producteur-electricite-jpg

Les producteurs d’électricité vont devoir diversifier leurs sources de financement pour l’avenir

Article signé Samy Bélaïba et Chloé Foucaud, consultants au cabinet Colombus Consulting. 

Météo compliquée pour les producteurs d’électricité européens. L’année 2016 a été marquée par une baisse des chiffres d’affaires (-7% en moyenne) et des résultats opérationnels (-4% en moyenne) des 16 producteurs d’électricité européens les plus importants.

Les situations sont hétérogènes : si les industriels allemands voient leur situation économique se dégrader, d’autres, comme Fortum ou Iberdrola, entament leur redressement.

De son côté, EDF a pâti d’une faible disponibilité de son parc hydraulique et nucléaire en 2017 et espère une embellie pour 2018. Ces résultats financiers rendent ainsi les investisseurs prudents : malgré les larges recours aux plans de désendettement, les indices boursiers ont diminué de 18% en 6 ans quand celui du secteur a augmenté de 17%.

Côté marché, l’embellie pointe sans cacher les difficultés des producteurs à se financer. Face cette défiance, les utilities diversifient leurs sources de financement pour faire face aux lourds investissements qu’engendrent la transition énergétique et les programmes de maintenance des parcs actuels de production.

Orientation des investissements vers les activités régulées, assurance d’un revenu permanent

Les producteurs orientent leurs investissements vers les activités régulées, qui bénéficient de mécanismes de financement avantageux, étendards de certaines politiques énergétiques nationales.

Par exemple, au Royaume-Uni, la Low Carbon Contracts Company (LCCC), pilotée par l’Etat, est chargée de garantir aux investisseurs un certain niveau de revenus pour leurs nouvelles installations. C’est ainsi que plusieurs parcs éolien onshore bénéficient de tarif de vente garantis autour de 70 £/MWh et que l’éolien offshore est encouragé avec 120 £/MWh garantis pour les premiers parcs.

En France, le système est similaire avec l’Obligation d’Achat (OA) assurée par EDF et financé par le compte affectation spéciale de transition énergétique.

Pour les grands producteurs d’électricité, ces soutiens financiers se traduisent par des plans d’investissement dans de nouvelles capacités de production ou dans les nouvelles technologies réseau permettant d’accompagner leur insertion, stabilisant ainsi la visibilité sur les revenus à venir.

Anticipant une situation où il sera nécessaire de financer toujours plus de capacités de production en garantissant le fléchage des emprunts vers des activités régulées à forte visibilité, plusieurs producteurs se tournent vers les green bonds, qui pourraient se poser comme solution financière à la transition énergétique.

Les greenbonds : nouvel Eldorado de la finance verte ?

Depuis 2007, ces obligations émises sur les marchés financiers attirent émetteurs et investisseurs souhaitant financer des projets en faveur de la transition énergétique. En 2017, 155,5 Md$ de green bonds ont été émis par 239 acteurs (Etats, institutions financières, utilities, etc.) dont 146 nouveaux entrants.

Le marché connaît une croissance très forte, +78% entre 2016 et 2017, à tel point qu’aujourd’hui la demande est supérieure à l’offre.

En Europe, les producteurs historiques d’électricité ont émis environ 10 Mds d’euros sur l’année 2017, Iberdrola et Engie en tête avec respectivement 3,5 Md€ et 2,75 Md€ d’euros.

Produits financiers qui ont la côte, selon Option Finance, les greenbonds pourraient représenter près de 1% du total des émissions obligataires en 2020 contre 0,3% aujourd’hui. 

Le marché des green bonds, reste encore en phase de lancement : si leur rentabilité est équivalente à celles des obligations classiques la question est de savoir si leur performance s’additionne à un impact réel sur l’environnement.

Difficile de répondre à cette question aujourd’hui en raison du manque recul sur les projets réalisés grâce aux green bonds. Il apparaît donc indispensable de s’assurer de la mise en place de certains critères sans lesquels ce marché ne pourrait développer complètement son potentiel.

Pour que ce marché monte en puissance, une définition commune des caractéristiques d’un « projet environnemental » reste à trouver. De plus, en complément de l’harmonisation mondiale de ces critères de sélection, un consensus sur l’évaluation des projets doit permettre de gagner en transparence sur leur sélection et d’améliorer la traçabilité sur les fonds alloués.

Ces conditions sont indispensables pour faire des green bonds un instrument crédible et efficace dans la durée et ne pas être utilisés comme outils de communication financière propre au greenwashing.

commentaires

COMMENTAIRES

  • En effet, un projet peut paraître “Vert” et s’inscrire dans ce type de financement par green bonds, et n’avoir aucun impact sur l’environnement (voire une impact négatif).
    L’exemple le plus typique est le développement de centrales éoliennes ou photovoltaïques en France : notre pays étant essentiellement alimenté en électricité provenant de centrales nucléaires et hydrauliques il y a très peu d’émissions de CO2 associées. Or, les énergies solaire et éoliennes étant intermittentes, leur compensation fait appel à des centrales au gaz ou pire, au charbon (cf. l’Allemagne) qui accroissent les émissions de CO2 et même la pollution.
    La notion de Green Bonds est donc à préciser en urgence.

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective