Survivre dans une Smart City

La transition énergétique n’est pas un concept : c’est une réalité qui demande des changements de comportements de tous. C’est un aspect compris de beaucoup de décideurs politiques, que certains utilisent de façon quasi moralisatrice :

« Vous devez désormais prendre les transports en commun ! »

Alors, pour ce qui me concerne, je dois organiser ma journée en fonction d’eux et non l’inverse, tant leur fréquence est limitée.

« Alors prenez votre voiture, utilisez un parking relais et prenez le tram ! »

Dans mon cas, le parking relais est tellement exigu qu’il est toujours plein et se garer alentour est désormais impossible suite aux actions des riverains désormais en grande difficultés pour stationner dans leur quartier.

« Alors si vous ne pouvez pas faire autrement, prenez votre voiture, pour peu qu’elle soit électrique, et garez-vous en ville »

La voiture électrique, je l’ai !

Mais circuler en ville devient de plus en plus difficile car les voies de circulation sont de plus en plus dédiées aux vélos et aux transports en commun.

Trouver une place devient également très compliqué et très coûteux : ces deux raisons m’ont poussé depuis deux ans à ne plus faire mes achats dans ma ville de rattachement. Vu le nombre de commerces historiques qui ont fermé ces deux dernières années, je ne dois pas être le seul.

Mais je viens d’expérimenter mieux : le parking est désormais limité à 2 heures. Récemment, je suis arrivé dix minutes en retard : j’avais une amende. Je suis donc sommé de maîtriser à la minute près, la durée d’un rendez-vous professionnel.

Et bien, je n’aurai désormais plus d’activité professionnel dans cette ville.

Je comprends désormais ceux que j’entends autour de moi, dans cette agglomération, se rebeller contre les mesures de protection de l’environnement : cela m’attriste car, en matière de mobilité comme d’économies d’énergies, nous avons un besoin impérieux de convaincre la population et de l’embarquer dans les mutations à venir.

Ecolos, vraiment ?

Cela me peine d’autant plus que ces mêmes personnes associent désormais protection de l’environnement avec contraintes excessives.

Et, comble de l’ironie, ces élus qui semblent vouloir tuer leur ville, décourager les habitants de la périphérie et endommager l’image de l’écologie, ce sont des écologistes.

Ah ! j’oubliais ! La ville en question, c’est Grenoble et il paraît que c’est une Smart City.

Pour moi, une Smart City se doit d’intégrer les habitants et les visiteurs et non de les exclure. Urbanisme, mobilité et énergie sont désormais intimement liés et doivent être conçus et développés de manière cohérente.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective