Royaume-Uni: 1,7 million de clients risquent de perdre leur fournisseur d’énergie à l’orée de l’hiver

Bulb Energy, un fournisseur d’énergie britannique qui alimente 1,7 million de clients au Royaume-Uni, est « insolvable » et doit être placé sous le régime « d’administration spéciale », dernière victime de la flambée des prix de l’énergie, a annoncé l’entreprise lundi.

Bulb doit être placé « sous administration spéciale », ce qui signifie qu’il « continuera à fonctionner sans interruption de service ou d’approvisionnement pour ses clients », a assuré l’entreprise dans un communiqué.

Ce régime est conçu « pour protéger les clients de fournisseurs d’énergie de taille importante devenus insolvables », a expliqué Bulb sur son site internet, affirmant que le tarif facturé à ses clients ne changerait pas.

Plus d’une vingtaine de petits fournisseurs ont fait faillite au Royaume-Uni depuis le mois d’août, sur une cinquantaine d’entreprises que compte le marché, forçant le régulateur de l’énergie Ofgem à répartir leurs clients entre les autres fournisseurs.

Mais Bulb est le plus important à risquer de devoir mettre la clé sous la porte: septième plus important fournisseur d’énergie du pays, il pèse 5,5% du marché de l’électricité et près de 5% du marché du gaz, selon les chiffres de l’Ofgem.

Le nouveau régime doit entrer en vigueur « le plus rapidement possible » pour protéger les consommateurs, a précisé lundi un porte-parole du Premier ministre, ajoutant que Bulb est « trois fois plus important » que n’importe lequel des fournisseurs d’énergie ayant récemment fait faillite.

L’administration spéciale peut déboucher sur une remise à flot de la compagnie, par exemple à travers une restructuration, la vente de l’entreprise ou le transfert de ses clients à d’autres fournisseurs, selon l’Ofgem.

Bulb a précisé sur son site internet être frappé par « la crise énergétique qui s’aggrave au Royaume-Uni et dans le monde » et « les prix de gros qui ont grimpé en flèche ».

Les prix qu’il peut facturer aux consommateurs sont plafonnés par les autorités britanniques, ce qui l’oblige à vendre l’énergie « largement à perte », a ajouté l’entreprise.

Bulb propose aussi des services en France en Espagne et au Texas (Etats-Unis), mais via « des entreprises séparées » qui ne sont « pas directement affectées » par sa situation au Royaume-Uni, a-t-il précisé.

« La chute de Bulb Energy est le dernier indicateur des difficultés des fournisseurs d’énergie au Royaume-Uni », mais l’hécatombe risque de ne pas s’arrêter là, a estimé Allegra Dawes, analyste chez Third Bridge ajoutant qu’il pourrait ne rester « d’ici la fin de l’année qu’une dizaine d’acteurs principaux sur le marché, avec seulement une poignée de plus petits » fournisseurs.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective