Quelles tendances se dessinent sur le marché mondial des énergies renouvelables ?

2018 a été la 5e année consécutive au cours de laquelle les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables ont dépassé la barre des 300 milliards de dollars.

Dans sa dernière étude sur le financement des énergies propres, la Bloomberg New Energy Finance chiffre en effet à 332,1 milliards de dollars l’ensemble des capitaux mondiaux mobilisés sur les technologies renouvelables.

Les technologies solaires sont de plus en plus compétitives

Ce montant s’inscrit cependant en baisse de 8% par rapport à une année 2017 particulièrement faste pour les énergies renouvelables (367,1 milliards de dollars d’investissement).

Peut-on pour autant craindre le début d’une tendance baissière pour le déploiement des énergies propres? Pas vraiment si l’on se fie à la Bloomberg New Energy Finance dont le rapport démontre que cette baisse globale trouve son origine dans la meilleure compétitivité des technologies solaires.

Le secteur solaire mondial est celui dont les chiffres laissent sous-entendre les moins bons résultats : les investissements dans les différentes filières se sont en effet établis à 130,8 milliards de dollars en 2018, soit une baisse considérable de 24%. Pourtant, derrière ce chiffre en baisse se cache une explication plutôt positive.

La baisse des investissements dans le secteur solaire ne concorde pas à une baisse de la puissance déployée : ce ne sont pas moins de 109 GW de puissance de production qui ont été ajoutés au parc photovoltaïque mondial en 2018, soit un chiffre largement supérieur aux 99 GW déployés en 2017.

La baisse des sommes investies dans l’énergie solaire provient tout simplement de la meilleure compétitivité du secteur.

Le rapport de la Bloomberg New Energy Finance souligne en effet une baisse de 12% des coûts des technologies. En d’autres termes, la puissance du parc solaire continue d’augmenter en mobilisant moins de fonds.

Le secteur de l’éolien offshore suscite de plus en plus d’intérêt

Cette baisse des coûts pourrait bien avoir été provoquée par un changement politique en Chine. En effet, le gouvernement chinois a décidé courant 2018 de freiner le boom solaire en limitant l’accès des nouveaux projets au tarif de rachat garanti.

Après avoir investi près de 86,5 milliards de dollars dans la construction de nouvelles installations photovoltaïques en 2017, la Chine n’a finalement mobilisé que 40,4 milliards de dollars en 2018.

Reste que les autres filières renouvelables ont toutes vu leurs investissements progresser en 2018.

Les investissements dans le secteur éolien s’est inscrit en hausse de 3% par rapport à 2017 grâce à des investissements s’élevant à 128,6 milliards de dollars.

Si le secteur de l’éolien terrestre a enregistré plus de 100 milliards de dollars de nouveaux financements (+2% par rapport à 2017), Bloomberg souligne en particulier la seconde meilleure année de l’éolien offshore. Le déploiement de l’éolien en mer a mobilisé 25,7 milliards de dollars en 2018, soit une progression de 14% par rapport à 2017.

“L’équilibre de l’activité éolienne offshore est particulièrement changeante. Des pays comme le Royaume-Uni et l’Allemagne ont été les pionniers de cette industrie et continueront d’y jouer un rôle important. Mais la Chine est en train de devenir le plus grand marché et de nouveaux lieux (comme Taïwan et la côte Est des États-Unis) suscitent un vif intérêt de la part des promoteurs”, précise David Hostert, responsable de l’analyse du secteur mondial de l’énergie éolienne.

Les investissements dans l’énergie renouvelable globalement en hausse

Le secteur de la biomasse et de la valorisation des déchets a atteint 6,3 milliards de dollars (+18% par rapport à 2017) et celui des biocarburants 3 milliards de dollars (+47%). Grâce à la mobilisation de fonds financiers à hauteur de 1,8 milliard de dollars, l’énergie géothermique progresse de 10%.

La Chine reste sur la première place du podium en matière d’investissement dans les énergies propres. L’Empire du Milieu fait en effet figure de leader avec une enveloppe de plus de 100 milliards de dollars en 2018, malgré un recul global de 32% des sommes investies.

“Une fois de plus, les actions de la Chine jouent un rôle majeur dans la dynamique de la transition énergétique mondiale, en aidant notamment à faire baisser les coûts solaires, à développer le marché de l’éolien offshore et à lever les investissements en capital-risque”, conclut M. Moore.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective