Précarité énergétique : l'Anah cible son action pour plus d'efficacité

L’Agence nationale de l’habitat, établissement public destiné à améliorer le parc de logements privés via l’allocation d’aides financières, a signé ce jeudi 2 juillet un nouveau contrat d’objectifs et de performance (COP) avec l’Etat, afin de mieux cibler et évaluer son action. Un engagement qui prévoit notamment la réhabilitation énergétique de près de 45.000 logements d’ici 2017 en accord avec les grands objectifs prévus dans le projet de loi de transition énergétique.

Signé en présence de la ministre du Logement Sylvia Pinel, du ministre des Finances Michel Sapin et de la directrice générale de l’Anah, Blanche Guillemot, ce nouveau COP redéfinit les champs d’action et les engagements prioritaires de l’Agence autour de cinq axes de développement : agir contre l’habitat indigne et très dégradé, contre la précarité énergétique, prévenir et traiter les copropriétés en difficulté, adapter les logements à la perte d’autonomie due à l’âge et aux handicaps, et favoriser l’accès au logement des personnes en difficulté.

Ces priorités sont déclinées ici en 18 objectifs que l’Agence devra réaliser d’ici à 2017. On peut citer par exemple le financement d’un programme de réhabilitation de 10.950 logements au titre de la lutte contre l’habitat indigne ou très dégradé (après 9.150 en 2014) et celle de 45.000 autres, au titre de la lutte contre la précarité énergétique (contre 49.831 en 2014). Précisons ici que l’Anah dispose d’un budget 2015 légèrement inférieur à son budget 2014 (-4%) et a dû dans ce cadre revoir ces objectifs à la baisse.

En matière d’amélioration des copropriétés, en revanche, elle est un peu plus ambitieuse avec 15.000 logements aidés chaque année d’ici à 2017 (contre 11.214 en 2014). Soit autant que le nombre de logements adaptés au vieillissement de leurs occupants, ce qui marque là une stabilisation.

L’Agence devra aussi adopter une “culture d’évaluation de ses programmes” afin d’améliorer l’efficacité des aides qu’elle apporte, a expliqué à l’AFP Blanche Guillemot, directrice générale de l’Anah. Une évaluation de son programme-phare de lutte contre la précarité énergétique “Habiter mieux” est notamment prévue.

Enfin, l’Anah expérimentera en 2017 la dématérialisation des procédures de dépôt et d’instruction des demandes d’aides, et accompagnera mieux les collectivités locales dans leurs projets de rénovation de l’habitat. Elle publiera un bilan annuel d’évaluation, au premier trimestre, transmis à ses ministères de tutelle.

 

Crédits photo : Anah

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective