Pays-Bas: des militants anti-éoliennes sur la liste des menaces terroristes

Les services néerlandais de lutte contre le terrorisme ont rangé les militants “extrémistes” qui protestent contre la construction d’éoliennes aux Pays-Bas aux côtés des activistes islamistes et d’extrême droite dans leur dernier rapport sur la menace terroriste rendu public lundi.

Au moins deux entreprises qui construisent de nouvelles éoliennes aux Pays-Bas ont renoncé à leurs projets “dans la crainte d’attaques et ont perdu des millions” d’euros, a souligné l’Agence nationale antiterroriste NCTV.

“Les actions de protestation extrémistes menées par un petit groupe d’activistes anonymes contre l’érection d’éoliennes dans les provinces de Drenthe et Groningue (nord-est) se sont poursuivies et se sont durcies au cours des derniers mois”, selon le rapport de l’Agence.

Le problème serait devenu si grave que la police a mis en place une équipe spéciale pour enquêter sur des lettres de menaces envoyées par ces militants anti-éoliennes.

En avril, une entreprise qui n’a pas été nommée a renoncé à un contrat après avoir reçu un ultimatum lui donnant 48 heures pour “changer de mentalité à propos de la contruction des éoliennes”.

“Si vous ne faites rien, vous pouvez utiliser l’argent que vous gagnez à nos dépens pour le dépenser en frais de sécurité pour vous et votre société”, avertissait la lettre, selon la télévision publique néerlandaise NOS.

Une autre entreprise construisant des éoliennes dans la province de Drenthe a reçu une lettre de menaces similaire.

Les Pays-Bas développent leurs parcs éoliens avec l’ambition de remplir les objectifs des accords européens sur le climat, les énergies renouvelables devant constituer 14% des sources d’énergie en 2020.

Le pays cherche également des alternatives aux carburants car il a dû revoir à la baisse l’extraction de gaz du plus grand gisement d’Europe situé dans la province de Groningue après une série de séismes.

L’annonce de la construction de nouvelles fermes éoliennes suscite l’opposition virulente de la population locale.

Les militants anti-éoliennes ont mis en place des décharges illégales d’amiante sur les sites choisis pour l’installation d’éoliennes et placardé des affiches représentant des responsables locaux portant des tenues nazies.

La semaine dernière, la police a arrêté trois hommes soupçonnés d’être impliqués dans les lettres de menaces et les décharges d’ amiante, passibles de 12 ans de prison pour “mise en danger grave de la santé publique”.

Le parc éolien des Pays-Bas compte plus de 2.500 éoliennes terrestres et 289 en Mer du Nord, selon les chiffres officiels.
jhe/dk/bmm/mr/agr

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective