Surproduction d’électricité : des Allemands payés pour consommer

Bénéficiant d’un fort ensoleillement et d’un vent important tout au long de la journée, l’Allemagne a atteint un pic de production d’énergie renouvelable record le dimanche 8 mai dernier. Des conditions favorables qui ont entraîné, compte tenu de la surproduction électrique, une chute des prix de l’électricité. Ces derniers sont mêmes devenus négatifs pendant quelques heures permettant alors aux usagers d’être, en quelque sorte, payés pour consommer.

Si on savait l’Allemagne bien équipée en énergies renouvelables, un tel taux de production n’avait encore jamais été atteint. Le dimanche 8 mai dernier, vers 13 heures, la production de 55 des 67 gigawatts consommés, soit 87 %, l’ont été via des moyens de production renouvelable tels que le solaire, l’éolien, l’hydroélectricité ou la biomasse. Résultat, les prix ont été négatifs pendant plusieurs heures, et les clients, payés pour consommer de l’électricité.

L’an dernier, à la même époque, la proportion d’énergie renouvelable était de 33 %, rapporte Agora Energiewende, un think tank spécialisée dans l’analyse de l’énergie propre allemande. “La proportion d’énergie renouvelable croît chaque année. Le système de distribution s’y est assez bien adapté. Ce dimanche montre à nouveau qu’un système basé sur une grande quantité d’énergie renouvelable fonctionne bien”, explique Christophe Podewils, membre d’Agora Energiewende.

Malgré ces bons résultats, les variations de production des énergies renouvelables restent difficiles à prévoir et le système allemand est encore trop rigide pour s’adapter à ces fluctuations de manière efficace. Le dimanche 8 mai, les autres moyens de production nucléaire et fossile ont donc continué à produire, entraînant ainsi une surproduction profitable aux consommateurs.

Crédits photo : sludgegulper

commentaires

COMMENTAIRES

  • Ce n’est pas parce que les prix de gros ont très ponctuellement chuté pour devenir quasi nuls que les Allemands ont de la chance ! En effet en moyenne et à cause des taxes colossales qu’ils sont tenus de payer pour le développement de l’éolien et du solaire, leurs factures d’électricité sont deux fois plus élevées qu’en France !!
    Ce paradoxe est dû à la stupidité des choix idéologiques dictés par Bruxelles (elle-même sous lobby des Verts allemands) : les énergies renouvelables ont obtenu l’énorme privilège d’être “prioritaires sur le réseau” : cela veut dire qu’elles sont utilisées quoiqu’il arrive, avant les énergies fossiles (charbon…) et nucléaire. Et comme leurs coûts variables (combustible) est nul, car c’est le vent et le soleil qui sert de moteur, on considère que le KWh produit est gratuit. Erreur grossière !! Car les coûts fixes sont colossaux : d’abord éoliennes et panneaux solaires, même si leurs prix d’achat ont baissé, conduisent à des coûts de production toujours largement supérieurs à celui de leurs concurrents (charbon et nucléaire) : sinon pourquoi les producteurs bénéficieraient-ils de juteuses subventions pour s’équiper ? D’autre part, quand une éolienne est installée et comme son énergie n’est pas garantie (le vent ne se commande pas) elle doit être associée à un autre moyen pilotable comme le charbon ou le nucléaire, en attendant un jour lointain où existeront peut-être des dispositifs de stockage de masse de l’électricité. Et le coût de ces “backups” (moyens de compensation de l’intermittence) n’est évidemment pas pris en compte dans le choix de développer éolien et solaire. Comme in fine quelqu’un doit payer, le consommateur ou le contribuable est mis à contribution avec les taxes sur les énergies renouvelables : comble de perversité, il a l’impression qu’il bénéficie d’une énergie gratuite (le 8 mai) alors qu’il est lourdement taxé en raison des investissements fixes qu’elles impliquent.
    On marche sur la tête avec la politique énergétique, et les consommateurs sont victimes de l’idéologie Verte….

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective