Energies renouvelables : 5 solutions innovantes en zone dense

Un éclairage signé The Agility Effect, site partenaire 

Des solutions fleurissent un peu partout dans le monde pour que les espaces fortement urbanisés puissent augmenter leurs approvisionnements en énergie propre et réduire leurs émissions de carbone. Tour d’horizon.

Une ferme solaire productrice d’algues

Au large de La Haye aux Pays-Bas, Oceans of Energy et The Seaweed Company ont conçu un projet expérimental générant à la fois de l’électricité propre et des algues comestibles.

Une plateforme flottante recouverte de panneaux photovoltaïques abrite ainsi des bassins pour la culture de plantes marines. Elle devrait produire 15 tonnes d’algues chaque année et absorber 1,8 tonne de dioxyde de carbone. « En utilisant seulement 5 % de la mer du Nord néerlandaise, nous pouvons couvrir la moitié de la demande en énergie des Pays-Bas », affirme Oceans of Energy.

Une île artificielle éolienne pour approvisionner le nord de l’Europe

Dans le cadre d’un partenariat public-privé, l’État danois a annoncé la construction, à 80 km de la péninsule du Jutland, de la première île artificielle d’une superficie d’environ 120 000 m2 dédiée à la collecte et à la diffusion d’énergie renouvelable en provenance de plusieurs centaines d’éoliennes en fonctionnement tout autour en mer du Nord.

Ce projet pourrait couvrir à lui seul la consommation de 10 millions de ménages européens.

Des autoroutes solaires en Suisse

L’entreprise suisse Servipier ambitionne de construire une centrale mixte solaire et éolienne au-dessus de l’autoroute A9 près de la commune de Fully (Valais).

Une structure métallique, installée au-dessus de la chaussée sur une distance de 1,6 kilomètre, doit être couverte de près de 37 000 panneaux solaires.

Elle permettrait de produire 19 GWh par an, soit la consommation d’environ 20 000 personnes. Servipier estime qu’il serait possible d’exploiter de la sorte quelque 750 kilomètres d’autoroutes uniquement en Suisse.

Des cellules bifaces à Sydney

En Australie, Sydney est désormais alimentée par 100% d’énergie renouvelable. Trois quarts de l’électricité fournie est d’origine éolienne, le reste provenant de trois centrales photovoltaïques.

L’une d’elles est équipée de cellules bifaces captant la lumière des deux côtés : la face avant capte le rayonnement direct, la face arrière tire profit de la lumière réfléchie et de la lumière diffuse pour générer de l’électricité. Les modules peuvent ainsi produire en moyenne de 10 à 25% d’énergie supplémentaire par rapport aux cellules monofaces.

Des microgrids solaires pour garantir le service dans des restaurants californiens

Aux États-Unis, SolMicroGrid, une société de microgrids as-a-service, déploie une solution solaire pour trois restaurants Chick-fil-A en Californie. Objectif : réduire leurs coûts énergétiques tout en assurant une continuité de service en cas de panne de courant.

Grâce à une combinaison de générateurs solaires au gaz naturel et de stockage sur site contrôlé par un tableau de bord intégrant une couche d’IA, les microréseaux peuvent en effet offrir une alimentation continue pendant les pannes de services publics locaux.

Sources :

 

————

Un article de notre partenaire     

www.theagilityeffect.com se concentre sur ce qui peut accélérer, faciliter, concrétiser les promesses de la transformation numérique et de la transition énergétique.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Bonjour,
    Comment cela est-ce possible ?
    « Sydney est désormais alimentée par 100% d’énergie renouvelable. Trois quarts de l’électricité fournie est d’origine éolienne, le reste provenant de trois centrales photovoltaïques ».
    On ne parle pas de stockage d’énergie ?
    Que se passe-t-il la nuit et les 3/4 du temps quand il n’y a pas assez de vent? Surtout l’hiver quand il fait un froid bien sec habituellement sans vent ? Comme chez nous mercredi 22 décembre 2021.
    Notre ministre a trouvé anormal que le nucléaire ne produise que 70% de la puissance installée et a oublié de noter que l’éolien produisait moins de 10% de la puissance installée et presque toujours moins de 25 % .
    C’est facile à comprendre sur :
    https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere

    Répondre
  • Le matraquage médiatique et la pub des partenaires tel que Agility effect sont inversement proportionnelles à l’efficacité des renouvelables surtout en période hivernale anticyclonique.
    Rappel :
    . » Si depuis 20 ans le monde a investi 5000 milliards d’euros dans les renouvelables, les 1300 TW installés ne fournissent par intermittences que 12 % de la consommation mondiale d’électricité. Si cette somme avait été investie dans l’atome, la puissance nucléaire aujourd’hui installée fournirait de façon pilotable plus de la moitié de l’électricité mondiale ».
    « En France, les 150 milliards d’euros investis dans les renouvelables sont un « tonneau des Danaïdes ». Quelle utilité de produire abondamment des MWh solaires en plein été quand nous n’en avons pas besoin alors qu’en hiver, les intermittences du solaire et de l’éolien sont impuissants à satisfaire le pic de demande ? »
    A cette situation calamiteuse très chère pour le résultat qu’on connait (voir ci dessus), vient s’additionner les coûts pharamineux du prix des fossiles dont le gaz pour assurer leurs back-up.
    C’est une occasion supplémentaire pour que les responsables politiques puissent constater l’aberration de leur politique énergétique basée sur l’idéologie (à effet boomerang). Ils ont mis le feu aux prix des énergies et ce n’est pas près de s’arrêter !

    Répondre
  • Où l’on voit écrit dans une note de RTE que : « Pour obtenir une évaluation des émissions évitées grâce à la production éolienne
    et solaire, RTE a simulé ce que serait le fonctionnement du système électrique actuel
    sans ces installations. Cette étude, restituée
    dans le rapport technique du Bilan prévisionnel 2019, chiffre les émissions évitées
    à environ 22 millions de tonnes de CO2 par
    an (5 millions de tonnes en France et 17 millions de tonnes dans les pays voisins). » P 17 de https://www.concerte.fr/system/files/concertation/Note%20Bilans%20CO2%20V3.pdf
    Concrètement, les productions éoliennes et solaire ont servi, en majorité, à nos voisins (grâce à nos surplus) de réduire leurs émissions de CO2 (aux frais des Français).

    Répondre
    • Si l’on considère
      – que le réchauffement climatique est un problème global,
      – que l’on est bien content d’avoir nos voisins pour nous fournir abondamment durant tout ce mois de décembre, et c’est parti pour durer,
      – que la solution française à l’U235 n’est pas généralisable, et
      – qu’il n’y a pas encore de RNR pouvant être mis en production en série
      alors, réduire les émissions de CO2 chez nos voisins a un sens. Cela dit, en ce moment, on fait fortement augmenter les émissions de CO2 de nos voisins. Mais l’Europe est interconnectée justement pour effectuer ces optimisations.

      Répondre
      • La France est largement exportrice nette d’électricité très peu carbonée à l’année. Les quelques importations hivernales pèsent peu et n’ont que peu d’influence sur le contenu carbone de l’Allemagne.

        Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective