Le pétrole en hausse avec l’espoir d’un accord entre producteurs

Les marchés du pétrole brut ont rebondi mardi retrouvant l’espoir qu’une réunion de l’Opep et de ses alliés cette semaine puisse produire un accord pour réduire la production.

Les cours avaient accusé une forte baisse lundi après le report de la réunion promise à jeudi. Mais l’optimisme a remis le dessus mardi dans les échanges asiatiques.

Le baril américain de WTI pour livraison en mai progressait de 3,26%, à 26,93 dollars vers 3h10 GMT.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin 2,72%, à 33,95 dollars.

Les marchés du brut avaient plongé la semaine dernière à un plus bas depuis 18 ans, sous l’effet d’une guerre des prix entre l’Arabie saoudite et la Russie. Faute d’avoir pu obtenir un accord sur la stratégie à adopter pour soutenir les cours, l’Arabie saoudite a ouvert les vannes de sa production et fait dévisser les cours en espérant faire fléchir la Russie.

Parallèlement la demande a fondu, alors que la crise du coronavirus et des mesures drastiques de restrictions des mouvements mises en place par les Etats paralysent l’activité économique sur une grande partie du globe.

“Les prix ont regagné du terrain après que la Russie et l’Arabie saoudite ont suggéré qu’ils étaient d’accord pour réduire la production mais seulement si le reste du monde participe”, a explique la banque ANZ.

“Les Etats-Unis, qui semblent réticents à participer à un accord, apparaissent à présent comme la pierre d’achoppement”.

Mais grâce aux discussions entre Dan Brouillette, secrétaire américain à l’Energie, Ryad et Moscou, “le marché a l’espoir d’arriver à un accord d’une façon ou d’une autre”, a ajouté la banque.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) doit se réunir avec d’autres pays producteurs non membre du cartel, comme la Russie, jeudi au cours d’une réunion exceptionnelle en visioconférence.

“Au final, l’espoir est là que les plus raisonnables vont l’emporter, et que les pays producteurs vont se réconcilier et formuler une réponse qui va mettre un plancher à la chute des prix du pétrole”, a relevé Stephen Innes, responsable de la stratégie des marchés mondiaux chez AxiCorp. “Cependant, la question sera de savoir dans quelle mesure les pays producteurs sont prêts à réduire la production”.

commentaires

COMMENTAIRES

commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective