Saint-Barthélemy : la valorisation des déchets à la base de la transition énergétique

Le conseil territorial de la collectivité de Saint-Barthélemy a attribué au groupe TIRU, filiale de l’électricien français EDF spécialisée dans la valorisation énergétique des déchets ménagers, la Délégation de Service Public (DSP) portant sur le traitement de l’ensemble des déchets de l’île. Une nouvelle attribution qui permettra au territoire de mettre à profit la revalorisation de ses déchets comme source d’énergie renouvelable et moteur de la transition énergétique.

Saint-Barthélemy, petite île des Antilles de 21 km de superficie, ne dispose d’aucune ressource naturelle en eau ni énergie, mais entend tout de même participer à l’effort national en matière de développement durable et de transition énergétique. La collectivité territoriale compte pour cela sur l’exploitation énergétique des déchets, nombreux sur l’île du fait de sa forte affluence touristique (300.000 touristes par an pour 9.000 résidents).

Le groupe français TIRU, filiale d’EDF, a été chargé dans le cadre d’une DSP, de créer et gérer pour les douze prochaines années, un nouveau pôle de traitement et de valorisation énergétique des déchets ménagers. Ce pôle comprendra la modernisation de l’Unité de Valorisation Energétique (UVE) et de la déchetterie, la construction et l’exploitation d’un centre de tri et d’une plateforme de compostage. “Ces nouveaux aménagements demanderont un an et demi de travaux (et) permettront d’augmenter le volume de traitement des déchets de l’île et d’améliorer leur rendement. Le pôle ne générera ni panache de fumée, ni rejet liquide“, explique TIRU dans un communiqué.

Ce projet permettra également d’utiliser les quelque 10.000 t/an de déchets comme source d’énergie pour alimenter l’unité de dessalement d’eau de mer, mise en place récemment à Saint-Barthélemy afin de produire de l’eau potable. “D’une part 100 % des déchets de l’île seront valorisés et d’autre part, l’UVE contribuera à produire plus de 75% de l’eau potable de l’île, soit 1.350 m3/jour, grâce à une énergie verte“, ajoute le groupe français.

Crédits photo : TIRU

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective