Territoires urbains : 34 fois plus d’énergie consommée que produite

Un article/dossier du site Think smartgrids

Réalisé par France urbaine, Enedis et GRDF, le premier panorama énergétique urbain passe en revue la consommation et la production énergétique de 70 territoires. Il met en relief la diversité des contextes énergétiques locaux et les fortes complémentarités potentielles.

22 métropoles, les 13 communautés urbaines de France métropolitaine et 35 des 223 communautés d’agglomération, représentant près de 30 millions d’habitants (46 % de la population française) ont ainsi été passés au crible.

Ce panorama énergétique couvre trois types d’énergie : l’électricité, le gaz et les réseaux de chaleur. Il en ressort un état des lieux d’une grande variété en matière de modes de consommation et de production d’énergie : modes de chauffage, consommation par logement et par secteur d’activité, type de production renouvelable, développement des mobilités bas carbone, etc. Il« souligne l’importante diversité des contextes énergétiques locaux et les fortes complémentarités potentielles ».

 Les territoires urbains ont consommé 183 TWh d’électricité en 2017

  • Les 22 métropoles ont consommé 112 TWh d’électricité en 2017 soit 61 % de la consommation des territoires urbains.
  • Les 13 communautés urbaines ont consommé 25 TWh d’électricité soit 14 % de la consommation des territoires urbains.
  • Les 35 communautés d’agglomération, plus petites, ont consommé 45 TWh d’électricité soit un quart de la consommation des territoires urbains.

Les territoires urbains ont consommé 250 TWh de gaz en 2017

  • Sur le périmètre des 70 territoires urbains étudiés, 70 % des communes sont desservies par le réseau de gaz.
  • En 2017, un quart de la consommation totale de gaz des territoires urbains (45 TWh) est attribuée aux 35 communautés d’agglomération. Les 22 métropoles ont consommé 147,5 TWh de gaz soit 59 % de la consommation des territoires urbains.
  • Enfin, les 13 communautés urbaines ont consommé 42,5 TWh de gaz soit 17 % de la consommation des territoires urbains.

94 % des territoires urbains sont alimentés par au moins un réseau de chaleur ou de froid

En 2017, 751 réseaux de chaleur et de froid ont été recensés par le Commissariat général au développement durable, dans le cadre de la mise à disposition de données locales d’énergie qui est inscrite dans l’article 179 de la loi de transition énergétique pour une croissance verte (LTECV).

  • Parmi ces 751 réseaux, 298 réseaux de chaleur et 21 réseaux de froid se situent sur les 70 territoires urbains étudiés.
  • Les réseaux de froid se trouvent principalement dans les métropoles. Celles-ci ont toutes mis en place au moins un réseau de chaleur et en possèdent en moyenne entre 8 et 9 dans différents quartiers.
  • Les communautés urbaines et communautés d’agglomération sont elles aussi desservies, pour la plupart, par des réseaux de chaleur (en moyenne deux par territoire).

55 % de l’électricité produite issue d’énergies renouvelables

Au total, les territoires urbains ont produit 7,5 TWh d’électricité en 2017.

  • Avec une production de 4,1 TWh d’électricité renouvelable, les territoires urbains étudiés ont compté pour 4,6 % de la production d’électricité renouvelable en France en 2017.
  • L’électricité produite par ces territoires urbains correspond pour sa plus grande part à des installations de centrales gaz de cogénération électrique (46 %). On compte au total 382 centrales de ce type, d’une puissance moyenne de 1 MW.
  • Les bioénergies, avec 118 sites d’une puissance moyenne de 2 MW, représentent quant à elles un quart de la production. Pour ces territoires urbains, il s’agit principalement de la production d’électricité à partir de biomasse, de déchets (combustibles solides de récupération – CSR) et de biogaz.
  • Le solaire photovoltaïque est également largement présent sur ces territoires avec de nombreuses installations de panneaux solaires, en toiture pour la majorité et certaines au sol. Plus de 65 000 sites de petite taille sont recensés sur les territoires urbains avec une puissance moyenne de 1,4 kW.
  • La production d’électricité à partir d’installations éolienne et hydraulique représente respectivement 6 et 9 % de la production d’électricité renouvelable. Cette part est plus réduite, car leurs installations (éoliennes et barrages) nécessitent des espaces importants qui se trouvent principalement à l’écart des zones urbaines.

Tous les territoires urbains produisent de l’électricité, avec de fortes disparités selon leur taille

Les métropoles ont produit 4,3 TWh en 2017, soit 57 % de l’électricité produite sur l’ensemble des territoires urbains considérés.

  • Les trois métropoles les plus grandes de France, Paris, Lyon et Marseille, ont produit chacune plus de 500 GWh d’électricité en 2017.
  • Les autres métropoles ont produit chacune entre 12 et 205 GWh en 2017.
  • Dans les métropoles, plus de la moitié de la production d’électricité est issue des centrales de cogénération, et 21 % sont issues de bioénergies. Les 13 % de la production de source hydraulique sont concentrés dans 9 des 22 métropoles et particulièrement à Lyon qui représente 64 % de cette production. Enfin, l’énergie photovoltaïque représente 12 % de la production et l’éolien 1 %.
  • La production des communautés urbaines est à 44 % de la cogénération gaz, puis viennent les bioénergies avec 23 %, le solaire photovoltaïque avec 19 %, l’éolien avec 12 % et l’hydraulique avec seulement 3 %.
  • Les communautés d’agglomération, moins urbaines, ont une part plus importante de production d’électricité à partir d’éoliennes (13 %), tandis que les centrales de cogénération représentent moins d’un tiers de la production (31 %). Les bioénergies représentent quant à elles plus d’un tiers (34 %). Les énergies photovoltaïque et hydraulique représentent respectivement 16 % et 13 % de la production.

Les territoires urbains consomment en moyenne 34 fois plus qu’ils n’en produisent

  • Les territoires urbains ne produisent aujourd’hui pas suffisamment d’électricité (hors nucléaire) pour couvrir leur consommation annuelle. Aucun territoire n’atteint un taux de couverture de 100 % de ses besoins
  • Ils consomment en moyenne 34 fois plus d’électricité qu’ils n’en produisent et la moitié des territoires consomment au moins 25 fois plus d’électricité qu’ils n’en produisent.
  • Les trois métropoles où la production d’électricité est la plus grande, Paris, Marseille et Lyon, consomment aussi plus que les autres territoires et ont un taux de couverture énergétique dans la moyenne.

 

 

 

————–

Créée en avril 2015, Think Smartgrids  (plateforme partenaire) a pour objectif de développer la filière Réseaux Électriques Intelligents (REI) en France et de la promouvoir en Europe comme à l’international.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective