Le pétrole soutenu par un tweet de Trump optimiste sur la guerre commerciale

Les prix du pétrole accentuaient leur hausse jeudi en cours d’échanges européens, encouragés par un tweet de Donald Trump estimant que la Chine et les Etats-Unis étaient “très proches” d’un “grand accord” après 19 mois d’une féroce guerre commerciale.

Vers 16H00 GMT (17H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 64,41 dollars à Londres, en hausse de 1,08% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI pour janvier gagnait 1,00% à 59,35 dollars.

“Nous sommes TRES proches d’un GRAND ACCORD avec la Chine”, a tweeté le locataire de la Maison Blanche peu après 14H30 GMT. “Ils le veulent, et nous le voulons aussi!”, a-t-il ajouté.

Ce tweet a propulsé les cours du pétrole vers le haut, comme ceux des marchés actions, selon Neil Wilson, analyste de Markets.com.

Pékin a de son côté assuré jeudi que les négociateurs des deux pays maintenaient “une étroite communication”, sans autre précision.

La veille, le Brent et le WTI avaient respectivement abandonné 0,96% et 0,81% sous la pression d’une hausse des stocks de brut américains de 800.000 barils publiée par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA), alors que les analystes interrogés par l’agence Bloomberg anticipaient une baisse de 3 millions de barils.

Mais “les dégâts ont été limités”, estimait plus tôt dans la journée jeudi Tamas Varga, analyste de PVM.

Autre facteur à même de soutenir les cours, le dernier rapport mensuel de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a montré “qu’un +équilibre+ du marché pétrolier était réalisable l’an prochain”, a continué M. Varga.

Ces résultats ont semble-t-il estompé un autre rapport émanant de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) expliquant jeudi que l’offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les pays de l’Opep et leurs partenaires.

Par ailleurs, la valorisation du géant pétrolier saoudien Aramco a dépassé les 2.000 milliards de dollars jeudi à la Bourse de Ryad pour son deuxième jour de cotation, avant de finir sous cette barre, à 1.962 milliards de dollars, mais toujours en hausse de 4,55% par rapport à la clôture de la veille.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective