Pollution en baie de Saint-Brieuc: “tolérance zéro” mais la filière pas mise en cause (Pompili)

La ministre de la Transition écologique a convoqué mardi les responsables du groupe énergétique espagnol Iberdrola, maison-mère du promoteur d’un projet de parc éolien dont les travaux ont provoqué une pollution en baie de Saint-Brieuc, pour faire passer un message de “tolérance zéro”, sans remettre en cause la filière.

“Je ne tolérerai aucune négligence dans le déploiement des parcs éoliens en mer. Je convoque immédiatement les responsables d’Iberdrola, constructeur du parc de Saint-Brieuc, pour qu’ils s’expliquent sur la situation”, a déclaré Barbara Pompili sur Twitter.

La ministre a fait passer au cours de ce rendez-vous “un message de tolérance zéro sur la manière dont doit être mené le chantier” et réclamé la “plus grande transparence” vis-à-vis de tous les acteurs, a indiqué son cabinet à l’issue de l’entretien.

Elle considère que “c’est justement parce que l’éolien en mer est d’importance vitale” et que la France est “très en retard” dans ce domaine qu’il est “absolument inenvisageable que la filière se déploie en provoquant ce genre de nuisance”, a-t-on indiqué de même source.

Contrairement au dégazage sauvage en Corse, il s’agit dans ce cas bien “d’un incident, pas d’un acte volontaire,” avec des volumes de pollution bien moins importants, souligne encore le cabinet de Mme Pompili. Mais la ministre “ne souhaite pas qu’un incident sur un chantier ternisse la réputation de toute la filière”.

La préfecture maritime de l’Atlantique a annoncé mardi qu’un navire de forage réalisant des travaux dans le cadre de ce projet de parc éolien de la société Ailes Marines, filiale d’Iberdrola, était à l’origine d’une “pollution d’ampleur significative” en baie de Saint-Brieuc.

Ce navire, baptisé Aeolus et appartenant à la société Van Oord, a déclaré “une fuite d’huile de 100 litres”, lundi à 06h30, selon un communiqué de la préfecture maritime qui a décrit une nappe de 8,6 nautiques de long (15,9 km) et 1,5 nautique de large (2,8 km).

commentaires

COMMENTAIRES

  • Pompili ” considère que “c’est justement parce que l’éolien en mer est d’importance vitale” et que la France est “très en retard” dans ce domaine qu’il est “absolument inenvisageable que la filière se déploie en provoquant ce genre de nuisance”,
    Avec une “cotisation française” de 0.9% de CO² à celui de la planète, l’argument que “l’éolien en mer est d’importance vitale et que la France est très en retard” n’est qu’un habillage politique pour justifier de cette fuite en avant. Où est notre retard par rapport aux allemands qui ont un taux de CO² 8 fois supérieurs au notre malgré une quantité d”éoliennes 4 fois supérieures. quel bel exemple à suivre au galop !

    Répondre
  • Pour confirmer ce qui vient d’être dit : l’impasse des ….?
    Pour l’Allemagne, ce jour, le 15 juin à 21h30 nous avons :
    éolien 2,21 GW produits pour 62,60 GW installés soit 3,53 % disons de rendement !!!
    solaire 2,68 GW produits pour 54,50 GW installés soit 4,91 %
    charbon 19,80 GW produits pour 44,00 GW installés soit 45,00 %
    gaz 8,06 GW produits pour 30,50 GW installés doit 26,44 %
    Nucléaire 6,52 GW produits pour 8,11 GW installés soit 80,35 %
    Ceci prouve que l’Allemagne DOIT garder un parc pilotable correspondant presque à son besoin de pointe et que, parfois, quand elles produisent, les énergies intermittentes obligent les énergies pilotable à réduire leur leur production.
    En conséquence
    – L’Allemagne reste le pays le plus polluant en valeur absolue pour son électricité
    – Les ENR intermittentes obligent à un double investissement qui de par sa construction est déjà très polluant…
    Bonne analyse, merci

    Répondre
  • Désastreux, en effet, la situation en Allemagne (et en Irlande) de la production électrique ces jours-ci (et pas seulement) avec les éoliennes (presque) à l’arrêt et des émissions record. Qu’en sera-t-il en France avec quelques parcs éoliens offshore et moins de nucléaire ?

    Répondre
  • Nous sommes depuis bien longtemps dans ”ce monde d’après”, la pandémie a tout juste démontré les énormes difficultés d’adaptations des citoyens à des changements comportementaux!
    Arrêtez de ressasser vos chiffres, vous ne ferez pas avancer nos problématiques en persistant d’essayer de démontrer ”l’indispensabilité du nucléaire”… et son pseudo impact limité autant que faux sur ses rejets de CO²!
    Nous devons faire, et vivre avec ce que la nature nous donne (actuellement elle vous offre environ 500litres d’oxygène pour pouvoir respirer tous les jours!). Pour l’énergie, au lieu d’en vouloir toujours plus (à gaspiller en général!), il faut la respecter, la maîtriser… et si des EnR viennent à baisser en production, alors on devra privilégier les urgences et attendre leur retour pour les activités ”non essentielles”! Pas si compliqué à comprendre et tout à fait réalisable avec nos technologies actuelles (si elles sont utilisées à bon escient et non pas pour des débilités commerciales!).
    Bien entendu on n’en prend pas le chemin, alors investissez dans des mouchoirs, marché très prometteur pour les larmes du désespoir provoquées par ce réchauffement climatique… qui accélère bien plus que la Tesla!

    Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective