que sont les ENR . vous ne vérifiez pas qu’elles coutent moins chères que notre merde polluante de nucléaire et qu’elles rapportent de l’argent à l’état pour combler le gouffre financier du nucléaire en produisant enfin proprement sans dangers et sans déchets et en nous sortant aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz .. comme le prouve tous les retours de terrain ..comme Cochelin n’a toujours pas répondu dites nous qui va payer les 7/9 milliards supplémentaires pour le moment pour l’EPR Anglais alors que la note à déjà dépassé les 25 milliards ? .. .et en plus en nous donnant une vrai indépendance énergétique ..

          • Cochelin qui ne sachant pas lire et comprendre le Français s’enfonce toujours plus dans le ridicule car tous mes écrits postés après tous vos fakes sont sourcés et vérifiables facilement par tous et ce depuis des mois .. pour parler du terrain vous prouvez une fois de plus ce que j’écris car c’est justement pour ça que le développement des ENR s’accélère partout dans le monde ..à moins que vous ne parliez du bio gaz qui est aussi une ENR …

  • Et spéciale dédicace pour Régis, pour qu’il voit l’étendu du problème, un article sur la dépendance chronique des USA au GAZ, ce qui est réellement un soucis, car ceux-ci en s’en rendant compte pourrait couper et/ou limiter les appros de GNL vers l’Europe (c’est ce que propose déjà des membres de l’équipe Trump d’ailleurs pour garder des réserves nationales…) et alors là, QUID en Europe occidentale !???

    La guerre en Ukraine va ruiner l’Ukraine en premier lieu (économiquement comme humainement) mais aussi beaucoup de pays d’Europe de l’ouest et de l’est économiquement seulement. La Russie se débrouillera avec d’autres clients (et sa résilience historique !) et les USA auront vendu et vont vendre plein d’armes en Europe et aussi du GAZ à très bon prix tout en récupérant beaucoup d’usines européennes sur leur sol du fait du prix de l’énergie trop élevé sur le vieux continent, on peut se demander qui va gagner le plus de ce conflit (pas les Ukrainiens en tout cas, ni les Européens…). Et si la Russie « explose » ce seront les Chinois qui décrocheront le gros Lot avec la Sibérie (et ses ressources) qui leur est quasi promise – surement sous forme de futures républiques « proxy » (ils y ont déjà une très grosse diaspora pour diverses raisons…)…

    https://www.revolution-energetique.com/malgre-le-succes-des-energies-renouvelables-le-gaz-restera-lenergie-numero-1-aux-etats-unis-en-2050/

    Répondre
    • APo qui croit que tous les autres sont aussi irradié que nous alors qu’eux aussi develloper les ENR ..à moins qu’il ne veuillent parler du bio gaz qui est aussi une ENR et tous ce que l’on commence à faire avec toutes les ENR pour se sortir aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz .. et comme d’habitude les irradies continuent de regarder les autres qui agissent pour ne pas parler de nos problèmes d’énergie en France alors que l’on est les champions de la pollution , du réchauffement climatique , des déchets ultimes .. et que c’est bien de notre santé qu’il s’agit ..

      Répondre
      • @Régis,
        Surveille ta santé mentale, re-poster inlassablement les mêmes phrases avec des CC-CP, cela ne va pas arranger ton Esprit critique (ce qu’il en reste)…

        Je suis un ancien ENRiste assez convaincu de 2007 à 2011 (sans avoir jamais été un farouche opposant au Nucléaire !) et l’explosion des printemps arabes m’a rendu complètement « repenti ». Le concept DESERTEC me faisait penser que ce serait possible de se passer de Nucléaire dans la 2nde moitie du XXIème siècle avec moultes interconnexions et plus d’échanges « utiles » entre voisins avec des profils de consommation de l’électricité assez différents à l’année…
        La géopolitique et les contraintes physiques propres aux ENRi m’ont fait revoir ma copie… Il nous faut des ENRi (Mais pas chers !) et aussi nécessairement du Nucléaire… (Sauf si on arrive à atteindre le point « monde global de Bisounours » échangeant utilement et prenant la peine de faire attention aux voisins – Nous ne sommes pas dans ce monde ! et on lui tourne de plus en plus le dos avec un développement massif de l’EGOlité ! le PV individuel aidant beaucoup à l’EGOlitarisme… de même que l’Ultra-Libéralisme…).

        Répondre
        • APO préoccupez vous plutôt de votre manque de personnalité pour toujours vous ridiculiser en public avec tous vos fakes de la veille désinformation sans jamais avoir les capacïtes intellectuelles de vérifier ce qui se passe en réel sur le terrain

          Répondre
        • APo vous ne savez meme pas ce que sont les ENR et vous délirez une fois de plus .. .si vous parlez de subventions vous devez parler du nucléaire car les ENR ne sont pas subventionnées et rapportent de l’argent à l’état pour combler le gouffre financier du nucléaire qui fait de nous les champions de la pollution , du réchauffement climatique et de la production de déchets ultimes .. que l’on va laisser égoïstement à toutes les générations futures ..alors une fois de plus pour rappel : le sujet le plus important c’est l’énergie et pas l’électricité .. . pour que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et la production de déchets ultimes que l’on va laisser égoïstement à toutes les générations futures avec la vrai facture .. pour ceux qui veulent enfin ouvrir les yeux sur la réalité du terrain que tout le monde peut très facilement vérifier : c’est bien à cause de notre nucléaire polluant à tous les stades et le retard pris par la France dans le développement des ENR qu’on est oblige .. comme on l’a fait l’hiver dernier … de redémarrer les centrales thermiques déjà en place pour pallier aux défaillances de nos vielles chaudières polluantes nucléaires et que l’on importe de plus en plus d’électricité de nos voisins qui eux s’en sortent grâce aux ENR … le nucléaire et le fossile sont déjà condamné économiquement … vous parlez d’une énergie polluante très très chère , dangereuse avec des déchets ultimes qui ne représente que 4% de l’énergie dans le monde et qui baisse inexorablement RAPPEL des faits : le monde entier se sort du fissible et du fossile / charbon / pétrole / gaz … sauf le bio gaz qui est une ENR … grâce aux ENR pour enfin produire propre sans dangers et sans déchets pour beaucoup moins cher que cette merde polluante de nucléaire qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …. ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … comment font les pays qui n’ont pas de nucléaire et de fossile et tous ceux de plus en plus nombreux qui ont déjà dépassé les 50 voire 75 % d’ENR dans leur mix et qui voient leur pollution , leur GES et leur Co² baisser au fur et à mesure du développement des ENR sur le terrain … alors que la France s’enfonce toujours plus dans la pollution et les déchets ultimes avec notre merde polluante à tous les stades, avec des déchets ultimes, très très chère , qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain… la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES. et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …

          Répondre
        • Cochelin vous prouvez dans tous les posts votre niveau « d’irradiation  » qui vous empêche de vérifier les faits et de bien voir la réalité du terrain .

          Répondre
      • @Régis,

        Et question santé, le BioGAZ (et ENGIE pour être en lien avec l’article) a déjà quelques belles casseroles aux fesses – https://www.ouest-france.fr/bretagne/chateaulin-29150/engie-bioz-condamne-pour-pollution-dune-riviere-le-principe-avant-largent-selon-des-victimes-a8ff3c56-8496-11ee-aabe-38ea97092852
        Le Lixiviat issus des méthaniseurs est par endroit source de pollution importante… avec effet immédiat…

        Aucune énergie n’est propre de A à Z, il faut le rappeler… Toutes ont des contreparties majeures que ce soit locale jusqu’à des dimensions « diplomatiques » importantes…

        Répondre
        • bien sur APo à comparer avec toutes les pollutions que l’on subit sournoisement partout en France depuis plus de 60 ans et que l’on retrouve dans l’air que nous respirons , l’eau que nous buvons et la nourriture que nous mangeons à cause du nucléaire …

          Répondre
  • Mais il nous faut des sources à l’appui de vos affirmation. Vous n’en postez aucune. Les pays qui s’en sortent économiquement (avec une croissance économique correcte) s’appuient encore largement sur les énergies fossiles.
    Par contre, vous ne faites pas non plus état du coût de l’adaptation du réseau électique dans votre dogmatisme tout ENR ! https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/reseau-electrique-96-milliards-d-euros-ces-couts-caches-et-colossaux-de-la-transition-energetique-955052.html

    Répondre
    • @Cochelin,

      L’Irlande, la Suisse et le Luxembourg s’appuient davantage sur l’évasion fiscale pour croitre que sur les Fossiles… (Même si le commerce des Fossiles représenterait quelques % du PIB Suisse…)

      Sans Fossiles à domicile on peut donc croitre, il faut juste « bananer » ses voisins… Et le développement de moultes sociétés de production électriques pour les ENRi dans un Marché Européen ouvert doit être propice à pas mal d’évasions fiscales de toutes sortes…

      Suisse, Irlande, Luxembourg et Liechtenstein doivent avoir de jolis comptes bien garnis d’entreprises et/ou de personnes individuels ayant prospéré dans les ENRi en Europe (et quelques autres pays bien ensoleillés aussi…).

      La dimension « diplomatique » de l’évasion fiscale (et des activités le permettant !) doit être rappelée…
      Beaucoup d’investissements « Allemands » (à voir si les comptes sont nécessairement en Allemagne à la fin…) mais pas que dans l’éolien en France…

      Répondre
        • APO ça tombe bien car il n’y a pas de subvention pour les ENR en France qui rapportent de l’argent à l’état pour combler le gouffre financier du nucléaire …

          Répondre
          • @Régis,

            Lisez les vrais Rapports officiels (et pas les fakes de comptoir ENRistes) – https://www.ecologie.gouv.fr/comite-gestion-des-charges-service-public-lelectricite
            Le PV avant le moratoire c’est 40 milliards d’EUROS !!! (pour pas beaucoup en production !)

            En attendant la publication des résultats de 2023 et de voir ou en seront les 31 milliards promis par quelques « Grandes Gueules » !? Cela risque bien d’être proche de 0 sur les 2 dernières années (voir une envolée des couts en 2023 et au final un solde négatif après les + 31 Mds annoncés par quelques prospectivistes sur des bases de prix à terme du début de l’automne 2022).

          • Justement APO contrairement à vous je verifie les faits et le réel du terrain ..alors faites pareil au lieu de vous ridiculiser en public avec les fakes ..c’est le nucléaire qui est subventionné pas les ENR ..

        • APo vous ne savez meme pas ce que sont les ENR et vous délirez une fois de plus .. .si vous parlez de subventions vous devez parler du nucléaire car les ENR ne sont pas subventionnées et rapportent de l’argent à l’état pour combler le gouffre financier du nucléaire qui fait de nous les champions de la pollution , du réchauffement climatique et de la production de déchets ultimes .. que l’on va laisser égoïstement à toutes les générations futures avec la vraie facture de nos vielles chaudières polluantes ..alors une fois de plus pour rappel : le sujet le plus important c’est l’énergie et pas l’électricité .. . la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : ce sont bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES, les déchets ultimes …

          Répondre
        • @Cochelin,
          J’avais compris que votre commentaire ne m’était pas adressé, mais je l’ai trouvé pertinent par certains cotés si on spécifie bien que certains états en voie de « décarbonation intérieure » et en croissance, ne le sont de facto que grace à du Fossile largement exploité « ailleurs » (Financement notamment…).
          En rajoutant l’exemple de la Norvège qui exporte bcp de Gaz, mais décarbone son transport grace à de belles subventions, on voit le cynisme de la situation.

          Croissance et Fossiles sont intimement liés partout sur cette planète en règle générale – directement et/ou indirectement … (Seul le Gros programme Nucléaire Français des années 80 a permis une décorrélation importante entre GES/Fossiles et croissance… et encore avec comme « effet rebond » des grosses baisses de consommation de Fioul dans l’électricité du coup transféré en volume dans les voitures ET l’Aviation (et même le chauffage de moultes pavillons de banlieue des années 80-90 quand le réseau de Gaz n’était pas disponible…)… pour « schématiser »…)

          Pour réellement transformer nos économies il va falloir « transformer » nos modes de pensées sur bien des sujets… et les voir autrement… (Il y a trop d’exemples « faciles » de soi disant bon résultat – moins de GES – mais qui une fois le périmètre « réel » remis en place sont en fait parfois pire qu’avant et souvent à peine mieux…)
          Historiquement seul le Nucléaire a réellement fait baisser les émissions de Pays du Nord in fine rapidement si on prend des échéances de 10-15 ans… Les ENRi font baisser les émissions de GES mais relativement doucement avec toujours une consommation « nécessaire » de Fossiles difficilement compressible.
          Et les ENRi dans des pays assez denses et au Nord du 45ème parallèle, cela a une double contrainte – limitation de l’éolien et production PV inversée par rapport aux besoins (Bcp en été – peu de besoins; pas bcp en Hiver – Gros besoins énergétiques …). Les ENRistes d’Europe de l’ouest n’acceptent pas cet état de fait… ni le fait que les progrès en terme d’isolation sont lents et loin d’être suffisant par rapport aux besoins de leurs « scénarii » idylliques !!!

          Répondre
          • Apo qui oublie encore et toujours les bases du sujet : le nucléaire qui a fait de la France la championne de la pollution , du réchauffement climatique et de la production de déchets ultimes . sans même arriver à penser que pour pouvoir produire il faudrait déja les installer les ENR car ce sont bien toutes les ENr qui nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz .. avec une vraie indépendance énergétique comme le prouve la crise actuelle …allez Apo sur vos fakes sur la Suisse qui agit et s’en sort : https://www.rts.ch/info/suisse/13358668-en-2021-les-energies-renouvelables-representaient-80-de-la-consommation-delectricite.html

          • L’électricité n’est pas tout et vous l’avez souvent rappelé. Mais la Suisse consomme encore beaucoup d’énergie fossile pour le chauffage des locaux, pour le transport et l’agriculture et l’industrie . Plus de 60 % de l’énergie finale. Sans compter ses importants financements dans ces énergies fossiles. Tout comme la Norvège.

          • mais oui Cochelin mais moins que la France et eux aussi agissent et s’en sortent pendant que nous régressons toujours plus en France ..

          • J’ai cherché à vérifier cette histoire de 80%. Ce n’est apparemment pas le cas si l’on observe les données fournies par ENTSO-E et publiées sur le site de energy-charts. Par contre, le nucléaire est encore bien présent (près de 37 % en 2023). L’hydraulique représente le plus gros morceau des ENR grâce à leurs nombreux barrages et les très gos imports qui permettent de les remplir. : https://www.energy-charts.info/charts/energy_pie/chart.htm?l=fr&c=CH&year=2023&interval=year&source=entsoe_bfe&legendItems=111110

          • c’est bien Cochelin vous avez enfin trouve un pays qui a lui aussi dépassé les 63% d’ENR dans leur mix electrique .. continuez vous allez trouver les autres .. et ce qui est important c’est surtout de voir la progression des ENR sur le terrain année après année mais surtout voir l’énergie globalement …

          • Isambert
            Vous ne m’apprenez rien. La Norvège aussi dépasse les 90 % de ENR pour la production d’électricité. Mais ce sont des cas très exceptionnels liés à la très grande abondance et capacités de stockage de l’hydroélectricité. Il reste que les autres usages restent très liés aux combustibles fossiles et ces deux pays ont investi très gros dans les hydrocarbures dans les pays producteurs et chez eux concernant la Norvège.

          • Cochelin alors pourquoi le nier si vous savez qu’il y a bien d’autres pays qui s’en sortent avec les ENR .. car ce sont bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz… comme le prouvent toutes les avancées sur le terrain

          • et oui Cochelin mais seulement le Co² et pas les GES .. avec des chiffres tronques au départ et obsolètes depuis très longtemps qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain qui ont fait de nous les champions de la pollution , du réchauffement climatique et de la production de déchets ultimes .. et surtout sans parler de l’énergie globalement qui est le principal problème et ou la France est mal placé ..

          • Cochelin expliquez nous pourquoi la France doit s’en sortir maintenant de toute Urgence alors que l’on a le nucléaire depuis plus de 60 ans … sortez vous enfin de la propagande mensongère ..il n’y a plus que la France pour vouloir s’enfoncer toujours plus dans la pollution , le réchauffement climatique et la production de déchets ultimes avec une énergie polluante à tous les stades et très très chère …

    • Cochelin tout a déjà ete écrits et sourcés maintes fois depuis des mois et ça reste en ligne . en plus vous ne savez même pas lire et comprendre le Français ? ce sont les grosses puissances comme le nucléaire qui demande le renforcement à outrance du réseau . alors que le fait de produire enfin proprement, sans dangers et sans déchets au plus pret des lieux de consommation permet d’équilibrer ledit réseau . de limiter très fortement les pertes réseau .. donnez le chiffre du nombre de réacteurs qu’il faut pour compenser rien que les pertes réseau .. et justement évite de le renforcer à outrance . ça aussi tout le monde peut le vérifier très facilement et ça a déjà été posté très souvent .. quand allez vous enfin vous intéresser vraiment au sujet et vous sortir enfin des vielles théories foireuses contredites par la réalité du terrain et des faits

      Répondre
  • Isambert
    Vous n’avez pas lu le site dont j’ai indiqué le lien plus haut. Rien n’a d’ailleurs été posté plus haut, et surtout pas par vous.
    Les sources des énergies renouvelables étant très diffuses, il est nécessaire de redéployer de grandes quantités de lignes MT et HT et pour les relier au réseau existant, lui-même non prévu à l’origine pour les intégrer. https://www.la-croix.com/Economie/energies-renouvelables-face-defi-raccordement-2023-07-11-1201274983
    D’autre part, concernant les pertes sur le réseau de transport, RTE les estime à 2 %, c.à.d. moins d’un réacteur.

    Répondre
    • cochelin je ne fais que ça de lire tous vos fakes et de les debunker avec le réel du terrain que vous ne comprenez même pas en nous sortant des chiffres fantaisistes .. allez poster nous le lien officiel avec ce que représente les pertes réseau et le nombre de réacteurs qu’il faut pour les compenser ..

      Répondre
  • Isambert, expert en « debunkologie » . Quelle plaisanterie ! Aucune connaissance du sujet !
    RTE estime entre 2 et 3,5 % les pertes dans le réseau : https://www.services-rte.com/fr/visualisez-les-donnees-publiees-par-rte/pertes-sur-le-reseau-public-de-transport.html#:~:text=Les%20taux%20de%20pertes%20sont,pour%20la%20semaine%20%C3%A0%20venir.
    Des pertes, il y en aura toujours et ce n’est pas en rêvant d’un modèle basé entièrement sur des ENR que cela changera fondamentalement la donne.

    Répondre
    • c’est bien Cochelin vous avancez un peu dans la compréhension du sujet alors maintenant que représente c’est 3% en production ? voir aussi ce que sont les TEPOS et je vous remet les bases que vous n’avez toujours pas comprises puisqu’en plus vous ne savez même pas lire et comprendre le Français : ce sont les grosses puissances comme le nucléaire qui demande le renforcement à outrance du réseau . alors que le fait de produire enfin proprement, sans dangers et sans déchets au plus prêt des lieux de consommation permet d’équilibrer ledit réseau . de limiter très fortement les pertes réseau .. et justement évite de le renforcer à outrance . ça aussi tout le monde peut le vérifier très facilement et ça a déjà été posté très souvent .. quand allez vous enfin vous intéresser vraiment au sujet et vous sortir enfin des vielles théories foireuses contredites par la réalité du terrain et des faits

      Répondre
  • C’est toujours la même chose. Vous n’aviez aucune source sérieuse à l’appui de ce que vous avancez. Vous fantasmez sur un hypothétique réseau électrique 100 % ENR. Rêvez donc !

    Répondre
    • Chelin vous venez encore de prouvez que vous n’avez toujours rien compris . l’électricité ce n’est 20 % de l’energie et c’est bien l’énergie le problème global et en plus vous niez ce qui commence déjà à se faire sur le terrain alors que c’est Urgent …

      Répondre
      • Nous n’en sommes pas là avec le solaire PPV mais vous constaterez sur ce site que la France est un des pays émettant le moins de CO2 pour la production de son électricité en émissions directes : https://www.nowtricity.com/ Néanmoins, je concède que le solaire PPV peut apporter quelques suppléments de protection en milieu de journée alors que la climatisation se développe dans le pays.

        Répondre
          • ben oui Cochelin mais eux agissent et s’en sortent comme plein d’autres pays ..sauf la France qui s’enfonce toujours plus dans les GES , la pollution , les déchets ultimes , le réchauffement climatique …

          • Isambert
            Mais vous racontez n’importe quoi. Vous n’avez aucune source à proposer.

          • Cochelin tout a déjà été écrit et sourcé maintes fois depuis des mois et ça reste en ligne pour que tout le monde puisse très faciment le vérifier . quand allez vous enfin vous intéresser vraiment au sujet et vous sortir enfin des vielles théories foireuses contredites par la réalité du terrain et des faits

          • Mais non. Vous n’avez jamais posté les sources confirmant vos affirmations ! Vous racontez toujours le même baratin. Ce n’est que mensonge.

          • Cochelin qui s’en tête à prouver à tout le monde qu’il ne sait même pas lire et comprendre le français alors que tous mes écrits depuis des mois sont bien en ligne .. vous venez encore de prouvez que vous n’avez toujours rien compris sur le cout des ENR ou votre lien prouve bien mes écrits .. .en plus l’électricité ce n’est 20 % de l’énergie et c’est bien l’énergie le problème global et en plus vous niez ce qui commence déjà à se faire sur le terrain alors que c’est Urgent …

          • Vos écrits sont bien en ligne avec leur lots d’insultes, de grossièretés et de contre-vérités flagrantes. Des sempiternels copés/collés d’inohérences. Mais sans lien justifiant vos affirmations !

          • Cochelin quelle insulte ? vous postez des inepties en public il faut assumer car vos écrits aussi restent publics .. il faut aussi savoir lire et comprendre le sujet ..passez ce cap et quand vous aurez enfin appris à vérifier les faits / réalité du terrain vous pourrez enfin vous sortir de la vielle désinformation mais il faut avoir un peu de personnalité car de nier stupidement tout ce que tout le monde peut très facilement vérifier ça ne vous glorifie pas du tout …

          • Quelle insulte ? Mais la rédaction a menacé, il n’y a pas si longtemps, de censurer à l’avenir vos commentaires si vous persistiez à poster des insultes !

          • Cochelin ce n’est pas parceque que je le dis pas que vous ne les méritez pas .. et dans tous les cas ça ne changera pas les faits

          • Et vos insultes restent définitivement visibles par tous sur ce site en consultant les archives !

          • et oui Cochelin mes écrits et les vôtres restent bien en ligne et le temps confirment bien tous mes écrits en prouvant tous vos vieux fakes récurrents que vous continuez encore de poster quand même …

          • Vos écrits restent et confirment qu’aux commentaires qui vous sont opposés, vous ne savez répondre que « fakes » additionné d’insultes, et de propos vagues et incohérents. Maintenant les insultes ont cessé suite aux menaces à votre encontre, mais celles-ci resteront dans les archives. Vous ne pouvez les nier !

          • ben non Cochelin je ne nie rien du tout et tous mes écrits sont bien confirmés avec le temps qui passe et les avancées sur le terrain .. vous ne vous en rendez même pas compte alors que vous continuez de vous ridiculiser en public avec tous les vieux fakes de la désinformation Franco/ Française ..

          • Cochelin je maintiens et j’assume tous mes écrits qui restent en public comme toutes vos inepties qui sont bien confirmés avec le temps qui passe .. et vous nous remettez encore une couche de chiffres sur l’électricité avec les chiffres tronques et obsolètes sur le Co² qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain et en nous parlant toujours d’électricité qui ne représente que 20% de l’énergie . quand allez vous enfin parlez des vrais problèmes et de la réalité du terrain en vous sortant enfin de la désinformation ..

        • mais ouI Cochelin toujours avec les chiffres tronqués et obsolètes sur le Co² de l’electricité qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain et en refusant toujours de parler de l’énergie ou la France est très mal placée .. car on a le nucléaire depuis plus de 60 ans et on est les champions de la pollution , du réchauffement climatiques et de la production de déchets ultimes que l’on va laisser égoïstement à toutes les générations futures avec la vraie facture de notre merde polluante de nucléaire ..

          Répondre
          • Chiffres tronqués et obsolètes sur mes émissions de CO2 ? Ces chiffres font l’objet de consensus au niveau international : https://www.nowtricity.com/faq/ À moins que vous pensiez qu’il y a complot international pour vous contrarier ?

          • mais ouI Cochelin toujours avec les vieux chiffres tronqués et obsolètes sur le Co² de l’électricité qui n’ont jamais pris en compte la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain et en refusant toujours de parler de l’énergie ou la France est très mal placée .. car on a le nucléaire depuis plus de 60 ans et on est les champions de la pollution , du réchauffement climatiques et de la production de déchets ultimes que l’on va laisser égoïstement à toutes les générations futures avec la vraie facture de notre merde polluante de nucléaire ..

          • Mais où avez vous vu que nous étions les champions de ….. ? Votre discours sonne creux car il manque de toutes les précisions nécessaires à sa compréhension. Vous ne parlez en fait, jamais d’énergie. Citer ce mot (énergie) ne fait pas de vous un connaisseur. Vous êtes champion des commentaires creux et incohérents (et des copiés/collés de vos sempiternels commentaires inbuvables publiés depuis plus d’un an au moins) !

          • Cochelin vous délirez : je ne poste que des faits / retours de terrain / bilans officiels .. vérifiables par tous qui contredisent toutes vos vielles théories foireuses … mais vous n’avez aucune personnalité pour les vérifier et ouvrir enfin les yeux pour vous sortir enfin de la désinformation dans laquelle vous vous vautrez lamentablement en public ..

  • Je ne suis pas contre. Mais il est écrit que l’énergie solaire ne peut pas tout. Et encore, cela ne concerne que la production d’électricité dans des pays où l’ensoleillement est plus important qu’en France. Toutes les solutions bas-carbone sont bonnes à prendre.

    Répondre
    • Bravo Cochelin ça fait 2 posts ou vous confirmez vous aussi ce qu j’écris depuis des mois .. et oui le solaire thermique et photovoltaïque n’est qu’une partie des ENR qui correspond bien aux besoins du secteur tertiaire ..voir aussi comment les ENR nous sortent aussi du fossile / charbon / pétrole / gaz.. car on parle bien globalement de l’énergie

      Répondre
      • @Régis,

        Allez donc voir les Ukrainiens qui veulent plus de Nucléaire !!! Bizarre-Bizarre pour un pays qui a subi maintes fois des chantages au Gaz avec la Russie et maintenant une grosse Guerre…
        https://www.connaissancedesenergies.org/afp/lukraine-compte-construire-quatre-nouveaux-reacteurs-nucleaires-en-2024-malgre-la-guerre-240129
        Ils développeront surement du PV et des éoliennes par endroit, mais ils n’ont pas d’argent à gaspiller donc ils doivent bien choisir où investir… (et le Nucléaire fait partie de leurs plans…)

        Répondre
        • mais oui mais oui APO . la France ne sait même pas comment elle va pouvoir financer ceux qui sont encore en construction qui viennent de prendre 9 milliards de rallonge de budget en plus des 25 milliards actuels et vous parlez de projets Ukrainien qui ne se feront jamais sauf si c’est encore vous qui payez .. sortez vous enfin de la propagande mensongère ..il n’y a plus que la France pour vouloir s’enfoncer toujours plus dans la pollution , le réchauffement climatique et la production de déchets ultimes avec une énergie polluante à tous les stades et très très chère …

          Répondre
          • @Régis,

            25 milliards comparés au 40 milliards que le PV avant moratoire aura couté c’est peanuts et c’est pour 60 ans ou 80 ans (avec beaucoup d’inflations diverses à venir …).
            Le PV d’avant moratoire sera pour une large partie décommissionné d’ici 15-20 ans… Et vu la production, c’est juste une grande escroquerie…

          • mais oui APO apprenez au moins à calculer en public : 25 milliards + 9 qui viennent de se rajouter en attendant les prochains alors qu’EDF avait annonce un total de ..3 milliards .. et pour un cout qui ne couvrira pas le fonctionnement .. . i détaillez nous ces 40 milliards d’où ils sortent et qui les paye .. alors que l’on paye le gouffre financier du nucléaire depuis plus de 60 ans et que l’on va le payer toujours plus cher des milliers d’année même quand on s’en sera sorti … et on comparera à tout ce que rapporte les ENR à l’état pour enfin produire proprement sans dangers et sans déchets et faire avoir à la France une vraie indépendance énergétique.. …allez un petit rappel : On parle bien de la réalité dû terrain et des ENR .. et que pour pouvoir produire il faudrait déjà les installer les ENR en France .. la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES, les déchets ultimes et vérifiez que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire et rapportent de l’argent à l’état .. pour payer le gouffre financier du nucléaire polluant à tous les stades qui fait des ravages sur la faune , la flore et l’être humain …

    • merci Cochelin de bien prouver à tout le monde mes écrits .. je vous cite : Les charges réévaluées à compenser par l’Etat aux opérateurs en 2023 s’élèvent à 17,7 Md€. Les principaux postes de charges sont les suivants :

      des recettes prévisionnelles liées au soutien aux énergies renouvelables en métropole continentale, qui représentent un montant de charges négatives de – 13,7 Md€ ;

      Répondre
    • et encore .. Les charges liées au soutien aux énergies renouvelables électriques et gazières représentent ainsi toujours une recette importante pour les finances publiques en 2023, de 13,7 Md€,

      Répondre
      • C’est provisoire et pas les comptes définitifs à fin 2023 ! Et c’est 13.7 milliards ET PAS les 31 milliards annoncés par bcp de « projectivistes » très linéaires dans leur façon de penser … (Les modèles linéaires cela ne va rarement très loin dans bien des domaines …)

        Répondre
        • APO vous dites que la CRE c’est trompé ..et bien on aura moins d’argent pour combler le gouffre financier du nucléaire et vos factures vont encore augmenter pendant que les miennes baissent …

          Répondre
  • Recettes faisant suite aux très grosses plus-values liées aux tarif de gros élevé de l’électricité en 2022 et 2023 !

    Répondre
    • qui a profite à tout le monde sauf aux consommateurs … vous¨n’avez toujours pas vérifie que les ENR sont beaucoup moins chères que notre merde polluante de nucléaire pour enfin produire proprement sans dangers et sans déchets en nous procurant enfin une vraie indépendance énergétique .. la crise actuelle le prouve bien en accélérant la mise en place des ENR sur le terrain : c’est bien les ENR qui nous sortent aussi du fossile/ charbon / pétrole / gaz … et c’est bien ce qui est urgent pour la planète , le climat , notre santé , contre la pollution , le Co² , les GES, les déchets ultimes …

      Répondre
  • Il est d’ailleurs écrit : « Les recettes prévisionnelles liées au soutien aux énergies renouvelables en métropole continentale sont en baisse de 25 Md€ par rapport à la précédente évaluation des charges à compenser en 2023 (novembre 2022), du fait de la forte baisse des prix de gros survenue depuis. « 

    Répondre
      • @Régis,

        Bcp d’ENRistes annonçaient le chiffre un peu « fantaisiste » de 31 milliards pour 2022-2023, ce ne sera que, extrait du lien de Cochelin – venant de la CRE : «  » Toutefois, hors régularisations liées aux exercices antérieurs, les filières renouvelables électriques en métropole continentale devraient représenter des recettes cumulées pour le budget de l’Etat de 6,6 Md€ au titre de 2022 et 2023. «  »
        c’est un Facteur 5 en moins … Comme d’hab avec les annonces ENRistes qui sont toujours belles et magnifiques et in fine c’est loin d’être beau et magnifique et ça va coller au budget de l’état pour encore longtemps…

        Toujours pas les chiffres définitifs de 2023, mais in fine ce pourrait être encore moins que 6.6 milliards (et vu qu’aucune annonce n’a été faite, cela ne doit pas sentir bon…)

        Répondre
        • APo si vous relisez c’est surtout vous qui refusez de voir la réalité en face … c’est la CRE qui s’est trompe et c’est elle que vous nommez ENRISTES ? mais ça fera toujours ça pour combler le gouffre financier du nucléaire .. en plus vous employez des termes qui n’existent même pas car ceux qui se battent pour la planète . le climat , notre santé contre la pollution , les GEs , les déchets ultimes savent très bien ce que sont les ENR

          Répondre
      • @Régis,

        Vu ce que cela (les ENR) « bouffe » comme temps dans les préfectures et dans d’autres administrations, on ne peut pas dire que l’état ne fait rien…
        Au fait les agrandissements et autres aménagements de route pour favoriser les installations des ENR, c’est à « ventiler » Où ??? (dans les dépenses publiques j’entends…) Pour le moment c’est juste dans les budgets infrastructures… (par contre le Nucléaire, il paye tout et plus encore, Cf le cotentin et ses infrastructures…)

        Répondre
        • Apo il faut juste accélérer le développement des ENr en France .. tout retard accélère la pollution , les GES , les déchets ultimes, le réchauffement climatique .. qui sont la cause de notre merde polluante de nucléaire que l’on a depuis plus de 60 ans et le retard pris par la France dans le développement des ENR . .et pas de soucis même les infrastructures sont payés par les ENR et sont ensuite bénéfiques aux services d’incendie et secours sans que ça ne coute rien à la collectivité ..par contre le nucléaire est bien paye par nos impôts et pour des milliers d’années …

          Répondre
    • APo ne vous inquiétez pas pour ceux qui agissent et s’en sortent . regardez plutôt nous qui nous enfonçons toujours plus dans la pollution , les GES , le Co² , les déchets ultimes .. et vos factures d’électricité qui ne font que commencer à flamber ..pendant que les miennes baissent encore

      Répondre
  • Mais dites-nous ce que vous entendez par « ceux qui s’en sortent » car on aimerait savoir s’ils se sont enfin débarrassés de l’usage des énergies fossiles ! Et nous voulons des sources à l’appui de vos affirmations.
    Quant à mes factures d’électricité, celles ci n’ont jamais été aussi basses, de 30 à 40 € par mois, abonnement compris. Parlez-nous de vos factures, taxes et abonnement compris ainsi que le coût de votre installation solaire PPV

    Répondre
    • Cochelin vous avez vous même confirme les faits récemment en postant les liens qui prouvent tous mes écrits depuis des mois . en non ce n’est pas la France qui s’enfonce toujours plus dans la pollution , le réchauffement climatiques et al production de déchets ultimes .. sinon lisez et vérifiez tous les faits postes car tout est bien public et officiel et même sourcés si vous remontez un peu plus ..apprenez aussi le français pour savoir la définition de agir et s’en sortir ensuite regardez les stats année après année pour bien apprécier ce qui se développe sur le terrain mais pas assez vite vu l’urgence de la situation meme si la crise à quand meme un peu accélérer le mouvement .. pour mes tarifs vous avez aussi posté le lien ..lisez le au moins ..et essayez enfin de comprendre. revenez vers nous après la prochaine facture que vous allez recevoir ..surtout en tempo . et toutes les suivantes qui se préparent déjà .. et à propos .. on parle bien de toutes les ENR et de l’énergie alors arrêtez de nous sortir encore tous vos vieux fakes périmés avec les chiffres tronques et obsolètes sur le Co² de l’électricité qui ne représente que 20% de l’énergie .. et parler enfin de la France et de notre merde à nous ..

      Répondre
  • Vous avez toujours la spécialité de ne jamais répondre aux questions qui vous sont adressées et vous faites à chaque fois diversification en postant vos sempiternels copiés/collés d’incohérences qui ne prouvent toujours rien. Je lis depuis longtemps ce que vous postez et les seuls liens que vous y ajouter renvoient vers des sites (Lobbies) de promotion des ENR.

    Répondre
    • et oui Cochelin la vérité vous dérange car je poste toujours les mêmes faits / retours de terrain/ bilans officiels .. vérifiables par tous derrières toujours les mêmes fakes récurrents de la désinformation que vous ânonnez stupidement faute d’avoir un peu de personnalité pour ouvrir enfin les yeux sur ce qui se passe en réel sur le terrain et surtout sans parler de l’énergie globalement qui est le principal problème et ou la France est mal placé .. .. c’est aujourd’hui que vous prenez une nouvelle claque sur vos factures … pendant que les miennes continuent de baisser

      Répondre
  • Les factures vont effectivement augmenter non à cause du coût du KWh mais des taxes de réseau et de service public de l’électricité, dont le soutien aux énergies renouvelables.
    Toujours pas de réponse à mes questions plus haut ? Les râres  » faits / retours de terrain/ bilans officiels » que vous avez posté n’expliquent rien de ce que je vous ai demandé et ne prouvent rien de tous vos écrits.
    Même avez un peu d’augmentation sur mon contrat TEMPO, ma facture sera toujours plus faible que la votre.
    Le problème de l’énergie se pose pour tous les pays et non seulement pour la France et la France n’est pas la plus mal placée, quoique vous écrivez. Vous ne postez aucune source confirmant vos propos.

    Répondre
    • Cochelin qui joue à la méthode Coue pour essayer de se consoler et oui là dernier augmentation c’est les taxes mais les 2 dernières et toutes les prochaines déjà prévues pour ceux qui sont encore chez EDf et consort ce n’est plus les taxes qui amplifieront les hausses .. alors que moi je subis les taxes avec une 3 eme baisse de -6% ..elle est pas belle la vie …

      Répondre
    • et Cochelin ne renversez pas les rôles .c’est bien moi qui vous parle d’énergie et vous d’électricité pour justement ne pas fournir les bonnes infos et en parlant toujours des autres pour ne jamais parler de notre merde à nous ..

      Répondre
  • Mais vous pensez parler d’énergie alors que vous n’avez aucun plan d’ensemble cohérent et chiffré. C’est écrire pour ne rien dire où apporter. Vous êtes dans l’esbroufe !

    Répondre
  • Toujours les mêmes copiés/collés dans toutes vos réponses et tous les sujets sans apporter le moindre élément sourcé ! Et toujours les mêmes accusations, dénis et incantations !

    Répondre
  • Pour revenir à l’article, les Stratégies de Taxation des Energies rapportées à la Tonne de CO2 émise favorise le GAZ en France !!!

    Comment expliquer que les Lobby du Gaz soient si puissants !? (Lacq c’est fini pour les injections réseaux depuis plus de 10 ans !!!)
    Pourquoi les Médias ne regardent pas plus l’Usine à Gaz Fiscale et Rentière de l’industrie Gazière !?

    Source : https://observatoire-electricite.fr/politique-energetique/article/prix-de-l-electricite-en-france-la-fiscalite-de-l-electricite

    Répondre
  • Avec encore 1/4 du Gaz consommé en Europe qui vient de Russie, on peut se poser des questions… sur les politiques gazières de bien des états européens (France comprise…). Et l’Allemagne qui lance des nouvelles centrales à Gaz !!! Et en France l’Electricité est plus lourdement taxée que le Gaz (surtout en terme de CO2 !!!) alors qu’en faisant l’inverse (et/ou en favorisant une taxation progressive sur les volumes de Gaz consommés) on pourrait consommer plus d’Electricité et bien moins de Gaz !

    Et toujours pas de programme réel de Réseaux Européens suffisamment dimensionnés vis à vis des productions des ENRi… L’industrie Gazière va s’amuser… (Le Celtic interconnexion France-Irlande sans passer par la « Cornouaille » Anglaise (Cornwall) c’est tout de même une perte d’argent pour pas grand chose alors qu’en passant par l’Angleterre les solutions d’échanges auraient été bien plus nombreuses et efficaces…

    https://energy.ec.europa.eu/document/download/2f4134db-2015-49fa-9abd-1139a71115d1_en?filename=New_Quarterly_Report_on_European_Gas_markets_Q2_2023.pdf

    La stratégie Européenne énergétique est incohérente en bien des points et pourtant l’Europe fait face à diverses crises énergétiques (Gaz, Elec, pétrole !)…

    Le Gasoil devrait repartir à la hausse dans les station-service, c’est « normalement » bien pour favoriser les VE mais pas trop pour le petit consommateur moyen (qui ne peut pas s’offrir facilement de VE !)… Le pointage vers de petits VE est une Urgence !

    Répondre
    • et oui APO en France on est toujours en retard sur l’Avenir alors que les autres agissent et s’en sortent je vous remet quand meme les chiffres du terrain qui s’accélèrent enfin suite à la crise mais pas assez vite vu l’urgence de la situation : alors que l’éolien et le solaire ne sont qu’une partie des ENR et que le problème global c’est l’ENERGIE ..l’électricite ne représentant que 20% de l’énergie : « … Les énergies éoliennes et solaires ont fourni pour la première fois en 2022 plus de courant aux pays de l’Union européenne que le gaz naturel, année de bouleversements énergétiques précipités par la guerre en Ukraine, selon un rapport du groupe de réflexion Ember .
      L’éolien et le solaire ont fourni en 2022 près du quart (22%) de toute l’électricité consommée dans l’Union européenne, bien plus que l’électricité à base de charbon (16%) et dépassant même « pour la première fois le gaz fossile (20%) » utilisé dans la production électrique, selon l’European Electricity Review du groupe de réflexion sur l’énergie…. » postez nous les chiffres de 2023 pour bien voir la progression des ENR …

      Répondre
    • cochelin sortez vous enfin de la désinformation et vérifiez le réel du terrain : avec les vieux chiffres tronques et obsolètes sur le Co² de l’électricité qui ne représente que 20% de l’énergie .. car on a le nucléaire depuis plus de 60 ans et on est les champions de la pollution , des GES , du réchauffement climatiques et de la production de déchets ultimes que l’on va laisser égoïstement à toutes les générations futures avec la vraie facture de notre merde polluante de nucléaire .. pourquoi la France aurait elle besoin de s’en sortir puisque l’on a le nucléaire depuis plus de 60 ans et que c’est seulement depuis que l’on développe enfin les ENR en France que l’on commence seulement à avoir de bons résultats ?..

      Répondre
  • RTE précise que nous exportons beaucoup ( une grosse partie des productions issues des ENR variables) et contribuons à la décarbonation de nos voisins. Mais RTE ne reprend pas vos accusations qui restent infondées car sans arguments scientifiques à l’appui !

    Répondre
    • et pourtant il suffit juste de lire votre lien .. et de vérifier que c’est l’éolien qui a été arrêté plusieurs fois pour que l’on exporte à perte notre merde polluante de nucléaire .. allez un peu de personnalité et vous allez enfin vous sortir de la désinformation

      Répondre
    • Cochelin toujours à parler des autres qui agissent et s’en sortent pour ne jamais parer de notre merde à nous ..donc le fait d’arrêter le peu d’ ENR que l’on a en France au profit de notre merde polluante soi di sante pilotable ça ne vous interpelle même pas pour en plus polluer toujours plus et produire toujours plus de déchets ultimes ..

      Répondre
  • Cochelin notez un phrase dans votre lien : L’Allemagne a été en 2023 importatrice nette d’électricité pour la première fois depuis 20 ans … mettez nous les mêmes chiffres sur l’énergie en France .. .

    Répondre
    • encore un fois Cochelin qui se gargarise que l’on pollue toujours plus et que l’on produise toujours plus de déchets ultimes que l’on va laisser égoïstement à toutes les générations futures 🤣 Cochelin qui prouve une fois de plus qu’il ne sait pas se sortir des vielles théories foireuses qu’il a gobé sans connaitre ce qui se passe en réel sur le terrain et toutes les avancées depuis des années mais pas assez vite vu l’urgence de la situation car il ne parle que d’électricité qui ne représente que 20% de l’énergie avec les chiffres tronqués et Obsolètes sur le Co² qui n’ont jamais pris en compte les GES et la vraie pollution que l’on subit en réel sur le terrain et qui préfère toujours rejeter les fautes sur les autres qui agissent et s’en sortent plutôt que de parler de notre merde à nous et de notre santé ..allez les avancées sur le terrain et la ce n’est que pour l’électricité donc ça devrait lui plaire .. https://assets.rte-france.com/analyse-et-donnees/styles/wide/s3/2024-02/E%CC%81volution%20de%20la%20production%20e%CC%81lectrique%20en%20Europe%2C%20par%20filie%CC%80re%2C%20au%20cours%20des%20dix%20dernie%CC%80res%20anne%CC%81es_3.jpg?itok=QOd4301C

      Répondre
    • cochelin un extrait de votre lien alors que les ENR ne sont pas encore développé en France et qu’elles sont arrêter pour que vous puissiez ânonner vos vieux fakes sur les exportations … que l’on paye .. Concernant la production hydraulique :

      Alors qu’en 2022 la production hydraulique (49,6 TWh) avait atteint son minimum depuis 1976, l’amélioration de la pluviométrie à partir du printemps et la gestion prudente des stocks par les exploitants a permis d’améliorer de 18% la production sur l’année 2023 (58,8 TWh) ; l’hydraulique maintient sa place au deuxième rang des sources de production d’électricité en France.

      Concernant la production éolienne et photovoltaïque :

      Les productions éolienne et solaire ont atteint en 2023 des niveaux record : 50,7 TWh pour l’éolien et 21,5 TWh pour le solaire photovoltaïque.
      Avec 48,7 TWh de production d’éolien terrestre (soit 9 TWh de plus qu’en 2022) et 1,9 TWh de production offshore, l’éolien a ainsi contribué à la sécurité d’approvisionnement lors des saisons froides, permettant de limiter le recours aux centrales alimentées par les combustibles fossiles. En 2023, le volume de production éolienne a largement dépassé celui des centrales au gaz (30,0 TWh) et se place au troisième rang des filières de production française.
      En 2023, l’installation des capacités photovoltaïques a progressé également à un rythme record, avec 3,5 GW installés (contre 2,7 GW en 2021 et en 2022). Avec un ensoleillement conforme aux normales, la production photovoltaïque a ainsi dépassé son précédent record (18,5 TWh en 2022).

      Répondre
  • Oui, mais les exportations n’ont que rârement été aussi importantes car, si vous observez bien les données, celles-ci sont sont en partie liées aux productions des ENR variables : https://www.energy-charts.info/charts/power/chart.htm?l=fr&c=FR&year=2023&interval=year&legendItems=0111111111111110000
    RTE n’a pas tord dans ses explications mais ne donne pas de chiffres concernant la contribution des ENR à la sécurité d’approvisionnement car il faut regarder dans le détails et quotidiennement pour le savoir. RTE précise dans son bilan annuel 2023 : « La France a retrouvé en 2023 une position historique d’exportatrice nette d’électricité. Les émissions de gaz à effet de serre du système électrique français ont atteint en 2023 un minimum historique et les émissions liées aux importations d’électricité de la France ont été marginales. Cela traduit une dynamique globale de décarbonation des mix électriques des pays voisins qui continuent, en 2023, de remplacer les énergies fossiles par des renouvelables. »

    Répondre
    • Cochelin maintenant vous savez que la France arrête ses ENR malgre le peu d’installer pour pouvoir vendre du nucléaire à prix négatifs et ça ne vous interpelle même pas ..ON PAYE pour nos Exportations et vous vous vous en vantez . alors que la pollution et les déchets ultimes c’est toujours pour nous .. . en plus et une fois de plus vous confirmez bien mes écrits en citant RTE qui confirme que ce sont bien les ENR qui nous sortent de la ..pas le nucléaire :  » .. . Les émissions de gaz à effet de serre du système électrique français ont atteint en 2023 un minimum historique et les émissions liées aux importations d’électricité de la France ont été marginales. Cela traduit une dynamique globale de décarbonation des mix électriques des pays voisins qui continuent, en 2023, de remplacer les énergies fossiles par des renouvelables. » et maintenant parlez nous de l’energie en France ..

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective