Les tendances du secteur électrique français en 2019

RTE a publié son bilan électrique 2019 en revenant en détail sur la production d’électricité et sa consommation par les Français. Les données statistiques montrent que la plupart des indicateurs se sont inscrits à la baisse. Zoom sur le bilan électrique de la France pour l’année 2019.

La consommation en baisse de 0,5%

2019 est une année qui restera marquée par une baisse globale de la consommation électrique française. Malgré l’électrification croissante de notre société, une tendance nécessaire pour la réussite de notre transition énergétique, les Français consomment moins d’électricité aujourd’hui qu’il y a 10 ans : selon les données de RTE, la consommation a reculé de 0,5% entre 2018 et 2019 pour s’inscrire à son niveau le plus bas depuis 2010.

En effet, la consommation d’électricité corrigée de l’aléa météorologique s’est établie à 473 TWh en 2019. Ce résultat est à mettre sur le compte d’une année marquée par la clémence de ses températures (2019 est une des années les plus chaudes jamais enregistrées) et d’une croissance économique moins soutenue qu’en 2018.

RTE estime que cette baisse traduit surtout une tendance de fond : la consommation électrique est entrée depuis le début des années 2010 dans une phase de relative stabilité.

Pour les auteurs du bilan, le ralentissement structurel de la consommation d’électricité s’explique essentiellement par “un renforcement des actions d’efficacité énergétique au sein des bâtiments”, “un ralentissement tendanciel de la croissance économique et de la croissance démographique” ainsi que “l’évolution structurelle de l’activité économique qui tend à se tertiariser, les services étant de quatre à cinq fois moins consommateurs d’électricité que le secteur industriel à niveau de production équivalent”.

Au niveau de la répartition sectorielle de la consommation, RTE ne souligne aucune évolution notable. Comme en 2018, le secteur le plus énergivore reste celui des entreprises et des professionnels (47%) suivi par le bâtiment résidentiel (36%) et, enfin, la grande industrie (17%).

Baisse de l’hydroélectricité et du nucléaire

Au niveau de la production, la tendance est également à la baisse. Avec un total de 537,7 TWh, les volumes d’électricité produits en France affichent un recul de 2% par rapport à 2018. Une baisse que les experts attribuent à la diminution de la production hydraulique et nucléaire.

2019 a été marquée par une réduction de la disponibilité du parc nucléaire : grand carénage, visites décennales, opérations de maintenance et arrêt de la centrale de Cruas ont entrainé un ralentissement net de la production électronucléaire française. Cette dernière s’est établie au final à 379,5 TWh soit 3,5% de moins qu’en 2018.

Même son de cloche du côté de l’énergie hydraulique. En raison de la baisse des précipitations, la production des centrales hydroélectriques a chuté de 12% par rapport à 2018 pour s’établir à 60 TWh.

La faible production des installations nucléaires et hydrauliques, ainsi que la perte de vitesse du charbon, a entrainé une forte hausse de la production des centrales thermiques au fioul et au gaz naturel. Elles ont respectivement contribué à produire 2,3 TWh (+26,5% par rapport à 2018) et 38,6 TWh (+23,8%) des volumes d’électricité générés en 2019.

Malgré ce retour en force de certaines ressources fossiles polluantes, les émissions françaises de CO2 du secteur électrique n’ont pas augmenté. Mieux, en s’établissant à 19,8 Mt en 2019, elles affichent un recul net par rapport à 2018.

“Sur le total de l’année 2019, les émissions de CO2diminuent de près de 6% par rapport à l’année précédente. En effet, malgré l’augmentation de la production thermique à combustible fossile sur cette période, les émissions associées sont en diminution en raison de la forte baisse de la production à partir de charbon au profit de celles fonctionnant au gaz significativement moins émettrice de CO2”, expliquent les auteurs du rapport.

Le parc renouvelable français continue de progresser

Si la météo n’a pas été favorable à la production hydraulique, elle s’est en revanche avérée propice à la production éolienne. 2019 a en effet été marquée par des vents particulièrement propices au fonctionnement des turbines éoliennes : le parc français a en effet produit 34,1 TWh d’électricité propre (soit 21,1% de plus qu’en 2018).

Le parc éolien français a d’ailleurs vu sa puissance augmenter de 1.361 tout au long de l’année 2019 : grâce à ces nouveaux raccordements, il affichait fin décembre 2019 une puissance installée totale de 16.494 MW.

Du côté de l’énergie solaire, 2019 a également été une année favorable. Avec un total de 11,6 TWh, la production française s’inscrit en hausse de 7,8% par rapport à 2018. Grâce à une augmentation de 10,4% par rapport à l’année précédente, la puissance du parc solaire s’est élevée à 9.435 MW au 31 décembre 2019.

“Le taux de couverture de la consommation par la production renouvelable se maintient à un niveau important et s’établit à 23% en 2019. La baisse de production hydraulique par rapport à 2018 a ainsi été en partie compensée par une augmentation des productions éolienne et solaire, portée à la fois par des conditions météorologiques propices et par un parc qui continue de croître”, s’est félicité RTE.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective