Parc éolien de Saint-Brieuc: la justice refuse de suspendre un arrêté

Le tribunal administratif de Rennes a rejeté une requête des pêcheurs qui demandaient la suspension d’un arrêté préfectoral réglementant la navigation pendant les travaux de construction du parc éolien en mer de Saint-Brieuc, a-t-on appris jeudi auprès de cette instance.

Dans son ordonnance du 13 octobre, la juge des référés a estimé qu’aucun des moyens soulevés par le comité des pêches des Côtes d’Armor n’était de nature « à créer un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté en litige ».

Cet arrêté du 1er septembre 2021 du préfet maritime de l’Atlantique réglemente temporairement les activités maritimes dans la baie de Saint-Brieuc, durant les travaux de construction du parc éolien en mer. Aux termes de cet arrêté, la navigation demeure autorisée dans la baie, sous réserve de respecter une distance minimale de 500 mètres des navires d’installation du parc éolien.

Le Comité départemental des pêches a saisi le tribunal d’un recours en annulation contre cet arrêté et a demandé au juge des référés d’en suspendre l’exécution, dans l’attente d’un jugement au fond.

Les avocats des pêcheurs estimaient notamment que l’arrêté méconnaissait le principe de précaution protégé par la Charte de l’environnement. Ils demandaient l’immobilisation du navire de forage Aeolus ayant subi deux fuites d’huile hydraulique en juin et juillet, le temps de l’enquête sur le caractère polluant de ces fuites.

Le préfet maritime a lui fait valoir que l’huile était biodégradable à 90% et que des précautions avaient été prises pour qu’une fuite ne se reproduise pas. En outre, la suspension de l’arrêté n’empêcherait pas les travaux de continuer mais « aurait des conséquences notables en termes de sécurité maritime », selon le représentant de l’État cité dans l’ordonnance.

Le parc éolien de la baie de Saint-Brieuc doit être érigé à 16,3 kilomètres de la côte. D’une capacité totale de 496 MW, avec 62 éoliennes de 205 m de haut, il est censé produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 835.000 habitants, selon son promoteur Ailes Marines.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Il y a des pollutions graves, et d’autres jugées moins grave. Tout dépend de l’objectif et du financement de la pollution nouvelle. ‘L eolien, on vous l’a dit 1000 fois, c’est propre, c’est bien, circulez, il n’y a rien à voir ».

    Répondre
  • Une fois de plus, on peut se demander si la justice est réellement indépendante. Il en est en fait de la Justice comme des hommes. Il existe des hommes intègres qui n’ont d’ordre à recevoir que ceux que leur impose les lois de la République, et ensuite de l’interprétation éventuelle que leur conscience leur impose. Une bonne loi devrait être ininterprétable, mais est-ce possible ?
    A côté des hommes très respectables que je viens de décrire, il existe aussi le pire, à savoir des magistrats qui soignent d’abord leur carrière, leur avancement, leur désir de migrer dans une autre région, bref des facteurs humains certes, mais pas du tout professionnels. Ils sont donc beaucoup plus enclins à s’accommoder des pressions extérieures , et on sait tout le mal qu’il font à l’institution (et aux justiciables).

    Répondre
  • Je n’ai qu’une question :
    Pourquoi les pécheurs anglais, allemands, danois et Belges qui pratiquent la pêche depuis plusieurs années dans des zones infestées de milliers d’éoliennes ne manifestent pas contre ces machines qui auraient du les mettre tous au chômage ?
    Je n’ai qu’une réponse :
    Dans ces pays il n’y a pas de lobby nucléaire qui règne sans partage sur la production d’électricité !
    Si vous avez une autre explication réaliste je suis preneur. Mais en attendant j’espère que le juges a collé à cette bande de saboteurs de la France de demain, ‘amande prévue pour procédure abusive.

    Répondre
  • C’est pas bien de taper sur un homme à terre mais alors sur qui ? Sacha Guitry
    On peut voir que la phobie et la lâcheté se portent bien ! merci

    Répondre
    • Ce n’est pas une réponse à ma question mais un mouvement de rancœur contre un juge qui n’est pas à la botte du nucléaire et qui comprend que ces gens là sont nocifs avec leur histoire de perte d’emploi à cause des éoliennes et d’un poisson qui en aurait si peur qu’il serait parti se réfugier sous les éoliennes anglaises, allemandes, danoises et Belges.

      Répondre
commenter

Répondre à Michel DUBUS Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective