Parc éolien: manifestation des pêcheurs en baie de Saint-Brieuc

Plusieurs dizaines de bateaux de pêche ont manifesté lundi matin en baie de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) contre des études menées en vue de la construction d’un parc éolien en mer, a-t-on appris de sources concordantes.

“Ça s’est passé dans le calme, comme on l’avait demandé”, a déclaré à l’AFP Alain Coudray, président du comité des pêches des Côtes d’Armor, qui estime qu’il y avait entre 50 et 70 bateaux sur zone.

La préfecture maritime de l’Atlantique a pour sa part comptabilisé “une trentaine” de navires et appelé “au calme et au respect de l’ordre public en mer”.

Deux navires de la marine nationale ainsi qu’un patrouilleur et une vedette de la gendarmerie avaient été dépêchés sur place.

Des bateaux de pêche sont entrés dans la zone interdite par arrêté préfectoral mais il n’y a pas eu de verbalisation, selon la préfecture maritime.

Les pêcheurs manifestaient contre le lancement d’une campagne de sondages géophysiques et de détections pyrotechniques menés par le Réseau de Transport d’électricité (RTE) en vue de la construction du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.

“Ils sont venus faire ces études sans aucune concertation de la profession. Quand ils feront une concertation, après, on verra”, a lancé M. Coudray.

“Nous restons ouverts au dialogue avec les pêcheurs”, a souligné RTE auprès de l’AFP. “Nous entendons leurs préoccupations et nous avons tout mis en oeuvre pour y répondre”, a-t-on ajouté de même source.

Une réunion devrait justement réunir mardi des représentants de l’Etat, des pêcheurs et les porteurs du projet de parc éolien.

Le parc éolien en mer de Saint-Brieuc doit être érigé à 16,3 kilomètres au large des côtes bretonnes. D’une capacité totale de 496 MW, avec 62 éoliennes, il est censé produire 1.820 GWh par an, l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 835.000 habitants, selon son promoteur, Ailes Marines, filiale de l’espagnol Iberdrola.

Le parc éolien doit être opérationnel en 2023.

commentaires

COMMENTAIRES

  • Avatar

    Que ce soit sur Terre où en mer, c’est toujours pareil, le lobby du nucléaire a bien fait son boulot…. les éoliennes ça gène au point de rendre la mer impropre à la pèche, à la navigation, et condamne les poissons à une mort certaine, quant aux coquillages, n’en parlons pas, rien qu’à entendre parler d’éoliennes ils sont déjà tous mort.
    Voilà le genre de manifestation propre à me dégouter des produits de la mer

    Répondre
  • Avatar

    La consommation annuelle de 835.000 habitants pas du tout:
    beaucoup moins quand il n’y a pas de vent: à peu près 40.000
    et beaucoup plus quand il y a du vent: 2.500.000.
    Quand il y aura peu de vent, il faudra faire du courant avec des centrales à gaz émettant 490 g de CO2/kW.h car nous aurons fermé des centrales nucléaires qui n’émettent que 12 g de CO2/kW.h.
    Et quand il y aura beaucoup de vent, nous serons obligés d’acheter à prix d’or du courant dont nous n’aurons pas besoin et que nous revendrons très bon marché, parfois même en donnant de l’argent avec, ça existe déjà aujourd’hui et c’est nous qui payons… Un scandale contre lequel nous devons tous nous battre.

    Répondre
    • Avatar

      Dans le même genre de remarque idiote vous avez aussi :
      Le nucléaire en France pour 67 millions d’habitant ? Non pas du tout avec plus d’une bonne demie douzaines de réacteurs arrêtés sur les 56 restant, dont les deux de Flamanville, un à l’arrêt depuis plus d’un an et demi pour….. maintenance, et l’autre pour les mêmes raison arrêté depuis 9 mois, il y a toujours une bonne quinzaine de millions de français qui n’ont pas l’électricité. Le nucléaire ça fonctionne quand ça peut, autant dire quand les vents son favorable, et pourtant ça coute 4 fois plus cher que les électrons du vent, une vrai cata !

      Répondre
commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

on en parle !
Partenaires
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective
20 nov 2015
Les principales causes de mortalité dans le monde : mise en perspective