Renault se lance dans la mobilité hydrogène

Le gouvernement français a lancé en juin 2018 un ambitieux plan hydrogène qui vise à favoriser son déploiement dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie et de la mobilité. Doté d’une enveloppe budgétaire annuelle de 100 millions d’euros, ce programme permet de mettre l’hydrogène et ses avantages au service de la transition énergétique.

L’hydrogène est en effet une ressource énergétique qui peut être valorisée de différentes manières pour améliorer le bilan carbone de notre économie. Une des pistes de travail les plus sérieuses est l’utilisation de l’hydrogène comme vecteur d’une mobilité décarbonée.

L’hydrogène, que l’on peut générer de manière totalement respectueuse de l’environnement grâce à l’électrolyse de l’eau, peut en effet être utilisé comme source d’alimentation d’une pile à combustible en charge de produire de l’électricité pour alimenter un moteur électrique.

Pas d’émission de gaz à effet de serre, autonomie améliorée, souplesse d’utilisation… Des avantages qui ont poussé le constructeur automobile Renault à se lancer dans la mobilité hydrogène.

Renault s’associe à Symbio pour “carburer” à l’hydrogène

La rumeur courait depuis quelques semaines, alimentée notamment par les propos de plusieurs responsables de la marque au losange. Mais aujourd’hui, c’est une information officielle : Renault se lance dans la mobilité hydrogène. Le constructeur automobile français a en effet annoncé la commercialisation de la version hydrogène de deux de ses utilitaires emblématiques : le Kangoo et le Master.

Pour mener à bien ce projet, Renault a décidé de s’associer à la start-up française Symbio afin d’équiper ses utilitaires électriques d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène. Ce n’est pas la première fois que Renault noue un partenariat technologique avec cette filiale de Michelin : en 2017 et 2018, les ingénieurs de Renault avait fait appel à Symbio pour installer un générateur de courant à hydrogène sur des Kangoo électriques.

Fort de cette expérience, le constructeur a décidé de se baser sur cette technologie innovante pour intégrer sur le long terme deux utilitaires à hydrogène dans son catalogue. À l’instar de Toyota et de Honda, Renault mise en effet sur la complémentarité électricité / hydrogène pour réduire l’empreinte carbone de ses véhicules.

Comment fonctionne un prolongateur d’autonomie à hydrogène ?

Les prochains utilitaires propres de Renault allieront la propreté de la motorisation électrique à l’autonomie renforcée qu’offre l’hydrogène. Le Kangoo et le Master à hydrogène seront en effet dotés d’une motorisation 100% électrique, qui se recharge sur les bornes classiques, mais également d’un prolongateur d’autonomie qui vient en appui au fonctionnement du moteur propre et qui fonctionne grâce à une pile à combustible.

Cette pile à combustible se recharge en hydrogène gazeux entre 5 et 10 minutes.

Elle permet de générer de l’électricité propre qui sert ensuite à alimenter le moteur électrique. Le véhicule équipé d’un prolongateur d’autonomie à hydrogène dispose donc de deux “réservoirs d’énergie” : son autonomie et son rayon d’action sont ainsi largement renforcés.

“L’hydrogène arrive chez Renault comme une solution complémentaire à sa stratégie électrique et hybride, afin de proposer aux professionnels une nouvelle solution d’accès aux centres villes, en levant le frein de l’autonomie pour certains usages (…). L’hydrogène permet de répondre à des usages intensifs, non couverts par le véhicule électrique, notamment pour de longues distances jusqu’aux zones périurbaines”, explique le groupe Renault dans un communiqué de presse.

Une autonomie doublée voire triplée grâce à l’hydrogène

La version hydrogène du Renault Kangoo devrait être lancée d’ici la fin de l’année au prix de 48.300 euros. Le prolongateur d’autonomie à hydrogène permettra à cet utilitaire de gagner jusqu’à 140 kilomètres d’autonomie. L’action de la pile à combustible lui permettra en effet de voir son autonomie passer de 230 à 370 kilomètres.

Le Renault Master à hydrogène devrait de son côté être commercialisé dans le courant du premier semestre 2020. Doté de deux réservoirs d’hydrogène placés sous la caisse, ce véhicule profitera d’un gain important en autonomie. Renault a en effet annoncé un triplement de son rayon d’action : son autonomie passera de 120 à 350 kilomètres.

Le groupe Renault a fait le choix de se lancer dans l’hydrogène via le segment des véhicules utilitaires.

Ce choix est l’aboutissement d’une stratégie qui vise à proposer les avantages d’une pile à combustible (autonomie augmentée, rapidité de la recharge, facilité d’entretien) aux professionnels qui ont un usage intensif de leur véhicule (transport, logistique, services municipaux et collectivités locales, courrier express ou spécial…).

Alors que la société Symbio compte écouler 200.000 kits à hydrogène par an d’ici 2030, Renault pourrait bien décider d’étendre son partenariat et équiper d’autres modèles de son catalogue. Un succès commercial pourrait pousser la marque au losange à envisager la conversion à l’hydrogène d’un autre modèle emblématique : le Trafic.

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective