renouvelables-jpg

Les énergies renouvelables bientôt aussi rentables que les énergies fossiles polluantes

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte vise notamment à renforcer l’indépendance énergétique grâce à une énergie présentant un coût compétitif. La réalité est tout autre dans le secteur de la production d’électricité : à l’heure actuelle, le charbon reste une ressource plus rentable que le vent (éolien) ou le soleil (photovoltaïque) pour produire de l’énergie électrique. Mais la situation pourrait changer plus rapidement que prévu. D’ici moins de 3 ans, générer de l’électricité avec des ressources 100% renouvelables pourrait en effet être moins cher qu’avec des hydrocarbures. Explications.

2020, l’année où le renouvelable est plus rentable que le fossile

Si l’on en croit une étude publiée par l’Agence Internationale des Energies Renouvelables (Irena), les coûts des énergies renouvelables vont fortement baisser au cours des prochaines années. Les coûts de production des ressources que la nature met à la disposition de l’homme (vent, soleil, courant marin, chaleur…) devraient ainsi se stabiliser entre 30 et 100 dollars le mégawattheure (selon le pays, les gisements et les réglementations en vigueur) d’ici l’horizon 2020. À cette date, les énergies fossiles devraient afficher des coûts entre 50 et 170 dollars le MWh.

“Toutes les technologies renouvelables seront compétitives par rapport aux énergies fossiles en 2020”, affirment ainsi les experts de l’Irena, dans une étude consacrée au coût de l’énergie présentée le 13 janvier lors de la 8ème assemblée générale de l’agence.

L’Irena se félicite d’un véritable “changement de paradigme dans la compétitivité des différentes options de production d’électricité” : le choix d’une ressource pour produire de l’énergie électrique sera dorénavant guidé autant par des impératifs économiques que par des considérations environnementales.

La baisse des coûts du renouvelable, une tendance entamée

L’étude de l’Irena souligne que la baisse des coûts des technologies renouvelables est une tendance qui a d’ores-et-déjà débuté. En 2017, les coûts moyens des projets de centrales solaires sont descendus entre 60 et 100 dollars le MWh. Même son de cloche dans le secteur de l’éolien terrestre où des centrales sont régulièrement mises en service avec un coût du MWh avoisinant les 40 dollars.

“Les prix record des enchères solaires photovoltaïques à Dubaï, au Mexique, au Pérou, au Chili, à Abou Dhabi et en Arabie Saoudite en 2016 et 2017 confirment que le coût actualisé de l’énergie peut être réduit à 0,03 $/kWh à partir de 2018”, expliquent les auteurs de l’étude. Des prix similaires ont également été atteints pour des projets éoliens au Canada, en Inde ou au Mexique.

Cette baisse des prix ne devrait pas s’arrêter de sitôt. Les experts de l’Irena estiment en effet que chaque fois que le parc renouvelable mondial double sa puissance, les coûts se réduisent de 14% pour l’éolien en mer, 21% pour l’éolien terrestre, 30% pour le solaire à concentration et de 35% pour le photovoltaïque.

Vers un changement de paradigme énergétique ?

Tous les secteurs renouvelables bénéficient de cette baisse des coûts. L’année dernière, des projets géothermiques et des centrales à biomasse ont été développés avec des coûts avoisinants les 70 dollars le MWh. L’éolien offshore et le solaire thermodynamique devraient atteindre des coûts similaires (entre 60 et 100 dollars le MWh d’ici l’horizon 2022).

Pour l’Irena, la baisse des coûts du renouvelable est à mettre sur le compte de deux facteurs : l’amélioration constante des technologies et la concurrence qui s’accentue. Balbutiantes au début des années 2000, les technologies renouvelables bénéficient désormais de suffisamment de retour d’expérience. Elles apparaissent également comme un secteur d’avenir, et donc attirent de plus en plus d’industriels.

“Cette nouvelle dynamique témoigne d’un important changement du paradigme énergétique. Ces baisses de coût au niveau de toutes les technologies sont sans précédent et montrent à quel point les énergies renouvelables bouleversent le système énergétique global. Faire une transition vers ces nouvelles technologies de production énergétique, ne relève plus simplement de la responsabilité environnementale, mais représente la meilleure option économique”, conclut Adnan Z. Amin, directeur général de l’Irena.

commentaires

COMMENTAIRES

  • richet s

    Si tel est le cas,

    On peut se poser la question du pourquoi de la CSPE, taxe devenue envahissante pour le consommateur.

    s.r.

    Répondre
  • Entre les toits des bâtiments des zones d’activité et leurs parkings, la production photovoltaïque en France pourrait être de l’ordre de grandeur de celle 17 réacteurs nucléaires de 900 MW en France;
    voir l’atelier sur le devenir des Zones d’activités restitué fin juin 2017, à la Caisse des dépôts, devant 80 acteurs franciliens: http://agirlocal.org/devenir-des-za/
    Un travail de 9 professionnels trentenaires, dans lequel se sont impliqués l’Etablissement public foncier IDF, la Caisse des dépôts, Grand Paris Aménagement, Icade et Arep ainsi que deux territoires, Cergy-Pontoise et Plaine Commune.

    Un projet de transition écologique et solidaire, à construire, d’intérêt national.

    Répondre
  • De grâce ne confondez pas la puissance installée de 17 réacteurs et sa production car pour l’un, le facteur de charge est de 90 % et pour l’autre de seulement 10 %. La nuit la production est nulle …..
    Une puissance installée PV de 17 réacteurs correspond à la production de seulement 1,9 réacteur et les clients achètent des kWh et non des kW .

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective