Total affrète le 1er navire avitailleur de GNL en France

Total va affréter le premier navire avitailleur de gaz naturel liquéfié (GNL) opérant en France, qui, basé à Fos-Marseille, approvisionnera notamment les futurs porte-conteneurs du groupe CMA-CGM, a annoncé le groupe pétrolier mercredi.

Les deux groupes ont signé un contrat pour la livraison de 270.000 tonnes par an sur 10 ans, à compter de 2021. Son montant n’a pas été divulgué.

Le GNL est de plus en plus utilisé dans le transport maritime et Total affrètera là son 2e navire avitailleur en GNL, sorte de station-service mobile, après le lancement d’un premier navire basé à Rotterdam.

Le navire basé à Fos-Marseille servira notamment les nouveaux porte-conteneurs de CMA-CGM opérés entre la Méditerranée et l’Asie et dont la livraison est prévue à partir de 2021.

Il puisera dans le portefeuille gaz de Total à Fos (venu d’origines multiples, Algérie, Nigeria…).

Pour cela, Total a signé avec le japonais Mitsui O.S.K. Lines un contrat d’affrètement long-terme.

Livré en 2011, le navire sera construit en Chine par Hudong-Zhonghua Shipbuilding. D’une capacité de 18.600 m3 et long d’environ 135 mètres, il sera équipé de cuves à membrane fournies par l’entreprise française GTT et également propulsé au GNL.

Le GNL “est la seule énergie aujourd’hui disponible et fiable pour réduire significativement son empreinte environnementale”, a commenté dans le communiqué Rodolphe Saadé, PDG de CMA-CGM, relevant que ce “choix nécessite l’adaptation complète de toute la chaîne d’approvisionnement”.

Le navire a été conçu pour fournir en GNL un large éventail de bâtiments en Méditerranée (porte-conteneurs, mais aussi pétroliers, ferries, navires de croisière…).

Il sera co-opéré sous pavillon français par MOL et la société marseillaise Gazocean, compagnie pionnière dans le transport de GNL, précise le communiqué.
cho/ak/mcj

 

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Le GNL pour la propulsion constitue une amélioration sensible par rapport au fioul lourd et donc toute amélioration se doit d’être saluée sans réserve.

    Répondre
  • Avatar

    Les navire de commerce sont déjà contraints de changer leur carburant de haute mer par un carburant plus “comestible” arrivés à une certaine distance des ports où ils se rendent. Je suppose que le GNL est le remplaçant de ces derniers mais qu’ils continueront au fioul lourd, bien noir et bien toxique, en haute mer…. bon pour les ville portuaires, mais toujours pas très clean au niveau de la planète.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective